*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #330 le: 23 Mar, 2018, 15:19:57 pm »
Nikon sur sa page dit un peu ce qu'il veut aussi, mais le fait est que ce boîtier est un succès et qu'il s'arrache. Les délais d'appro ne sont pas inventés.
Quand je vois des boutiques ayant pignon sur rue qui en ont passé plus de 100 par semaine, et plusieurs dizaines encore aujourd'hui, je me permets de parler de "palette". Qu'une boutique plus modeste en Province en vende moins c'est logique mais c'est loin de 1 ou 2.

Pour en revenir à l'hybride, c'est le sujet, cela me laisse penser que le tarif ne sera pas un frein si l'offre est à la hauteur des attentes. Nikon le sait en voyant les chiffres du D850. Et donc nous n'en savons pas beaucoup plus tant que la fiche (les fiches) technique(s) ne sont pas publiques. Ce qui permet toutes les rumeurs pour le moment.


L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #331 le: 23 Mar, 2018, 19:14:58 pm »
L'autorité s'appelant "les chiffres de Nikon France", je n'ai pas de soucis avec mon affirmation.

Je vais avoir l'air d'insister, mais c'est combien d'exemplaires ? où ? sur quelle période ? Au regard des boîtiers vendus sur la même période, c'est quel pourcentage ?
 :)

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #332 le: 23 Mar, 2018, 19:47:05 pm »
Citer
ui ouvre plus grand que f: 1,4 devient simplement "logique" si souhaite disposer d'une marge de contrôle du flou acceptable versus capteur FF.

@orglop450 : je ne suis pas réellement certain de ton raisonnement, tu sembles partir du principe que les gens qui achètent un hybride voudraient tout pouvoir faire avec, ce qui n'est pas le cas.

La "communauté" de photographes avec laquelle j'échange le plus est quasi totalement à l'hybride ou au compact (le Ricoh GR2 à toujours la cote et pourtant il n'est pas récent / cher / full frame / rapide) et je peux te garantir que personne ne s'inquiète du bokeh, et que la montée en ISO on s'en accommode et on fait avec. Ferais-je de meilleures photos si mon appareil mon appareil montait à 52000 ISO sans aucun bruit, techniquement peut-être, mais cela pourrait presque nuire à la créativité et à l'adaptation puisque je ne chercherais plus à m'adapter.

Le type qui veut du bokeh dingue, utilité dont je doute toujours - prenez les 200 photos les plus célèbre de l'histoire aucune ne l'est de par son magnifique bokeh ou son absence de bruit, ou encore par son piqué génial - ira naturellement vers un couple appareil / objectif rendant plein de bokeh, et pas vers un hybride. A chaque utilisateur son type d'appareil, mais je doute que Nikon veuille faire un appareil "universel".

Passé au Fuji XT2, mais garde Nikon à l'œil

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #333 le: 23 Mar, 2018, 22:18:05 pm »
Je vais avoir l'air d'insister, mais c'est combien d'exemplaires ? où ? sur quelle période ? Au regard des boîtiers vendus sur la même période, c'est quel pourcentage ?
Les chiffres de vente ne sont jamais publics, quelle que soit la marque, ne t’attends donc pas à ce que j'en publie.

Et comme ce n'est pas le débat puisqu'on parle de l'hybride ici, on va attendre de voir comment il se vend cet hybride pour faire des comparaisons.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #334 le: 23 Mar, 2018, 23:18:34 pm »
Les chiffres de vente ne sont jamais publics, quelle que soit la marque, ne t’attends donc pas à ce que j'en publie.

Et comme ce n'est pas le débat puisqu'on parle de l'hybride ici, on va attendre de voir comment il se vend cet hybride pour faire des comparaisons.

Ok mais il ne faut pas lancer le débat sur un tel sujet, surtout si ce que l'on affirme ne peut pas être vérifié. ;)

Quant à l'hybride, avant de voir comment il se vend, il faudrait qu'il sorte ; je suis impatient de le voir.
« Modifié: 23 Mar, 2018, 23:27:41 pm par Skeudenner »

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #335 le: 25 Mar, 2018, 17:38:23 pm »
Ce que je vois, c'est que sur un grand magasin a Genève, le D850 est souvent en cours de réapprovisionnement. Et je ne pense pas qu'il en commande qu'un exemplaire a chaque fois.
L'hybride, on attend on attend, mais ça serait bien qu'il y est un ersatz de début de fiche technique parce-que là, ça commence a faire long.
D850 // D700 + PDK1  //  D80 + MB80  //  F80 + MB16 // F100

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #336 le: 25 Mar, 2018, 19:52:05 pm »
Bonjour,

... A chaque utilisateur son type d'appareil, mais je doute que Nikon veuille faire un appareil "universel".

