L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #15 le: 23 Jan, 2018, 10:43:49 am »
-J'ai déjà dépensé XXXX euros de matériel en monture F, je ne me vois par réinvestir de zéro. Je veux garder l'usage de ce parc optique construit patiemment.

-La bague d'adaptation ne sera jamais une bonne solution, puisque ça rajoutera 3 cm aux optiques F. L'intérêt des hybrides étant pour moi le gain en compacité, cet intérêt disparaitra.

-Du coup, je ne vois pas bien ce que peut faire nikon pour me convaincre face à la concurrence puisque son seul avantage (commercialement parlant), c'est que j'ai déjà investi lourdement dans un parc optique en monture F. Or, finalement, monter des optiques F sur la nouvelle monture ne sera qu'un pis aller.

Remarque qu'aller chez la concurrence t'obligera aussi à racheter tous le parc optique.

Donc on peut limiter l'investissement optique aux focales les plus utilisées et réutiliser occasionnellement l'un ou l'autre objectif en monture F via une bague d'adaptation, c'est autant d'économisé.

Il ne devrait pas y avoir une grande différence d'encombrement entre un 400 dédié et un 400 en monture F.
Par contre, un tirage significativement plus court offre à Nikon plus de latitude pour la conception des très courtes focales ; il n'y a plus l'obligation de la formule rétrofocus.
Des zooms DX, des fixes FX et le même boîtier pour tout le monde.


*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #16 le: 23 Jan, 2018, 10:46:55 am »
Je pense que l'on va pouvoir distinguer plusieurs segments de clients :
- les nikonistes de toujours qui n'achètent que du Nikon
- les nikonistes reflex qui revendront pour passer à l'hybride Nikon
- les primo accédants à l'hybride sans historique de marque fort
- ceux qui n'aiment pas les autres marques
- les collectionneurs
...

J'imagine le boulot pour les équipes en charge du marketing produit que de travailler sur ces options, ça doit être fascinant sachant qu'ils ont droit à une marge d'erreur proche de 0 je pense.

Si ce sont les mêmes qui ont lancé le D850 on peut penser que ça va bien se passer.

*

Hors ligne Caille

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #17 le: 23 Jan, 2018, 11:17:50 am »
Si ce sont les mêmes qui ont lancé le D850 on peut penser que ça va bien se passer.
Ou pas ?

Comme tu le dis si bien, une marge proche de zéro, une petite erreur d'investissement pourrait poser des problèmes à Nikon, comme ce fut le cas pour minolta, le marché de photo est loin d'être simple, avec une obsolescence plus rapide qu'à l'époque de l'argentique.
“Il faut demander plus à l’impôt et moins aux gilets jaunes.” Alphonse Allais (au goût du jour) :lol: :lol: :lol:

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #18 le: 23 Jan, 2018, 11:20:18 am »
Je préfère avoir une vision positive que négative à quelques mois du lancement.
Une fois le produit annoncé, je reverrai ma position.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #19 le: 23 Jan, 2018, 11:24:45 am »
Personnellement j'ai hâte que cet hybride sorte, ca devrait faire baisser significativement la côte d'occasion des boitiers actuels, ça me permettra peut être de passer sur un D750 ou D850  =D

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #20 le: 23 Jan, 2018, 11:47:24 am »
La côte des reflex ? Je ne vois pas pourquoi  ::)

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #21 le: 23 Jan, 2018, 12:39:55 pm »
Un capteur 4.5x6, sinon rien. >:D

Question : qu'est-ce qu'un hybride peut faire qu'un reflex ne peut pas?

A la réponse de JC, ajoute le zoom dans le viseur électronique. Pour toutes les fois où l'AF est juste un poil imprécis.
Une vitesse de rafale non limité mécaniquement par l'obturateur et le miroir.
Nikon D850 / D810 / D500 / Tamron 15-30 VC USD / Tamron 24-70 G2 / Tamron 70-200 G2  / Tamron 85 VC USD / Nikon 300 PF VR / Nikon 400 G VR / Sigma 500 S /  TC14E III / TC1401
http://www.flickr.com/photos/96833549@N08/

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #22 le: 23 Jan, 2018, 13:57:54 pm »
On ne va pas relancer le débat hybride ou reflex, mais je pense qu'il faut voir cela selon l'usage de chacun.
J'ai encore fait des photos de spectacle vivant dimanche. J'étais avec un ami photographe pro qui bosse pour la commune.

Je le voyais contrôler sur l'écran arrière de son reflex Nikon très souvent, ambiance sombre, éclairages spectacles. Exposition très complexe. le viseur optique ne rend pas l'image finie mais la vue de la scène telle qu'elle est. Il doit livrer, il doit donc s'assurer que ses photos sont correctes. Zéro droit à l'erreur.

