Re : Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1365 le: 07 Fév, 2016, 08:59:16 am »
Hello
Hélas, avec l'âge, rien n'est vraiment étanche...
J.Ph.

Bonjour,

Pas pour rien qu'existent les couches anti-fuite urinaire…

Pour autant, j'ignorais que Nikon s'amusait à scotcher ses verres de visée. Quelle déception ! Et en  plus, Bertrand qui marche à la camomille…  :-[ :o
M'en vais me foutre à l'eau, moi…  :'( :lol:
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1366 le: 07 Fév, 2016, 10:21:06 am »
Bonjour,

Pas pour rien qu'existent les couches anti-fuite urinaire…

Pour autant, j'ignorais que Nikon s'amusait à scotcher ses verres de visée. Quelle déception ! Et en  plus, Bertrand qui marche à la camomille…  :-[ :o
M'en vais me foutre à l'eau, moi…  :'( :lol:
ton foie te remercie...

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1367 le: 07 Fév, 2016, 12:19:51 pm »
Bonjour,

Pierre a écrit :

"...M'en vais me foutre à l'eau, moi…"

Ah ça non, Pierre, n'y sautez surtout pas
...même pour un scotch.

Wouaff, wouaff !

Cordialement.

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1368 le: 07 Fév, 2016, 12:44:57 pm »
Beaucoup de verres de visée sur les appareils Pros des années 70 ont un verre de visée avec une collectrice sur le dépoli.
Et sont en général fixé par un adhésif ( Leicaflex, Nikon F, Nikon F2 et bien d'autres.
Donc il faut démonter celui ci, nettoyer et remonter, ce qui évitait les poussières dans la visée.
Gérard

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1369 le: 07 Fév, 2016, 13:30:05 pm »
Bonjour,

Grand merci Gérard pour cette bien précieuse information.
Néanmoins il reste pour moi quelques questions :
Ne risquerais-je pas de rencontrer, au remontage, un problème de calage en hauteur du dépoli plastique dans son "châssis métallique noir" qui, avec son condenseur en verre, constitue le système "verre de visée", calage devant être impérativement exact pour une bonne mise au point ?
Autre question :
L'intérieur de ce "châssis métallique noir" comporte-t-il des butées fixes sur lesquelles viennent se positionner les différents éléments optiques constituant ce système "verre de visée", ce qui simplifieraient la tâche de positionnement ?

Cordialement.

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1370 le: 07 Fév, 2016, 19:12:06 pm »
Bonjour,

Sinon et pour une somme modique:

http://www.french-camera.com/accessoires-nikon-xsl-246_320.html?page=10

NB: je me rappelle en avoir démonté et remonté sans incidence particulière sur la MAP
Give me a "F"

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1371 le: 07 Fév, 2016, 20:36:07 pm »
... et d'autres verres de visée pour notre ami Bertrand:
http://www.leboncoin.fr/image_son/912324357.htm?ca=12_s

“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Re : Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1372 le: 08 Fév, 2016, 08:08:34 am »
Bonjour,

Mon cher Bertrand, le verre R proposé par French-Camera et l'entremise de Pascal, ça ne se refuse pas !  :D
Mise au point sur stigmomètre à f/5,6, et quadrillage parfait. À mon sens, le meilleur verre de Nikon pour la  photo animalière (très utile avec le Micro-Nikkor 4/200 IF, et les 5,6/400 ou 5,6/600…).

En parlant de verre et un peu avant, de scotch, je vais faire un petit tour discret au Nikon Bar… 
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1373 le: 08 Fév, 2016, 08:21:57 am »
Et pour rafraîchir la mémoire à tout un chacun, voici la liste des modèles disponibles, à l'époque.

http://www.mir.com.my/rb/photography/hardwares/classics/michaeliu/cameras/shared/ff2screens.htm

J'en profite pour vous remontrer un "truc' peu vu en France, un appareil de démonstration permettant d'essayer tous les dépolis avec l'objectif et le prisme de son choix, ainsi que la correction de l'oculaire.
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1374 le: 08 Fév, 2016, 08:43:57 am »
Oh ! Ah !, Stratojs,

Ce "truc peu vu" m'a servi moult fois, tant en l'un des nombreux "Salons" où je sévis en montant (on a droit à l'orthographe qu'on veut), qu'au magasin célèbre maintenant disparu, sis à Montparnasse, où je sévis itou en descendant (euh, non : en mon temps et pas longtemps).
Ce truc génial fut en son temps une des gloires de Nikon et rendit d'immenses services à sa clientèle médusée, puis ravie d'être enchantée.  :D
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1375 le: 08 Fév, 2016, 10:17:44 am »
Ah, mes yeux étant encore "relativement" performants, mais plus autant qu'Amédée Bhu, je me pose souvent la question de mettre un verre de visée autre que l'origine.
Le problème c'est : comment choisir le bon, et l'appareil à stratojs me semble être une pure merveille.

Où peut-on trouver ce joujou pour chercher le verre approprié ? Dans les "bonnes" boutiques ?

Ou alors, ce n'est plus d'actualité ...
L'homme rêve devant le flux continu d'un fleuve, le vol d'un oiseau emporte au loin son imagination et l'apaise.
Pierre Darmangeat ;)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1376 le: 08 Fév, 2016, 11:20:32 am »
Ce n'est plus vraiment d'actualité et, à ma connaissance, "ça" ne se vendait pas aux particuliers, mais était réservé aux points de vente "sérieux" (entendre : ceux qui faisaient du chiffre et faire des bénéfices copieux à Nikon). À l'époque de "mes" Salons, c'était l'appareil de l'importateur, la bonne vieille maison Brandt Frères…

Cela dit, sur quel boîtier désires-tu remplacer ton verre de visée ? Ça ne vaut que sur la série des F, F2, F3, F4 et 5 (ces derniers ayant des verres quelque peu différents des autres, et surtout d'une bien meilleure finesse de grain).
Pour les boîtiers de la série D… à un chiffre, je ne sais pas mais je sais que de toute façon, tu auras beaucoup moins de choix.  ;)
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1377 le: 08 Fév, 2016, 11:33:11 am »
Je ne cherche pas à acheter ce bijou, mais à l'utiliser afin de pouvoir différencier les différents verres de visée "in situ".

Pour mon D3s, ça me permettrait de faire une MAP plus fine quand je le chausse d'un AIs, et les quelques vieilles "reliques" Nikon (glanées de ci de là) aimeraient bien subir le même traitement de faveur.

Le tout sans aucune forme de contrainte de temps ... Je ne suis pas pressé, juste envie de me faire plaisir.
C'est mal docteur ?
L'homme rêve devant le flux continu d'un fleuve, le vol d'un oiseau emporte au loin son imagination et l'apaise.
Pierre Darmangeat ;)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1378 le: 08 Fév, 2016, 12:04:33 pm »
Mon cher instrumentiste  :D!
Voici des sites fournissant des verres de visée adaptables au D3s, en complément de ceux d'origine.
(Il est à noter à ce propos que les sites Nikon sont tellement mal faits que je n'ai pu trouver les verres d'origine encore disponibles)
http://www.focusingscreen.com/privacy.php
www.katzeyeoptics.com
www.intenscreen.com
www.brightscreenstore.com

Mais n'oublions pas que l'usage d'une lentille correctrice sur l'oculaire arrange aussi parfois bien des choses.
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1379 le: 08 Fév, 2016, 13:39:21 pm »
Merci stratojs pour cette délicate attention..

Pour le D3s, il y a un correcteur de dioptrie incorporée sur l’œilleton, et bien sûr, il est réglé ;)

Mais malgré tout, quand il faut être très précis, ben ... c'est bien moins facile que quand j'étais plus jeune, boudiou !
J'ai mis avant le dernier Noël le 500 catadioprique sur le D3s, et dans mon sous-sol, donc avec une lumière pas trop au top; j'arrive encore à faire la MAP, mais je pense qu'avec un stigmomètre, ce serait encore plus facile, d'où ma question sur les verres de visée.
L'homme rêve devant le flux continu d'un fleuve, le vol d'un oiseau emporte au loin son imagination et l'apaise.
Pierre Darmangeat ;)