Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #90 le: 09 Fév, 2009, 15:15:22 pm »
J'ai commence avec un nikon em herite en 2002 d'un oncle. Je suis reste fidele a la marque par achat d'un 24-120 hors de prix, J'ai vite bascule vers un f80 que je n'ai pas utilise ayant une aversion pour l'argentique et l'achat d'un sony sw7.
Quand le D50 est sortis je l'ai achete suivit d'un 70-300mm et d'un 500mm a morroir (Russe). J'ai depuis donne mon d50 et achete un d300 avec un tamron 11-18 et un sb600. Pour les boitiers je reste nikon, mais pour les objectifs vu le prix de certains je n'hesite pas a me tourner vers d'autres.

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #91 le: 14 Fév, 2009, 19:35:41 pm »
Au début des années 70, j'ai reçu un Canon FT/QL pour Noël. Je l'ai revendu aussitôt, et j'ai commencé à économiser. Dès que j'ai pu, je me suis acheté un Nikon F Photomic FTn d'occase de 1972 avec un 50/2 (que j'ai toujours, qui tourne comme une horloge).



Plus tard, vers 1984 (à l'époque, on gardait les boîtiers longtemps, surtout quand on était lycéen), j'ai eu un FA (que j'ai toujours, fonctionne parfaitement aussi), un 35-70, un 100-300, puis d'autres objectifs... et puis j'ai laissé tomber la photo "sérieuse" pendant pas mal d'années.



Quand je suis retombé dedans, c'était en 2006. Entretemps, l'autofocus était arrivé, mais aussi le numérique. Proftant du fait que je passais mes vacances sur une île tropicale détaxée, j'ai racheté un boîtier... tout naturellement un Nikon, je n'ai même pas regardé ailleurs. Ce fut un D200 avec un 17-55/2.8, accompagné une semaine plus tard d'un 80-200/2.8.

Quelques mois plus tard, ce fut un D2Xs, puis un D3 à Noël 2007, à chaque fois avec un upgrade des cailloux, et enfin un D300 en septembre 2008 comme second boîtier (c'est surtout ma femme qui l'utilise).

Jamais, jamais il ne m'est venu à l'esprit de changer de marque. En particulier, à chaque fois que je prends en main un Canon, je me demande comment son propriétaire a pu accepter de débourser des sommes tout de même non négligeables pour un truc qui fait plastoc et dont l'ergonomie est anti-intuitive, voire carrément stupide (genre, le poussoir de profondeur de champ à 20 cm du doigt le plus proche quand on l'utilise avec un télé —c'est-à-dire justement quand on en a le plus besoin !).

Bon, c'est vrai, je viens de craquer pour un petit Leica D-LUX4, mais c'est juste pour avoir un compact qu'on peut trimballer partout, ce n'est pas un boîtier... hmm, comment dire ? "sérieux" ! :)
Nikons : D3 - D700 - D300 - F4 - F2 - F - FA == Nikkors AF : 10.5 fisheye — 14~24/2.8 — 24~70/2.8 — 85/1.4 — 135/2 DC — 70~200/2.8 VR II — Micro 105/2.8 VR — 200~400/4 VR — TC 1.4x == SU-800 (2) — SB-900 — SB-800 (2) — SB-R200 Macro (2) == Gitzo 2530 & 2541 — Rotules Markins et RRS — Wimberley Sidekick 2 — Bagues-allonge Kenko — Other stuff...
http://www.drobert-photo.com

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #92 le: 14 Fév, 2009, 21:40:46 pm »
Merci Matyu ! Je suis médiocre comme photographe, donc avec de très bon outils j'ai un peu moins de risques de me planter totalement ! :)
Nikons : D3 - D700 - D300 - F4 - F2 - F - FA == Nikkors AF : 10.5 fisheye — 14~24/2.8 — 24~70/2.8 — 85/1.4 — 135/2 DC — 70~200/2.8 VR II — Micro 105/2.8 VR — 200~400/4 VR — TC 1.4x == SU-800 (2) — SB-900 — SB-800 (2) — SB-R200 Macro (2) == Gitzo 2530 & 2541 — Rotules Markins et RRS — Wimberley Sidekick 2 — Bagues-allonge Kenko — Other stuff...
http://www.drobert-photo.com