Avec l'hybride je n'ai pas besoin de lever le nez du viseur, j'ai dans le viseur l'image qui va être faite. Je compense l'exposition à chaque photo, de 0 à -2Ev sans me poser de question. Il me suffit de regarder si le résultat me convient, je sais que c'est ce que j'aurai sur la carte.

Dans d'autres conditions cela ne me sert à rien, mais là c'est critique.

Si l'hybride Nikon m'apporte ce confort et les performances AF des meilleurs reflex Nikon alors c'est déjà bien.
J'aimerais aussi qu'il soit hyper propre à 6400 dans les noirs et pour les teintes chairs, c'est encore difficile avec certains boîtiers.

Cela suppose des optiques qui ouvrent en grand, f/1.4 probablement. Donc gros diamètre en plein format. La taille des optiques Sony E est parlante, c'est gros. Et ça je suis moins fan.

Une déclinaison APS-C de cet hybride ne me déplairait pas si les optiques sont plus petites.

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #23 le: 23 Jan, 2018, 13:59:12 pm »
A la réponse de JC, ajoute le zoom dans le viseur électronique. Pour toutes les fois où l'AF est juste un poil imprécis.
Une vitesse de rafale non limité mécaniquement par l'obturateur et le miroir.
Le reflex étant précis en AF peut-être que cet argument n'en est pas tout à fait un mais tu as raison de le mentionner.
J'ajoute le Focus peaking qui est très efficace en map manuelle et impossible à faire avec un viseur optique.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #24 le: 23 Jan, 2018, 16:05:37 pm »
Bonjour,

Merci d'ouvrir ce post sur un boitier qui n'existe pas... ce qui peut paraître curieux à première vue, mais qui traduit pour moi une attente pour beaucoup d'entre nous mais également aussi des craintes.

Je reprends l'ordre utilisé dans le sujet introduisant ce post :

1- Pourquoi un hybride Nikon ?
J'utilise un reflex Nikon depuis nov 1975, j'ai attendu la sortie du D70 pour passer au numérique et j'aimerai passer à un hybride, mais pour le moment je garde mon D7200 avec ses optiques en monture F, certaines datant de l'argentique, d'autres plus récentes en Dx et en FF.
Le fait que sur un hybride on visualise "ce que l'on aura" et non plus "ce que l'on voit" serait le truc qui me pousserait le + à changer. Très accessoirement tant qu'on sera "limité" par les plages dynamique des capteurs (très inférieures à notre vision), le fait de pouvoir réaliser plus facilement des "bracketings" à main levée ou dans l'idéal avec un trépied (par exemple 3 ou 5 images successives à différentes expos). Le tout, en conservant tout ou partie des avantages qu'offrent mon reflex actuel avec ses objectifs interchangeables, choix et performance de la MAP, sélection P/A/S/M, choix des ISO et système multiflash performant. Ce que ne m'offre pas mon smartphone pour être basic.
Nikon ? - Je connais cette marque, j'y suis attaché. Bien sûr si cet hybride Nikon me permet d'utiliser une partie du matos Nikon que j'ai déjà, cela m'arrangerait.
Sur le plan sémantique le système Nikon 1 est, sauf erreur de ma part un hybride Nikon à objectifs interchangeable mais qu'on exclue ici pour niveau de perfs attendu insuffisant +++

2- Enjeux pour Nikon ?
J'aimerai pour eux comme très honnêtement pour moi, que cette marque perdure et ce, si possible au top (qu'elle reste ouverte ou non aux photographes amateurs comme moi).

Rqe : Acheter de nouveaux objectifs Nikon Dx ou Fx en ce début 2018 ? : compte-tenu de ce que je vais dire ci-après, je pense qu'on s'expose à ne pas pouvoir réellement les utiliser sur le futur hybride. Ni à pouvoir les revendre à "très bon" prix. L'incertitude n'est pas toujours très bonne de ce point de vu.

3- Taille du capteur ?
Mes connaissances ne me permettent pas de donner un avis très pertinent. 
- APS-C (ou proche) m'irait bien puisque que je l'utilise depuis que je suis passé au numérique = cela ne changerait pas trop mes habitudes. J'aime bien.
- Full Frame, j'y ai déjà goûté et je ne fais pas d'animalier. Je n'y suis pas opposé.
- Autre : taille Nikon 1 ou plus petit à priori exclu (niveau de perf)
- Plus gros que FF : qui dit capteur important, dit poids (et prix) des objectifs en conséquence. Je ne suis pas pour, mais bon..

