*

Hors ligne ly

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #30 le: 13 Déc, 2014, 14:38:54 pm »
Le mieux est d acheter un ring light avec batterie dans le sac à dos. Ça dechire, quel éclairement ! (Regarder la photométrie sur leur site). ensuite, il y a un truc pour élargir le champs au delà de 60°, truc qui est facile à deviner d ailleurs.
ssi tu es chez toi comme notre ami grand père, et que tu es riche (comme grand père, nan j rigole), tu peux balancer en plus le jus d un 1x1 au plafond, ou la ou tu le ferai avec ton cobras. Là, on est dans du 200 w hmi, soit du 450 w tungstène

sinon, il y a je crois chez olympus des caméras qui intègrent un ring dédié et propriétaire.
« Modifié: 13 Déc, 2014, 14:48:46 pm par ly »
Femme de

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #31 le: 13 Déc, 2014, 18:08:15 pm »
Le mieux est d acheter un ring light avec batterie dans le sac à dos. Ça dechire, quel éclairement ! (Regarder la photométrie sur leur site). ensuite, il y a un truc pour élargir le champs au delà de 60°, truc qui est facile à deviner d ailleurs.
ssi tu es chez toi comme notre ami grand père, et que tu es riche (comme grand père, nan j rigole), tu peux balancer en plus le jus d un 1x1 au plafond, ou la ou tu le ferai avec ton cobras. Là, on est dans du 200 w hmi, soit du 450 w tungstène

Ok, tu m'as convaincu !
L'ami grand-père va donc se balader toute la soirée de Noël avec un sac à dos, et un grand machin autour de l'objectif pour déchirer grave !
Et il fera gaffe à bien placer le truc pour éclairer le plafond, en le déplaçant d'un bout à l'autre de la pièce, voire d'une pièce à l'autre, car on est nombreux, et la maison est grande !
Le seul truc embêtant, c'est qu'il va se faire eng.... par la grand-mère, car d'habitude, il donne un gros coup de main, et là il n'aura guère le temps.
Finalement, ce n'est pas si compliqué de faire des bonnes photos !  ;D ;D ;D ;D

Papijac
« Modifié: 13 Déc, 2014, 22:06:51 pm par Jac70 »

*

Hors ligne ly

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #32 le: 14 Déc, 2014, 01:21:28 am »
A domicile, pas Besoin de batteries. Pour ce qui est de la lampe aditionelle, pas forcément besoin non plus : il suffit d avoir un appart bien décoré et utiliser les lumières existantes et s en servir, comme la photo avec le homard ou le néon 5600°k participe à l eclairement.

Faire cela, ce n est rien de moins que faire comme n importe quel chef opérateur de cinema ayant à tourner une scène mobile dans un appartement  et qui se sert d éléments de décors pour éclairer sa scène. Utiliser des sources existantes pour l arrière fond nottament donne des résultats bien moins plats et standards que la formule iOS auto... Mais si vraiment c est ça que tu veux faire... Et bien disons que je te le permet, te l autorise, te le recommande même...
 =D

http://www.bhphotovideo.com/c/product/1042488-REG/olympus_v3271200w000_led_macro_ring_light.html
Il s agit d un accessoire pour le tg2 ou tg3, camera utilisee d ailleurs sans lui pour le homard, mais qui peut être rajouté si l on manque d eclairement.

Taper ring led dans le moteur de b&h permet de se rendre compte que les choses évoluent a grande vitesse comme dit précédemment. La batterie dans le sac à dos c était la solution d il y a deux ans, beaucoup de ces systèmes peuvent aujourd'hui hui se brancher sur le sabot...
« Modifié: 14 Déc, 2014, 01:48:28 am par ly »
Femme de

*

Hors ligne ly

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #33 le: 14 Déc, 2014, 06:12:58 am »
Il vendent même un kit Nikon "D3200 DSLR Dental Kit" avec un ring, didonc !
http://www.bhphotovideo.com/c/product/1001092-REG/nikon_d3200_dslr_camera_w_af_s.html

Pour les beaux sourires d' enfants, pour grands-pères ou non, il y a ça:
http://www.bhphotovideo.com/c/product/753147-REG/Doctors_Eyes_DE_72PW_Professional_System_with_72.html

Angle à 60° ? Il y a ça :
http://www.bhphotovideo.com/c/product/935851-REG/quantum_instruments_om4_compact_led_video_ring.html

Moins cher encore, il y a ça... et vous ne perdrez pas vos habitudes de flasheur, puisque ce joujou est à la fois "Constant Light & Flash Modes":
http://www.bhphotovideo.com/c/product/750878-REG/bolt_vm_160_led_macro_ring.html

