Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #945 le: 21 Oct, 2014, 20:51:24 pm »
Ahhh le SP, ou la genèse...
Le seul télémétrique qui me plairaît, il y en aura bien un qui finira à la maison un de ces jours!  :D
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #946 le: 21 Oct, 2014, 21:46:32 pm »
Je suppose que ce SP utilise des objectifs spécifiques, si j'ai bien interprété l'intervention de Jean-Philippe :D
L'homme rêve devant le flux continu d'un fleuve, le vol d'un oiseau emporte au loin son imagination et l'apaise.
Pierre Darmangeat ;)

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #947 le: 21 Oct, 2014, 23:11:43 pm »
Hello
Quand à la fin de la guerre Nikon a du se reconvertir en production pacifique... ils ont copier ce qui se faisait de mieux... ce fut donc le contax qui a été copié pour l'extérieur et le Leica pour l'intérieur... Donc une apparence et un baïonnette de contax télémétrique mais un obturateur de leica (çà c'est logique) et "une focale de base du télémètre" aussi de leica (et ça, ce n'est pas vraiment explicable autrement que par abus de saké)
Nikon fabriquait depuis longtemps des optiques de télémétrique pour des canon copies de leica et donc avec une came de mise au point à la focale de base des télémètre leica.
Toute fois, le télémètre du contax est plus simple à fabriquer
Ainsi Nikon a fabriquer des optiques en LSM-39 pour les canon et leica, en monture "nikon" pour ses télémétrique et bien sûr il y a eu quelques séries d'optiques en monture "contax" pour les photographe de press de time life qui passaient par le Japon pour aller couvrir la guerre de Corée. Ces optiques en monture contax (donc kiev aussi) sont très rare et maquées de "C" dans la baïonnette à ne surtout pas confondre avec le "C" indiquant le traitement multicouche sur la face avant.

Cosina-Voigländer a produit une série d'optiques en monture nikon-télémétrique.

La focale de base du télémètre est la focale permettant de lier distance de mise au point (donc angle du miroir) avec le tirage mécanique de l'optique. une came dans l'objectif corrige l'écart entre cette focale théorique et la focale réelle de l'objectif. Si cette différence de focale est faible entre leica-Nikon d'un côté et contax-kiev-fed de l'autre (genre 50mm vs 53mm) et ne pose pas de problèmes avec les courtes focales, il n'en est pas de même avec les focales longue, voire avec un 50mm un peu ouvert... (voilà aussi pourquoi les optiques russes longue et ouvertes ne vont pas sur les Leica ...)

J.Ph.

*

Jean-Louis34

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #948 le: 28 Oct, 2014, 15:30:37 pm »
Bonjour,

Je rejoins ce forum car je viens d'hériter (de la part d'un vieil oncle) d'un Nikon F, et j'ai plusieurs questions auxquelles les abonnés de ce forum (que j'ai découvert et apprécié) m'aideront peut-être à répondre.

Je joins une photo du boitier équipé d'un 50 mm Nikkor-S Auto 1:2,8 (je dispose également d'un 135 mm Nikkor-Q Auto 1:2,8 et d'une sacoche en cuir.

Mes questions :

1) Après quelques recherches sur le net, je pense qu'il s'agit d'un Nikon F Photomic TN (années 68-69).
Me le confirmez-vous ?

2) Il semble en très bon état (mon oncle était méticuleux), mais je voudrais m'assurer de son bon fonctionnement.
- j'ai trouvé une notice (en anglais) du "Nikon F Photomic T". Existe-t-il une version française ?
- il est doté de 2 piles EPX625; par quelles piles puis-je les remplacer pour pouvoir faire des essais de fonctionnement ?

3) Etant moi-même un ancien pratiquant de l'argentique (j'ai un FE avec 4 objectifs Nikkor et un moteur, qui dort dans un placard), et n'ayant pas (trop) l'âme d'un collectionneur, que me conseillez-vous :
- le conserver (avec le FE) en souvenir de mon oncle
- tenter de le vendre à un vrai collectionneur
- ou autre ???

Merci d'avance !
« Modifié: 28 Oct, 2014, 15:32:10 pm par Jean-Louis34 »

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #949 le: 28 Oct, 2014, 15:37:46 pm »
Bonjour,

Utilisez-le, bon sang de bois !
Vous avez là, entre vos mains, un des plus remarquables boîtiers réflex qui ai jamais existé.
...Les mânes de feu votre vieil oncle s'en réjouissent d'avance.

Cordialement.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #950 le: 28 Oct, 2014, 16:45:31 pm »
Bonjour et bienvenue,

1- C'est un Photomic T (65-66) ou Tn (67-68), la différence extérieure visible est la lettre "N" gravée vers le bouton "on".

2- Il y a déjà eu ici plusieurs fils sur le sujet (Utiliser la fonction recherche).
    Un bon résumé ici:
    http://35mm-compact.com/photographie/piles.htm 

    Pour une éventuelle adaptation aux piles modernes, en cas d'utilisation suivie, contacter l'ami Gérard Métrot
    http://www.ateliergms.com/home.html

3- C'est le choix de chacun! Mais on sait ce qu'on quitte, etc!
    Une fois vendu, il sera difficile de retrouver un appareil en superbe état et venant du tonton...
   
Donc, je rejoins Bertrand, gardez le, utilisez le ou non. Il sera toujours temps, plus tard, beaucoup plus tard de le vendre.  :D
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #951 le: 28 Oct, 2014, 17:47:05 pm »
Bonjour,

La priorité est déjà de retirer les piles "d'origines" laissées par votre oncle.

Les nouvelles piles que vous remettrez ne seront certainement pas conformes - problème de voltage - car du temps de votre oncle c'étaient des piles au mercure (aujourd'hui interdites, et d'un voltage différent). Lisez alors nos nombreuses acrhives à ce sujet et vous y découvrerez la façon de "tourner" ce petit souci.

Sachez aussi, que si la cellule de votre Photomic était "mort de chez mort, ach gross malheur !" (ce qui resterait à vérifier par le Professeur Mulot), votre boîtier fonctionnera malgré tout sans aucun problème, son prisme Photomic (alors sans cellule, ach gross tristesse !) étant parfaitement optiquement toujours fonctionnel. Il vous resterait alors à vous procurer une "bonne vieille" cellule à main (vous vous y feriez très très vite, faites moi confiance à ce sujet)

Voyez d'autres informations chez : http://www.mir.com.my/rb/photography/hardwares/classics/michaeliu/cameras/nikonf/ffinders/fmeterprism.htm

...Réjouissez-vous, déjà certains ici vous envient un tel héritage.

Cordialement.

*

Hors ligne stufly

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #952 le: 28 Oct, 2014, 17:52:36 pm »
Bonsoir,

Pour illustrer le coté "indestructible" de notre vieux compagnon "Nikon", il a été le boitier qui a été le premier présent sur le site de la catastrophe de Tchernobyl et a permis au photographe dont le talent n'égale que le courage "Igor Kostine" de témoigner en image de ce désastre majeur.

Thierry




*

tigerwoods

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #953 le: 28 Oct, 2014, 18:12:31 pm »
Bonsoir,

Pour illustrer le coté "indestructible" de notre vieux compagnon "Nikon", il a été le boitier qui a été le premier présent sur le site de la catastrophe de Tchernobyl et a permis au photographe dont le talent n'égale que le courage "Igor Kostine" de témoigner en image de ce désastre majeur.
Thierry

Je n'ose demander si ses images souffrent de surexposition...

*

Hors ligne stufly

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #954 le: 28 Oct, 2014, 19:05:39 pm »
J'ai le souvenir que dans l'un de ces témoignages, il relate le fait que ses pellicules présentaient des stries blanches et que ce n'est que grâce à une protection "de fortune" en plomb bricolée sur place  qu'il a pu ramener des clichés des moments les plus dangereux.

Une recherche sur Internet devrait vous en dire plus.

Thierry


Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #955 le: 28 Oct, 2014, 19:36:59 pm »
Bonjour,

Hélas, pour Igor Kostine son Nikon servit de dosimètre : (http://fr.wikipedia.org/wiki/Igor_Kostine)
...Mais sans atteindre de telles conditions d'utilisation, le boîtier Nikon F à prouvé en près de 55 ans, et en de nombreuse autres occasions, son extrême fiabilité.

Cordialement.

*

Hors ligne stufly

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #956 le: 28 Oct, 2014, 20:08:36 pm »
Ce n'est que trop vrai.

Un témoignage qui permet de prendre conscience que les vrais héros ne sont peut être pas ceux que l'on voit (dans la lucarne)/croit :

http://www.liberation.fr/portrait/1996/05/28/igor-kostine-59-ans-est-l-homme-qui-a-photographie-tchernobyl-pendant-dix-ans-les-photos-de-son-obse_170509

Thierry


*

Jean-Louis34

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #957 le: 28 Oct, 2014, 21:06:59 pm »
MERCI à Bertrand et Stratojs pour leurs conseils, que ... je vais suivre !

Pour faire de la place dans mes placards, je crois que je vais plutôt me séparer de mon FE et de ses objectifs ...

Jean-Louis

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #958 le: 28 Oct, 2014, 21:19:24 pm »
Bonjour,

"...Je vais plutôt me séparer de mon FE et de ses objectifs..."

Attention Jean-Louis, les optiques Nikkor de votre FE sont parfaitement compatibles avec votre "nouveau bébé de Nikon F" .
...Eh oui, il c'est comme ça le "vieux" F.

Cordialement.

*

Jean-Louis34

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #959 le: 28 Oct, 2014, 22:12:58 pm »
Bonsoir Bertrand,
Très juste !
Mais alors des 4 Nikkor de mon FE (28 1:2,8 - 50 1:1,4 - 105 1:2,5 - 200 1:1,4), et des 2 de mon F (50 1:1,4 - 135 1:2,8), je garde quoi ?
Pas tout quand même !
Jean-Louis