Mon avis n'engage bien évidemment que moi. Pour ce qui de l'hybride, en fait je pense qu'on peut aussi raisonner sur le fait qu'il n'y a pas actuellement un seul format de capteur en réflex, qu'au passage chez Nikon il y a 2 formats en réflex Fx et Dx avec une gamme d'optiques beaucoup plus conséquente (notamment en focale fixes à grande ouverture) en Fx qu'en Dx "strict"... Donc pour moi, je ne pense pas qu'à l'avenir il n'y ait qu'un seul format de capteur en hybride (à objectif interchangeable). Hybride Nikon ou autre.

Pour ce qui est de l'intérêt ou pas :
- du bokeh, je pense que pour beaucoup de photographes, ce n'est pas la préoccupation principale. Et même à l'inverse, l'utilisation de capteurs plus petits offre même l'avantage de photos "plus nettes" (dans le sens PDC plus élevée). Par contre, quand on trouve un intérêt à "isoler" parfois ses sujets en utilisant certains réglages, si on est en FF: passer à un capteur plus petit, si on souhaite photographier de la même façon impose à mon avis, de "s'adapter". La PDC étant fonction de l'ouverture... Voilà pour ma remarque sur un des intérêt (réel ou pas) de regarder des optiques ouvrant grand (ce n'est bien sûr pas le seul). Perso je suis en APS-C, donc si je prends un hybride APS-C ou un micro 4/3 ça ne va pas changer mes habitudes (ou pas bcp).
- hautes sensibilités. Ok disposer de pleins d'ISO ça peut aider. Curieusement, en ce qui me concerne, je ne cours pas après, même si c'est une option intéressante. En pratique j'essaie d'utiliser les ISO les plus bas possibles, entre autre parce que la plage dynamique des capteurs est souvent la plus étendue. Que l'on soit en réflex, ou à priori, en hybride.
- format FF pour les pros. Je n'ai pas été au fond de ma pensée. Chez Nikon en réflex, le parc optique est je l'ai déjà dit beaucoup + développé en FF, notamment pour les optiques paraissant disposer des meilleures performances (gamme expert et gamme pro). Quelque part l'intérêt d'utiliser un boitier Dx me semble un peu diminué en terme de gain de poids et d'encombrement lorsqu'on est "contraint" d'utiliser une optique FF. Après, le poids et l'encombrement d'une optique, ce ne sont que des critères de choix d'un objectif parmi d'autres aussi ou plus importants. Sur mon D7200 mon optique préférée c'est mon 85 f:1.8, un FF non stabilisé. Avantage Nikon dans le sens 2 tailles de capteurs, mais une seule et même monture pour les 2. "L'inconvénient" je peux utiliser "pleinement" une optique FF sur mon boitier APS-C est aussi un avantage. Bref, les choses ne sont pas simples. Pour Nikon ça fait une seule gamme à privilégier (actuellement donc la FF). Pour les utilisateurs réflex Nikon APS-C, la possibilité de disposer d'un choix + étendu. Chacun est qqe part également gagnant.

In fine, pour moi Nikon a démarré en hybride avec le Nikon One, cad un capteur "trop petit" par rapport aux attentes. En 2018 FF, APS-C ou micro 4/3 ? - Pour se "relancer" dans cette voie qu'est l'hybride, je ne sais réellement pas pour Nikon quelle est la taille "idéale". On verra bien.

Ce qui est bien depuis l'arrivée des hybrides c'est que ça nous oblige, s'il était besoin, de mieux cerner nos attentes.

A+
« Modifié: 25 Mar, 2018, 20:23:29 pm par orglop450 »
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #337 le: 26 Mar, 2018, 15:20:05 pm »
Bonjour,

Mon avis n'engage bien évidemment que moi. Pour ce qui de l'hybride, en fait je pense qu'on peut aussi raisonner sur le fait qu'il n'y a pas actuellement un seul format de capteur en réflex, qu'au passage chez Nikon il y a 2 formats en réflex Fx et Dx avec une gamme d'optiques beaucoup plus conséquente (notamment en focale fixes à grande ouverture) en Fx qu'en Dx "strict"... Donc pour moi, je ne pense pas qu'à l'avenir il n'y ait qu'un seul format de capteur en hybride (à objectif interchangeable). Hybride Nikon ou autre.