Quand à mon préféré (rapport qualité-puissance-prix), il est en attente de stock. Dans le monde entier, c' est fou combien ces trucs s' arrachent comme des petits pains, sauf en France on dirait, comme si les parts de marché de chacun étaient figées et gravées dans le marbre...
http://www.bhphotovideo.com/c/product/1074083-REG/ledgo_lgr332_20w_led_ring_light.html
« Modifié: 14 Déc, 2014, 06:39:17 am par ly »
Femme de

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #34 le: 14 Déc, 2014, 06:42:37 am »
On oublie un peu le problème de l'équilibre entre lumière ambiante et source auxiliaire, c'est ce qui m'importe le plus !

Dans le cas d'un flash, nous avons 2 automatismes d'exposition qui fonctionnent de manière indépendante :
- L'obturation classique en mode M ISO auto, (ou en mode A, peu importe) qui s'occupe du fond
- Le flash auto en mode TTL dont on peut régler l'intensité, qui assure l'avant plan.

Dans le cas d'une ring light, ou de toute autre source continue portée par l'appareil, nous n'avons que l'automatisme d'exposition du boitier. Il faut doser donc cette source pour l'équilibrer avec le fond, ce qui suppose des mesures préalables ou des essais, sauf erreur de ma part. Quand je fais une recherche d'images sur Google avec "ring ligth" je vois une grande majorité d'images sur fond noir, style photos de soirées people dans les magazines. C'est un type d'image que je déteste ! Et la photo du homard, avec sa légère surex sur la bête, montre bien les difficultés de l'exercice !

Je ne conteste pas l'interêt de ce genre de source, mais je pense que nous n'avons pas du tout les mêmes préoccupations :
- Tu es photographe je suppose pro, tu travailles en studio (les photos d'enfants en sont la preuve), tu prends le temps de régler tes lumières, c'est très bien !
- Moi, je suis quelqu'un qui fais plein d'autres choses que de la photo, mais qui est sans cesse à la recherche de solutions rapides, simples et efficaces (j'ai un passé de responsable productivité dans l'automobile  ;D), mais correspondant à un niveau d'exigence relativement élevé, que j'illustre par mes exemples.

Aucune certitude dans mes propos, simplement une petite expérience qui me permet de faire mon boulot de photographe amateur. Le jour où les évolutions techniques me permettront de faire mieux, je changerai !

Merci pour ces recherches sur ce type de matériel, je vais regarder cela avec interêt et sans sectarisme !

Bonne journée !

Jacques
« Modifié: 14 Déc, 2014, 06:45:26 am par Jac70 »

*

Hors ligne ly

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #35 le: 14 Déc, 2014, 07:00:45 am »
Tu sais, ce ne sont que des photos de notre fils dans notre appartement.
Comme je suis effectivement pro, l' idée n' est pas de balancer des photos abouties pour en jeter plein la vue... simplement de montrer des trucs simples avec un éclairage simple, et CONTINU. Qqs snapshots, en fait : Regarde ce que c' est un TG2, comme caméra, tu comprendras.

"Ce qui suppose des mesures préalables ou des essais, sauf erreur de ma part" :  non, un oeil suffit.

Sinon, je te remercie de me remercier d' avoir cherché. En fait c' est moi qui te remercie, car mon mari et moi-même faisons tous deux de la photo "comme ça"... et je suis stupéfaite du matériel nouveau que j' ai pu trouver, nottament aussi dans les "LED panels".
Un dernier truc pour la route. Après je m' éclipse.
Hey, tu as vu le prix ?

http://www.bhphotovideo.com/c/product/1074080-REG/ledgo_lgb308c2k_18_5w_led_bi_color_on_camera.html
« Modifié: 14 Déc, 2014, 07:53:35 am par ly »
Femme de

*

Hors ligne didierropers

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #36 le: 14 Déc, 2014, 10:33:22 am »
Dans le cas d'un flash, nous avons 2 automatismes d'exposition qui fonctionnent de manière indépendante :
- L'obturation classique en mode M ISO auto, (ou en mode A, peu importe) qui s'occupe du fond
- Le flash auto en mode TTL dont on peut régler l'intensité, qui assure l'avant plan.
Et il y a un 3ème élément intéressant qui disparait avec la lumière continue : le fait de pouvoir utiliser des vitesses faibles pour figer un mouvement. En photos de soirée, notamment, cela permet de rester à des sensibilités basses (800iso) tout en obtenant un fond distinct et qu'on peut contrôler complètement.  
Dans ces circonstances, l'éclairage continu demande de monter en iso pour figer le mouvement et on n'a aucun contrôle sur le fond qui apparait complètement noir. Accessoirement, le flash permet quelques effets en jouant avec les lumières ambiantes.