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #93 le: 14 Fév, 2009, 22:40:36 pm »
Cher Dominique_R,

En lisant ton récit, j'ai l'impression de revoir une partie de ma passion pour Nikon. Je partage tout à fait ton point de vue sur Canon, que j'ai trouvé toujours un peu "plastoc", ayant eu (et ayant toujours un A1). Le simple bruit de l'A1 avec son moteur comparé au bruit du F3... et la "messe est dite" (ou y'a pas photo...).
J'ai moi aussi "cassé ma tirelire" de lycéen en 1977 en achetant un Nikon F, noir, sans cellule, très fatigué, équipé d'un 55 macro, pour récupérer ensuite le Nikomat de mon père (qui m'avait permis de découvrir la photo). Plus tard, dans un cadre professionnel, j'ai travaillé avec du Nikon F2 et F3, sans jamais avoir eu de problèmes. J'ai testé Canon, car le service dans lequel je travaillais avait ce type de matériel, et pour pouvoir utiliser les optiques nombreuses j'ai acheté ce A1 (bon boitier au demeurant, mais un peu gadget). J'ai aussi testé un EF (en panne au bout de 2 jours dans des conditions difficiles). Lors d'une mission de trois mois en Patagonie, TOUS les appareils sont tombés plus ou moins en panne (Leica R3, Canon AE1... ) sauf mes 2 nikon F2 (et un vieux spotmatic F pentax).
je fais moins de photos et ne suis pas passé au réflex numérique pour mes appareils personnels (je travaille avec ceux des autres...). Mais sauf évènement particulier, mon prochaion reflex sera numérique et sera un Nikon...;)
Lesifs: Archéologue photographe.

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #94 le: 14 Fév, 2009, 23:05:29 pm »
Désolé, mais je viens de me rendre compte que j'ai déjà "posté" et je me répète un peu.... c'est l'age (celui du Nikon F ;))
Lesifs: Archéologue photographe.

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #95 le: 14 Fév, 2009, 23:13:04 pm »
Cher Lesifs, je suis content de savoir qu'une partie au moins de notre parcours fut commun... :)

Ton anecdote concernant la Patagonie (quelle chance tu as eu d'aller là-bas !) m'a rappelé un article fort instructif publié sur le site Luminous Landscape à propos de l'expédition Antartica 2007. C'est réservé bien sûr aux anglophones et on pourrait traduire le titre par "Ce qui a cassé et ce qui a tenu le coup"... et c'est instructif ! Et c'est ici : http://www.luminous-landscape.com/essays/aa-07-worked.shtml

En résumé très synthétique :
"Il y avait 85% de Canonistes à bord, la plupart avec des 1 Ds Mk II. [...] 90 minutes de prises de vues sous une fine pluie persistante entraîna l'arrêt de 6 1Ds Mk II, dont trois ressuscitèrent après une nuit de séchage. Trois 5D moururent aussi ce jour-là, un seul revenant ensuite à la vie. [...]"

Il y en a comme ça plusieurs paragraphes. Plus loin, il y a deux lignes concernant les Nikon :

"Il y avait 5 Nikonistes à bord, avec divers boîtiers —pour la plupart des D200. Aucun incident ni arrêt de fonctionnement ne fut signalé concernant les Nikon."

Tout est dit. :)
Nikons : D3 - D700 - D300 - F4 - F2 - F - FA == Nikkors AF : 10.5 fisheye — 14~24/2.8 — 24~70/2.8 — 85/1.4 — 135/2 DC — 70~200/2.8 VR II — Micro 105/2.8 VR — 200~400/4 VR — TC 1.4x == SU-800 (2) — SB-900 — SB-800 (2) — SB-R200 Macro (2) == Gitzo 2530 & 2541 — Rotules Markins et RRS — Wimberley Sidekick 2 — Bagues-allonge Kenko — Other stuff...
http://www.drobert-photo.com

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #96 le: 15 Fév, 2009, 14:32:19 pm »
Oui, Dominique_R, tout est dit, et en plus le D200 n'est pas "tropicalisé".
 Merci pour le lien.
... j'hésitais aussi à acheter un Fuji S5, car c'est en fait du Nikon et je pense que c'est aussi solide, mais apparemment on ne trouve plus ce boitier...
Lesifs: Archéologue photographe.

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #97 le: 15 Fév, 2009, 15:13:00 pm »
Citation de: jacdesalpes
Fidèle à la marque oui et depuis 1972, mais dire pourquoi ? A bien réfléchir j'en sais rien, c'est comme ça, et je m'en trouve bien. Quand aux objectifs G, je pense que tous ceux (et ils sont nombreux) qui ont la chance et le bonheur d'avoir des "vieux machins" genre F, F2 ou Nikkormat, ils ont en général les objectifs qui vont bien avec ! ;)
j'ai omis la photo de celui qui m'accompagne encore après 37 ans sans aucuns incidents :

« Modifié: 15 Oct, 2009, 13:55:53 pm par jacdesalpes »
Jac (des Alpes !)
... Au temps où les faux culs sont la majorité, gloire à celui qui dit toute la vérité !
  ma galerie  sur Flickr

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #98 le: 15 Fév, 2009, 16:49:29 pm »
Citation de: lesifs
j'hésitais aussi à acheter un Fuji S5, car c'est en fait du Nikon et je pense que c'est aussi solide, mais apparemment on ne trouve plus ce boitier...
Le capteur Fuji est semble-t-il vraiment remarquable, et comme, mécaniquement, c'est un D200, il n'y a pas à hésiter si tu en trouves un d'occasion à bon prix...


Citation de: jacdesalpes
j'ai omis la photo de celui qui m'accompagne encore après 37 ans sans aucuns incidents
Bel objet, bravo ! :)
Nikons : D3 - D700 - D300 - F4 - F2 - F - FA == Nikkors AF : 10.5 fisheye — 14~24/2.8 — 24~70/2.8 — 85/1.4 — 135/2 DC — 70~200/2.8 VR II — Micro 105/2.8 VR — 200~400/4 VR — TC 1.4x == SU-800 (2) — SB-900 — SB-800 (2) — SB-R200 Macro (2) == Gitzo 2530 & 2541 — Rotules Markins et RRS — Wimberley Sidekick 2 — Bagues-allonge Kenko — Other stuff...
http://www.drobert-photo.com

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #99 le: 15 Fév, 2009, 18:19:45 pm »
A Lesifs:

- Pour ce qui concerne le Fuji FinePix S5Pro, les derniers exemplaires de cet excellent boîtier sont encore disponibles sur www.expansys.fr à 656 euros ou à 479 livres soit env. 535 euros sur le site anglais www.warehouseexpress.com.

Cordialement,

Photokor.

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #100 le: 15 Fév, 2009, 22:07:36 pm »
Cher PHOTOKOR,

merci pour les liens; Là où je suis un peu embarrassé c'est que je n'ai pas l'habitude de commander un appareil photo par Internet, j'ai des doutes sur la qualité du matériel livré, et notamment sur la garantie.... nous sortons du sujet. J'ai plusieurs questions sur ce boitier aussi, je pense aller les poser sur le post dédié....

Cher jacdesalpes

Votre F2 est superbe. Les miens qui ont bien 25 ans de bons et loyaux services sont très fatigués extérieurement et intérieurement mais ont passé brillamment la révision (et changement des mousses) chez Photosuffren il y a quelques années. Le F2 reste mon boitier préféré.
Lesifs: Archéologue photographe.

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #101 le: 12 Oct, 2009, 23:06:56 pm »
Bonjour,

Je tombe sur ce "vieux" fil… et je lis tout, en retrouvant derrière les récits de chacun, un peu de ma propre aventure photo. La marque, ça compte dans une vie de photographie, et même si c'est du métal ou du polycarbonate, c'est un outil de création, un compagnon de beaucoup d'instants intenses.