Pour ce qui est de l'intérêt ou pas :
- du bokeh, je pense que pour beaucoup de photographes, ce n'est pas la préoccupation principale. Et même à l'inverse, l'utilisation de capteurs plus petits offre même l'avantage de photos "plus nettes" (dans le sens PDC plus élevée). Par contre, quand on trouve un intérêt à "isoler" parfois ses sujets en utilisant certains réglages, si on est en FF: passer à un capteur plus petit, si on souhaite photographier de la même façon impose à mon avis, de "s'adapter". La PDC étant fonction de l'ouverture... Voilà pour ma remarque sur un des intérêt (réel ou pas) de regarder des optiques ouvrant grand (ce n'est bien sûr pas le seul). Perso je suis en APS-C, donc si je prends un hybride APS-C ou un micro 4/3 ça ne va pas changer mes habitudes (ou pas bcp).
- hautes sensibilités. Ok disposer de pleins d'ISO ça peut aider. Curieusement, en ce qui me concerne, je ne cours pas après, même si c'est une option intéressante. En pratique j'essaie d'utiliser les ISO les plus bas possibles, entre autre parce que la plage dynamique des capteurs est souvent la plus étendue. Que l'on soit en réflex, ou à priori, en hybride.
- format FF pour les pros. Je n'ai pas été au fond de ma pensée. Chez Nikon en réflex, le parc optique est je l'ai déjà dit beaucoup + développé en FF, notamment pour les optiques paraissant disposer des meilleures performances (gamme expert et gamme pro). Quelque part l'intérêt d'utiliser un boitier Dx me semble un peu diminué en terme de gain de poids et d'encombrement lorsqu'on est "contraint" d'utiliser une optique FF. Après, le poids et l'encombrement d'une optique, ce ne sont que des critères de choix d'un objectif parmi d'autres aussi ou plus importants. Sur mon D7200 mon optique préférée c'est mon 85 f:1.8, un FF non stabilisé. Avantage Nikon dans le sens 2 tailles de capteurs, mais une seule et même monture pour les 2. "L'inconvénient" je peux utiliser "pleinement" une optique FF sur mon boitier APS-C est aussi un avantage. Bref, les choses ne sont pas simples. Pour Nikon ça fait une seule gamme à privilégier (actuellement donc la FF). Pour les utilisateurs réflex Nikon APS-C, la possibilité de disposer d'un choix + étendu. Chacun est qqe part également gagnant.

In fine, pour moi Nikon a démarré en hybride avec le Nikon One, cad un capteur "trop petit" par rapport aux attentes. En 2018 FF, APS-C ou micro 4/3 ? - Pour se "relancer" dans cette voie qu'est l'hybride, je ne sais réellement pas pour Nikon quelle est la taille "idéale". On verra bien.

Ce qui est bien depuis l'arrivée des hybrides c'est que ça nous oblige, s'il était besoin, de mieux cerner nos attentes.

A+

---
Bonjour,

La discussion est intéressante, mais je crois que dans un premier temps Nikon va sortir un FF ou PF 24X36 mm qui répondra, à mon modeste avis, aux professionnel(le)s comme aux passionné(e)s.

Les professionnels vont s’engouffrer dans cet achat comme deuxième boitier pro et les passionnés aussi.

Le prix sera forcement salé du fait d'un boitier "pointu", car Nikon veut concurrencer ceux qui sont en avance ... et cela va être difficile, rude, mais comporte un excellent challenge.

Un défaut à cette concurrence est la surpixellisation ...

D'autant que pour bc, la pixellisation qui bat son plein n'est pas forcement la panacée, car cela conduit les constructeurs à aller vers des limites de photosites discutables (diode qui réagit à la lumière) car avec des diodes de plus en plus réduites en tailles cela conduit à des signaux électriques nécessairement plus complexe à traiter (je ne suis pas dans un labo de Nikon ... en vous disant cela).
Ainsi, il doit exister un juste compromis entre un signal difficile à traiter et une big diode avec un beau signal mais qui prend bc de place et donc offre une moins bonne qualité d'image à l'agrandissement comme nous le savons(pb de la sous pixellisation).

Ainsi, Nikon va choisir (c'est moi qui le pense) un capteur rétro éclairé comme celui du D850 ou mieux.

Restait à savoir si Nikon allait exploiter la courbure d'un capteur qui offre une meilleure capacité aux rayons lumineux (me semble-t-il).
 
Mais je pense que cela est trop tôt/trop tard car le boitier doit-être en expérimentation chez qq privilégiés ... dont je ferais bien parti.

Votre message demanderait davantage d'autres avis ... mais je dois faire autre chose.
Sorry

Une derniere chose : c'est mon humble avis, pas celui d'une autre personne, et je peux grandement me tromper ...



« Modifié: 26 Mar, 2018, 15:25:43 pm par phoAR »

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #338 le: 26 Mar, 2018, 18:16:08 pm »
Bonjour,

Le choix d'un hybride avec capteur FF comporte à la fois des avantages comme des inconvénients qui pour l'essentiel, ont déjà été longuement cités et argumentés dans ce post et le sujet introductif du forum.

Il est clair par ailleurs que l'argument hybride = gain de poids ou d'encombrement, lancés par d'autres pour vendre leurs matériel en comparant un réflex FF avec ses optiques, voire un sac avec 2 boitiers réflex FF + optiques et le même sac avec un ou 2 hybride APS-C ou micro 4/3 avec optiques, n'a pas le même impact pour des photographes qui, s'ils aimeraient bien pouvoir emporter un matériel plus léger et compact (porter des Kg de matos n'a pas de réel intérêt en soi, c'est même négatif), font entrer également pour moi, d'autres éléments pour établir leurs choix.

Bref, hybride en FF cela me semble "fondé", surtout après le Nikon One (et son capteur "trop petit" je radote). Un hybride ciblé haut de gamme, FF avec encore plus de pixels.  - In fine j'y crois par conséquent. Il y aura des déçus pour entre autre le poids et un encombrement plus conséquents que la concurrence, c'est clair. Monture ?  Grande interrogation. Haut de gamme, faire rêver, oui, j'y crois.

En aparté, pour ce qui est de l'avenir des réflex Nikon Dx, ceux-ci pourraient donc être prolongés qqes mois ou un peu plus dans le sens où il n'y aurait pas d'hybride Nikon "d'entrée de gamme" au départ (j'exclue le Nikon One) mais qu'ensuite. Ceci, dans un second temps (FF ou un autre format de capteur ?) et à condition que cet hybride FF soit convainquant et trouve suffisamment d'acheteurs.

Wait and see. Hybride Nikon FF en première intention, j'y crois un poil plus qu'APS-C ou micro 4/3. Mais comme vous, d'une part je ne suis pas devin et d'autre part, ma vision des choses reste très limitée.
« Modifié: 26 Mar, 2018, 18:30:30 pm par orglop450 »
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #339 le: 26 Mar, 2018, 18:41:45 pm »
En aparté, pour ce qui est de l'avenir des réflex Nikon Dx, ceux-ci pourraient donc être prolongés qqes mois ou un peu plus dans le sens où il n'y aurait pas d'hybride Nikon "d'entrée de gamme" au départ
Je ne vois pas du tout la gamme reflex DX disparaître à terme, il n'y a pas de raison. Il y a encore un marché pour ce type de boîtiers. Les D7500 et D500 ont un positionnement intéressants. Le D5600 aussi pour les amateurs. L'hybride ne va pas tout renverser aussi vite.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #340 le: 26 Mar, 2018, 19:04:50 pm »
Je m'interroge a savoir si Nikon même avec un marché qui les appelle a sortir un hybride en FF ou en DX, si ils veulent risquer de plomber les ventes de leurs reflexs avec ces nouveaux modèles?
Les derniers grand succès des D750 et D850 n'annonce pas l'usure du consept réflex
du moins chez Nikon!
Sony se sont réellement campé dans le marché avec ce consept.
Olympus et Fuji eux s'en ont servi pour se relancer.
Mais est ce que sa représente vraiment une solution marketing positive pour les grandes marques comme Nikon, Canon, Pentax sans risquer de se tirer dans le pied???
Nikon D850-D750 -  Objectif Nikon; 24-70F2.8 -  24-120F4 - 18-35F3.5-4.5 -  35f1.8 -  50f1.4 -  85f1.8 -  105macroVR
Flash SB800 - Elinchrome RX 4

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #341 le: 26 Mar, 2018, 23:03:59 pm »
Bonsoir,

Je ne vois pas du tout la gamme reflex DX disparaître à terme, il n'y a pas de raison. Il y a encore un marché pour ce type de boîtiers. Les D7500 et D500 ont un positionnement intéressants. Le D5600 aussi pour les amateurs. L'hybride ne va pas tout renverser aussi vite.

Voilà des propos qui me rassurent. Ma pensée allant un peu dans le sens du message édité juste après :

Je m'interroge a savoir si Nikon même avec un marché qui les appelle a sortir un hybride en FF ou en DX, si ils veulent risquer de plomber les ventes de leurs reflexs avec ces nouveaux modèles?

Bref, pour un même fabriquant proposer à la fois du réflex (FF et APS-C) et de l'hybride peut paraître difficile avec le risque potentiel de ne pas trouver les bons équilibres entre les deux. Etre bon, voire excellent partout n'est pas une chose facile, pour un individu, comme à priori pour une entreprise. C'est parfois plus facile de rester au top en évitant de "trop se disperser".

Du coup au moins 2 trucs qui me viennent à l'esprit :
- Pour éviter de se disperser, passer de 2 gammes réflex à 1 gamme réflex en FF + 1 gamme hybride (peut-être elle aussi en capteur FF mais obligatoirement au top même si au départ, la monture pouvant être différente (avec un tirage plus faible) la gamme optique spécifique sera limitée au départ (par comparaison à la gamme F actuelle). Possibilité (si tirage plus faible) d'utiliser ses optiques en monture F avec le maximum de fonctions au moyen d'une baque. Donc dans mon esprit, on ne progresse plus ou on se limite en réflex APS-C. Non pas parce qu'on ne sait pas faire, mais parce qu'il est parfois nécessaire de ne pas trop se disperser. En entrée de gamme, à priori on ne propose plus qu'un hybride APS-C ou micro 4/3 à terme et plus un réflex APS-C. Parce qu'un hybride me semble moins complexe à construire qu'un réflex et devrait donc pouvoir être vendu moins cher. Ce sont donc les réflex entrées de gammes APS-C qui pourraient être les premiers à disparaître. Par contre cela ne signerait pas obligatoirement l'arrêt immédiat du format réflex APS-C selon votre réflexion. Corroboré par les sorties récentes du D500 et du zoom Dx 16-80 f:2.8-4 qui sont plus ciblés sur le marché expert ou pro.
- Pour un même fabriquant : réflex incompatible avec hybride ? - Perso je ne suis pas totalement convaincu que ces 2 solutions techniques soient totalement incompatibles pour un même fabriquant. Pour moi, la finalité reste la même, à savoir proposer des appareils photos à objectifs interchangeables répondant à la demande de leurs clients (éventuellement capables de faire de la vidéo, à cet égard les hybrides me semblent techniquement plus adaptés). Hors une pièce capitale pour faire des images, c'est bien sûr les optiques. Nikon sait faire et doit savoir comment faire pour encore progresser.

In fine, j'espère que les réflex APS-C (au moins les gammes expert et pro) ont encore du temps devant eux. Que Nikon pourra à la fois proposer des réflex et au moins assez rapidement un hybride qui tienne vraiment la route. Non pas pour tirer un trait sur les réflex, mais pour proposer d'abord ce qu'il y a de mieux sur les 2 options techniques actuelles : la visée réflex d'un coté, l'hybride de l'autre. Pour moi, les 2 paraissent présenter encore des avantages réels mais aussi des inconvénients, également bien réels. Donc, pour un photographe en 2018, impossible d'ignorer que les 2 existent, même si dans un monde "parfait" on préférerait n'utiliser qu'un seul type de boitier. Je suis un adepte Nikon, si je dois passer à l'hybride, avec ou sans encore un reflex dans mon sac, je préférerais que ce soit aussi un Nikon (capable au passage de recevoir via une bague certes, nos optiques en monture F). Si l'hybride est du type FF, c'est plus "simple" pour ceux qui sont actuellement équipés en réflex FF, puisqu'on ne les obligera pas à changer "leurs habitudes" (leur zoom 24-70 f:2.8 restera un 24-70 certes lourd à porter et pas vraiment discret mais bon...).

Bon, ça c'est mes attentes.
« Modifié: 26 Mar, 2018, 23:34:35 pm par orglop450 »
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #342 le: 28 Mar, 2018, 08:02:18 am »
Les reflex ont atteint un degré de sophistication et d'industrialisation impressionnant.
Songeons par exemple à l'autofocus, qui fait ses mesures dans un plan différent de celui du capteur: pour que ça marche sur tous les collimateurs, il faut que les plans du capteur, du module AF et du miroir secondaire restent parfaitement alignés et que les distances soient constantes (à quelques microns près), malgré les variations de température et les incertitudes de repositionnement du miroir après chaque manœuvre.
Bref, c'est le genre de système dont on se dit que ça ne peut pas marcher, ou alors juste en labo dans des conditions parfaitement maîtrisées.
Et pourtant ça fonctionne, et pour un prix dérisoire sur les reflex d'entrée de gamme. Et c'est pareil pour le miroir et l'obturateur.