Exemple à 800 iso, 1/15s. Avec du continu, il aurait fallu au minimum 1/160s donc deux possibilités:
- soit le fond reste complètement noir et on perd l'ambiance
- soit je monte à 9000 iso pour récupérer une vitesse tout juste suffisante. Evidemment, la qualité n'est plus la même.

Donc éclairage continu portatif pourquoi pas mais :
- si c'est pour éclairer une seule personne, au mieux un couple à courte distance
- si le sujet est immobile
- si je suis dans un environnement dont je peux contrôler l'éclairage ambiant
Ca fait beaucoup de "si" pour réussir une photo.

En revanche, en fill-light lorsque la lumière ambiante est quasiment suffisante, c'est une solution qui me semble intéressante.

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #37 le: 14 Déc, 2014, 22:54:13 pm »
D'avance désolé, je n'est pas lu tous les derniers messages dans la totalité, mais certaines choses m'interpelles.
Pour commencer, je lis qu'avec un flash on ne peut pas faire tout ce qui est réalisable en lumière continue.. Oui en effet, mais je pense que le flash permet également beaucoup plus de chose également !
Comme abordé juste un peu plus haut, des vitesses lentes, synchro au second rideau...
je pense également que le travail en déporté est aussi plus accessible.
Avec des émetteurs radio, il est possible de régler et déclencher plusieurs flashs avec une grande facilité et un encombrement matériel réduit,  et très accessible depuis les Yongnuo 622 tx qui coûtent une misère !

L'autre point et là j'ai réellement cru à une blague ! Le prix !!! J'ai suivie les quelques liens de lumière continue,  mais quand je vois les prix d'accès à plus de 220 dollars ça me fais doucement rire !!!
Quand je parle de flash, c'est du matos à 50€ (60€ pour la version avec récepteur radio intégré) très bonne qualité avec lequel j'ai couvert plusieurs mariages et autres séance sans soucis !

Tous les débats sont possibles, mais encore faut il comparer le budget pour chaque solution.

D'ailleurs initialement le sujet faisait part d'un 50mm. Il n'y a pas de secret, si notre chère ami s'oriente vers ce type d'optique, c'est en parti parce-qu'il ne souhaite pas dépasser 180€ de budget.
Alors avant de s'égarer dans des éclairages de studio holiwoodiens, penser tarif pour se mettre dans la peau du petit gars qui a besoin d'un conseil est parfois pas mal.

*

Hors ligne didierropers

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #38 le: 14 Déc, 2014, 23:03:22 pm »
L'autre point et là j'ai réellement cru à une blague ! Le prix !!! J'ai suivie les quelques liens de lumière continue,  mais quand je vois les prix d'accès à plus de 220 dollars ça me fais doucement rire !!!
Oui mais on trouve aussi du matériel led chinois à 60€.
Donc finalement, ça reste comparable puisque 250€, c'est aussi le prix d'un flash de marque.

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #39 le: 15 Déc, 2014, 08:05:22 am »
Quelque chose n'a pas été assez abordé, c'est la discrétion du photographe.....
Se balader toute une soirée avec une source continue par nature puissante, donc éblouissante, peut agacer les convives. Et pour les images sur le vif, c'est quand même pas terrible, non ?

Qui possède l'expérience de cette utilisation dans la vraie vie ? je pense à des soirées familiales ou entre amis, à des mariages.... J'ai du mal à imaginer cela dans une cérémonie religieuse, où les officiants ne sont pas ravis (à juste titre à mon avis  ;)) des excès des photographes !

Jacques

*

Hors ligne didierropers

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #40 le: 15 Déc, 2014, 09:19:22 am »
Qui possède l'expérience de cette utilisation dans la vraie vie ?
Ca m'intéresse aussi !
Avec des photos, ce serait encore mieux ;)

*

Hors ligne CharlesG

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #41 le: 15 Déc, 2014, 13:30:56 pm »
Quelque chose n'a pas été assez abordé, c'est la discrétion du photographe.....
Se balader toute une soirée avec une source continue par nature puissante, donc éblouissante, peut agacer les convives. Et pour les images sur le vif, c'est quand même pas terrible, non ?