4- Objectifs (monture) ?
Si j'ai bien compris la monture F pose pb du fait du tirage mécanique qu'elle impose. Maintenant, je crois que cette monture offre l'avantage d'une transition plus facile pour ceux qui sont déjà équipés.
Exemple que j'ai cité sur un autre post, lorsque Nikon est passé du reflex argentique au reflex numérique en 1999 avec le Nikon D1 il avait gardé la monture F alors... qu'il avait pris un capteur APS-c ou Dx. A priori les acheteurs ont peut être utilisé en même temps, durant une période de transition, d'un coté leur ancien boîtier argentique et de l'autre, leur APN avec leurs optiques prévues pour le 35 mm donc avec un facteur crop x 1.5 = modification d'habitudes, notamment sur le contrôle de la PDC et le choix des objectifs à prendre avec soi. Ce n'est qu'ultérieurement qu'on a revu chez Nikon des boîtiers numériques au format 35 mm ou Fx pour parler APN.
Résultat des courses, erreur ou pas, chez Nikon en reflex en ce début 2018 on a 2 types de boîtiers: capteurs Dx (dont D500) et Fx (dont D850). Une seule monture = monture F. Mais.. l'essentiel des optiques prévues pour le format Fx (notamment le haut de gamme) et assez "peu" d'optiques Dx exclusives => si on est possesseur d'un D7200 comme moi on perd qqe part un des avantages d'un format capteur plus petit puisqu'on est "contraint" de faire notre marché du coté des optiques "prévues" pour du Fx, donc plus lourdes.

=> Combinaison taille capteur + monture : Théoriquement le Nikon 1 permet d'utiliser via une bague, des objectifs en monture F; mais du fait du facteur crop cette fois de 2.7 (de Fx à Nikon One) + ajout de la bague (allongement du tirage mécanique) il me semble que l'intérêt réel soit en fait très faible.

Exprimé autrement si le nouveau Nikon hybride avait des perfs à la hauteur, un capteur proche du format APS-C avec peut-être une nouvelle monture différente de la monture F (à priori avec un tirage mécanique plus court mais bague adaptatrice dispo et "abordable"), perso... cela m'arrangerait. Je pourrais l'utiliser au départ avec mes objectifs actuels puis par la suite acheter selon mes envies (et mes finances), de nouveaux cailloux "spécifiques" au nouveau boîtier.  Gag !
« Modifié: 23 Jan, 2018, 17:00:09 pm par orglop450 »
D7200 (+ D90 en secours) avec surtout en fixe : AI-S 18 (f:3.5), 24 mm (f:2) & 105 micro (f:4) / AF 60 micro (f:2.8) / AF-S 85 (f:1.8) et en zoom : Dx AF-S 10-24 + 16-85 et AF 70-210

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #25 le: 23 Jan, 2018, 17:54:45 pm »
Au fond, WYSIWYG (à condition de shooter en jpeg sans traitement) c'est ce qu'on a en liveview sur un reflex, Canon avec son DPAF, Pentax avec sa stab et Nikon avec focus peaking/zebra/déclenchement silencieux ont prouvé que tous ces avantages sont accessibles sur reflex tout comme la couverture AF. Différence principale, on regarde l'écran arrière plutôt que dans un viseur...dans les deux cas, on regarde un écran quand même ^^. L'argument est encore moins cohérent pour ceux qui veulent de l'orientable, le viseur qu'il soit électronique ou non n'y changera pas grand chose.
Après, ce sont les mêmes qui ont lancé le D850 et qui ont lancé aussi (ou plutôt n'ont pas lancé) les Nikon DL...donc se baser sur une sortie récente pour se rassurer, ce n'est pas vraiment pertinent.

Attention, je ne dis pas que c'est ce qu'on a sur les reflex actuellement, mais qu'il m'aurait semblé plus judicieux pour Nikon d'améliorer ses reflex pour proposer la plupart des avantages des hybrides plutôt que d'essayer de s'engouffrer dans un marché qui les poussera à abandonner une gamme complète et performante pour en faire une nouvelle dont il n'y a pas de raison que Nikon se mette à construire 2 gammes complètes APS-C/FF, ils ne l'ont déjà pas vraiment fait sur reflex.
Nikon D810/5500.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #26 le: 23 Jan, 2018, 18:59:05 pm »
Le reflex étant précis en AF peut-être que cet argument n'en est pas tout à fait un mais tu as raison de le mentionner.
J'ajoute le Focus peaking qui est très efficace en map manuelle et impossible à faire avec un viseur optique.