Acte 1. La découverte : jusqu'à 12 ans, tout était bon pour photographier : du folding Lumière 6,5/11mm de mon père qui trône dans une vitrine (l'appareil photo…) au Browny flash et ses équivalents (j'en ai gardé un). C'étaient des machines à faire des photos. Je pensais à l'époque que la marque n'avait aucune importance. J'ai changé d'avis.
Acte 2. La "vraie"photo avec un reflex : J'en ai rêvé des mois, j'ai appris par cœur ses notices, je le voulais parce que j'avais appris ou cru comprendre le poids de l'innovation, de celle qui donne envie de participer à une aventure du progrès, à une aventure de l'esprit. Ce fut l'Edixa Mat Reflex D acheté chez Grenier Natkin à Paris. J'avais 13 ans, cette boutique était comme un temple de la photo. Son patron, M. Hayem, était adorable et conseillait les clients tout en leur faisant quelques fleurs comme du prêt de matériel (qu'on voulait acheter ensuite…). L'Edixa se compléta d'optiques Steinheil, Schneider et Taïr (un 4,5/300 mm russe) et des tas d'accessoires.
Acte 3. Le monde pro : En 1972, j'avais passé les 20 ans, c'était le moment des choix cornéliens : Canon F1 ou Nikon F. Des heures de réflexion, de lectures de tests et d'interviews (sans le net…). L'image du F me tentait (le modèle des pros du Vietnam), son système incroyable d'accessoires en tout genre. En face, le F1 de Canon qui se présentait alors comme l'outsider, celui qui présentait vraiment l'innovation. Ce qui fit pencher la balance : un argument tout bête. l'Optique Chauvet, toujours à Paris, m'avança que Canon vendait pour une bouchée de pain une bague d'adaptation pour mes anciennes optiques 42 mm à vis, ce que ne faisait paraît-il pas Nikon (je ne l'ai jamais vraiment vérifié). J'achetai donc un F1 et son magnifique 1,4/50 mm. Les premières années, comme prévu, je pouvais réutiliser mon capital optique (sans les couplages mais ce n'était pas bien gênant). Ensuite, ce furent de belles années d'investissements en formidables objectifs dont l'exceptionnel TS 2,8/35 mm à décentrement et bascule. En 1988, la fatigue du F1 et le désir de profiter des innovations des boitiers me fit acquérir le T90. J'étais Canoniste, même si je me tenais au courant des innovations des autres, et de Nikon en particulier. Tout ce qui é été dit par mes prédécesseurs du fil se retrouve : désir de pérenniser son parc d'objectifs, cycle de renouvellement lent car innovations pas très fréquentes. Et réel progrès, bien sensible à chaque achat.
Acte 4. La rupture et la découverte d'un nouveau monde : Dans les années 90 (je ne sais plus quand), Canon annonça son changement de bague et surtout l'abandon définitif de la fabrication des boitiers pour la gamme d'objectifs FD. A terme, toutes ces optiques étaient condamnées. Ce fut la limite de ma "fidélité". En 1995, je vendis dans la tristesse tout mon matériel Canon à un revendeur et à un particulier pendant qu'il en était encore temps. Je ne conservai même pas mon F1 alors que mon Edixa trône toujours face à mon bureau. Bien sûr, l'opération, comme d'autres l'ont dit avant moi, allégea mon fourre tout et mon compte en banque. Je ne repartis de chez le revendeur qu'avec un F90 (le F90X était trop cher), un 1,8/50 AF (belle descente pour moi qui n'avait connu que les 1,4…), un 2,8/24 AFD et un 2,8/105 micro nikkor AFD ainsi qu'un flash SB-25. Nikoniste, léger mais heureux. Heureux de venir vers une marque que j'aurais dû choisir dès le début peut-être, même si les kodachromes au F1 et TS 2,8/35 demeurent merveilleux. Le critère de fidélité dont on discute ici s'est encore affiné : innovation technique indiscutable (comme l'exposition, la gestion des flash, de meilleures optiques dans l'ensemble même s'il y a des exceptions soulignées dans ce fil, etc.), qualité de construction, fiabilité, pérennité et respect du parc d'objectifs. Si j'avais choisi Nikon en 1972, j'aurais encore les équivalents des magnifiques cailloux dont j'ai dû me séparer ! ::)
Acte 5. La sérénité : En 2002, je me suis équipé d'un Coolpix 990 (que j'ai toujours, il me sert bien pour les panoramas virtuels pour le net avec son complément grand angle). Ensuite, un D70 en 2004, un D200 en 2007 et à nouveau un assez joli parc d'optiques (je viens de me réoffrir un 1,4/50 mm- j'en ai été privé 14 ans "à cause" de Canon). Je pense rester chez Nikon, sauf si les raisons de ma "fidélité" étaient mises en échec (plus d'innovation véritable ou abandon des clients fidèle en changeant de standard de baïonnette, par exemple).
Bien sûr qu'un jour ce sera le D800 (! ou son suivant ?) quand il aura la fonction de récupération des optiques DX avec le maximum de pixels pour permettre de doubler tout son parc d'objectifs, tantôt en FX pour les GA, tantôt en DX pour les télés. Je n'ai pas acheté le D700 pour cette raison : Faire du DX en 5 Mpixels alors que j'en ai le double sur le D200 ne m'a pas tenté… J'attends 24Mp en FX et disons, 12 en DX. Ce jour là je serai acquéreur.