Qui possède l'expérience de cette utilisation dans la vraie vie ? je pense à des soirées familiales ou entre amis, à des mariages.... J'ai du mal à imaginer cela dans une cérémonie religieuse, où les officiants ne sont pas ravis (à juste titre à mon avis  ;)) des excès des photographes !

Jacques

Bonjour,

Je viens de lire ce sujet.
Je suis bien d'accord avec Jac70 (du 70?) j'imagine mal moi aussi une soirée entre amis avec une source d'éclairage continue bien violente qui éblouit tout le monde toute la soirée et retire toute chaleur et convivialité à l'ambiance, moi une pièce éclairée ne serais-ce qu'avec un halogène 500w qui tape au plafond je fuis tellement je trouve ça glacial et agressif alors un éclairage direct...
Je partage bien entendu le principe de discrétion sans laquelle toute spontanéité est anéantie.
Comme le dit très pragmatiquement  didierropers éclairage au flash ou continu: tout dépend du cas.
Ly défend l'éclairage continu et son argument de pouvoir utiliser la rafale est pertinent, dans le cas de l'exemple du jeune enfant ça fonctionne bien mais celui-ci est assimilable à un objet dans le sens où c'est une séance de pose, sur un fond préparé, et il ne s'enfuit pas, il n'est pas photographié "au débotté" sur le canapé du salon, l'affaire est organisée, sur la photo de la femme au homard on voit bien que le modèle participe à la prise de vue en posant, la spontanéité est relative. L'image de Jac70 des deux jeunes garçons assis sur l'escalier me semble prise sur le vif sans que les garçons n'aient pris part en aucune manière à la réalisation de la photo, c'est donc un autre cas de figure, je suppose que si il avait dû installer quoi que ce soit les garçons auraient cessé leur interaction pour s'intéresser aux manipulations de leur grand-père et cette photo n'existerait pas.
Mais il y a aussi une question qui n'a pas été abordée: la qualité de l'éclairage.
L'exemple de la photo de la femme au homard montre une image amusante pour mettre sur facebook, les images du jeune enfant sont sympa, mais franchement je trouve que ces éclairages directs ne donnent aucun relief, aucun modelé. Alors ok tout est subjectif, mais autant je comprends que dans le cas de l'image de Jac70 on ait forcément l'effet de la lumière frontale due au flash dans l'axe optique, c'est le prix de la photo spontanée qu'il a obtenue, autant dans le cas d'images pour lesquelles on dispose d'un peu plus de temps et que l'on met en place je ne comprends pas que l'on ne cherche pas à obtenir une belle lumière. Alors quand je vois qu'il est question d'éclairage annulaire (ring) je me demande de quel type de photographie il est question. L'éclairage annulaire c'est parfait pour obtenir des images cliniques, idéal pour les catalogues de mycoses des dermatologues, pour les catalogues de fards à paupières, enfin pour ce genre de trucs, ça peut aussi bien sûr être très utile en macro, mais pour les portraits franchement ce n'est pas très flatteur ni très esthétique. Alors pour moi dans ce débat sur l'éclairage d'appoint, je ne peux qu'être, encore une fois, de l'avis de didierropers: à chaque cas ses réponses techniques, mais je trouve qu'il ne faut jamais perdre de vue la question: un choix technique oui, mais pour obtenir quel résultat? Pour privilégier quel résultat?
Là où je rejoins Ly c'est quand elle dit que la photo se dirige vers la fin du flash. Je suis moins catégorique, la fin du flash je ne pense pas du tout parce qu'il est un atout dans de nombreux cas, mais avec la qualité grandissante des hautes sensibilités on a de moins en moins besoin d'éclairage d'appoint et ça c'est une bonne chose pour profiter des ambiances sans les dénaturer, des choses telles qu'on les voit, et pour la spontanéité des images prises sur le vif en lumière faible.

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #42 le: 15 Déc, 2014, 13:45:20 pm »
La synthèse de CharlesG me semble assez complète et sage.

Depuis que j'ai un boitier qui se défend bien en hautes sensibilités, je suis de plus en plus persuadé que le mariage avec le flash est quelque chose de cohérent. Celui-ci assure le complément de lumière avec une exposition réglée pour le fond. En somme c'est le fill-in tel qu'on le pratique à l'extérieur depuis des années, pour adoucir les ombres, mais en faible éclairage d'ambiance.
Ce que je vise , c'est la photo au flash qui n'a pas l'air d'être faite au flash, celui-ci ne servant qu'à enlever les ombre inesthétiques crées par l'éclairage intérieur qui est loin d'être idéalement placé (lampes, fenêtres...)

Mais c'est vrai que ma proportion de photos au flash est en baisse ces dernières années !

