Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1335 le: 16 Nov, 2015, 07:00:11 am »
Savez vous que l'ancètre du Nikon F est le Praktina ? Ce boitier avait tout d'un pro : plusieurs moteurs, dos 250 vues, nombreux viseurs, très grande baionnette, ...
Pour en savoir plus : www.praktina.com
Cordialement
D300s, D4, diverses optiques Nikon et Sigma (500 f4, 120/400, 50 F1,4, 24/70 f2,8, 100 f2,8, ...), icamecanophile invétéré, et toujours dans la poche un Olympus omd 4/3 comme bloc note

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1336 le: 16 Nov, 2015, 08:53:43 am »
Bonjour,

Voilà bien une documentation complète et fort intéressante qui me rappelle mes rêves de jeunot devant l'inabordable système Praktica !…  :D
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1337 le: 16 Nov, 2015, 10:25:47 am »
Tout ceci voudrait-il dire que nos chers "F" seraient de conception allemande ?

Je pense être "un peu" provocateur, mais ...
L'homme rêve devant le flux continu d'un fleuve, le vol d'un oiseau emporte au loin son imagination et l'apaise.
Pierre Darmangeat ;)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1338 le: 16 Nov, 2015, 11:47:46 am »
N'oublie pas, Accordéon, que les premiers Nikon télémétriques étaient "inspirés " du Contax teuton, de même que les premiers Ca…n l'étaient du Leica, lui-même teuton notoire…
Ça te coûtera une tournée au Nikon Bar après la minute de silence de 12 h.
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Re : Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1339 le: 16 Nov, 2015, 12:42:37 pm »
N'oublie pas, Accordéon, que les premiers Nikon télémétriques étaient "inspirés " du Contax teuton, de même que les premiers Ca…n l'étaient du Leica, lui-même teuton notoire…
Ça te coûtera une tournée au Nikon Bar après la minute de silence de 12 h.


C'est long une minute de 12h...! (esquisse de sourire)
Quant à Accordéon, il copiera vingt fois: A l'issue de la seconde guerre mondiale, tous les brevets allemands sont tombés dans le domaine public.
Au fait notre accordéoniste a t-il acquis un MD-4, moteur de F3?

“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1340 le: 16 Nov, 2015, 16:56:46 pm »
Bonjour,

Force est de reconnaître que nos chers ingénieurs nippons avaient, après guerre, quelque peu "copiés" ce qui alors semblait être parfois le moins mal, rarement le mieux, des marques d'appareils photographiques sur le marché d'alors. C'est de ces tâtonnements qu'est né, entre autres, l'ahurissant système de couplage optique/cellule à F 5,6, de notre F bien aimé.

Wouaff, wouaff !

Cordialement.

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1341 le: 16 Nov, 2015, 18:05:26 pm »
Stratojs, votre « esquisse de sourire » vous est aimablement accordée, puisque vous voilà, vous-même et Bertrand.  :) [mais toujours  :'( >:( ]

Ahurissant couplage à f/5,6, certes, mais tellement inhérent à la marque, tellement "F & Co" !…
Au point que lorsque j'eus en main mon premier couplage Ai avec le FE, je réglai encore longtemps la bague des diaphs à 5,6 et faisait le fameux aller-retour avec ladite bague, une fois l'optique fixée sur l'appareil.
Le doigt de couplage des Nikkormat EL and Co à fond calé sur la droite, le diaph à 5,6 pour que la fourchette de l'optique prenne ce doigt, et hop ! l'A-R en un clin d'œil. C'était devenu un réflexe tel que j'ai mis un certain temps pour m'en déshabituer !…  ;D

Mais c'était à ces gestes plus ou moins précis et plus ou moins rapides qu'on reconnaissait les "vrais" nikonistes, habitués des barouds au cours desquels on loupait ou réussissait la photo de cet animal craintif qui nous faisait l'honneur de nous accorder à peine cinq secondes pour réagir et lui tirer le portrait avant de disparaître au loin…
V'là que je deviendrais nostalgique, à force, moizigue !  ::)
Ça doit être cette grisaille humide. Je vais de ce pas en direction d'ailleurs où j'aperçois les lumières jaunes d'un bar célèbre…
« Modifié: 16 Nov, 2015, 18:08:08 pm par Pierre-44-58 »
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1342 le: 16 Nov, 2015, 21:16:58 pm »
Achtung (racine allemande oblige)!
Eine kolossale précision, seul les Nikkormat nécessitaient l'ouverture 5,6 de l'objectif pour un montage korrect.
Le F équipé de son prisme cellule ne nécessitait que le fameux aller-retour de la bague de diaph.
Ca y en aura...  :D
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1343 le: 19 Nov, 2015, 19:43:58 pm »
Bonjour,

Stratojs a écrit :
"... le fameux aller-retour de la bague de diaph..."

