Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #405 le: 15 Sep, 2017, 12:18:20 pm »
Bonjour;
 la photo de rue, où les photos dans les musées, ce n'est pas avec un 200/500 que vous allez mettre sur le D 850, mais plutôt des petits objectifs fixes comme les AF-S 50/35/24/85, il me semble. Donc plus de floues de bougé non?

Les 200...500 n'ont pas le privilège du flou de bougé ;)


*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #406 le: 15 Sep, 2017, 12:22:52 pm »
C'est aussi vrai sur D850 que sur D750 ou D700 ;) . Comme le 1/15ème de seconde à un spectacle vivant...est-ce que la résolution serait la seule cause du flou? Sinon, 1/15ème avec le D850 est autant envisageable qu'avec un autre (il couvre de 1/8000ème à 30s, non?) il suffira de moins cropper ^^.
C'est différent car - lire l'explication précédente - la densité de pixels a son importance.

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #407 le: 15 Sep, 2017, 14:56:40 pm »
Jeunes ou vieux on s'en fout 😀 je persiste à dire que c'est le temps de pose qui compte.
Fait une photo au 400mm et au 1/125 et tu seras probablement flou ou du moins pas net.

...Tout dépend de l'état de fatigue et de stress...Et en fonction de cela, on utilisera avec discernement les automatismes disponibles sur le boîtier et le caillou pour jouer le rôle de monopod virtuel...

Quand j'avais encore mon AFS 600 F4 VR, je pouvais faire ma première série a 1/60s et quasiment tout avoir bon sur le plan technique...Ensuite la fatigue se faisant très vite sentir, je passais au 1/250s puis...sur monopod...avec mon D800E
Avec mon AFS 300mm F2,8 VRII, je shoote au 1/125s pendant 15 minutes et après, j'ai le bras en compote...donc c'est le 1/1000s minimum obligatoire car même au 1/500s avec la stabilisation, j'ai encore du déchet...
Avec toutes mes optiques fixes, sauf le AFS 105 F1,4, je ne dépasse jamais les 1,5kg, donc je peux gérer cela avec des temps de pose proche de l'inverse de la focale en acceptant un certain pourcentage de déchets techniques. Avec l'AFS 105, je dépasse les 2kg, et là, la fatigue arrive très (trop) vite et cela monte en flèche question temps de pose.

...Donc, il y a la théorie et la pratique: pour moi, le facteur décisif c'est la condition physique et émotionnelle du photographe. L'aménagement du temps de pose ne dépendra donc pas seulement de la focale utilisée et de la stabilisation de l'optique...voire de la densité du capteur.
« Modifié: 15 Sep, 2017, 18:34:51 pm par lumière »
D850, D500, Hasselblad H4D60, plus quelques cailloux.

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #408 le: 15 Sep, 2017, 14:58:42 pm »
C'est différent car - lire l'explication précédente - la densité de pixels a son importance.
...Je pense que tu devrais pondérer les facteurs d'après ta propre expérience..
D850, D500, Hasselblad H4D60, plus quelques cailloux.

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #409 le: 15 Sep, 2017, 18:33:11 pm »
....
Si les 6400 ISO du D850 tiennent leurs promesses....

...Pour du format A3 retravaillé...Dès 1600 iso les détails commencent à être bien attaqués...comme le D800E...

Je pense que dans un prochain CI, ils nous feront un topo en plus avec les cailloux qui vont bien...et les formats de sortie ad-hoc...
D850, D500, Hasselblad H4D60, plus quelques cailloux.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #410 le: 15 Sep, 2017, 18:44:49 pm »
...Pour du format A3 retravaillé...Dès 1600 iso les détails commencent à être bien attaqués...comme le D800E...
sur le D850 ?? Non, absolument pas.

*

Hors ligne brunocb750

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #411 le: 15 Sep, 2017, 19:20:07 pm »
Lumière t'as réponse à tout.

Tu dois être un dieu de la photo à mon avis.