Le reflex n’est pas aussi précis que les hybrides. Je parle même de mon 400 F2.8 sur D810, un colimateur excentré et ca tape souvent devant ou derrière si la lumière est un poil faible. C’est pas rare que je fasse la MAP à la main en live view quand je compose précisément une image avec sujet excentré au lever ou coucher de soleil, ça serait nettement plus pratique avec le viseur électronique en zoom.

Sans compter les problèmes de front ou back focus basiques, et il n’y a pas que sur du Sigma.
L’hybride élimile tout ce côté aléatoire avec la detection de contraste.
Nikon D850 / D810 / D500 / Tamron 15-30 VC USD / Tamron 24-70 G2 / Tamron 70-200 G2  / Tamron 85 VC USD / Nikon 300 PF VR / Nikon 400 G VR / Sigma 500 S /  TC14E III / TC1401
http://www.flickr.com/photos/96833549@N08/

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #27 le: 23 Jan, 2018, 19:06:55 pm »
-La bague d'adaptation ne sera jamais une bonne solution, puisque ça rajoutera 3 cm aux optiques F. L'intérêt des hybrides étant pour moi le gain en compacité, cet intérêt disparaitra.
Ce qui est important, c'est la taille finale, du capteur jusqu'au bout de la lentille frontale. Les lois de l'optique est de la physique étant ce qu'elles sont, il y a très peu de différence. Aujourd'hui, le tirage de la monture F est important et l'objectif est plus court. Avec un tirage plus court, l'objectif sera plus long. Avec un objectif en monture F et une bague, je pense qu'on arrivera à peu près à la même taille.

Pour faire plus court, il faudrait un objectif conçu pour concentrer la lumière, avec des lentilles pour compenser le faible tirage. C'est faisable pour un objectif "pancake", mais pour un zoom, ça risque d'être très compliqué.

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #28 le: 23 Jan, 2018, 20:33:56 pm »
Au fond, WYSIWYG (à condition de shooter en jpeg sans traitement) c'est ce qu'on a en liveview sur un reflex
A l’usage c’est totalement différent, pour moi impossible d’utiliser l’écran arrière dans une salle sombre.


Attention, je ne dis pas que c'est ce qu'on a sur les reflex actuellement, mais qu'il m'aurait semblé plus judicieux pour Nikon d'améliorer ses reflex pour proposer la plupart des avantages des hybrides plutôt que d'essayer de s'engouffrer dans un marché qui les poussera à abandonner une gamme complète et performante pour en faire une nouvelle
Personne n’est capable de dire aujourd’hui ce que sera ce boîtier. Pourquoi pas un hybride inédit ?
A l’inverse persister à ne faire que du reflex quand le marché part en sens inverse c’est stratégiquement dangereux.

*

Hors ligne didierropers

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #29 le: 24 Jan, 2018, 11:21:13 am »
Beaucoup de choses ont déjà été dites !  Mais pour moi qui ai fait le grand saut récemment - et qui ai du coup abandonné Nikon - le gros problème est l'absence de parc optique DX de qualité.

Sony fait du FF et connait un certain succès vu la qualité de ses capteurs mais l'argument n°1 de la compacité n'en est plus un puisque la compacité des boitiers est grandement mise à mal par l'énormité des optiques. Quand on monte un 70-200 ou un 85 G master sur un A7, on a le même encombrement global qu'avec un D600 ! Sans parler du prix ...

Fuji a bien compris le problème et a intelligemment réagi en sortant des boitiers de qualité, bien sûr, mais surtout une gamme optique redoutablement efficace en qualité et en compacité et un choix de focales conçues pour le format APS-C. Les focales peuvent d'ailleurs sembler curieuses à priori (23mm, 56mm, 90mm...) mais on comprend vite qu'on a là des équivalents 35, 50, 85, 135 qui vont permettre à chacun de vite retrouver ses marques par rapport au FF. A l'inverse de ce qui se passe chez Nikon, ce n'est pas une simple compatibilité entre les deux formats d'optiques, c'est un parc réfléchi dédié au format APS-C.

A mon avis, la solution pour l'hybride se trouve là plus que dans le FF mais Nikon peut-il réagir ? En tout cas, ça part de loin vu qu'il n'existe pratiquement rien en dehors d'un 35mm...

Question : qu'est-ce qu'un hybride peut faire qu'un reflex ne peut pas?
Dommage que je n'ai pas vu ta question plus tôt, professeur, je t'aurais embarqué avec ton fidèle D700 photographier le spectacle de théâtre que j'ai photographié vendredi dernier. Tu aurais eu la réponse au moment de te faire virer  :lol:  :lol:  :lol: