Rappelle-toi le tarif des boîtiers et objectifs Nikon jusque dans les années 80 ; ils n'étaient pas non plus à portée de toutes les bourses, loin de là. C'est peut-être la période 2005-2015 qui est atypique en démocratisant du matériel photographique de pointe.
Des zooms DX, des fixes FX et le même boîtier pour tout le monde.


*

Hors ligne Jean-Christophe

Je vous donne un autre exemple.
Je me fais agresser indirectement par écrit depuis que j’ai posté un article sur la mise à jour de la Nik Collection 2 byDxO.

Pourquoi ? Parce que les utilisateurs de la version gratuite qui veulent essayer cette nouvelle version craignent que l’installation n’écrase leur version gratuite.
Ils n’ont pas fait de sauvegarde de la gratuite, n’ont pas vraiment de raison d’essayer ce qu’ils connaissent déjà, mais ils veulent le faire quand même.
Comme cette suite est payante, ils contestent, parlent de « scandale », alors que DxO n’impose rien du tout. Il suffit de continuer à faire comme avant pour ne rien subir.

En clair, « j’ai bénéficié d’un logiciel gratuit pendant des années, pour qu’il survive un éditeur le reprend, le met à jour, le complète et souhaite se faire rémunérer pour ce travail. Je n’ai pas envie de payer donc je râle ». Que répondre à ça ?

Dans certains pays européens la classe moyenne plus riche (CH, DE, LU, AT, NL, Vlaams) s'équipe plus souvent en moyen format.
En France cette classe semble s'appauvrir.
Personnellement je vois bien que la retraite sera inévitable malgré ma prolongation d'activité, les moyens ne permettront alors plus de remplacer les PC, les logiciels, les NAS, les boîtiers, les optiques ; ce sera inévitablement triste, d'autant plus que les capacités de compréhension, la vue diminueront, c'est la vie.

*

Hors ligne Sevgin-le-viking



En clair, « j’ai bénéficié d’un logiciel gratuit pendant des années, pour qu’il survive un éditeur le reprend, le met à jour, le complète et souhaite se faire rémunérer pour ce travail. Je n’ai pas envie de payer donc je râle ». Que répondre à ça ?
Y a pas que là.... si tu vas sur toute la chaines, ca commence par:
-les marques se goinffrent
-les vendeurs nous arnaquent
-l'état nous gruge ( ps je suis retraité, je suis au chomage, je suis en arrêt maladie, je suis étudiant, je ne touche rien mais je paye beaucoup d'impot, je touche la prime d'activité, allocation enfant etc etc... )

Et il n'y a pas un jour, où je ne suis pas témoin d'une de ces réflexions!

En France, c'est mal vu et c'est limite voleur qu'un professionnel gagne de l'argent avec ce qu'il fabrique ou ce qu'il distritibue... et certains canaux sur le net, permet à certains de se "venger" ( logiciel pirate, non paiement de la TVA  etc.... ).
Si chacun l'assume, tout irait bien mais au moindre probléme, les gens vont demander "à-ceux-qu'ils-ignoraient-au-moment-de-l'achat" et s'etonnent après d'un accueil glacial.

Rends ton forum payant, et tu auras une levée de boucliers!

En parralléle de ça, ce n'est pas pour autant qu'il faut dire "Amen" à toutes les pratiques des professionnels.

-Le logiciel par abonnement, tant qu'il y a une alternative de la concurrence pour payer en une seule fois un logiciel  ( et ne pas pirater un log, même si la marque laisse faire, on a eu un exemple avec un logiciel de retouche d'image, qui a laissé faire, la concurrence n'a pas su developper comme il se devait et maintenant on utilise son logiciel avec SES conditions )
-Le choix de faire ses achats ( entre les discounters et trads, on a du choix.... ) mais réfléchir aussi à certains actes: certains gros sites ou marques ( en vente direct ) font du dumping pour élimnier la concurrence et imposer leurs prix ( c'est leur objectif à long terme ).

etc etc..
« Modifié: 22 Nov, 2019, 09:11:55 am par Sevgin-le-viking »
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

Le passage de LR à l'abonnement a ouvert un boulevard pour des logiciels sans. Ce qui permet de casser le monopole de LR. Au final, c'est plutôt une bonne chose.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Dans l'idée oui, dans la réalité rien n'a changé. LR reste en situation dominante, les autres ont décroché sur le catalogue et multiplient les mises à jour payantes pour survivre.