Epilogue : Une infidélité proche peut-être ? Pourquoi pas ? Mon 2,8/14-24 mm est une pure merveille, mais qu'il est lourd avec le D200… Alors le petit Leica X1 me tente bien, mais ce ne sera pas une infidélité, juste une compensation, un compact de luxe en somme. Je resterai Nikon pour tout le reste.

J'espère ne pas avoir été trop long, mais on est entre passionnés, je crois ?  :)
Bien cordialement.

PS. Un de mes sites explique un peu tout ça en images :
http://www.cetec-info.org/JLMichel/Photo.jlm.html




La photo capte nos émotions, le photographe essaie de les mettre en valeur.
2,8/14-24mm - 1.4/50mm-2,8/105 - 2,8/180- 1,4/105 - 1,4/35 Sigma Art - F, F90, D70, D200, D300, D700, D3S et D4

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #102 le: 15 Oct, 2009, 09:48:04 am »
Depuis le 801 et ses objectifs, seul le boîtier est updaté. Tant que les montures seront compatibles, pourquoi aller voir ailleurs pour une qualité qui n'est de toute façon pas moindre que celle de la concurrence ?
F801, F801s, D70 et D90
ANGENIEUX 28-70mm f/2,6 - AF-S DX VR Zoom-Nikkor 18-200mm f/3.5-5.6G IF-ED - AF Nikkor 80-200mm f/2,8 ED - AF Micro Nikkor 60mm f/2,8 D - SIGMA 18-50mm f/3,5-5,6 DC - SIGMA 55-200mm f/4-5,6 DC
MacBook - PS CS3 - NX2

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #103 le: 06 Nov, 2009, 17:23:01 pm »
                                                                    PGL, nous avons le même ascendant. J'ai debute comme vous avec un Zeiss Ikon Icarex 35CS et un Tessar 50f2,8 complete par le Skoparex 35f3,4. Je possede, par nostalgie, trois Icarex  deux 35CS et un 35S  les objectifs etc...
     Plus tard je me suis offert un FE car le reste etait inabordable pour la bourse. Du jour au lendemain grâce au marche de l'occasion j'ai pu m'offrir mon premier F2 avec prisme DP-12 et zoom 80-200. La Rolls de l'epoque. Depuis, j'ai achete 9 autres boitiers F2 noirs et chromes, les 11 viseurs du systeme, les moteurs, les dos, les objectifs non AI du 8mm au zoom 50-500mm etc.... Une passion me direz-vous? non de la folie cher monsieur.

Êtes-vous fidèle à la marque Nikon? Pour quelles raisons?
« Réponse #104 le: 09 Nov, 2009, 16:04:28 pm »
fidele à 100% depuis mon premier F2a jusqu'a ce jour !
Pourtant j'ai hésité il y a quelques moi avant l'achat du D700; Canon m'avait attiré mais la qualité des optiques (Nikon) que je possede m'a rapidement remis sur les rails "nikon"... ::)