Mais les systèmes mécaniques compliqués, même bien industrialisés, finissent toujours par être "simplifiés" quand la technologie le permet, "simplifié" signifiant la plupart du temps le remplacement de composants mécaniques encombrants par de l'électronique éventuellement complexe en interne, donc avec des coûts de développement élevés, mais fabricable en série pour presque rien.
Voir les automobiles, les avions, les trains, les téléphones, les téléviseurs (il y a longtemps qu'on n'ajuste plus les chaînes en tournant des molettes de réglage des canaux, qui modifient mécaniquement des composants...), etc.

Dans le cas de la photo, il me semble clair que les hybrides vont à terme prendre la place des réflex, en supprimant les miroirs, obturateurs, modules auxiliaires, etc. tout en permettant une réduction de poids, d'encombrement et de prix de revient (le prix de vente étant une question de marketing).
Les réflex conserveront bien sûr un marché de niche, comme les non-réflex actuels ou les platines 33T dans le domaine audio.

Les barrières à lever pour cela sont en passe de l'être: il faut des capteurs de type dual-pixel pour un AF performant, à "global shutter" pour éliminer l'obturateur mécanique, à lecture rapide pour un EVF performant. Tous ces éléments existent, il suffit de les combiner à bas coût et il n'y a aucun doute sur la capacité de l'industrie électronique à y parvenir.

La seule question est: "quand?", et la décision est évidemment difficile à prendre pour les fabricants majeurs de réflex -Canon Nikon-, qui ne souhaitent pas lâcher la proie pour l'ombre.
Mais bien sûr, à trop tergiverser il prennent le risque de laisser le marché aux autres. Je pense que le M50 donne la position de Canon: "maintenant, on y va".

« Modifié: 28 Mar, 2018, 08:04:46 am par JiG59 »
D90, D5500; 18-105VR, 18-200 Sigma C

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #343 le: 28 Mar, 2018, 14:25:56 pm »
Bonjour,

Je pense que le M50 donne la position de Canon: "maintenant, on y va".


Effectivement Canon continue de s'investir dans les hybrides en format APS-C, avec une gamme d'objectifs spécifiques (monture M), compatibles avec leurs optiques dédiées réflex (via bien sur une bague = disposer d'une gamme très étendue alors que la nouvelle prend obligatoirement du temps pour s'étoffer). Investissement à la fois je soulignerais, en hybride "sans viseur" (avec stabilisation 5 axes sur le M6) et avec le M50 que vous citez, en hybride "avec viseur" (mais sans stabilisation "boitier".

Les 2 boitiers M6 et M50, en termes de tarif et de performances, ne me semblent pas viser directement  les pros mais il me semble plutôt une cible amateur "expert". Leur gamme réflex (APS-C et FF) continue d'être commercialisée.

OK je pense aussi que Canon est bien rentré dans le marché des hybrides, même si je me dit que certains attendaient un hybride "viseur" encore plus performant...

Canon reste prudent ?
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #344 le: 29 Mar, 2018, 21:49:59 pm »
Bonjour,
Les 2 boitiers M6 et M50, en termes de tarif et de performances, ne me semblent pas viser directement  les pros mais il me semble plutôt une cible amateur "expert". Leur gamme réflex (APS-C et FF) continue d'être commercialisée.

OK je pense aussi que Canon est bien rentré dans le marché des hybrides, même si je me dit que certains attendaient un hybride "viseur" encore plus performant...
Le M6 est plus ancien, je pense que c'est vraiment le M50 qui indique une nouvelle approche de Canon.

Le M50 a des performances "expert", en effet (au moins aussi bonnes que celles du M5 2 fois plus coûteux), avec une ergonomie et une finition plutôt "amateur", je ne sais donc pas bien où le classer. En tout cas, il me conviendrait sans doute très bien, j'aimerais juste un choix plus large en objectifs EF-M.

Pour les performances, l'autofocus semble être apprécié, il me semble que la prochaine étape devrait être le global shutter?
D90, D5500; 18-105VR, 18-200 Sigma C