*

Hors ligne Caille

les autres ont décroché sur le catalogue et multiplient les mises à jour payantes pour survivre.
Non, pas tous... :lol:

Le besoin est intemporel en effet, mais il est amplifié aujourd’hui par la situation internationale complexe, les médias qui se complaisent à montrer tout ce qui va mal, les extrémistes à créer des situations pour montrer que ca va mal, etc.
Nous n’allons pas déraper sur ce terrain ici, et pour en rester à la pratique photo, nous vivons une période complexe aussi.

Sans partir dans cette direction. Ça peut s'expliquer aussi par le fait que maintenant presque tout est à porter d'un clic et que la publicité aggressive des marques/sites de vente y joue également pour beaucoup.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Non, pas tous... :lol:
Le libre, oui, mais le libre fonctionne sur le principe du bénévolat pour ce type de logiciels, c'est un autre débat. Les développeurs mangent aussi à la fin du mois dans les entreprises :)
C'est pour cela qu'il n'existe pas d'appareil photo dans le monde du libre, personne ne payerait les composants à ta place :)
Et pas de services web associés, sans quoi ce ne serait forcément payant.
« Modifié: 22 Nov, 2019, 15:21:10 pm par Jean-Christophe »

Le libre, oui, mais le libre fonctionne sur le principe du bénévolat pour ce type de logiciels, c'est un autre débat. Les développeurs mangent aussi à la fin du mois dans les entreprises :)

Pas forcement, il y a beaucoup de developpeur qui se font payés pour contribuer au libre. Il y a ceux qui vivent des donations et ceux qui se font payer par leurs entreprises pour ce travail. C'est pas la majorité mais c'est plus commun qu'on ne pourrait le penser.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Le libre a un mode de rémunération principal, le service associé.
J’utilise des logiciels libres dans mes activités, pour lesquels je paye un service, et ainsi je rémunère ceux qui travaillent.

Avec les logiciels grand public comme en photo il n'y a pas de vrais services associés. Pas de rémunération donc.
Les dons, vous savez comme moi que personne ne les fait.
Je considère donc que c'est faire travailler les développeurs gratuitement que d'utiliser ces logiciels. Sauf à contribuer soi-même à la communauté en produisant (docs, tutos, code, support), l'esprit du libre, ce que pas grand-monde ne fait non plus.
Le terme "Libre" est trop souvent assimilé à "gratuit", c'est un peu le problème.

On en revient au sujet initial : parce que le matériel ne peut pas être proposé en mode "libre", il faut le payer. On l'accepte. C'est peut-être bien un débat entre le matériel et l'immatériel finalement  :)

La plaie depuis quelques années ces abonnements.

Si on vit de la photo et qu'on a une activité pro cela peut se justifier. Mais pour l'amateur pur, au sens noble du terme (c'est à dire en tant que passion) je considère qu'on a tout intérêt à plutôt placer ces 12€ par mois (144€ par an tout de même) et au bout de 5ans d'investir dans un nouvel objectif/boitier par exemple si le besoin s'en fait ressentir.
J'utilise Lightroom depuis 6 ans, si je suis cette logique d'abonnement j'aurai du filer à Adobe 864€... ça calme. Je ne l'utilise pas de façon régulière, peut-être 5 fois par mois, payer une telle somme pour cela me semble déraisonnable. Pour le pro qui l'utilise 7J7/H24 cela me semble moins déconnant.

Alors oui, comme 90% des utilisateurs je pirate la suite Adobe (suffit d'un patch et c'est terminé, n'importe qui même un nul en informatique peut le faire), car les temps sont durs et que le logiciel se vole encore de façon extrêmement simple. Peut-être même trop pour tous nous tenter de le faire (et sans réelle jurisprudence concrète derrière).
Alors oui c'est du vol manifeste, mais il ne faut pas se méprendre, ces piratages sont connus et ont toujours fait partis de l'équation, je dirais même qu'il a tendance à se résorber voire à disparaître dans certains cas (musique et séries entre autre).

Un autre élément discutable, comment peut-on concevoir que Lightroom mobile (iOS/Android) soit gratuit ? Il n'y a certes pas toutes les fonctions de la version payante, mais elles y sont quasi toutes... (manque juste la retouche locale en gros). Cela m'interpelle...

Quant au matériel pur, la course à la consommation est poussée par le fait qu'on rend très vite obsolète les technologies de nos jours et que le marketting est suffisamment fort pour nous inciter à acquérir le tout nouveau né (sans quoi vous êtes dejà has been). Il suffit qu'un Z8 pointe le bout de son nez avec un nouveau EVF révolutionnaire à 8Mp/120Hz et les Z6/Z7 actuels deviendraient décotés en une fraction de seconde et donnerait l'envie concrète de changer. Il faut aussi dé-corréler les achats avec la réelle nécessité, on achète avant tout pour se faire plaisir, pour se sentir vivre, pour faire parti d'une communauté... le logiciel entre autre ne répond pas du tout à ces besoins, c'est de l'ordre du périphérique annexe.
D610 / Nikkor 18-35mm f3.5-4.5 / Nikkor 50mm f1.8 / Nikkor AF-D 80-200mm f2.8 / flash SB700.

Mon Flickr: https://www.flickr.com/photos/119314794@N04/

*

Hors ligne Sevgin-le-viking



Alors oui, comme 90% des utilisateurs je pirate la suite Adobe (suffit d'un patch et c'est terminé, n'importe qui même un nul en informatique peut le faire), car les temps sont durs et que le logiciel se vole encore de façon extrêmement simple. Peut-être même trop pour tous nous tenter de le faire (et sans réelle jurisprudence concrète derrière).
Alors oui c'est du vol manifeste, mais il ne faut pas se méprendre, ces piratages sont connus et ont toujours fait partis de l'équation,
Bah oui comme tu le dis, ça fait partie de l'équation:
-ceux qui ne peuvent s'en passer, payeront et un pro doit légalement avoir les licences sinon grosse punition! donc pas le choix.

Et en laissant faire pour les particuliers, la concurrence ne se développe pas: pourqoui un particulier payera un logiciel alors qu'il peut avoir la référence en pirate sans se faire taper sur les doigts!
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

*

Hors ligne Jean-Christophe

C’est là où je coince.
J’entends tes arguments.

Je retiens que dépenser plus de 800 euros en 5 ans pour traiter tes photos c’est trop cher, tu n’as pas les moyens. Admettons, c’est compréhensible.
Dépenser la même somme pour changer de boitier, ce qui ne te fait pas faire de meilleures photos à l’inverse du logiciel, c’est possible et tu as les sous.

On m’explique ?

*

Hors ligne Jean-Christophe

Un autre élément discutable, comment peut-on concevoir que Lightroom mobile (iOS/Android) soit gratuit ? Il n'y a certes pas toutes les fonctions de la version payante, mais elles y sont quasi toutes... (manque juste la retouche locale en gros). Cela m'interpelle...
Le but d’une application mobile gratuite (on dit Freemium en fait) c’est d’inciter à prendre la version payante.
Ici c’est le cas, LR mobile est limité, ne permet pas de gérer la retouche locale (l’outil le plus utile), n’est pas connectée au Cloud. Intérêt très limité.
Pour quelques euros par mois (5 de mémoire), on a la version payante.

Je ne vois pas où est le mal ?