Si ce fil de discussions est intéressant, il devient lassant par certaines interventions.
Comment apprécier la réussite sans savourer l'échec ?
Rien n'est de trop pour envoyer la poudre et figer le sourire complice d'un insecte star, le tout au naturel, insectes libres comme le vent.

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #412 le: 15 Sep, 2017, 19:54:50 pm »
Histoire de sortir un peu du combat de coqs et de repartir sur le sujet, à savoir le D850 : pour les possesseurs, avez vous eu l'occasion de tester le mode de focus stacking (en paysage d'une part et en macro d'autre part)?
Si oui quelles sont vos conclusions?
Merci.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #413 le: 15 Sep, 2017, 21:01:26 pm »
J'ai fait une série de photos pour  évaluer le Focus Stacking.
Sujet proche et arrière-plan à 5m.
Netteté sur le premier plan.

ça fonctionne très bien et très facilement en prise de vue, on règle le nombre de photos, on appuie et le D850 se débrouille.

Ensuite passage dans Photoshop sans correction d'exposition (elle n'avait pas varié) et sans rattrapage de cadrage (le boîtier était posé sur la table).

Le résultat est très correct en matière de map, par contre il y a quelques défauts d'empilement dans PS qui créent des effets de bord visibles. Il faudrait passer plus de temps à recaler chaque photo.

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #414 le: 15 Sep, 2017, 21:16:18 pm »
Un point trop souvent (en fait systématiquement) ignoré des tests et qui m'intéresse tout particulièrement, c'est le comportement en pose longue/très longue (entre 1 et 10 minutes). Si quelqu'un à l'occasion de faire le test, voire de le comparer au D810.
Boitier: Nikon D610 Optiques: AF-S Nikkor 24mm f/1.8G ED - Sigma 35mm f/1.4 DG Art - AF-S Nikkor 50mm f/1.8G - AF-S Nikkor 85mm f/1.8G - Nikkor 105mm f/2.5 AI - AF DC Nikkor 135mm f/2 D

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #415 le: 15 Sep, 2017, 22:05:56 pm »
J'ai fait une série de photos pour  évaluer le Focus Stacking.
Sujet proche et arrière-plan à 5m.
Netteté sur le premier plan.

ça fonctionne très bien et très facilement en prise de vue, on règle le nombre de photos, on appuie et le D850 se débrouille.

Ensuite passage dans Photoshop sans correction d'exposition (elle n'avait pas varié) et sans rattrapage de cadrage (le boîtier était posé sur la table).

Le résultat est très correct en matière de map, par contre il y a quelques défauts d'empilement dans PS qui créent des effets de bord visibles. Il faudrait passer plus de temps à recaler chaque photo.

Que veux tu dire exactement par "défauts d'empilement" ? C'est dû à la prise de vue ou au logiciel ?

*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #416 le: 15 Sep, 2017, 22:18:12 pm »
Au logiciel qui impose de recaler avec précision chaque image, ce que je n'ai pas pris le temps de faire.

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #417 le: 16 Sep, 2017, 11:22:37 am »
A lire les remarques de tous ces vieux photographes parkinsoniens, je me demande comment procèdent les utilisateurs de Dxy00, dont le capteur DX de 24 Mpx extrapolé au FX afficherait 54Mpx...

---
Bonjour,
La remarque est intéressante et je comprend bien l'extrapolation, mais il me semble que peut-être on peut imaginer un résultat différent. Je m'explique.

En fait, c'est vrai le format APSC est d'une surface moitié du plein format. Cela conduit à dire que si je double cette surface, je peux avoir le double de photosites de même dimensions.

Oui ok, mais quid de l'appareillage et du traitement du signal ?
Je m'arrêterai juste sur l'appareillage : l'obturateur.

En fait, si l'on considère que l'obturateur fonctionne verticalement (à approximativement), il doit parcourir un chemin plus important avec le plein format qu'avec un APSC, image prise dans les mêmes conditions de prises de vue, ... etc.
Ainsi, la durée de prise en charge des photosites sera augmentée, pour le plein format, d'environ 33 %.

