Publicité

*

Hors ligne Caille

S'il faut faire le parallèle entre matériel et logiciels, une suggestion à l'intention de Jean-Christophe:
Placer deux "cases compteur" sur le site (pourquoi pas sur la page d'accueil) avec la mention : "Si vous tirez en raw cliquez sur 1, si vous tirez en JPG, cliquez sur 2".
Ça donnerait une idée du pourcentage. Ceux qui tirent en JPG ont-ils besoin de logiciels haut de gamme?....
Ce sondage ne servira à rien !
1) - Je connais plusieurs personnes de mon entourage, en possession d'un appareil évolué, qui ne savent même pas que leur appareil est capable de faire du Raw (NEF pour Nikon) et surtout ne savent pas à quoi ça sert et qui ne veulent pas s'emmerder avec ça. À l'époque du film ces personnes jetaient même les négatifs.
2) - Ce retrouver sur un site de photo comme Nikon Passion indique que nous sommes particulièrement attentionnés à obtenir le meilleur, le sondage sera donc automatiquelent orienté vers le format Raw. ;)

Publicité

La frime, que la frime, rien que la frime.
Combien de photographes possédaient à l'époque des boitiers F4, F5 et des télés monstrueux et un agrandisseur avec une optique minable...

François

Au défenseurs de l'abonnement, prenez donc aussi le matériel en abonnement (pardon) en location, avec échange automatique à chaque sortie d'un nouveau boitier. On appelle cela une offre orientée service.
Ça existe déjà pour les autos.

La location d'objectifs/boitiers se fait déjà également et c'est pratique lorsque tu as besoin d'un objectif que de manière sporadique sans avoir à faire l'investissement.
L'abonnement à LR est un service, d'ailleurs ce n'est pas un abonnement direct à lightroom mais à CreativeCloud qui offre d'autres services que le logiciel lui-même. Et même remarque que avant, si pendant un mois ou deux, tu sais que tu ne vas pas avoir besoin du logiciel ou du service tu coupes l'abonnement (ce qui en tant que amateur arrive).

Dans ton exemple de l'abonnement GSM à 0 euros, il faudrait regarder ton usage mais il y a de grande chances que tu puisses d'une manière générale pour bien moins cher qu'avec un réel abonnement. (bon si tu es Belge, c'est pas la même salade vu le prix abusif des telecoms en Belgique). Donc je doute que ce soit un bon argument (surtout vu l'usage que les gens ont de leurs téléphones portable maintenant (consommation de "datas" etc).

*

Hors ligne Jean-Christophe

Tu ne peux pas suspendre l'abonnement LR à la demande, c'est un contrat annuel, ce serait trop facile sinon.

Bonjour,

Il a été prouvé qu'il était plus rentable de ne jamais prendre d'assurances/extensions de garanties pour tous ses appareils.
La somme des extensions amène à un coût supérieur à celui de la réparation ou échange de l'appareil qui va lâcher, statistiquement. En effet, tous ne lâchent pas...
Après, on peut prendre l'extension pour son apn et pas pour son frigo américain. Mais il faudra m'expliquer la logique.

Quant aux logiciels, ils sont tellement complexe à utiliser pour un amateur que se diriger vers un boitier qui sort de bons JPEG ne semble pas une ineptie. Et sortir un bon JPEG est déjà une satisfaction qui peut suffire à l'amateur éclairé (celui qui ne shoote pas en auto).

Quant au matériel en société, de toutes façons, n'importe quel reflex fait l'affaire si il s'agit d'impressionner le profane. Il ne fera pas la différence entre un D610 et un D750. Je suis récemment passé pour un photographe pro à un anniversaire avec un D610 et un 35mm 1.8, alors...
D610+Nikkor 24-85 f/3.5-4.5G ED VR+Nikkor 70-200 f/4+AF-S Nikkor 35 f/1.8G ED+AF-S Nikkor 85 f/1.8G+SB700

*

Hors ligne Jean-Christophe

Je recentre un peu le débat qui tourne autour de la non prise de conscience, volontaire ou non, du nécessaire besoin d'investir dans autre chose que le boîtier pour avoir un ensemble cohérent :

- pas de mise à jour de son logiciel (quand c'est nécessaire)
- pas de mise à niveaux des objectifs
- pas de mise à niveau des accessoires (cartes, lecteurs)

Le photographe qui achète un boîtier pour se faire plaisir n'a pas besoin de tout ça, on est d'accord, il ne cherche pas à mettre en valeur ses photos. Je n'ai aucun problème avec ça.

Là où je coince c'est quand on investit beaucoup dans le boîtier puis que l'on refuse d'investir dans le reste parce que [toutes-les-raisons-sont-bonnes].


*

Hors ligne Caille

Quant aux logiciels, ils sont tellement complexe à utiliser pour un amateur que se diriger vers un boitier qui sort de bons JPEG ne semble pas une ineptie. Et sortir un bon JPEG est déjà une satisfaction qui peut suffire à l'amateur éclairé (celui qui ne shoote pas en auto).
J'ai fait beaucoup de diapositives à une certaine époque, Kodachrome II, 25 et 64 pour ceux qui s'en souviennent. Je pense que la diapositive était le JPEG d'aujourd'hui.
Je ne parle pas du tirage sur papier avec du Cibachrome qui était également possible, mais bien de la projection il n'y avait aucun traitement possible, Lightroom n'était pas encore inventé.
Je te rassure, je suis pratiquement toujours en Auto, enfin sur A, priorité à l'ouverture. ;)
« Modifié: 21 Nov, 2019, 18:58:40 pm par Caille »

Tu ne peux pas suspendre l'abonnement LR à la demande, c'est un contrat annuel, ce serait trop facile sinon.

Ah oui en effet. Souscrivant à l'année, je n'avais fais attention.

J'ajoute ma pierre au débat, on peut comparer le logiciel à ce qui se produit au niveau du film, de la musique depuis que les supports dématérialisés existent... beaucoup de monde pense que cela est donc gratuit, téléchargeable à souhait !

Que je suis amateur, semi-pro ou pro selon les domaines que j'exerce il ne m'est jamais venu à l'idée de "pirater" peut-être est-ce du à mon éducation, mon bon sens, je n'en sais rien... le fait est que... peut importe le logiciel dont on parle. J'ai besoin actuellement de Photo Mechanic... mais pas le budget pour ce mois ci et bien je reporte mon achat à plus tard...

Il serait bien que des développeurs se joignent au débat... afin d'apporter à ceux pour qui le logiciel n'a point de valeur, leur démontrent que derrière il y a des heures de travail.

J'ajoute qu'il existe des logiciels gratuits, mais pas libres... des logiciels libres mais pas gratuits.

Pierre


*

Hors ligne Jean-Christophe

Il y a aussi un besoin actuel d'oublier son stress, ses ennuis, ses difficultés en achetant quelque chose qui nous fait plaisir.
Combien de fois j'ai eu envie de ceci ou cela alors que j'avais des pbs de boulot ou persos, c'est une forme de défouloir.
J'ai plein d'amis salariés qui vient cela en ce moment.
Si l'on est photographe amateur, on se jette sur le dernier boîtier sorti, parce qu'un achat ça soulage.
Et tout de suite après on réalise qu'il faut ajouter un accessoire, un logiciel, ... Pour que ça fonctionne. Et l'on est coincé car pas moyen d'avouer que l'on a acheté quelque chose de très cher qui ne peut fonctionner seul. Et on se venge sur le monde entier qui nous impose ces achats supplémentaires non prévus, déjà que le premier ...

Depuis j'ai appris à faire autrement, que le bonheur ne passe pas par la possession et les objets. Mais ce n'est pas évident.

*

Hors ligne Caille

J'ajoute qu'il existe des logiciels gratuits, mais pas libres... des logiciels libres mais pas gratuits.
Il existe également des logiciels libres et gratuits, mais bien sûr, libre n'a jamais voulu dire gratuit.
Aussi les pas libres et pas gratuits mais ça tout le monde connaît. :lol:
« Modifié: 21 Nov, 2019, 21:56:51 pm par Caille »

Oui bien entendu, je citais ceux que les non initiés ne savent peut-être pas...

Je rejoins JC sur le fait des achats "qui soulagent" j'ai un bon exemple... moi, en 2011 me pris l'envoie d'avoir un ordinateur portable... j'ai acquis un MBP de 13" je l'ai utilisé régulièrement pendant 1 ou 2 ans... sans que cela soit une nécessité... et l'autre jour et bien je l'ai retrouvé bien mal en point, batterie gonflée qui ma un peu flingué le trackpad... Je me disais hier que au final pour la faible utilisation que j'en avais fait ce MBP qui m'avait couté 1200€  à l'époque va être revendu pour pièce pour 100 € ( je ne tente pas de la réparer car si trackpad réellement HS remettre de l'argent dedans me semble idiot) Pour conclure... j'aurais pu me passer de cet achat !

Pierre

J’ai toujours du mal à comprendre que l’on soit prêt à investir beaucoup dans le matériel et que l’on refuse d’investir (moins) dans la mise à jour de son logiciel.
Que l’on soit prêt à prendre les risques bien connus en achetant à l’étranger, HT souvent, avec garantie limitée, etc.
Le matériel, ça se touche, ça se sent, ça fait plaisir à avoir en main. Le SAV, c'est immatériel, on espère ne jamais en avoir besoin. Le logiciel, on peut le voler.

C'est un peu le syndrome du consumérisme moderne. On veut posséder des choses mais pas les responsabilités qui vont avec (le SAV, les taxes, le soft adapté).

Il y a aussi un besoin actuel d'oublier son stress, ses ennuis, ses difficultés ...
Ce besoin est intemporel, rien de nouveau. Seul les moyens d'oublier changent.

- pas de mise à niveaux des objectifs
Autant une carte-mémoire peut se caser dans le budget domestique mensuel, autant les objectifs "à la hauteur" piquent le porte-monnaie.
Dans "remplacer", il y a aussi "trouver un acquéreur pour l'ancien matériel", ce qui n'est pas évident.

S'il y a un généreux mécène qui nous lit, je suis preneur des Tamron 35 f/1.4 et Nikon 105 f/1.4. ;D

[Edit:] J'oubliais le 400 f/2.8 ... ;D
« Modifié: 22 Nov, 2019, 08:05:09 am par Pr. Blurp »
Des zooms DX, des fixes FX et le même boîtier pour tout le monde.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Le besoin est intemporel en effet, mais il est amplifié aujourd’hui par la situation internationale complexe, les médias qui se complaisent à montrer tout ce qui va mal, les extrémistes à créer des situations pour montrer que ca va mal, etc.
Nous n’allons pas déraper sur ce terrain ici, et pour en rester à la pratique photo, nous vivons une période complexe aussi.

Les marques souffrent d’une concurrence que beaucoup n’avaient pas anticipée, le smartphone.
L’arrivée de l’hybride change le jeu, un peu comme lors de l’arrivée du numérique.

Pour survivre il va leur falloir se passer des 80% de clients qui achetaient des compacts, et travailler avec les 20% d’experts-pros qui veulent un matériel autre qu’un smartphone.
Tous le disent, ils vont faire du leverage sur les gammes experts-pros. En bon français, proposer du matériel expert plus performant, plus onéreux. Avec une meilleure marge.

L’utilisateur est perdu, il pouvait acheter avant un reflex entrée de gamme pas trop cher et s’en satisfaire. Demain ce ne sera plus le cas. Pour justifier son statut de « photographe amateur » il va falloir investir plus dans un boitier. Et comme nos budgets ne sont pas extensibles, rogner sur le reste.
Il est alors facile de taper sur les accessoires, les logiciels, qui ne participent pas au statut social.

Là où je veux en venir, c’est que la distinction entre « possesseur de matériel photo » et « photographe » va être encore plus forte qu’elle ne l’est déjà. Les « photographes » feront toujours des photos, et se feront remarquer pour cela. Les « possesseurs de matériel photo » devront investir toujours plus pour montrer leur matériel et affirmer ce statut. De quoi être aigri.

Je ne porte pas de jugement, j’essaye de comprendre. Je dois m’adapter moi-aussi, et devoir gérer bien plus d’insatisfaits qu’avant est quelque chose que je dois appréhender. Tout le monde n’est pas réceptif à ce discours.

Publicité