Ce mouvement est devenu un tic pour encore de nombreux photographes.
La Faculté devrait être intéressée par ce très intéressant cas de trouble obsessionnel compulsif crée par l'utilisation fréquente d'un boîtier photographique. Il est à noter qu'il est plus présent chez les photographes âgés et que le changement de boîtier photographique n'induit pas nécessairement chez eux l'arrêt de ce comportement.
...Oh, le beau cas.

Wouaff, wouaff !

Cordialement.

 

Re : Re : Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1344 le: 19 Nov, 2015, 20:38:54 pm »
Au fait notre accordéoniste a t-il acquis un MD-4, moteur de F3?
Toujours pas, chère Madame !

Je regarde à droite, à gauche, mais je n'ai pas encore ce joujou  ;)
L'homme rêve devant le flux continu d'un fleuve, le vol d'un oiseau emporte au loin son imagination et l'apaise.
Pierre Darmangeat ;)

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1345 le: 21 Nov, 2015, 10:23:31 am »
Bonjour,

Et aussi un légendaire F36 ?
...Le rêve passe.

Cordialement.

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1346 le: 24 Nov, 2015, 15:30:55 pm »
Ah mon cher Bertrand, le rêve était, est, réalité!
Le F et son moteur, la plus redoutable d'efficacité de toutes les machines à photographier, point de diodes, trucs, machins et autres menus.
Une aiguille, une bague de diaph, la map manuelle et un déclencheur, l'essence même de la photo...!

Il est certain que c'est le seul appareil avec lequel j'ai de l'affect, bien que je ne l'utilise plus depuis des décennies!
Les autres sont de superbes outils, et j'apprécie mes D2, mais la relation n'est pas la même.
L'âge donc l'expérience compte également, c'était l'appareil de mes débuts.  :'(  :D
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Re : Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1347 le: 03 Déc, 2015, 21:06:53 pm »
Savez vous que l'ancètre du Nikon F est le Praktina ? Ce boitier avait tout d'un pro : plusieurs moteurs, dos 250 vues, nombreux viseurs, très grande baionnette, ...
Pour en savoir plus : www.praktina.com
Cordialement

je viens de faire réviser mon Praktina IIA, ainsi qu'un F et un F2  :D



 :D :D

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1348 le: 12 Déc, 2015, 21:27:41 pm »
Apprendre comme ça sans préparation que le "F" serait un bâtard Nippo-Teuton", c'est risquer l'apoplexie, à tout le moins la crampe du genou :lol:
Merci, pour cet intéressante information

Re : Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1349 le: 13 Déc, 2015, 11:12:44 am »
Je crois, sans aucun esprit polémique, qu'il faut replacer les choses dans leur contexte.
Le F est issu de la série S, du Nikon 1 et du M. Ces Nikon des débuts sont une sorte de mélange de Contax et Leica, le meilleur de chaque.
Il faut rappeler qu'au titre de dommage après la seconde guerre mondiale, tous les brevets allemands sont tombés dans le domaine public.
Les japonais ont su en profiter mieux que d'autres.
Il est extrêmement intéressant d'observer l'évolution de la série S.
Le tour de force des ingénieurs Nikon est d'avoir réussi à greffer une chambre reflex sur un boîtier Nikon SP, ainsi est né le F.

Il existe beaucoup d'articles et livres relatant l'histoire de la marque. Robert Rotoloni est un des auteurs reconnus à ce sujet.
De nombreux sites narrent l'histoire de Nikon, et on ne saurait que conseiller une recherche sur le net, parmi toutes les réponses, voici deux liens. Bonne lecture.

http://www.pictchallenge-archives.net/COLLECT/collecNikon2.html
http://www.mir.com.my/rb/photography/companies/nikon/htmls/models/htmls/rangefinder.htm

Egalement, un très intéressant documentaire vidéo en deux parties, sur la création de ce monstre sacré.




« Modifié: 13 Déc, 2015, 11:16:52 am par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais