Publicité

*

Hors ligne didierropers

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #45 le: 24 Jan, 2018, 16:39:01 pm »
Le dogme de Nikon, c'est que le DX s'adresse avant tout aux "photographes du dimanche",
Et d'ailleurs cette stratégie fonctionne plutôt bien lorsqu'on voit le nombre de débutants en reflex qui, incapables de bien utiliser leur matériel, pensent en premier lieu à se diriger vers le FX pour avoir enfin de bonnes photos !
Le problème aujourd'hui, c'est que l'hybride APS-C fait aussi bien que de nombreux boitiers FX reflex pour un encombrement et un poids bien moindre. Pour l'instant, la suprématie du reflex est une idée bien ancrée dans le grand public mais jusqu'à quand ? Nikon a raison, je pense, de commencer à s'en préoccuper ;)

Publicité

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #46 le: 24 Jan, 2018, 17:53:40 pm »
Ou plutôt que nombreux reflex dont le poids et l'encombrement sont proches des hybrides sont orientés amateurs donc bridés sur leurs fonctions. Un D5500 et D750 avec équivalent DPAF (Canon l'a fait), stab capteur (Pentax l'a fait), obturateur électronique silencieux, fonctions focus peaking/zebra...(Nikon lui-même l'a fait) tout ça c'est donc faisable sur reflex, un reflex regroupant le tout me semblerait bien plus innovant qu'un hybride FF ou APS-C avec ces mêmes fonctions puisque les actuels ont quasiment déjà tous ça.
Nikon D850

*

Hors ligne didierropers

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #47 le: 24 Jan, 2018, 17:59:57 pm »
Mais quel est l'intérêt, sur ces boitiers orientés amateurs, de conserver la technologie reflex qui pose surtout des problèmes plus qu'elle n'apporte de solutions ?

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #48 le: 24 Jan, 2018, 18:31:55 pm »
les hybrides que Nikon va sortir n'ont pas l'air d'être orientés amateurs, il me semble. Et les rares incursions de Nikon dans ce marché ont posé plus de problèmes qu'ils n'en ont résolu alors pourquoi risquer de se viander dans un marché qu'ils ne maitrisent pas et qui leur coutera bien plus que d'améliorer un système qu'ils maitrisent mieux? En parlant de Fuji, pourquoi pas une visée hybride?
Nikon D850

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #49 le: 24 Jan, 2018, 19:12:01 pm »

En supposant maintenant que la stratégie de Nikon eût été différente et qu'ils aient développé parallèlement une offre complète d'objectifs haut de gamme DX, la cible visée des passionnés et professionnels à gros budgets aurait-elle suivit ou se serait-elle quand même orienté vers le FX?

Perso, je me serais orienté quand même vers le FX. Et d'ailleurs, en ce qui concerne les hybrides, si je n'ai toujours pas acheté un Fuji, c'est parce qu'ils ne font pas de FX. Donc ce Nikon est intéressant pour moi.
« Modifié: 25 Jan, 2018, 15:48:02 pm par Cynik »
Boitier: Nikon D610 Optiques: AF-S Nikkor 24mm f/1.8G ED - Sigma 35mm f/1.4 DG Art - AF-S Nikkor 50mm f/1.8G - AF-S Nikkor 85mm f/1.8G - Nikkor 105mm f/2.5 AI - AF DC Nikkor 135mm f/2 D

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #50 le: 24 Jan, 2018, 20:12:39 pm »
les hybrides que Nikon va sortir n'ont pas l'air d'être orientés amateurs, il me semble. Et les rares incursions de Nikon dans ce marché ont posé plus de problèmes qu'ils n'en ont résolu alors pourquoi risquer de se viander dans un marché qu'ils ne maitrisent pas et qui leur coutera bien plus que d'améliorer un système qu'ils maitrisent mieux? En parlant de Fuji, pourquoi pas une visée hybride?
un reflex amélioré avec une bonne partie des technos actuelles est-il toujours un reflex ? On est en droit de se poser la question et ... de l'appeler hybride ...

Wait and See ...

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #51 le: 24 Jan, 2018, 20:35:07 pm »
En fait sur l'appellation il n'y a pas de question à se poser, l'appellation reflex vient du type de visée or les reflex proposent les 2 types de visée (mais pas dans le même viseur, d'où ma question pourquoi pas visée hybride?), si on se base là-dessus les reflex sont des hybrides alors que les hybrides si on se base là-dessus ne sont pas des hybrides mais des mirrorless (sauf Fuji à visée hybride, justement, et si je ne m'abuse hybride n'est pas la traduction de mirrorless).
Si on prend hybride dans le sens COI, ce qui me semble être plus logique, les reflex sont juste de gros ou très gros COI à moins qu'il y ait une norme de dimensions pour être appelés compact auquel cas les reflex resteront des reflex ^^.
Compliqué...du coup, l'appellation, on s'en fout un peu non?
En fin de compte, la stab sur les Pentax ne les a pas transformé en hybride, le DPAF sur les Canon non plus et la visée optique des Fuji à viseur hybride ne les a pas non plus transformé en reflex.
Nikon D850

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #52 le: 24 Jan, 2018, 20:46:43 pm »
Après je n'ai rien contre les hybrides en particulier, c'est plutôt le risque que prend Nikon à s'y lancer, surtout dans une nouvelle monture. Quand Sony a fait la transition ils ont commencé par mettre l'EVF sur leurs reflex (qui basiquement n'en étaient plus, mais bon je ne vais pas me répéter ^^) et ont quasiment largué leur monture reflex parce que eux pouvaient se le permettre vu leur parc restreint, le marché hybride ouvert et les moyens à leur disposition.
Un hybride Nikon avec toutes les technologies d'un hybride, en terme d'innovation, ça ne fera juste qu'un autre hybride...avec marqué Nikon dessus, chouette, donc une grande marque mais qui ne proposera probablement pas grand chose dans cette monture pendant un bon bout de temps.
Nikon D850

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #53 le: 24 Jan, 2018, 21:36:21 pm »
Canon a lancé une nouvelle monture, et ça n'a pas été un grand flop. Si c'est bien vendu, ça passera.
D850 // D700 + PDK1  //  D80 + MB80  //  F80 + MB16 // F100

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #54 le: 25 Jan, 2018, 09:51:30 am »
Nikon ne fera pas mieux que la concurrence, mais si il sort un hybride au niveau de ce qui se fait actuellement à un prix contenu alors le pari sera gagner. On ne peut pas prétendre à devenir le leader d'un marché sans expérience, mais si il n'y a pas de lacunes sur le premier modèle alors la firme pourra continuer. Sortir un concentré de techno n'a jamais fait vendre, Samsung l'a appris à ces dépends alors que leurs produits étaient très bon à l'époque, mais manque de com', réseaux de distributions trop faible et ils ont du arrêter. Donc attendons de voir ce que Nikon fera, mais n'en demandons pas trop non plus je pense.

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #55 le: 25 Jan, 2018, 12:08:48 pm »
Nikon ne fera pas mieux que la concurrence, mais si il sort un hybride au niveau de ce qui se fait actuellement à un prix contenu alors le pari sera gagner.
De ce que j'entends et perçois l'approche est plutôt de faire un produit "mieux que la concurrence" à un tarif qui ne sera pas contenu mais fonction de la fiche technique.
N'oublions pas que tout le monde ne veut pas un Sony (ou autre marque) non plus. Sony n'a pas encore fait ses preuves chez les pros, ils débutent sur ce marché.
Nikon à l'inverse a :
- un réseau de revendeurs experts
- un service Pro qui a fait ses preuves
- un SAV généralisé dans tous les pays ou presque

ça compte dans l'équation au moment du choix. Je fréquente des pros qui sont intéressés par Sony mais n'en veulent pas tant qu'ils ne sont pas certains que la fiabilité est au rdv et cela se mesure en années, pas en mois.
Ils doivent aussi mettre dans la balance le renouvellement de leurs optiques, des accessoires (flashs, déclencheurs ...), la nécessaire période d'adaptation au matériel. Tout celà à un coût pour certains. On peut imaginer qu'une transition reflex pro -> hybride pro se fasse plus en douceur pour eux.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #56 le: 25 Jan, 2018, 13:03:15 pm »
Alors les pros n'iront pas forcément chez Nikon, ou alors il vise un marché de niche chez les pros. La profession de photographe ayant bien perdu je vois mal Nikon faire des millions de ventes sur un boîtiers pros luxueux. Et idem, Nikon n'ayant pas fait ces preuves sur un marché hybride, la bascule risque de se faire encore plus lentement, surtout avec une nouvelle monture. C'est pour ça que je doute que Nikon fasse "mieux". Après je serai le premier ravi de voir un Hybride Nikon au top, mais même avec une fiche technique de malade, le prix va s'envoler et au final pas sur qu'il trouve preneur.
« Modifié: 25 Jan, 2018, 13:22:32 pm par Jean-Christophe »

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #57 le: 25 Jan, 2018, 13:26:25 pm »
Peut-être qu'au lieu de voir tout ça de façon négative, ce que traduisent plusieurs posts récents, on pourrait faire l'inverse.

- A ce jour il y a autant d'envies que de personnes qui interviennent. Cela prouve qu'il y a un intérêt avéré.
- Nous n'avons aucune spécification, ce qui laisse de la place pour tout y compris le meilleur. Nikon sait faire le meilleur s'ils le veulent.
- l'histoire de cette marque montre qu'ils savent innover, ils peuvent donc recommencer.

Pour le moment je suis plutôt attentif tendance réjoui. Quand j'aurai la fiche technique j'adapterai ma position.

*

Hors ligne Caille

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #58 le: 25 Jan, 2018, 14:06:27 pm »
Bonjour,

De ce que j'entends et perçois l'approche est plutôt de faire un produit "mieux que la concurrence" à un tarif qui ne sera pas contenu mais fonction de la fiche technique.
Avec l'unique expérience du Nikon One, faire mieux que la concurrence sera compliqué.

N'oublions pas que tout le monde ne veut pas un Sony (ou autre marque) non plus. Sony n'a pas encore fait ses preuves chez les pros, ils débutent sur ce marché.
Nikon à l'inverse a :
- un réseau de revendeurs experts
- un service Pro qui a fait ses preuves
- un SAV généralisé dans tous les pays ou presque
Ça a compte dans l'équation au moment du choix.
Heureusement depuis 1917...

Je fréquente des pros qui sont intéressés par Sony mais n'en veulent pas tant qu'ils ne sont pas certains que la fiabilité est au rdv et cela se mesure en années, pas en mois.
Pour la mise au point de l'hybride pro digne de ce nom, que nous attendons tous, il faudra également des années.

Ils doivent aussi mettre dans la balance le renouvellement de leurs optiques, des accessoires (flashs, déclencheurs ...), la nécessaire période d'adaptation au matériel. Tout cela à un coût pour certains.
Attendre indéfiniment pour un pro, n'est pas non plus la solution.

On peut imaginer qu'une transition reflex pro -> hybride pro se fasse plus en douceur pour eux.
Plus qu'à attendre et espérer que Nikon saura relever le défit. ;)
« Modifié: 25 Jan, 2018, 14:15:40 pm par Caille »

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #59 le: 25 Jan, 2018, 14:18:40 pm »
Avec l'unique expérience du Nikon One, faire mieux que la concurrence sera compliqué.
C'est très réducteur. Le Nikon One avait de beaux atouts, Nikon n'a juste pas voulu lui mettre un capteur à la hauteur.
De plus sa conception a pris trop de temps et pendant ce temps-là les autres sont passés devant.

Pour le nouvel hybride c'est l'inverse. Tout le monde ou presque a déjà tiré. C'est plus simple de savoir ce qu'il faut faire pour faire mieux. Et les cycles de développement Nikon sont raccourcis.

Publicité