Aussi, le photographe devra choisir entre un appareil qui fournira une image plus ou moins détaillée (PF ou APSC), c'est à dire une image qui comprendra plus ou moins de pixels, et/ou travailler avec une vitesse plus ou moins importante, de +33% pour le PF, pour éviter un flou de bougé éventuel qu'il risque de ne pas avec un avoir avec l'APSC (mesure prise avec le même photographe auprès de qui on dit : tu nous fais la même chose. Ce en quoi il répondra, non je vais faire mieux!).

Je pense que cet avis va faire réagir, car en fait il montre la problématique du choix de l'appareil photo (quel besoin ? : plus de pixels et un plus grand risque de flou, par exemple).
Ne me bousculez pas trop dans vos réactions, et si je suis dans l'erreur, je serai attentif à vos avis.
Bonne journée


Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #418 le: 16 Sep, 2017, 12:45:27 pm »
Il y a un  problème dans ton raisonnement :

Prenons l'exemple d'un vitesse de 1/100  ( même cadrage,  et  même diaphragme ) en DX et en FX . on photographie une feuille blanche uniforme :

Le nombre de photons qui entre dans la chambre qq soit le format est le même : ce qui explique qu'une expo en FX ou DX est la même .

En effet l'obturateur va parcourir une distance plus grande mais le nombre de photons arrivants sur les photosites sont répartis sur une plus grande plage : en FX le temps d'expo d'un photosite est plus long , mais comme le photosite reçoit moins de photon , globalement tout se compense et on a la même vitesse d'expo.

Le phénomène de flou de bougé plus visible en "haute résolution" doit être le même sur un D500 ou un D850 au niveau du capteur. Par contre il est clair que le mécanisme d'un D500 (miroir , obturateur etc ..)  étant plus petit sur un D500 que sur un D850, les vibrations du boitier sont plus faible en DX. Ce raisonnement faisant abstraction des améliorations possibles intégrées dans le D850  (par rapport au D500) par les ingénieurs de Nikon
D850 et D810A, Nikkon 8-15mm f/3.5,14-24mm f/2.8 ,  sigma 35mm f/1.4 , 24-70mm f/2.8,5 28-300mm f/3.5-5.6, 60mm micro AFD, Tamron 90mm 2.8 macro, AFS 16-35mm f/4 ,70-200mm FL f/2.8, 200 VR f/2, 400mm f/2.8E FL VR,    TC 14 E III, TC17E II, TC 20e III; caisson Ikelite dome 8''

Nikon D850 : caractéristiques et fiche technique détaillée
« Réponse #419 le: 16 Sep, 2017, 13:22:50 pm »
Il y a un  problème dans ton raisonnement :

Prenons l'exemple d'un vitesse de 1/100  ( même cadrage,  et  même diaphragme ) en DX et en FX . on photographie une feuille blanche uniforme :

Le nombre de photons qui entre dans la chambre qq soit le format est le même : ce qui explique qu'une expo en FX ou DX est la même .

En effet l'obturateur va parcourir une distance plus grande mais le nombre de photons arrivants sur les photosites sont répartis sur une plus grande plage : en FX le temps d'expo d'un photosite est plus long , mais comme le photosite reçoit moins de photon , globalement tout se compense et on a la même vitesse d'expo.
[...]

On mélange tout... quantité de photo qui arrive dans la chambre, quantité de photon capturée, durée d'exposition... D'où en FX le durée d'expo d'un photosite est plus long ? Ce qui pilote la durée d'expo c'est l'obturateur et non le photosite. Une fois l'otburateur ouvert, le photosite emmagasine une certaine quantité de lumière directement liée à : durée d'exposition et sensibilité et taille du photosite. Plus le capteur sera sensible et moins il y aura de perte même sur des durée d'exposition très courte. En gros il sera plus efficace.
Signature Outside (TM)