Publicité

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #165 le: 31 Déc, 2019, 12:01:06 pm »
Acte photo ?
Sans doute fixer  un regard...
Mais chacun voit  midi à sa porte .UN pro aura un vecteur rentabilité , efficacité , un amateur avancé trouvera un plaisir à "montrer"inconsciemment sa sensibilité .

Ça dépend des pros et des amateurs  ;) Au final ça dépendra plutôt de la personne derrière l'appareil non ?

Publicité

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #166 le: 31 Déc, 2019, 12:04:40 pm »
of course bien sûr !
 :) Chacun voit midi à sa porte
PP

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #167 le: 31 Déc, 2019, 12:36:46 pm »
Le jour ou l'enregistrement du réel sera parfait à tous les coups, que restera-t-il de la photo ?
La partie intéressante de la photo : la gestion de la lumière et de la composition, et les histoires que l'on raconte avec nos photos. Et ça, ça ne s'automatise pas. Tout le reste (exposition, autofocus), moins ils parasitent nos esprits, meilleurs sont nos photos. C'est pas pour rien que les photographes du XXe utilisaient beaucoup l'hyperfocale, ça permettait précisément d'avoir un paramètre en moins à gérer lors de la photo. Une espèce d'autofocus avant l'heure.

Parce que si le seul intérêt d'une photo est que c'est bien exposé et que le focus est fait au bon endroit, c'est que la photo est inintéressante.

Le fait est qu'avant, pour réaliser une photo techniquement correcte, il y avait tout un travail à faire sur l'expo, le focus, et le développement si l'on veut aller jusqu'au bout. Cela correspondait à une vision très élitiste de la photo. Maintenant que l'expo et l'AF sont automatisés (avec des résultats considérablement supérieurs à n'importe quel humain dans 99,9% des cas), et que la post-production est accessible à chacun, même sur smartphone, cela chagrine pas mal de "vieux" photographes qui regrettent ce temps où réussir (techniquement) une photo demandait beaucoup d'apprentissage. Je ne partage pas cette vision que je juge élitiste.
« Modifié: 31 Déc, 2019, 12:43:10 pm par corderaide »

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #168 le: 31 Déc, 2019, 13:25:26 pm »
A la place de "élitiste", je dirais "technicienne". Cela rejoint l'analyse de Bourdieu sur les photographes amateurs "experts".
Maîtriser une technique difficile et peu répandue peut induire l'idée qu'on fait partie d'une "élite".
Narcisse en est donc satisfait.
Si cette technique devient inutile pour réaliser la même chose, il ne reste à cette pseudo élite que la nostalgie des temps anciens où ils se distinguaient de la masse grâce à leur "techique".
Pour ne pas perdre la face, Narcisse considère alors que les autres ont choisi la "facilité", alors que lui reste exigeant.
On observe celà à chaque mutation technologique, par exemple sur la conduite des automobiles "automatiques" qui rend obsolète le levier de vitesse mais qui reste minoritaire parceque, pour beaucoup, savoir conduire une auto inclut de savoir passer les vitesses soi-même.
« Modifié: 31 Déc, 2019, 13:32:24 pm par phonem »

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #169 le: 31 Déc, 2019, 13:39:38 pm »
La partie intéressante de la photo : la gestion de la lumière et de la composition, et les histoires que l'on raconte avec nos photos. Et ça, ça ne s'automatise pas. Tout le reste (exposition, autofocus), moins ils parasitent nos esprits, meilleurs sont nos photos. C'est pas pour rien que les photographes du XXe utilisaient beaucoup l'hyperfocale, ça permettait précisément d'avoir un paramètre en moins à gérer lors de la photo. Une espèce d'autofocus avant l'heure.

Parce que si le seul intérêt d'une photo est que c'est bien exposé et que le focus est fait au bon endroit, c'est que la photo est inintéressante.

Le fait est qu'avant, pour réaliser une photo techniquement correcte, il y avait tout un travail à faire sur l'expo, le focus, et le développement si l'on veut aller jusqu'au bout. Cela correspondait à une vision très élitiste de la photo. Maintenant que l'expo et l'AF sont automatisés (avec des résultats considérablement supérieurs à n'importe quel humain dans 99,9% des cas), et que la post-production est accessible à chacun, même sur smartphone, cela chagrine pas mal de "vieux" photographes qui regrettent ce temps où réussir (techniquement) une photo demandait beaucoup d'apprentissage. Je ne partage pas cette vision que je juge élitiste.

Je pense que pour certains l'acte photographique passe par la maîtrise du plus de paramètres possibles. Ils ont peut être l'impression que la machine prend le pas sur eux.

Pourtant ces automatismes sont une charge de travail qu'on délègue et qui permet au photographe de se concentrer sur l'essentiel.

Je ne rejette pas l'idée que l'on puisse ressentir du plaisir, de la fierté à avoir réglé manuellement tous les paramètres et réussi à prendre une belle photo.
« Modifié: 31 Déc, 2019, 13:48:46 pm par Hun7er »

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #170 le: 31 Déc, 2019, 15:08:03 pm »
A la place de "élitiste", je dirais "technicienne".
Je maintiens le élitiste. Je suis scientifique de formation, j'aime bien la technique, mais qu'elle soit rendue accessible au plus grand nombre ne me gêne pas pour autant.

Nous nous rejoignons sur le sentiment général, ceci dit. :)

Idem pour Hun7er.

La photographie, c'est faire passer un message, une histoire, une émotion. C'est ce que je considère le plus important (et il m'a fallu des années pour finir par réaliser ça... le temps de bien maîtriser toute la technique, en fait).

De toute façon, les seuls qui méritent des louanges sur leurs qualités techniques sont ceux qui shootent à la chambre avec de l'ASA 25, MAP manuelle et expo à la cellule avec un chronomètre. Les autres c'est des feignants. =D
« Modifié: 31 Déc, 2019, 15:10:16 pm par corderaide »

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #171 le: 31 Déc, 2019, 15:16:34 pm »
Je maintiens le élitiste. Je suis scientifique de formation, j'aime bien la technique, mais qu'elle soit rendue accessible au plus grand nombre ne me gêne pas pour autant.

Nous nous rejoignons sur le sentiment général, ceci dit. :)

Idem pour Hun7er.

La photographie, c'est faire passer un message, une histoire, une émotion. C'est ce que je considère le plus important (et il m'a fallu des années pour finir par réaliser ça... le temps de bien maîtriser toute la technique, en fait).

De toute façon, les seuls qui méritent des louanges sur leurs qualités techniques sont ceux qui shootent à la chambre avec de l'ASA 25, MAP manuelle et expo à la cellule avec un chronomètre. Les autres c'est des feignants. =D

Moi aussi le plus important c'est de faire passer un message, une histoire, une émotion, d'amener ma propre vision à la scène, la recherche d'une certaine lumière.

Et je suis pour que les paramètres techniques soient sous traité par mon outil parce que je veux au maximum m'affranchir de l'aspect technique.

Ce qui pour moi est le plus gratifiant c'est après avoir marcher des heures et poser mon bivouac à la vite, attendre une belle lumière qui vient embellir/donner un aspect parfois irréel au paysage. Là je clique. Ce sont des moments rares qui reste graver.

Il existe très peu d'artistes ;) photographes qui me subjuguent. Par exemple Alexandre Deschaumes me subjugue par sa recherche d'atmosphères, par le fait que ses photos racontent une aventure et que c'est une forme de catharsis de ses émotions.

Cependant nous n'avons pas tous le même but, les mêmes critères et il ne faut pas tomber nous-même dans une forme d'élitisme. Pour certains la photographie c'est juste prendre un souvenir.
« Modifié: 31 Déc, 2019, 15:41:46 pm par Hun7er »

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #172 le: 31 Déc, 2019, 15:56:57 pm »
C'était pour sourire, en se référant à des vieux (mais beaux) textes sur la photographie, entre autres Roland Barthes.
En France, le point de départ serait Cartier Bresson qui parlait de l'instant magique. Celui ou le déclenchement captait l'essentiel, l'être ou l'âme du sujet.
On parlait aussi du cadre et de la composition que l'on construisaient dans sa tête, à la manière des peintres ou des sculpteurs et qu'il fallait obtenir du premier coup pour garder le "naturel".

L'acte photographique rejoignait aussi une autre interrogation des plasticiens : capter le réel, par exemple Léonard de Vinci et les cadavres, est-ce une création ? Peut-on créer quelque chose en reproduisant ce qui existe déjà ? Comment créer sans trahir ?
Et ainsi de suite…

Bien sûr, avec les innombrables automatismes, ces interrogations peuvent faire sourire.
En plus, on a appris que les photos d'Eugène Smith étaient "arrangées" et celles de Doisneau étaient "rejouées" (pour parler des plus célèbres).

D'où ma dérision sur l'acte photographique et le fait que j'esquissais un éventuel débat "philosophique" sur les viseurs.
Avec l'optique, le photographe est face à la réalité "objective", il doit composer, c'est son acte personnel, quitte à rater son coup.
Avec un viseur électronique (indépendamment de tout le reste du débat), cette question de déplace-t-elle (oui mais vers quoi ? on ne parle que de résultats techniques pour ne pas rater son cliché) ou est-elle néantifiée (en annonçant un déclin de la photo comme création) ? Si le viseur électronique fait tout (ou presque), que reste-il de cet acte ? Avec lui, le photographe crée son cliché sur un artefact de la réalité. Dès lors, sa création (au sens de sa marge de manœuvre) en est-elle limitée ? Un photographe, c'est un œil. Si l'œil ne capte plus le réel mais une représentation cybernétisée de celui ci, que devient la création ?
Certains photographies (sur les sites américains) en sont conscients et inquiets, mais ils sont très minoritaires.
Enfin, pour élargir, les peintres et surtout les musiciens se sont trouvés confrontés à ces interrogations avec l'introduction de l'électronique. Ils ont repoussé les limites. Avant de revenir à des formes d'expression plus classique.
Dernière précision : pour moi, les deux questions sont liées. Si je peux envisager avec joie de modifier mon "acte photographique" avec l'électronique du viseur, je veux que celui ci soit au moins comme le réel offert par l'optique et meilleur par ses qualités intrinsèques d'interaction en temps réel sur l'image. A mon avis, on est loin. Et ce n'est pas une question de "refus" des évolutions techniques ou de passéisme, bien au contraire.

Il y a 25 ans, Pierre Boulez avait fait équiper l'IRCAM de Macintosh dernier cri pour piloter les gros ordinateurs mis au service des musiciens. Il prétendait que pour créer au 20 ème siècle, il fallait des outils plus que parfaits, sinon, ce n'était que du gadget. Et on ne parlait pas de "faciliter" la vie des compositeurs mais de leur donner des moyens de créer autrement et autre chose, explorer des combinaisons de sons vraiment nouvelles.

Je pense que c'est un débat fondé, surtout si on pense à l'avenir des grands fabricants comme Nikon Canon ou quelques autres.
A savoir s'il intéresse du monde, c'est une autre histoire !
https://www.jeanlucmichel.com/LOeil_Photographe/
D4 - 2,8/14-24mm - 1.4/50mm-2,8/105 - 2,8/180- 1,4/105 - 1,4/35

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #173 le: 31 Déc, 2019, 16:25:32 pm »
Alexandres Deschaumes utilise beaucoup le liveview (il a un reflex). Il observe d'abord la scène de ses propre yeux puis avec le liveview affine l'image pour coller à sa vision. Ce n'est pas le seul et pourtant ces artistes produisent des oeuvres inspirantes. Ils utilisent de manière déliberé "un artefact de la réalité" car cela correspond à ce qu'ils souhaitent produire.

Je crois qu'au lieu de se triturer le cerveau il faut simplement apprendre à se faire confiance, expérimenter, observer, lacher prise.

"Avec un viseur électronique (indépendamment de tout le reste du débat), cette question de déplace-t-elle (oui mais vers quoi ? on ne parle que de résultats techniques pour ne pas rater son cliché) ou est-elle néantifiée (en annonçant un déclin de la photo comme création) ? Si le viseur électronique fait tout (ou presque), que reste-il de cet acte ? Avec lui, le photographe crée son cliché sur un artefact de la réalité. Dès lors, sa création (au sens de sa marge de manœuvre) en est-elle limitée ? Un photographe, c'est un œil. Si l'œil ne capte plus le réel mais une représentation cybernétisée de celui ci, que devient la création ?"

Un appareil photo est un outil, avec ce type de questionnement j'ai l'impression qu'on sacralise le matériel. Ca me fait penser aux forums de guitare où l'on croit que c'est surtout le matériel qui fait le son ! On peut avoir des préférences pour telles marques, tels types d'appareils, mais on s'identifie pas à son matériel. Un photographe quel que soit le matériel répétera sa patte visuelle. Idem pour un guitariste quelque soit le matériel on reconnaitra que c'est lui qui joue.
« Modifié: 31 Déc, 2019, 18:20:20 pm par Hun7er »

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #174 le: 31 Déc, 2019, 16:44:59 pm »
Je maintiens le élitiste.
Je crois que tu n'as pas lu Bourdieu, sinon tu comprendrais que c'est exactement ce que son enquête démontre.

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #175 le: 31 Déc, 2019, 17:57:34 pm »
A priori (pour rire !) je pense que les photographes font des photos pour que celles-ci soient vues. Quand je vais voir des expos photos, je me contrefous du type d'appareil utilisé, réflex, hybrides (ou autres) ou des objectifs, ou de savoir si il a ouvert à f/1.8 ou f/11 ou si son viseur pompait ou ne pompait pas (je laisse ça aux Shadoks).
Depuis sa naissance la technique photographique a évolué et continuera d'évoluer mais faire une photo sera toujours une interprétation du réel et non pas une transcription du réel. Ce n'est pas parce que la technologie intervient de plus en plus dans le processus photographique que les photos perdront leur intérêt.
Que le viseur soit optique ou électronique ne changera pas la donne. Je cadre une scène, je change déjà le réel, je développe ma photo, j'ajoute encore de l'interprétation...
Continuons à faire des photos avec le matériel qu'on a choisi sans se demander sans arrêt si il est "mieux" ou "moins bien".

Sinon je vous souhaite à tous une Bonne Année 2020.  :)
Rémy - https://www.flickr.com/photos/sagarmatha_49/
"Si je savais prendre une bonne photo, je le ferais à chaque fois" Robert Doisneau.

Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
« Réponse #176 le: 01 Jan, 2020, 08:52:41 am »
    Comme on ne répond pas non plus sur l'interrogation sur l'acte photo, mais là, c'est de la philo et ça pourrait occuper un autre fil.
    Effectivement l'expression "acte photo" renvoie forcément à de la philosophie.

    Celui qui emploie une telle expression devrait me semble-t-il faire au moins deux choses:
    • Définir ce qu'il appelle l'acte photo car tout concept philosophique doit d'abord être défini
    • Proposer ensuite un canevas de questionnements

    Tant qu'on ne sait pas ce que le locuteur veut dire en parlant d'acte photo il me paraît bien vain de vouloir donner son avis sur quelque chose qui n'a pas été défini.

    S'agit-il d'une démarche? d'une intention? d'une pratique? d'une réalisation?

    Effectivement il y aurait beaucoup à dire, mais uniquement à condition de s'entendre sur une définition de l'acte photo.
    [/list]
    « Modifié: 01 Jan, 2020, 13:09:04 pm par Tonton-Bruno »

    Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
    « Réponse #177 le: 01 Jan, 2020, 11:07:12 am »
    Sans doute que  " Diapo-07 " n'imaginait pas le développement  de  " acte photo"...?? qui fait x fois le tour des serveurs ....?

    Bonne année à tous .
    Ici un soleil iradie ma fenêtre  mes orchidées dansent dans un contre jour magnifique .
    Des petits bonheurs à tous et "évidemment" des clichés merveilleux pour cristalliser votre vie .
    PP

    [Fichier joint supprimé par l'administrateur]
    « Modifié: 01 Jan, 2020, 11:15:30 am par Payen Patrice »

    Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
    « Réponse #178 le: 01 Jan, 2020, 13:06:48 pm »
    Si l'œil ne capte plus le réel mais une représentation cybernétisée de celui ci, que devient la création ?
    L'oeil ne capte rien, dans une photo, c'est le capteur, la pelloche, la plaque. Le viseur, lui, ne sert que d'aide pour cadrer, composer et exposer une image (éventuellement comme fenêtre d'interaction entre photographe et sujet).

    De fait, reflex ou mirrorless, ça ne change rien à ce qui est capté.

    Hybride vs. Reflex : différences, avantages, inconvénients
    « Réponse #179 le: 25 Jan, 2020, 17:47:17 pm »
    Hier reportage de plus de 600 photos en studio, des modèles différents en mouvements.

    En premier la qualité des images du Z7 est redoutable de précision, mais le truc qui fait toute la différence c'est la détection de l’œil en studio. Plus qu'à s'occuper du cadrage, le boitier se charge de l'af avec une très grande facilité et précision. C'est incomparable de facilité et l'esprit tranquille car c'est à chaque fois juste.

    Une toute petite partie de la série:
    https://lucnix.be/index.php?/category/benefit-cosmetics

    et pour la précision AF c'est juste parfait:
    https://lucnix.be/upload/2020/01/25/20200125144435-c5ad007e.jpg

    Publicité