Publicité

*

Hors ligne Pierre

Tu te trompes... on peut très bien et c'est mon cas allez voir ailleurs que chez adobe et payer une licence  ;D comme le disait Jean-Christophe une histoire de mentalité, d'éducation.

Que Adobe fasse son beurre comme il le veut c'est son droit... Si le client n'est pas content et bien qu'il aille voir ailleurs plutôt que de vouloir pirater leur logiciel... Jean-Christophe a lancer un débat pas sur adobe de toute manière, il a voulu aborder le sujet de manière générale.

De mon coté je possède encore ma licence CS6 et je suis passé à Capture 1 pro et je vais ajouter à cela Photomechanic pour avoir un flux de travail rapide et efficace...

Bref... pour dire que à chacun de nous de savoir aussi ce que l'on veut... accepter aussi de ne pas avoir ce que l'on veut et ça beaucoup de monde n'est pas prêt de l'accepter... d'ou le piratage ou les railleries sur les logiciels.

Pierre
« Modifié: 24 Nov, 2019, 22:21:37 pm par Pierre »

Publicité

*

Hors ligne Jean-Christophe

Merci à tous de vos échanges cordiaux, c’est très  appréciable de ne pas voir à modérer de tels sujets.

Pourquoi je n'ai pas d'abonnement logiciel, bonne question.

Je suis photographe pro et j'ai un relativement beau chiffre d'affaire annuel. Le prix d'une licence logiciel déductible est dérisoire, le problème n'est donc pas financier.

J'utilise uniquement des logiciels libres donc gratuit et inutile de les pirater et d'être en illégalité.

Il y a de nombreuses années j'ai utilisé la suite logiciel Adobe à une époque ou Lightroom n'existait pas et pourtant je travaillais déjà des fichiers raw LR n'est donc pas indispensable et j'ai donc déjà utilisé des outils autres que "l'indispensable LR".

Le plus gros investissement dans un logiciel n'est pas le prix du logiciel mais le temps de formation et maîtrise du ou des  logiciels.

J'ai vu de nombreux logiciels propriétaires changer de directions techniques, voir de mode de licences, changer de société propriétaire et en temps que client l'obligation de changer mes habitudes sans aucun droit de regard.

Il y a quelques années je n'avais pas le choix car il n'y avait pas d’alternative libre professionnelle disponible.

Ce n'est plus le cas au contraire, je trouve darktable plus performant et productif que Lightroom par exemple . De plus je peux discuter avec les développeurs et parler voir influencer les développements futurs. Je suis aussi certain que mon temps de formation aux logiciels libres ne sera pas perdu suite à une revente du logiciels, d'un changement de licence ou autre.

De plus mes logiciels libres tournent aussi sur Linux que je trouve plus sécurisé, stable et scriptable. Des choses qui me permettent d'être plus compétitif.

Et ne pas payer de licence et être en ordre légalement est aussi un avantage compétitif.

De plus utliser les  mêmes logiciels que tous le monde uniformise le rendu des photos et donc le résultat ressemble fort à ce que fait le voisin, surtout avec la multitude de filtres et collections d'effets. Cela fait vite rendu "silvereffect" comme fait le concurrent. 
J'utilise donc 100% de logiciels libres depuis 8 ans.

Cela va du logiciel raw, au système d’exploitation, éditeur d'image, comptabilité, site web, suite bureautique, montage vidéo, backup, création de panorama, etc....

Au final tous les logiciels mis bout à bout, sans avoir à gérer des licences cela facilite aussi la vie.

Maintenant je comprend que les logiciels libres ne soient pas mis en avant sur les forums, ils ne font pas de pub, n'ont rien à vendre, et donc ne financent pas les forum avec des publicités dans les newsletter....







*

Hors ligne Jean-Christophe

Je n’ai jamais caché le fait que certains éditeurs me permettent de générer des revenus. Sauf Adobe, d’ailleurs. Sans cela (et d’autres partenariats) il y aurait moins de sites web et il n’y aurait plus Nikon Passion.
Si je ne parle pas du libre, et de Darktable, c’est que je ne connais pas suffisamment ce logiciel pour en parler en expert. Et comme il y a une communauté derrière, les experts ne manquent pas.

Je n’ai pas à parler de tous les logiciels, je fais des choix (pareil pour le matériel), je parle de ceux que je connais et utilise.

Pourquoi Lightroom et Luminar ?
Parce que j’utilise Lightroom depuis plus de dix ans, que je le connais par cœur, que je n’ai pas trouvé d’équivalent, y compris dans le libre, qu’il répond à mes besoins pour une somme raisonnable pour moi.

Pourquoi Luminar ? Parce que c’est la nouvelle génération de logiciels photos, et qu’Adobe ne prend pas cette direction encore. Je n’utilise pas Luminar en production mais je le teste beaucoup. Il est unique.
Je peux parler aux développeurs, je peux influencer les orientations. Comme pour le libre.

Je sais que les gens du libre ont souvent ce ressenti, qu’ils pensent que l’on ne parle pas assez d’eux, que ce n’est pas juste. Ils ont choisi de mettre en place leurs propres sites web, leurs propres communautés, leur visibilité est très bonne, je n’ai jamais bien compris d’où venait leur ressenti.

Ben disons que se pointer à la Fnac pour aller voler le matos ça le fait moyen quand même  =D

Le logiciel hérite d'un passif compliqué avec l'avénement d'Internet et du piratage massif au début des années 2000, qui n'a jamais téléchargé une musique/film sur un logiciel P2P du genre eMule ou un via des torrents ? (mes respects sinon !).
Internet a été une grande porte d'ouverture pour le partage des infos, pour le meilleur ou pour le pire car des secteurs entiers ont failli s'écrouler à un moment donné (notamment l'industrie du disque). Là où la trajectoire est devenue habile pour ces grandes entreprises c'est lorsque Internet est devenue une façon rentable de monétiser un service, ça a commencé justement avec l'industrie du disque (Spotify/Deezer en tête de liste) puis s'est propagé pour tout type de service, parfois même des choses assez loufoques deviennent payantes mensuellement alors que gratuite jusqu'avant. 

C'est un modèle qui marche globalement, mais qui a aussi ses limites, et le logiciel se heurte encore à cela car justement il existe encore des alternatives pour le détourner (alors qu'avec la musique c'est devenu compliqué, sauf à passer des heures à faire du youtube downloader).

Bref c'est un peu HS. Vous aurez compris mon point de vue, pas forcément éthique je l'admet mais bon représentatif quand même d'une bonne portion des Adobes users.

Les logiciels piratés sont souvent totalement éteints en communication, c'est souvent une modification du localhost et du blocage de DNS distant qui permet d'éviter la détection de la version crack. D'où l'absence des MAJ d'ailleurs
D610 / Nikkor 18-35mm f3.5-4.5 / Nikkor 50mm f1.8 / Nikkor AF-D 80-200mm f2.8 / flash SB700.

Mon Flickr: https://www.flickr.com/photos/119314794@N04/

Publicité