Encore un exemple ou le flash n'a servi qu'à adoucir un peu les ombres portées par la lampe unique au plafond. On voit d'ailleurs un peu ici les limites de l'exercice :
- Le petit foutoir sur la table, qui aurait été de toutes façons éclairé par le plafonnier est bêtement "mis en valeur" et surexposé   :hue:
- Il aurait fallu mettre un filtre sur le flash pour équilibrer les sources de lumière : mon pull, en vrai, n'est pas gris, mais beige clair !

Jacques (oui Charles, de la Haute-Saône !)
« Modifié: 15 Déc, 2014, 14:40:26 pm par Jac70 »

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #43 le: 15 Déc, 2014, 13:48:40 pm »
Que dire de plus? Charles G a bien résumé, il ne s'agit que d'outils, et ils tous complémentaires.
J'ai par ailleurs observé que ce genre de "débat" est plus souvent initié par des amateurs enthousisastes, que par des pros généralement plus pragmatiques.
« Modifié: 15 Déc, 2014, 13:51:17 pm par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

*

Hors ligne ly

Eclairage portatif : continu vs flash
« Réponse #44 le: 16 Déc, 2014, 06:09:52 am »
Exemple à 800 iso, 1/15s. Avec du continu, il aurait fallu au minimum 1/160s donc deux possibilités:
- soit le fond reste complètement noir et on perd l'ambiance
- soit je monte à 9000 iso pour récupérer une vitesse tout juste suffisante. Evidemment, la qualité n'est plus la même.
Donc éclairage continu portatif pourquoi pas mais :
- si c'est pour éclairer une seule personne, au mieux un couple à courte distance
- si le sujet est immobile
- si je suis dans un environnement dont je peux contrôler l'éclairage ambiant
Ca fait beaucoup de "si" pour réussir une photo.
:hue:
J' ai u peu de mal avec l' exemple montré. C' est flou pratiquement partout, sauf le mec : l' arrière plan est flou, il y a des filés de lumière, la mariée à même comme la goutte au nez à cause d' une traînée lumineuse...
J' ai du mal à comprendre ce qu' on veut prouver avec ce genre de photo, encore plus avec la "réunion Scrabble", photo surprenante à usage totalement privé... dont je ne comprend pas la présence ici (et en plus, il y a un point lumineux sur la fille !). Le débat est "Eclairage portatif  : continu vs flash", pas forcément "photos de soirées dans le noir" ou "réunions de famille dans le salon". Une photo de mode dans la rue requiert un éclairage portatif, l' animalier dans certains cas aussi, (...), bref je pense qu' il faudrait élargir et ne pas se cantonner à des situations extrêmes :
S' il faut prouver qu' en lumière portative le flash est nécessaire pour faire une photo de dix personnes dans le noir complet, je vous l' accorde (quoique...) et s' il faut prouver que pour shooter au 1/1000 ou 1/10000 il faut un flash, je vous l' accorde aussi.
MAIS :

Le problème de la PUISSANCE INSUFFISANTE ne se pose plus en lumière continue : un HILIO D12 c' est près de 1500 Watts (hall.) et plus les années vont passer plus l' encombrement et le prix vont diminuer à puissance équivalente.

Le problème du PRIX ne se pose plus en lumière continue : autant en vrai cinéma on a besoind' un IRC supérieur à 95, mais en photo on s' en fout un peu et tout le matériel chinois bon marché suffit en effet. Tous les jours son prix baisse !

Les pseudos "impossibilités" citées plus haut n' en sont pas : un variateur est en série sur toutes les sources (RING, PANNEAUX, TORCHES, etc.
On peut n' éclairer qu' une partie d' un RING et pas forcément sa complète surface. On peut le diffuser, aussi. Bref, on peut CHOISIR ses réglages (exposition, sensiblité, vitesse... ) et en plus on peut faire autant de photos qu' on veut sans être contraint d' attendre le rechargement.

Demandez à un DJ en plein travail s' il préfère qu' on lui balance dans les yeux 15 éclairs de flash... ou bien qu' on l' entoure d' un halo de lumière continu le temps de plusieurs dizaines de photos... il préfère ma solution.

Et regardez ce qui se passe en presse : les torches LED sont déjà là ! (et pas seulement entre les mains de la télé)


N' oubliez pas le PRINCIPAL intérêt : on photographie ce qu' on VOIT !
Et ça, pour ce qui me concerne, ça n' a pas de prix !


« Modifié: 16 Déc, 2014, 06:22:40 am par ly »
Femme de