Nikon Passion : Communauté Photo

Matériel Photo et Marques => Nikon hybrides, bridges, Coolpix => Discussion démarrée par: Skeudenner le 16 Nov, 2019, 19:57:29 pm

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 16 Nov, 2019, 19:57:29 pm
Quand Nikon fait preuve de réalisme...

On peut lire dans PetaPixel* : "Now Nikon is admitting that it overestimated how much its new Z Series line of full-frame mirrorless cameras would brighten its prospects."

Traduit dans la langue de Molière : "À présent, Nikon admet avoir surestimé à quel point sa nouvelle gamme d'appareils photo sans miroir à cadre complet Z Series illuminerait ses perspectives."

Le constat ne reflète pas la joie :
Nikon blames the forecast change on an “overestimation of market size/share” and the fact that the shift toward full-frame mirrorless cameras away from full-frame DSLRs “has not accelerated as expected.”
Nikon attribue le changement anticipé à une «surestimation de la taille / de la part du marché» et au fait que le passage aux appareils sans miroir à image complète qui s'éloignent des appareils reflex numériques «n'a pas accéléré comme prévu».
Autant dire que l'on est plus près du scepticisme que de l'enthousiasme.

*PetaPixel https://petapixel.com/2019/11/12/nikon-says-its-cameras-need-to-justify-their-existence-as-a-business/

Apparemment de grandes manœuvres en stratégie et développement à venir...un bon "reflex" ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sirakuse le 16 Nov, 2019, 20:30:09 pm
Hum pas une bonne nouvelle effectivement.

Après le communiqué mentionne également une dégradation du marché global des appareils (ce que je veux bien croire vu la maturité aujourd'hui atteinte). Sans doute que Nikon espérait que les Z allait gommer cette érosion.

Peut être que le Z50 (plus accessible financièrement) va inverser la tendance notamment au niveau des primo accédants . Mais je reste persuadé que le marché des hybrides a été très largement surestimé notamment vis à vis des switcher...

Au final il semble que ça va se traduire par un resserrage de vis au niveau de la division image...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 17 Nov, 2019, 05:56:19 am
Ce que j'ai lu, c'est surtout que depuis 2 ans, ils investissent dans la gamme ML sur leur marge opérationnelle.
Cela veut dire que malgré l’érosion du marché, sur la gamme Reflex et F, Nikon continue à faire des bénéfices.
L'érosion du marché, provoque donc une baisse de la marge opérationnelle, il y a donc de moins en moins d'argent à investir.
La courbe de croissance des ML ne compensent toujours pas cette diminution de marge.
Cela veut dire que Nikon souhaitait compenser en 1 an seulement de mise sur le marché par les ML.
C'était particulièrement agressif/ambitieux. et il faut lire que Nikon accusent des pertes et n'ont pas atteint leurs objectifs.

Je ne vois rien de véritablement inquiétant, si ce n'est peut être une diminution des rythmes de sortie de nouveaux objectifs/boitiers.

Chacun lit les résultats financiers comme il veut.  ;)
 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 18 Nov, 2019, 09:02:12 am
Cela veut dire que malgré l’érosion du marché, sur la gamme Reflex et F, Nikon continue à faire des bénéfices.
Cela veut dire que Nikon souhaitait compenser en 1 an seulement de mise sur le marché par les ML.
C'était particulièrement agressif/ambitieux. et il faut lire que Nikon accusent des pertes et n'ont pas atteint leurs objectifs.
Bonjour,

Si je comprends bien, c'est que Nikon est en faillite sur ses Hybrides et rentable sur ses reflex, c'est ça ?

Cordialement.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 18 Nov, 2019, 09:14:39 am
Lisez le rapport officiel Nikon Corp., source initiale.

« In the Imaging Products Business, despite steady sales of full-frame mirrorless cameras and their interchangeable lenses, unit sales of both the digital camera-interchangeable lens type and compact digital cameras fell amidst the shrinking market. In addition, initial costs for the interchangeable lenses for mirrorless cameras also led to the decline in revenue and profits. »

A savoir :
- pour la division Image (une des divisions de Nikon qui en compte d’autres), bien que les ventes d’hybrides plein format et les objectifs associés soient régulières, le nombre de ventes de boîtiers à objectifs interchangeables (lire reflex et hybrides) et boîtiers compacts (lire Coolpix Bridge et compacts) a baissé dans un marché en réduction (lire toutes marques).
En plus, les coût initiaux de conception des hybrides viennent diminuer les profits et le revenus (un coût vient toujours en déduction du profit et du revenu).

Ce que décrit très justement Pierock au-dessus, il faut amortir les coûts de développement et cela ne se fait pas aussi vite que prévu car le marché de la photo est en baisse.

Regardez les chiffres de vente Canon (-20 en moyenne), Fujifilm (-20 en moyenne), Sony (-15 en moyenne), les trois leaders en sont au même point.
Olympus pourrait disparaître dans les mois à venir, même si la Corp. communique pour dire que ce n’est pas vrai en ce moment.

Je vous invite à écouter cette analyse (podcast Les Échos)) très intéressante pour comprendre la situation :
https://overcast.fm/+R1nhj7fQY

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 18 Nov, 2019, 10:01:10 am
Très bon article !
Merci pour le lien.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 18 Nov, 2019, 12:22:13 pm
Je vous invite à écouter cette analyse (podcast Les Échos)) très intéressante pour comprendre la situation :
https://overcast.fm/+R1nhj7fQY
👍👍👍
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 18 Nov, 2019, 12:47:58 pm
Avec des boîtiers sortis (de mémoire) à respectivement plus de 2000 (Z6) et 3000 (Z7) euros, il aurait été étonnant qu'un vaste marché apparaisse soudain... Et cela quelles que soient les qualités et performances des appareils en question. Je ne comprends pas bien comment les supposés experts en marketing ont pu sur-estimer le marché pour des appareils de ce prix !
D'autant que les optiques sorties sont également très chères.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 18 Nov, 2019, 12:58:18 pm
Écoute le podcast ci-dessus et tu verras pourquoi ces choix sont faits, et pourquoi cela va durer.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Virindi77 le 18 Nov, 2019, 13:32:39 pm
Mon analyse bête et simpliste, et sans écouter le podcast...
C'est pas nouveau que ça va mal la photo on voit régulièrement passer les courbes de ventes en comparaison aux années précédentes ça baisse non stop... le matériel cher il va falloir continuer à s'habituer.
Merci à Sony d'avoir fait bouger les choses quand même, sinon pas sûr qu'on aurait eu des mirrorless Nikon et Canon.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 18 Nov, 2019, 13:49:36 pm
D’où l’intérêt d’écouter le podcast puisqu’il y a une différentiation à faire entre les ventes de matériel entrée de gamme et les ventes de matériel expert. C’est en séparant ces données que l’on commence à comprendre le poids de ces deux segments.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 18 Nov, 2019, 13:54:07 pm
Lisez le rapport officiel Nikon Corp., source initiale.

« In the Imaging Products Business, despite steady sales of full-frame mirrorless cameras and their interchangeable lenses, unit sales of both the digital camera-interchangeable lens type and compact digital cameras fell amidst the shrinking market. In addition, initial costs for the interchangeable lenses for mirrorless cameras also led to the decline in revenue and profits. »

A savoir :
- pour la division Image (une des divisions de Nikon qui en compte d’autres), bien que les ventes d’hybrides plein format et les objectifs associés soient régulières, le nombre de ventes de boîtiers à objectifs interchangeables (lire reflex et hybrides) et boîtiers compacts (lire Coolpix Bridge et compacts) a baissé dans un marché en réduction (lire toutes marques).
En plus, les coût initiaux de conception des hybrides viennent diminuer les profits et le revenus (un coût vient toujours en déduction du profit et du revenu).

Ce que décrit très justement Pierock au-dessus, il faut amortir les coûts de développement et cela ne se fait pas aussi vite que prévu car le marché de la photo est en baisse.

Regardez les chiffres de vente Canon (-20 en moyenne), Fujifilm (-20 en moyenne), Sony (-15 en moyenne), les trois leaders en sont au même point.
Olympus pourrait disparaître dans les mois à venir, même si la Corp. communique pour dire que ce n’est pas vrai en ce moment.

Je vous invite à écouter cette analyse (podcast Les Échos)) très intéressante pour comprendre la situation :
https://overcast.fm/+R1nhj7fQY

Ce que l'on ne connait pas c'est leur crédit checking ou capacité d'endettement. Ils ont choisit de prendre sur leur profit pour faire leurs investissements. Ils auraient aussi pu les financer sur le marché car le coût de l'argent est très faible.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 18 Nov, 2019, 14:08:03 pm
J'ai écouté le podcast avant de poster tout à l'heure mais je n'ai pas vu d'explication au fait que le nombre de clients potentiels pour les ML a été surestimé. Si ce n'est la puissance croissante des smartphones, qui repousse sans cesse vers le haut le marché des appareils experts/pro.
Emission intéressante mais dommage que personne de chez Nikon n'y ait été interrogé.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 18 Nov, 2019, 14:45:30 pm
@Pierock, Nikon appartient au groupe Mitsubishi qui dispose des capacités de financement requises si le besoin s’en fait sentir.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 18 Nov, 2019, 14:50:31 pm
J'ai écouté le podcast avant de poster tout à l'heure mais je n'ai pas vu d'explication au fait que le nombre de clients potentiels pour les ML a été surestimé. Si ce n'est la puissance croissante des smartphones, qui repousse sans cesse vers le haut le marché des appareils experts/pro.
Emission intéressante mais dommage que personne de chez Nikon n'y ait été interrogé.
Canon et Nikon, c’est même combat actuellement, les stratégies sont proches.
Ils prennent du recul avec les segments entrée de gamme passés chez les fabricants de smartphones, ils se consacrent sur l’hybride qui a le plus fort potentiel de croissance puisque le reflex n’évoluera plus.
Le but est de proposer des modèles répondant aux demandes, plus vite. Canon s’y perd un peu d’ailleurs avec une gamme que l’on a du mal à comprendre. Nikon a lancé la gamme hybride DX.
Les utilisateurs experts/pros représentent environ 20% du marché, c’est la cible des trois marques Sony, Canon, Nikon.
Le reste, seul l’avenir nous le dira.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sirakuse le 18 Nov, 2019, 19:25:00 pm
Il faut que j'ecoute le podcast. Je vais juste rebondir sur une phrase jc :
"...ils se consacrent sur l’hybride qui a le plus fort potentiel de croissance puisque le reflex n’évoluera plus."

Le marché n'est pas extensible à l'infini. Je pense que l'on surestime le taux de renouvellement la qualité et la maturité atteinte par les apn aujourd"hui ne necessite plus le même renouvellement qu'il y a quelques années.

Après on peut continuer à faire la course à la fiche technique (plus d'iso, plus de fonctions tip top) mais je mise pour ma part sur un essouflement des ventes et de plus en plus de gens qui se satisferont de leur apn de nombreuses années.  Après pour les professionnels et/ ou ceux confrontés à l'usure oui ils seront obligés de renouveler leur apn mais du coup on est pas sur nouvelle dynamique... ce marché est voué à une stagnation. Donc il faut s'attendre a de réelles erosions de CA surtout si la boite (toute marque confondue) investie massivement dans une nouvelle gamme. A moins d'aller chasser sur un marché autre que la photo.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 18 Nov, 2019, 20:28:22 pm
J’aurais du dire potentiel d’évolution, car l’hybride va encore évoluer. Et comme le marché se dirige vers l’hybride, le potentiel de ventes est supérieur. Je te rejoins, aujourd’hui remplacer un D850 par un boîtier plus récent ne va pas apporter grand-chose .
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 18 Nov, 2019, 21:17:07 pm
Le marché n'est pas extensible à l'infini. Je pense que l'on surestime le taux de renouvellement la qualité et la maturité atteinte par les apn aujourd"hui ne necessite plus le même renouvellement qu'il y a quelques années.
Justement comme le marché n'est pas extensible à l'infini, il faut donner envie de changer son matériel aux clients potentiels, vu qu'il n'y aura plus beaucoup d'amélioration en reflex, aucun intérêt de changer son reflex, ne pas reproduire le drame de Kodak qui est l'inventeur du numérique, mais qui n'a pas investi dans la production numérique (d'autre s'en sont chargées) qui était en concurrence directe avec son font de commerce, le film on connaît la suite.
- Continuer le reflex, c'est la mort assurée.
- Produire l'hybride, c'est prendre des risques, mais il n'y a probablement pas d'autres solutions.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 23 Nov, 2019, 00:52:22 am
J’ai également écouté le podcast, dans son intégralité, pour ne rien découvrir de très nouveau, rien que l’on ne sache déjà, notamment l’influence des smartphones sur les ventes des appareils « entrée de gamme » et compacts.
Pour faire simple, et en raccourci, on peut actuellement diviser les utilisateurs de matériel produisant des photos en deux catégories :
-   La première fait de la « fastphoto », ce qui est à la photo ce que le « fastfood » est à la restauration.
-   La seconde s’intéresse à la qualité, il y a un souci d’esthétique et de recherche pour une production valorisante, ce qui implique un matériel approprié, ce qui rend rédhibitoire l’usage du smartphone.
C’est cette dernière qu’il faudra choyer, et l’opération ML, en l’état actuel, ne pourra pas maintenir le « nef » à flots. Les pionniers de ce format (Sony et Fuji) ont pour eux deux avantages de taille : la qualité et la performance de leurs ML, et une clientèle qui, dans sa grande majorité au moins, ne sera certainement pas encline à modifier ses préférences ; passer d’une marque à une autre entraîne ipso facto un effort financier qui ne peut être consenti sans contrepartie, et la capacité de le faire bien évidemment.
En matière de conclusion, je vais rapporter le propos*, lu par ailleurs, d’un membre de ce forum, Tonton-Bruno, car non seulement il m’est apparu convenir parfaitement à la situation, mais je trouve que l’analyse de celle-ci est très pertinente, je cite :
« …/…
Nikon est en danger et c'est écrit de manière officielle dans son bilan financier, mais pour le moment la situation n'est pas désespérée.

Le meilleur moyen pour redresser la barre tout le monde le voit bien: rendre l'offre reflex un peu plus attractive pour ralentir son déclin et produire des ML meilleurs que tous les autres pour développer cette technologie plus porteuse d'avenir.

Le problème c'est qu'il ne suffit pas de vouloir être le meilleur pour le devenir.

Le D6 sera-t-il meilleur que le nouveau Canon 1D ?
Nous ne sommes même pas certains qu'il soit aussi performant.

Le Z8 va-t-il écraser le futur A9 MK3 ?
Les Z6-7 MKII vont-t-ils écraser le A7 MK5 ?
On peut en rêver, mais ce n'est pas trop réaliste.

Espérons que Nikon fasse déjà aussi bien que ses concurrents (Panasonic pour la vidéo).

Pour les reflex, la sortie d'un D770 avec les caractéristiques évoquées dans les dernières rumeurs serait sans doute une très bonne chose.

Des Z6/7 MKII avec double slot et poignée plus AF dynamique plus ergonomique et AF-eye Auto aussi bon que le Sony seraient aussi rapidement souhaitables, disons au plus tard cet été.

Ce sont des souhaits me semble-t-il réalistes, du moins je l'espère. »

*https://bit.ly/33fgYyW  voir réponse #14

La restructuration chez Nikon est en route, attendons de voir les résultats…
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 23 Nov, 2019, 07:42:21 am
-   La première fait de la « fastphoto », ce qui est à la photo ce que le « fastfood » est à la restauration.
-   La seconde s’intéresse à la qualité, il y a un souci d’esthétique et de recherche pour une production valorisante, ce qui implique un matériel approprié, ce qui rend rédhibitoire l’usage du smartphone.
Faire un tel raccourci est très réducteur. A croire que les photographes qui utilisent un smartphone ne font que de la m... alors que ceux qui utilisent un APN sont tous brillants. C'est ce que les marques photo veulent faire croire mais tout le monde sait que c'est faux. Demandez-vous pourquoi les marques de smartphones ne sont jamais sur les salons photo pilotés par les marques photo.

Un peu de lecture, parmi d’autres :
https://www.nikonpassion.com/mobile-street-photography-25-regards-de-photographes-a-travers-le-monde/
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 23 Nov, 2019, 08:21:45 am
Assez amusant ces lieux communs ...
Aujourd'hui les photographes qui gagnent le plus sont sur les réseaux et notamment Instagram.

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 23 Nov, 2019, 08:46:37 am
Faire un tel raccourci est très réducteur.
C'est même complètement faux.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 23 Nov, 2019, 11:00:14 am
« Faire un tel raccourci est très réducteur », bien évidemment puisque j’ai commencé mon propos par « Pour faire simple, et en raccourci ».
Il n’empêche que le smartphone a ses limites et n’est pas en mesure de produire des images de la qualité d’un boîtier traditionnel ; lu sur « Futura Tech » :  « Avec lui*, pratiquement tout le monde remise son appareil photo numérique de poche. Ils se focalisent donc sur l'amélioration de celui-ci afin qu'il puisse à terme, quasiment se frotter aux Reflex. » ( *le smartphone)  https://cutt.ly/ueVrGmY

Le smartphone a ses limites dans bien des domaines, le sport, l’animalier…, de par sa conception même, et l’ajout incessant de capteur ne permet pas, à ce jour tout au moins, de rivaliser avec un reflex et des objectifs.
Commentaire à ce sujet dans GNT : « Pour autant, les reflex et appareils photo professionnels conservent plusieurs avantages. Le premier est leur capacité à adapter différentes optiques pour réaliser des effets ou réaliser des prises de vue à distance ou en macro. Autre point en faveur des reflex : l'enregistrement des clichés au format RAW qui permet plus d'amplitudes dans les retouches en post production. » https://cutt.ly/SeVrMkz

À la question « faut-il prendre des photos avec un smartphone ?», Marc Chaillou a un avis très tranché et argumenté, à lire ici :   https://cutt.ly/seVtkwu

Enfin, il faut distinguer les compulsifs qui, à l’aide de leur smartphone mettent en image leur nouvelle paire de chaussures, tata Ginette, le gâteau d’anniversaire, les grimaces du petit neveu, etc… pensent qu’il est essentiel d’en faire profiter la communauté, de ceux qui ont une autre approche plus qualitative de la photographie.
« Cependant, pressés de prendre une photo, la plupart des gens obtiennent des résultats médiocres. De cette façon, la photographie pourrait s’aggraver. » Miroir Mag : https://cutt.ly/veVtCNf

Tout le monde peut appuyer sur un déclencheur pour obtenir une image, la différence est dans la finalité, et donc d’adapter les moyens à ses fins.

Cela fait un peu revue de presse, mais il faut parfois remettre l’église au centre du village comme l'on dit dans le monde de l'ovalie ;)

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: declic10l le 23 Nov, 2019, 11:42:51 am
D'accord avec cette analyse, ceci dit, j'ai fais un voyage au Canada, et comme je voulais être léger,
je n'avais que mon Iphone et le coolpix A900 de ma femme, et nous nous en sommes très bien sortie!
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 24 Nov, 2019, 18:28:48 pm
Bonjour,

Quand Nikon fait preuve de réalisme...

On peut lire dans PetaPixel* : "Now Nikon is admitting that it overestimated how much its new Z Series line of full-frame mirrorless cameras would brighten its prospects."

L'info est importante merci de l'avoir communiquée.

Pour ce qui de son interprétation et surtout des perspectives d'avenir là je ne suis pas très calé. Pour le moment je n'avais pas craqué pour passer au ML Nikon plein format et j'admets que cela ne m'incite tjs pas à me précipiter.

Pour ce qui est de l'opposition smartphone-APN "traditionnel" (reflex et ML) pour moi c'est un peu comme cela a été évoqué plus haut, lorsque le numérique est apparu et que Kodak pourtant alors théoriquement très puissant, a à posteriori, effectué les mauvais choix. Pas sur 1 année mais sur plusieurs. Par contre, autre fabriquant de films argentiques, Fujifilm a survécu. CQFD.

Différence de taille, actuellement comme bcp d'entre nous j'utilise pour le moment les deux, smartphone d'un coté et APN (un reflex APS-C pour mon cas) de l'autre. Pour le moment pour prendre des photos, je préfère encore et de très loin mon APN sans savoir qd il me lâchera, ni si j'ai intérêt à passer dès la semaine prochaine à un Z6 qui dans les faits m'apporterait certes des avantages, mais aussi des contraintes.

Pour Nikon courir après 2 technologies (reflex et ML avec 2 montures différentes) avec 2 formats de capteurs (plein format et APS-C), soit plusieurs directions, me paraît risqué car il me semble difficile d'être excellent, leader, sur chacune de ces options en sachant qu'à priori les budgets recherche et développement de sociétés comme Apple, Samsung, Huawei & co pourraient être très bien pourvus. Et ce, avec une seule technologie (ML), pas de pb de monture (objectifs intégrés), capteurs tjs de taille riquiqui du fait des contraintes d'épaisseur. Pour changer de smartphone, il y a d'autres critères que l'image pour le faire (par exemple système de communication 3G vers 4G puis 5G, batterie..), pour changer d'APN (à objectifs interchangeables) en dehors du critère image le nombre d'innovations réelles à apporter me semble à moi aussi plus limité. Enfin, énorme différence évidente, c'est qu'avec un APN on raisonne souvent bcp par rapport aux optiques qu'on a déjà et celles qu'on aimerait avoir. Avec un Nikon Z on peut continuer à utiliser ses AF-S, comme éventuellement ses vieux AI-S qd on en a, même si on doit passer par l'adaptateur FtZ. Pour avoir envie d'acheter un boîtier Nikon Z, il faut aussi, penser que la marque est en mesure d'offrir un parc optique adapté en monture Z. Entre l'intérêt réel du Noct 58 mm f:0.95 et celle d'un zoom 70-200 f:2.8 (quitte à sortir un 70-200 f:4 dans un premier temps comme ils l'on fait pour le 24-70, ou leur zoom UGA), perso je pense que le second était plus "urgent". Le buzz c'est bien, ce dont on dispose en vrai en monture Z, c'est pas mal non plus. Bon, c'est juste un avis.

Wait and see. J'espère simplement que Nikon fera le ou les bons choix.

A+
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 25 Nov, 2019, 15:00:29 pm
J’aurais du dire potentiel d’évolution, car l’hybride va encore évoluer. Et comme le marché se dirige vers l’hybride, le potentiel de ventes est supérieur. Je te rejoins, aujourd’hui remplacer un D850 par un boîtier plus récent ne va pas apporter grand-chose .

C'est une évidence, par exemple entre le D4, D4s, D5 et fort probablement le D6 il y a quoi comme réelle évolution?
Rien de révolutionnaire.

Le Z6, Z7 sont les premiers d'une longue série et qui ouvre des portes sur de vrais innovations.

En premier de intelligences artificielle comme la détection des yeux qui n'est qu'un timide début, il est fort probable qu'à court terme c'est la pertinence d'une détection du sujet quel qu'il soit du visage à l'oiseau en vol et ce sur l'entièreté du champs photographique. Cette intelligence artificielle n'est pas adaptable au reflex qui lui n’analyse pas la scène avec le capteur image mais des capteur plus sommaires. 

Le fait de ne plus avoir de miroir et donc de cage reflex permet déjà des optiques d'une qualité jamais vue dans les coins, avec les optiques Z ce qui est flagrant c'est l’absence totale d’aberration chromatique et un piqué quasi identique au centre que dans les coins.

La vidéo faite de manière professionnelle n'est pas adaptée à la technologie "reflex" là aussi la gamme z répond à un vrai besoin, avec un véritable af vidéo, une stabilisation capteur et électronique.

Les évolutions futures c'est l'abandon aussi de l'obturateur mécanique avec le global shutter, moins d'usures, plus aucun bruit, plus aucune vibration, des vitesses rafales bien supérieures.

L'absence d'obturateur et de miroir va permettre des rafales très rapides et de faire plusieurs photos sur un intervalle ultra court, ce qui permet de combiner la série de photos et faire des très hauts iso sans bruit numérique ou une plus large plage dynamique (chose que font déjà les derniers smartphone qui malgré leur petite taille de capteur donnent de très bon résultats de nuit sans bruit numérique.
Exemple avec mon smartphone de nuit à bout de bras sans trépied:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/07/22/20190722002551-6905f28e-la.jpg)

Cette technique de multi-prise de vues combinées est probablement le saut technologique le plus important qui arrive. Il permet des hauts iso de grande qualité jamais vu, des dynamiques bien supérieures, voir des photos en couleurs réelle au lieu d'un dématriçage de bayer, voir comme le fait déjà Sony des supers résolutions par déplacement de pixels.

Le viseur numérique lui aussi permet pleins d'améliorations d'affichages d'infos, d'aide à la prise de vue là ou le reflex ne peux afficher que des informations sommaires.

Les boîtiers hybrides vont évoluer très très vites là ou les reflex ne peuvent plus rien.

Après savoir si Nikon va réussir ou rater son virage technologique c'est une autre histoire, mais la révolution hybride se fera avec ou sans Nikon.


Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 25 Nov, 2019, 15:18:14 pm
Re,

Au mois de septembre j'avais zappé cette info (cf lien ci-dessous) qui annonçait la non participation, de Nikon, Leica et Olympus à la prochaine édition de la Photokina au printemps de l'année prochaine.

https://labo.fnac.com/actualite/photokina-2020-nikon-leica-olympus-participeront-pas/ (https://labo.fnac.com/actualite/photokina-2020-nikon-leica-olympus-participeront-pas/)

« L’industrie de l’image est actuellement en pleine mutation, ce qui a également un impact sur Photokina en tant que salon leader de l’industrie – et ce dans une dimension jamais vue auparavant. D’une part, le marché des appareils photo classiques enregistre une forte baisse des ventes et du chiffre d’affaires, d’autre part, le plaisir de la photographie ne cesse de croître, ce qui a un effet positif sur la demande d’images » (message des organisateurs de la Photokina 2020)

Un vrai paradoxe en apparence. Nikon a vu fondre ses ventes et son CA lié aux appareils compacts. Quid de celui lié aux seuls APN à objectifs interchangeables ? - Certes bcp moins étendu en nombre d'unités vendues (boîtiers + optiques) avec pour le marché ML de gros investissements à réaliser et à poursuivre.

J'aimerais bien que mon prochain appareil photo soit un Nikon et à priori un ML plein format. Prochain parce que pour le moment je préfère garder mon reflex APS-C. Pour le moment un ML plein format ça me semble possible. Pas plus de Pix pour moi en priorité, mais j'aimerais bien entre autre, une dynamique capteur et une montée en ISO encore améliorées. Pour ce qui est des prises de vues en rafales, pour le moment en reflex je ne suis pas un gros utilisateur. En hybride, faudrait que je teste, à la fois la qualité de la visée durant la prise de vue, puis les résultats notamment en suivi AF, sujet se dirigeant vers moi puis changeant brutalement de direction. J'attends aussi la sortie du Z 40 mm compact (à quoi bon avoir un boitier plus light et discret si c'est pour lui coller des optiques plus grosses que lui surtout si j'utilise de vieux cailloux avec l'adaptateur FtZ en attendant). Mais ça je l'ai déjà dit ailleurs.

A+
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 25 Nov, 2019, 15:22:08 pm
Bonjour,


Après savoir si Nikon va réussir ou rater son virage technologique c'est une autre histoire, mais la révolution hybride se fera avec ou sans Nikon.

(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/07/22/20190722002551-6905f28e-la.jpg)

Impressionnant votre photo. Ok, y'a pas que votre smartphone. Mais j'adore !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 25 Nov, 2019, 15:46:49 pm
Oui, les smartphones sont souvent très bons pour ça – du moins tant qu'on n'y regarde pas de trop près...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 25 Nov, 2019, 15:56:53 pm
Au mois de septembre j'avais zappé cette info (cf lien ci-dessous) qui annonçait la non participation, de Nikon, Leica et Olympus à la prochaine édition de la Photokina au printemps de l'année prochaine.
Il y a là d'autres critères de décision à connaître et non communiqués par ces marques car cela n'a pas à être rendu public. La Photokina se tient en Allemagne, devenant annuelle elle n'est plus vue par les marques comme un salon de portée internationale, elle n'a d'ailleurs pas eu lieu cette année.
La Photokina est devenue annuelle pour générer plus de revenus événementiels, les japonais ne veulent pas jouer ce jeu et financer avec des budgets worldwide des événements qui ne le sont pas. Il y a un peu de guerre des nerfs dans tout ça aussi entre les parties en présence.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 25 Nov, 2019, 17:57:32 pm
Il y a là d'autres critères de décision à connaître et non communiqués par ces marques car cela n'a pas à être rendu public. La Photokina se tient en Allemagne, devenant annuelle elle n'est plus vue par les marques comme un salon de portée internationale, elle n'a d'ailleurs pas eu lieu cette année.
La Photokina est devenue annuelle pour générer plus de revenus événementiels, les japonais ne veulent pas jouer ce jeu et financer avec des budgets worldwide des événements qui ne le sont pas. Il y a un peu de guerre des nerfs dans tout ça aussi entre les parties en présence.

Tout à fait et c'est de la saine gestion ..
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 26 Nov, 2019, 08:50:24 am
Bonjour,

Impressionnant votre photo. Ok, y'a pas que votre smartphone. Mais j'adore !

Les évolutions récentes des smartphones donne une idée de ce que les prochain hybrides ferons.

La qualité photo des smartphone à fait un rél bon en avant depuis qu'ils utilisent les multiples prises de vues combinées. A cela s'ajoute de inintelligence artificielle  qui permet de faire une sorte de HDR automatique.

Exemple ici avec une photo intérieure d'église faite à main levée au smartphone le système repère les zones de haute lumière qu'il asombri et éclairci les zones de basse lumière et cela automatiquement et directement à la prise de vue. Il n'y a pas de bruit iso sur les photos et une très large plage dynamique malgré la petitesse du capteur.
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/07/30/20190730115847-11c4a800-la.jpg)

Transposer cette technique à des appareils avec plus grand capteur, optiques de grande qualité et vitesse de fonctionnement supérieur et cela donnera des résultats encore plus fins.

Je suis quasi certain que d'ici une ou deux générations d'hybride le trépied le soir ne sera plus indispensable pour des photos de très haute qualité.

Encore une de nuit à main levée au smartphone d'un feu d'artifice:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/07/22/20190722002604-a3cc4bf8-la.jpg)

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: shika le 26 Nov, 2019, 11:04:23 am
Il y a là d'autres critères de décision à connaître et non communiqués par ces marques car cela n'a pas à être rendu public. La Photokina se tient en Allemagne, devenant annuelle elle n'est plus vue par les marques comme un salon de portée internationale, elle n'a d'ailleurs pas eu lieu cette année.
La Photokina est devenue annuelle pour générer plus de revenus événementiels, les japonais ne veulent pas jouer ce jeu et financer avec des budgets worldwide des événements qui ne le sont pas. Il y a un peu de guerre des nerfs dans tout ça aussi entre les parties en présence.
Ce n'est pas un constat propre à la photo. De nombreuses entreprises (comme Sony à l'E3 2019) se détournent des grands événements car très cher et plus assez rentables, et préfère organiser leurs propres événements, avec meilleure maîtrise des coûts et autant de retombées.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 26 Nov, 2019, 12:02:46 pm
Bonjour,

Ce n'est pas un constat propre à la photo. De nombreuses entreprises (comme Sony à l'E3 2019) se détournent des grands événements car très cher et plus assez rentables, et préfère organiser leurs propres événements, avec meilleure maîtrise des coûts et autant de retombées.

Votre remarque me semble très pertinente en termes de rapport bénéfices attendus / coûts pour toute entreprise que ce soit Nikon, Sony ou autre vis à vis d'événements médiatiques comme la Photokina ou l'E3 (Electronic Entertainment Expo de Los Angeles).

Pour 2020 Sony serait néanmoins (sauf nouvelle annonce) à la fois présent à la Photokina et à l'E3. C'est vrai que Sony ce n'est pas uniquement des ML plein format + optiques mais aussi des consoles de jeux (future PS5 en vue).

In fine, les salons c'est très coûteux et le fait de participer ou non pour une société, dépend en premier lieu de ses estimations sur le rapport bénéfices attendus / coûts. Entre "investir" son argent sur de la "com salon" comme la Photokina d'un côté ou sur de la recherche/développement + production d'un autre, ou d'autres formes de com plus "rentables" c'est clair qu'il faut faire des choix.

En tant que Nikoniste de longue date, même si les Z6-Z7 n'ont pas atteints la totalité les buts attendus par Nikon, pour ma part, j'ai trouvé que c'était une bonne nouvelle de revenir sur le marché des ML après l'échec du Nikon 1. Cela avec des arguments qui me semblent, plus décisifs. Lorsqu'on a pris du retard, notamment en IA et en vidéo par rapport aux autres acteurs de l'image, cad smartphones comme fabricants d'APN à objectifs interchangeables difficile à priori de devenir leader en aussi peu de temps.

Bonne journée à vous 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 26 Nov, 2019, 13:29:35 pm
Les évolutions récentes des smartphones donne une idée de ce que les prochain hybrides ferons.

La qualité photo des smartphone à fait un rél bon en avant depuis qu'ils utilisent les multiples prises de vues combinées. A cela s'ajoute de inintelligence artificielle  qui permet de faire une sorte de HDR automatique.

Exemple ici avec une photo intérieure d'église faite à main levée au smartphone le système repère les zones de haute lumière qu'il asombri et éclairci les zones de basse lumière et cela automatiquement et directement à la prise de vue. Il n'y a pas de bruit iso sur les photos et une très large plage dynamique malgré la petitesse du capteur.
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/07/30/20190730115847-11c4a800-la.jpg)

Transposer cette technique à des appareils avec plus grand capteur, optiques de grande qualité et vitesse de fonctionnement supérieur et cela donnera des résultats encore plus fins.

Je suis quasi certain que d'ici une ou deux générations d'hybride le trépied le soir ne sera plus indispensable pour des photos de très haute qualité.

Encore une de nuit à main levée au smartphone d'un feu d'artifice:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/07/22/20190722002604-a3cc4bf8-la.jpg)

Oui, les smartphones progressent très vite, tellement vite qu'il se pourrait bien qu'ils fassent à terme quasiment disparaître les appareils-photos classiques, tout comme ils ont balayé les compacts en un rien de temps. Et alors les hybrides ne seront pas plus épargnés que les réflex (lesquels auront juste disparu un peu avant, a priori)...
Il pourrait rester quelques besoins spécialisés réservés aux réflex [edit] appareils-photo classiques, mais avec des volumes si faibles qu'il ne resterait pas beaucoup d'acteurs du marché.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 26 Nov, 2019, 13:38:32 pm
Et alors les hybrides ne seront pas plus épargnés que les réflex (lesquels auront juste disparu un peu avant, a priori)...
Il pourrait rester quelques besoins spécialisés réservés aux réflex, mais avec des volumes si faibles qu'il ne resterait pas beaucoup d'acteurs du marché.

Non, les optiques font la différence et les optiques spécialisées ne sont pas réservées aux reflex, au contraire les reflex disparaîtront car ils n'auront pas accès aux évolution logicielles.

Je ne vois pas faire des photos/vidéos  d’événements sportifs au smartphone, ou de la photo animalière ou des portraits de grande qualité avec de très faibles profondeurs de champs. Par contre avec un hybride et toute la collection d'optiques Nikon, des rafales sans limites, un af intelligent le reflex sera bien loin derrière et les smartphones sans comparaison. 

Quand tu regardes en grand un portrait avec un hybride 24x36  la précision AF combinée à la qualité optique et la haute résolution c'est vraiment incomparable à un smartphone. Ce que je veux dire c'est que les techniques logicielles utilisées sur les smartphones sont transposables sur les hybrides et c'est là que l'hybride prendra une très grosse avance sur les reflex.

La précision af actuelle des hybrides et le suivi des visages sont déjà des avancées importantes par rapport au reflex.


Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Nonos88 le 26 Nov, 2019, 15:31:04 pm
Tout dépend des besoins... Si tu ne comptes pas faire de grand tirage et juste publier la photo sur facebook/instagram, les smartphones actuels sont déjà largement suffisant et c'est ce la plupart des gens recherchent au final.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 26 Nov, 2019, 15:44:13 pm
Tout dépend des besoins... Si tu ne comptes pas faire de grand tirage et juste publier la photo sur facebook/instagram, les smartphones actuels sont déjà largement suffisant et c'est ce la plupart des gens recherchent au final.

C'est pas une question de tirage, essaye de faire un cerf qui charge avec un smartphone tu va voir c'est pas possible:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2017/06/01/20170601183357-cc0da412-la.jpg)

mais là c'est fait avec un 600mm rien à voir avec un smartphone.

Le smartphone répond à un usage familial mais la photo c'est pas que ça.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 26 Nov, 2019, 16:00:37 pm
essaye de faire un cerf qui charge avec un smartphone ...
Disons que le smartphonetographe à intérêt à courir très vite une fois la prise de vue faite, question de survie. ;D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 26 Nov, 2019, 16:08:50 pm
On s'éloigne un peu du sujet non ? :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: cirrus007 le 26 Nov, 2019, 16:25:06 pm
Tout dépend des besoins... Si tu ne comptes pas faire de grand tirage et juste publier la photo sur facebook/instagram, les smartphones actuels sont déjà largement suffisant et c'est ce la plupart des gens recherchent au final.

Oui c'est une évidence depuis maintenant 1/2 ans, le progrès des smartphone est assez sidérant. Mais il faut pondérer l'exploit car effectivement dès qu'on affiche l'image sur grand écran c'est déjà moins glorieux. Par contre il est clair que pour un usage familial/lambda et des impressions 10*15, le smartphone fait le taf à hauteur de 95% des prises de vues possibles (les 5% restant correspondant à la limite aux photos très zoomées type animaux comme déjà montré, même si on peut envisager dans le futur des super-zooms types 150/200mm sur les smartphones).

La réalité des Z, et je suis assez d'accord avec l'analyse de LViatour, sont ses possibilités d'évolutions en terme d'IA. Le jour où les constructeurs arriveront à créer un produit embarquant un capteur 24*36, de belles optiques et un processeur+IA embarqué puissant comme on l'observe pour les smartphones ça peut devenir rapidement le leader du marché, une sorte de nouvelle révolution (un vrai gap technologique).

Il suffit de pas grand chose, mais imaginez qu'Apple ou Google lance un appareil APS-C (voire FF) avec tous leurs algorithmes de post-prod ? Les images (jpg ou raw) pourraient devenir bluffante, il ne manque vraiment plus que la partie IA et puissance de calcul aux Nikon Z (et aux autres constructeurs).

Clairement le reflex deviendra une niche d'ici 5ans, il est mort technologiquement de part sa conception, c'est une évidence et les marques ont quand même tout intérêt de mettre le paquet sur les hybrides, la base hardware semble bien née avec Z6/Z7 + les optiques, encore des efforts en OS/IA et ils pourraient prendre un vrai envol.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 26 Nov, 2019, 16:36:47 pm
On s'éloigne un peu du sujet non ? :)
La question sous-entendue étant "que reste-t-il aux Z (face aux intelliphones)", pas tant que ça.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 26 Nov, 2019, 17:05:32 pm

Clairement le reflex deviendra une niche d'ici 5ans, il est mort technologiquement de part sa conception, c'est une évidence et les marques ont quand même tout intérêt de mettre le paquet sur les hybrides, la base hardware semble bien née avec Z6/Z7 + les optiques, encore des efforts en OS/IA et ils pourraient prendre un vrai envol.

De toute façon la concurrence est féroce, l'AF de Sony permet maintenant de détecter les yeux des animaux, le suivi af en animalier ne sera que plus performant.

Il va donc y avoir surenchère entre hybride, le nombre de pixels une fois arrivé à 100MP ne va probablement plus intéresser personne (Sony est déjà à 60MP) avec au final plus d’inconvénients que d'avantages.

Les rafales hybrides vont très vite monter à des cadences vidéo (le Sony Alpha9II est déjà à 20 i/s en 24MP loin devant les meilleurs reflex) et donc là aussi plus vraiment de quoi se différencier ce sera de toute façon largement trop même pour les plus exigeants.

Les évolution seront donc logicielles. Notamment la HDR "intelligente, la réduction du bruit par multiples expositions, le focus staking, la reconnaissance et le suivi de toutes sortes de sujets (Et là encore Sony propose déjà un suivi en temps réel du sujet « Real-time Tracking ») des calculs d'expositions tenant compte du sujet, panorama par balayage (La encore Sony le propose déjà) etc....

Toutes des évolutions qui ne sont pas accessibles aux reflex. Raison pour laquelle nous vivons la fin des reflex.

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: cirrus007 le 26 Nov, 2019, 17:37:11 pm
De toute façon la concurrence est féroce, l'AF de Sony permet maintenant de détecter les yeux des animaux, le suivi af en animalier ne sera que plus performant.

Il va donc y avoir surenchère entre hybride, le nombre de pixels une fois arrivé à 100MP ne va probablement plus intéresser personne (Sony est déjà à 60MP) avec au final plus d’inconvénients que d'avantages.

Les rafales hybrides vont très vite monter à des cadences vidéo (le Sony Alpha9II est déjà à 20 i/s en 24MP loin devant les meilleurs reflex) et donc là aussi plus vraiment de quoi se différencier ce sera de toute façon largement trop même pour les plus exigeants.

Les évolution seront donc logicielles. Notamment la HDR "intelligente, la réduction du bruit par multiples expositions, le focus staking, la reconnaissance et le suivi de toutes sortes de sujets (Et là encore Sony propose déjà un suivi en temps réel du sujet « Real-time Tracking ») des calculs d'expositions tenant compte du sujet, panorama par balayage (La encore Sony le propose déjà) etc....

Toutes des évolutions qui ne sont pas accessibles aux reflex. Raison pour laquelle nous vivons la fin des reflex.

Oui effectivement, les évolutions logicielles des smartphones d'ailleurs même si elles sont encore en progression vont finir par atteindre l'asymptote car l'IA et le process embarqué sont déjà très poussés (en stacking, HDR, denoising et IA), à tel point que si on compare un iPhone 6 à un iPhone 11 pro on a l'impression de ne plus comparer la même chose (alors que si on compare un D810 avec un D850/Z7 on n'est pas choqué au demeurant).
 
Pour les hybrides on est en bas de la sigmoïde, l'accélération peut (et à mon sens doit) avoir lieu si et seulement si ce virage est emprunté pour Canikon/Sony/Pana.

Moi je trouverai ça rigolo qu'un autre poids lourd débarque sur le marché en fracassant un peu tout, Apple ou Google sont les seuls entités à avoir les ressources technique/logicielle/humaines/financières pour tenter ce genre de marché. En terme de légitimité ils ont montré par le passé qu'ils étaient capables de révolutionner les pratiques dans le domaine du high-tech.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 26 Nov, 2019, 17:59:46 pm
La question sous-entendue étant "que reste-t-il aux Z (face aux intelliphones)", pas tant que ça.
Hybrides et smartphones ont des philosophies différentes.

L'hybride est un appareil photo dont l'évolution se fait via l'électronique. Mais dont l'architecture reste classique : objectif interchangeable, boitier, carte. Ce qui permet toutes les configurations souhaitées.

Le smartphone est un appareil dont l'évolution se fait via l'électronique aussi, mais dont l'architecture diffère. Il est monobloc, comporte un capteur de taille limitée, compense sa petite taille par plusieurs objectifs intégrés, il ne favorise pas la récupération des photos car il met en avant le partage avant tout. Ce que l'on gagne en poids, en taille et en intégration, on le perd en souplesse à l'emploi en photo.

Ce sont deux systèmes différents, complémentaires.

Je vois plus de concurrence en vidéo qu'en photo entre ces deux systèmes. J'avoue ne plus envisager la vidéo qu'avec un smartphone pour tous mes besoins pros actuels. Les tests faits avec le Z 6 pour les vidéos récentes sont intéressants, mais la mise en oeuvre reste plus lourde, en extérieur notamment.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 26 Nov, 2019, 18:05:49 pm
Je vois plus de concurrence en vidéo qu'en photo entre ces deux systèmes. J'avoue ne plus envisager la vidéo qu'avec un smartphone pour tous mes besoins pros actuels. Les tests faits avec le Z 6 pour les vidéos récentes sont intéressants, mais la mise en oeuvre reste plus lourde, en extérieur notamment.
Assez d'accord avec ça.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 26 Nov, 2019, 18:13:36 pm
Effectivement il y a eu une erreur de formulation dans mon message et je l’ai modifié : il fallait lire « il pourrait rester quelques besoins spécialisés réservés aux appareils-photo classiques », dans la logique de la phrase qui précédait.

Loin de moi l’idée que les appareils spécifiques ne sont pas meilleurs que les smartphones, mais je suggérais qu’ils ne garderont cette supériorité de manière évidente et décisive que dans un nombre limité d’usages, ceux qui sont cités dans la réponse de Luc Viatour : sport, animalier, et les tirages grand format. Mais cela, précisément, fera un tout petit marché pour ce qui restera d’appareils classiques – lesquels seront alors sans doute, en effet, seulement des hybrides.

En tout cas, à mes yeux les smartphones progressent et sont appelés à progresser d’une manière telle que de moins en moins de photographes ressentiront la nécessité d’avoir autre chose. Reste à savoir quelle proportion exactement, et combien d’années se seront écoulées.

D’autres ici pensent que les hybrides pourront continuer à distancer les smartphones – voire à creuser l’écart – de manière telle que leur existence se justifiera. C’est peut-être eux qui ont raison (la marge de progression des hybrides est en effet très importante), mais je me demande quelle base d’utilisateurs cela concernera, et donc l’impact que cela aura sur le développement et la production des appareils en question. Ils risquent fort de devenir une niche de plus en plus réduite.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 26 Nov, 2019, 18:22:17 pm
mais je me demande quelle base d’utilisateurs cela concernera, et donc l’impact que cela aura sur le développement et la production des appareils en question. Ils risquent fort de devenir une niche de plus en plus réduite.

C'est clair que le modèle économique des marques photos n'est pas simple.....

Nikon doit se réorienter hybride sans brusquer ses clients reflex, en perdant une énorme part de marché des appareils familiaux. Il n'est pas certain qu'économiquement la filière photo pro seule soit suffisante pour Nikon....
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: declic10l le 26 Nov, 2019, 18:51:45 pm
Je vois plus de concurrence en vidéo qu'en photo entre ces deux systèmes. J'avoue ne plus envisager la vidéo qu'avec un smartphone pour tous mes besoins pros actuels. Les tests faits avec le Z 6 pour les vidéos récentes sont intéressants, mais la mise en oeuvre reste plus lourde, en extérieur notamment.
C'est sûr, avec un smartphone, tu vises, tu enclenches et tu filmes!
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 26 Nov, 2019, 18:56:13 pm
Nikon doit se réorienter hybride sans brusquer ses clients reflex, en perdant une énorme part de marché des appareils familiaux. Il n'est pas certain qu'économiquement la filière photo pro seule soit suffisante pour Nikon....
Nikon Corp. a d'autres activités industrielles et médicales qui participent aux résultats, et Mitsubishi derrière qui consolide.
La photo occupe une bonne part de l'activité toutefois, vs. Sony et Canon qui sont des généralistes de l'électronique (grand public pour Sony, professionnelle pour Canon).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 26 Nov, 2019, 18:58:12 pm
C'est sûr, avec un smartphone, tu vises, tu enclenches et tu filmes!
C'est un peu plus complexe que ça, mais la facilité pour atteindre un bon résultat est plus grande, pour moi, qu'en utilisant un hybride.
Les journalistes l'ont bien compris aussi qui pratiquent le mojo (Mobile Journalism) avec des smartphones uniquement désormais.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: tytram le 26 Nov, 2019, 19:05:58 pm

Je ne vois pas faire des photos/vidéos  d’événements sportifs au smartphone, ou de la photo animalière ou des portraits de grande qualité avec de très faibles profondeurs de champs. Par contre avec un hybride et toute la collection d'optiques Nikon, des rafales sans limites, un af intelligent le reflex sera bien loin derrière et les smartphones sans comparaison. 

Quand tu regardes en grand un portrait avec un hybride 24x36  la précision AF combinée à la qualité optique et la haute résolution c'est vraiment incomparable à un smartphone. Ce que je veux dire c'est que les techniques logicielles utilisées sur les smartphones sont transposables sur les hybrides et c'est là que l'hybride prendra une très grosse avance sur les reflex.

La précision af actuelle des hybrides et le suivi des visages sont déjà des avancées importantes par rapport au reflex.

Le côté intéressant des hybrides c'est que des améliorations logicielles importantes peuvent être implémentées par MAJ du firmware sans changer de boîtier.
Il y a un côté gagnant-gagnant entre le constructeur qui peut amortir ses coûts de R&D sur une plus longue durée et l'utilisateur qui peut upgrader son matériel sans changer de boîtier tous les deux ans et en conséquence, consacrer s'il le souhaite, plus de ressources dans l'acquisition d'optiques performantes.

Deux limites toutefois à cette logique :
1/ les capacités matérielles (processeur et capteur essentiellement) du boîtier
2/ l'intérêt pour le constructeur de renouveler malgré-tout sa gamme de boîtiers pour alimenter son business

Verra-t-on arriver des MAJ de firmware payantes pour prolonger la vie des boîtiers qui ont des réserves en capacités matérielles ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 26 Nov, 2019, 19:44:04 pm
Bonsoir,

Le côté intéressant des hybrides c'est que des améliorations logicielles importantes peuvent être implémentées par MAJ du firmware sans changer de boîtier.

... Deux limites toutefois à cette logique :
1/ les capacités matérielles (processeur et capteur essentiellement) du boîtier
2/ l'intérêt pour le constructeur de renouveler malgré-tout sa gamme de boîtiers pour alimenter son business

Verra-t-on arriver des MAJ de firmware payantes pour prolonger la vie des boîtiers qui ont des réserves en capacités matérielles ?

Vous avez tout à fait raison de souligner les capacités d'évolution logicielle de ce type de boitier ainsi que ses limites.

Les Z6/Z7 ne sont pas conçus au départ pour recevoir un "vrai" grip du coup, à moins de sortir une version Mark II avec des contacteurs je ne vois pas trop comment ils pourraient recevoir ce type d'accessoire "au complet". Idem les capacités du buffer pour le nombre maxi d'images prises en rafale et/ou le nombre de points AF.

Pour ce qui serait de MAJ payantes, j'espère que non.

Sinon pour en revenir à un point du premier message du post :

... Nikon blames the forecast change on an “overestimation of market size/share” and the fact that the shift toward full-frame mirrorless cameras away from full-frame DSLRs “has not accelerated as expected.”

Si dans les derniers messages échangés on a bcp parlé des avantages des smartphones versus les APN dont les Z Nikon, par contre on n'a pas bcp évoqué les raisons :
1- qui ont conduits certains possesseurs de reflex APS-C ou plein format à passer au Nikon Z (pour le moment uniquement plein format pour le bilan 2019 / avec l'annonce récente du Z50 en APS-C dont on ne pourra évaluer l'impact qu'en 2020) = enthousiasme
2- qui ont n'ont pas poussées d'autres utilisateurs de ces mêmes reflex (dont je fais partie) à ne pas passer aux Nikon Z. Malgré leurs avantages vs reflex, quels seraient les inconvénients majeurs des actuels Z6/Z7 ? - Qu'est-ce qui leur a manqué pour "favoriser" ce passage reflex vers ML ? (L'Eye-AF n'est apparu que secondairement) = réalité - Le Z50 répondra-t-il à une attente non couverte par les Z6/Z7 ou pas ? (prix, compacité, même facteur crop pour les possesseurs d'optiques Dx)
   
A+
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: cirrus007 le 26 Nov, 2019, 21:46:27 pm
On peut surtout espérer et escompter ne pas voir apparaitre des renouvellement de boitier trop réguliers limite tous les ans (à la Apple voire à la Sony) dévaluant très vite les modèles prédécesseurs...
A priori le cycle de renouvellement de la série Z sera plus court que les boitiers reflex (qui oscillait autour des 5ans pour les boitiers semi-pro/pro, hors accident industriel des séries D600/D800), j'ai peur que les hybrides reprennent les travers des sirènes marketing que j'ai précédemment énoncés (et aussi car leur potentiel d'évolution est important).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 26 Nov, 2019, 22:35:08 pm
Bonsoir,

... j'ai peur que les hybrides reprennent les travers des sirènes marketing que j'ai précédemment énoncés (et aussi car leur potentiel d'évolution est important).

Je pense un peu comme vous dans la mesure où à priori le potentiel d'évolution des ML semple très élevé, que le renouvellement des boîtiers soit plus rapide que celui des reflex dont le potentiel semble désormais bcp plus réduit. Néanmoins nouveau boîtier ne signifiant pas toujours avancées significatives, je pense que dans certains cas on préférera encore utiliser son argent sur des optiques plus performantes et/ou plus adaptées à nos besoins du moment, que sur des boîtiers. On n'est pas toujours obligé d'écouter le chant des sirènes. Non ?

A+
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 26 Nov, 2019, 22:49:57 pm
Bonsoir,

Je pense un peu comme vous dans la mesure où à priori le potentiel d'évolution des ML semple très élevé, que le renouvellement des boîtiers soit plus rapide que celui des reflex dont le potentiel semble désormais bcp plus réduit. Néanmoins nouveau boîtier ne signifiant pas toujours avancées significatives, je pense que dans certains cas on préférera encore utiliser son argent sur des optiques plus performantes et/ou plus adaptées à nos besoins du moment, que sur des boîtiers. On n'est pas toujours obligé d'écouter le chant des sirènes. Non ?

A+

Je trouve au contraire qu'un renouvellement rapide est un avantage. Ca permet d'avoir le modèle N-1 ou N-2 rapidement à prix intéressant. Par exemple chez Sony il est possible de se procurer le A7RII, III et IV. Le II et le III sont à des prix décents donc ça permet d'avoir plus de choix.

Alors oui les geek qui achètent dès sa sortie le nouveau produit vont pleurer pour la décote. Il suffit d'attendre quelques mois avant d'acheter et franchement la majorité des boitiers actuels sont très performants
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 26 Nov, 2019, 23:01:22 pm
Bonsoir,

Je trouve au contraire qu'un renouvellement rapide est un avantage.

J'ai dû mal m'exprimer car je ne pense pas qu'un renouvellement rapide soit nécessairement un inconvénient. Si j'ai fait comprendre cela, désolé.

Dans ce sens Sony pour son RX 100 (qui est bien un ML mais à objectif fixe que je connais un peu mieux que l'A7R que vous citez) le renouvelle régulièrement tout en continuant de commercialiser les anciennes versions ce qui permet au consommateur de faire son choix entre les versions antérieures à prix "réduit" et les nouvelles (certaines avec de vraies innovations et d'autres, avec des avancées peut-être moins significatives). Renouvellement régulier, je suis d'accord avec vous ne signifie pas tjs un "vrai" inconvénient pour l'acheteur au moment de l'achat. On n'a pas à attendre 3 ou 5 ans pour bénéficier d'une amélioration réelle ou de la correction d'un défaut partiel de conception (type retours utilisateurs). Le renouvellement rapide comporte cpdt des avantages comme des inconvénients. Parmi ces inconvénients, une décote à priori + rapide de votre boitier acheté récemment lorsque sort le "nouveau". Enfin, sortir parfois de nouveaux boîtiers sans avancée réelle représente un coût qui se répercute obligatoirement qqe part. Et ça aussi, ce n'est peut-être pas un vrai avantage.

cf un lien sur une version du Sony Rx 100 (version VII) sur ce même forum :
https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=168043.0 (https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=168043.0)

Du coup, si vous n'avez pas craqué pour un Nikon Z, qu'est-ce que le prochain devrait vous apporter et dans quel délai, pour que vous passiez commande ? - Y compris une nouvelle baisse de tarif des actuels Z6/Z7 pour acheter dans ce cas l'un des deux à un tarif éventuellement "décent" pour reprendre votre expression ?

A+
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 27 Nov, 2019, 08:52:05 am
Il est probable que le rythme de sortie de nouveaux hybrides soit plus élevé, pour des raisons industrielles et commerciales.

Mettre à jour un hybride se fait via le firmware, mais les composants ont leurs limites et au bout de deux ans, de nos jours, les processeurs ont bien évolué. Un nouveau boîtier peut intégrer ces nouveaux composants permettant de faire tourner les nouveaux algorithmes. C’était moins vrai avec les reflex puisque le firmware n’était pas mis à jour, ou si peu, avec de nouvelles fonctions.

Qu’on le veuille ou non, si une marque ne sort pas un nouveau modèle, les ventes fléchissent. Les gens hésitent à acheter un modèle qui a trois ou quatre ans, l’aspect nouveauté incite, c’est ce que toutes les entreprises de technologie constatent, et font, de nos jours.
Je ne dis pas que c’est bien, je freine beaucoup pour mes usages personnels, mais les finances d’une entreprises sont les finances...

Les mises à jour firmware servent, elles, à fidéliser. En achetant un boitier que l’on peut mettre à jour, on a le sentiment qu’il va rester au niveau plus longtemps, ce qui est vrai souvent. Ca rassure.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 27 Nov, 2019, 10:54:55 am
Bonsoir,

J'ai dû mal m'exprimer car je ne pense pas qu'un renouvellement rapide soit nécessairement un inconvénient. Si j'ai fait comprendre cela, désolé.

Dans ce sens Sony pour son RX 100 (qui est bien un ML mais à objectif fixe que je connais un peu mieux que l'A7R que vous citez) le renouvelle régulièrement tout en continuant de commercialiser les anciennes versions ce qui permet au consommateur de faire son choix entre les versions antérieures à prix "réduit" et les nouvelles (certaines avec de vraies innovations et d'autres, avec des avancées peut-être moins significatives). Renouvellement régulier, je suis d'accord avec vous ne signifie pas tjs un "vrai" inconvénient pour l'acheteur au moment de l'achat. On n'a pas à attendre 3 ou 5 ans pour bénéficier d'une amélioration réelle ou de la correction d'un défaut partiel de conception (type retours utilisateurs). Le renouvellement rapide comporte cpdt des avantages comme des inconvénients. Parmi ces inconvénients, une décote à priori + rapide de votre boitier acheté récemment lorsque sort le "nouveau". Enfin, sortir parfois de nouveaux boîtiers sans avancée réelle représente un coût qui se répercute obligatoirement qqe part. Et ça aussi, ce n'est peut-être pas un vrai avantage.

cf un lien sur une version du Sony Rx 100 (version VII) sur ce même forum :
https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=168043.0 (https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=168043.0)

Du coup, si vous n'avez pas craqué pour un Nikon Z, qu'est-ce que le prochain devrait vous apporter et dans quel délai, pour que vous passiez commande ? - Y compris une nouvelle baisse de tarif des actuels Z6/Z7 pour acheter dans ce cas l'un des deux à un tarif éventuellement "décent" pour reprendre votre expression ?

A+

Bonjour,

Je viens de revendre le D850, en parallèle j'ai eu aussi un EOS R donc 2 excellents boîtiers. Je n'attends rien de spécial à passer sur le Z7, après avoir parcouru plusieurs semaines les Alpes en mode bivouac et analysé mes photos, ces boîtiers ne me limitent pas dans ma pratique. Ils sont très confortables à utiliser. Le passage au Z ou au ML Canon c'est un gain de poids et compacité.

On doit être quasiment à un prix plancher du neuf pour le Z7/D850 avant sortie d'une nouvelle génération. Un prix correct pour de l'occasion serait de 2000 euros pour un Z7 + FTZ. D'après les fluctuations de prix sur idealo il faut attendre environ 1 an pour avoir des tarifs "décents".
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 27 Nov, 2019, 12:42:23 pm
Le passage au Z ou au ML Canon c'est un gain de poids et compacité.

Le tout c’est de le penser et d’en être content…
Car le boîtier des Z est plus petit mais les objectifs sont plus gros et plus lourds, et le gain de poids et d’encombrement assez limité au bout du compte.
Sans compter que le gain en poids et compacité est nul si on part randonner avec un objectif tel que le 300 PF, qui n’existe pas en monture Z pour l’instant, et sur lequel il faut donc le FTZ…
L’hybride a certains avantages bien réels, mais pas celui du poids et de l’encombrement. Dans l’état actuel des choses du moins. Le jour où on aura des objectifs S compacts ce sera différent. Mais ce jour viendra-t-il ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sagarmatha le 27 Nov, 2019, 12:58:25 pm
Le tout c’est de le penser et d’en être content…
Car le boîtier des Z est plus petit mais les objectifs sont plus gros et plus lourds
Mes objectifs S (24-70 f/4, 14-30 f/4) me semblent pourtant compacts et peu lourds par rapport aux objectifs des anciens reflex.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 27 Nov, 2019, 13:07:00 pm

L’hybride a certains avantages bien réels, mais pas celui du poids et de l’encombrement. Dans l’état actuel des choses du moins. Le jour où on aura des objectifs S compacts ce sera différent. Mais ce jour viendra-t-il ?

Cela dépends, mais si tu compares des poires et des pommes c'est clair que c'est différent.

Si tu compares un boitier full frame 24x36 reflex à un hybride le poids encombrement est bien en faveur de l'hybride.

Si tu compares le Z50 APSC avec un D7500 APSC le gain est aussi clairement à l'avantage de l'hybride.

Si maintenant tu compares un APS-C à un hybride Full frame là c'est plus pareil mais cela n'a pas de sens.

Si je compare un D810 avec un 24-70 FD2.8 vr à mon Z7 avec le 24-70 F2.8 le gain en poids encombrement est très nettement en faveur du Z7 avec en plus une optique bien meilleure.

Quand au 300PF avec la bague et un Z7 il est moins lourd qu'un D810 avec la même optique.

Pour de l'APS-C:
un Z50 avec batterie fait 450GR +FTZ 135GR soit 585GR +le 300PF
un D7500 plus ou moins les mêmes caractéristiques fait 720GR avec batterie soit 135gr de plus pour une même configuration et encore plus si l'optique du Z50 n'a pas besoin de la bague FTZ.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 27 Nov, 2019, 13:09:28 pm
Car le boîtier des Z est plus petit mais les objectifs sont plus gros et plus lourds, et le gain de poids et d’encombrement assez limité au bout du compte.
Oui, et non.

Concernant les zooms, le 24-70/4 Nikon est plus compact que la totalité des 24-70 du marché, 24-70/4 L de Canon inclus. (Comparé au f/2.8E VR de Nikon, bon, je fais pas un dessin.)
Le 14-30/4 est bien plus compact qu'un quelconque 16-35/4 en monture reflex. Le 12-24/4 de Sony en son temps avait eu cette même compacité inatteignable pour une optique de reflex.
Le 24-70/2.8 S est peu ou prou aussi encombrant que le 24-70/2.8G de Nikon (et plus petit que le VR de Nikon, mais comme y'a pas la VR sur le S...). Pour une qualité globalement pas mal en hausse.

Niveau fixes, c'est différent. Les f/1.8S de Nikon peuvent soit être comparées à des f/1.8 reflex (pour leur ouverture identique), soit à des f/1.4 reflex (pour leur construction et leur qualité d'image).
Oui, les f/1.8 S sont plus gros que leurs équivalents f/1.8 reflex. Mais ils sont aussi considérablement meilleurs.
Oui, les f/1.8 S sont moins lumineux que leurs équivalent f/1.4 reflex. Mais ils sont aussi considérablement plus légers, et meilleurs optiquement. L'exemple le plus frappant, c'est le 50/1.8 S, qui est meilleur que le f/1.4 Art de Sigma et qui fait jeu égal avec le 55/1.4 Otus (à focus manuel), pour beaucoup moins lourd (et 90% moins cher en ce qui concerne l'Otus).

Ce qui est sûr, c'est que les optiques Nikon S (et c'est aussi valable pour les Canon L RF et les optiques Sony les plus récentes) ont un rapport qualité/encombrement qui est très supérieur à celles en reflex.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 27 Nov, 2019, 13:11:54 pm
Oui, les f/1.8 S sont moins lumineux que leurs équivalent f/1.8 reflex.
Il y a là une faute qui n'est pas juste. ;D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 27 Nov, 2019, 13:32:25 pm

Oui, les f/1.8 S sont plus gros que leurs équivalents f/1.8 reflex. Mais ils sont aussi considérablement meilleurs.

Pour comparer la qualité du 50mm f1.8 Z à ce qui existe en monture F il faut le comparer au Sigma art 1.4 qui est de loin plus lourd.
Et encore à pleine ouverture la qualité jusque dans les coins du Z est incomparable, ce qui change aussi avec les optiques Z  c'est l'absence quasi totale d’aberrations chromatiques même à pleine ouverture.

Il est donc difficile de comparer car les ouvertures ne sont pas pareilles mais la qualité aussi est très différente.
Ensuite les optiques Z sont construites aussi pour la vidéo, un af totalement silencieux et surtout une changement de distance de mise au point ne change pas le cadrage (chose qui jusqu'à présent n'était disponible que pour des optiques spécialisées en vidéo qui coûtent souvent plusieurs bras).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 27 Nov, 2019, 13:55:30 pm
La correction logicielle des défauts optiques des objectifs Z est effectuée automatiquement par le boitier et intégrée au NEF (contrairement au reflex). Je ne crois pas qu'il soit possible de désactiver cette correction.
ce qui change aussi avec les optiques Z  c'est l'absence quasi totale d’aberrations chromatiques même à pleine ouverture.
On ignore donc à ce stade si c'est grâce à la qualité de l'optique ou du logiciel de correction.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 27 Nov, 2019, 13:59:32 pm
La correction logicielle des défauts optiques des objectifs Z est effectuée automatiquement par le boitier et intégrée au NEF (contrairement au reflex). Je ne crois pas qu'il soit possible de désactiver cette correction.On ignore donc à ce stade si c'est grâce à la qualité de l'optique ou du logiciel de correction.
Cela devrait se voir sur des MFT pures (mais je ne crois pas en avoir vues chez LensRentals).

Sinon, comme le dit LViatour, la correction du focus breathing en live est vraiment un très très très gros avantage pour les Nikon Z, notamment en vidéo.

(Oui, j'ai laissé une coquille, que j'ai corrigée, sur le f/1.8 qui était un f/1.4.)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 27 Nov, 2019, 14:09:20 pm
La correction logicielle des défauts optiques des objectifs Z est effectuée automatiquement par le boitier et intégrée au NEF (contrairement au reflex). Je ne crois pas qu'il soit possible de désactiver cette correction.On ignore donc à ce stade si c'est grâce à la qualité de l'optique ou du logiciel de correction.

Non j'utilise le logiciel raw darktable et par exemple mon 24-70 F2.8 n'est pas encore dans la base de données de corrections. J'ai donc des déformations à corriger et du vignettage (plus important sur les optiques Z).

Donc je compare bien la qualité optique sans correction liée au boitier.

J'applique les corrections optique dans mon logiciel raw de la même manière avec mon 50mm Sigma Art qu'avec mon Nikon Z.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 27 Nov, 2019, 14:15:41 pm
On ignore donc à ce stade si c'est grâce à la qualité de l'optique ou du logiciel de correction.
Je suis en train de finir la relecture d'un prochain article qui parle de ça, tout ce qui a trait à la photographie computationelle, à lire bientôt ...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 27 Nov, 2019, 14:31:03 pm

J'applique les corrections optique dans mon logiciel raw de la même manière avec mon 50mm Sigma Art qu'avec mon Nikon Z.

Je viens de re-vérifier, sur le boitier est activé la correction du vignettage, diffraction et distorsions. Le raw brut ouvert ne contient aucune correction si le logiciel qui l'ouvre ne lis pas la base de données de correction de Nikon.

J'ai donc bien un raw sans aucune correction logicielle à l'ouverture de mon logiciel raw.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 27 Nov, 2019, 15:15:53 pm
L’hybride a certains avantages bien réels, mais pas celui du poids et de l’encombrement.
Avant:
D850 + 24-85 VR + 16-35 VR

Maintenant/
Z6 + 24-70 f/4 + 14-30 f/4

Le gain de poids est très réel !  ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 27 Nov, 2019, 15:19:55 pm
Le raw brut ouvert ne contient aucune correction si le logiciel qui l'ouvre ne lis pas la base de données de correction de Nikon.
Es-tu sûr de ce que tu affirmes ? (Vraie question. Il me semble qu'un constructeur s'est déjà fait gauler pour de la réduction de bruit direct sur le RAW.)

RAW brut ça n'existe pas vraiment en théorie, y'a rien qui empêche d'appliquer quelques bricoles dessus.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 27 Nov, 2019, 15:28:06 pm
J'ai donc bien un raw sans aucune correction logicielle à l'ouverture de mon logiciel raw.
C'est un point que l'on peut creuser, je n'ai pas l'info mais je peux la demander car en ouvrant les fichiers des Z dans LR, les curseurs sont bien en place pour tenir compte des corrections indiquées par le boîtier.
Je ne vois pas pourquoi ces fichiers bloqueraient certains logiciels et pas d'autres, il y a donc un truc quelque part.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: cirrus007 le 27 Nov, 2019, 15:37:01 pm
Avant:
D850 + 24-85 VR + 16-35 VR

Maintenant/
Z6 + 24-70 f/4 + 14-30 f/4

Le gain de poids est très réel !  ;)

Réel mais loin d'être incroyable, si on prend un D750 (qui est plus logique je trouve si on veux comparer avec un Z6), voici l'écart avec ta sélection d'optique:

Avant:
750g+ 485g + 680g = 1.91 kg

Après:
675g+ 500g + 485g = 1.66 kg

Gap pas si élevé quand on vient d'un D610/D750, un peu plus palpable quand on vient d'un D850 c'est sur. Je veux bien qu'on sente la différence entre 3 et 5 kg sur les épaules, mais entre 1.6 et 1.9kg ça tient de l'effet placebo.
L'encombrement et poids avec le FTZ devient équivalent à un D610/D750 si on souhaite garder ses objectifs F et faire un switch en douceur.

L'avantage n°1 de l'hybride n'est pas à mon sens l'encombrement/poids, c'est pas flagrant même une fois pris en main (et encore pire pour la gamme Canon).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 27 Nov, 2019, 15:50:17 pm
Le tout c’est de le penser et d’en être content…
Car le boîtier des Z est plus petit mais les objectifs sont plus gros et plus lourds, et le gain de poids et d’encombrement assez limité au bout du compte.
Sans compter que le gain en poids et compacité est nul si on part randonner avec un objectif tel que le 300 PF, qui n’existe pas en monture Z pour l’instant, et sur lequel il faut donc le FTZ…
L’hybride a certains avantages bien réels, mais pas celui du poids et de l’encombrement. Dans l’état actuel des choses du moins. Le jour où on aura des objectifs S compacts ce sera différent. Mais ce jour viendra-t-il ?

Ca dépend,

Le 24-70 f2.8 s est plus léger de 250 grammes que le 24-70 vr
Le nouveau Sigma 14-24 pour version ML est plus léger de 350 grammes que la version reflex donc on peut s'attendre à une version du même acabit pour la monture Z
Le 70-200 f2.8 on ne connait pas encore le poids mais on voit que Canon nous a sorti une version qui fait à peine plus d'1 kilo
Et le Z7 c'est 675 grammes VS plus d'1 kilo pour le D850

Donc quand on cumule ça fait quand même un gain
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 27 Nov, 2019, 16:25:48 pm
Es-tu sûr de ce que tu affirmes ? (Vraie question. Il me semble qu'un constructeur s'est déjà fait gauler pour de la réduction de bruit direct sur le RAW.)

RAW brut ça n'existe pas vraiment en théorie, y'a rien qui empêche d'appliquer quelques bricoles dessus.

Je suis formel voici la même photo (désolé sans interêt esthétique) j'ai recherché une photo dans mes reportages récents qui montre bien les corrections.
à gauche la photo avec l'option correction optique désactivée et à droite activée. C'est au 24-70 F2.8s en monture z.
(https://lucnix.be/i.php?/upload/2019/11/27/20191127162103-f78a7e0c-la.jpg)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: tytram le 27 Nov, 2019, 22:17:45 pm

L'avantage n°1 de l'hybride n'est pas à mon sens l'encombrement/poids, c'est pas flagrant même une fois pris en main (et encore pire pour la gamme Canon).

L'avantage n°1 en matière d'ergonomie, c'est la visée ! (Je précise que je n'ai jamais eu de D à 1 chiffre)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 28 Nov, 2019, 07:09:21 am
L'avantage supérieur des Z, c'est pour moi les objectifs.


Je ne parle que des objectifs qui m'intéressent et que j'ai acquis.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sirakuse le 28 Nov, 2019, 07:57:33 am
L'inconvénient majeur des boitiers Z proposés à ce jour, c'est d'avoir mis de côté des aspects fonctionnels présents sur boitier reflex (grip, double slot...). Je sais que ca va faire débat mais pour moi l'absence de pouvoir avoir le choix de mettre un grip est rédhibitoire. L'absence de motorisation af est pénalisante dans mon cas (quelques afd qui trainent).

Du coup pour mon cas j'aurais plus d'inconvénients à migrer aujourd'hui vers un boitier Z que de rester sur mon boitier actuel.

Ormis mon 70-200 2.8 (molasson) le reste de mon parc actuel d'objectifs F me suffit/satisfait par rapport à ma pratique.

Je regrette que Nikon ne propose pas à ce jour un ML équivalent en terme d'ergo boitier à sa gamme reflex pour  favoriser le switch.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 28 Nov, 2019, 08:11:48 am
Je n’ai pas dit qu’il n’y avait absolument aucun gain de poids-encombrement, simplement qu’il est très limité, ce que confirment les exemples donnés. Gagner 150 ou 200g ça n’est tout de même pas la révolution… Le problème à mes yeux ce sont surtout les fixes, lourds, chers et pas discrets pour deux sous !
Avec une monture aux effets aussi bénéfiques on aurait dû avoir un gain absolument indiscutable, c’est-à-dire palpable sans accroître le poids (et le prix) des objectifs fixes, car cela fausse clairement les comparaisons !
Par ailleurs, il semble malgré tout difficile de faire une réelle distinction entre les corrections apportées par les boîtiers et la qualité optique elle-même. Pour être équitable disons que le gain en qualité d’image est peut-être imputable à 50% chacun ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Dockfta le 28 Nov, 2019, 08:21:17 am
Une migration vers les Z n'est pas obligatoire tant que l'équipement actuel fonctionne et donne satisfaction.
D'autant plus que les nouveaux boitiers ne présentent pas les caractéristiques nécéssaires à tes yeux et j'ajouterais même que tant que la gamme d'objectifs z ne soit pas suffisamment étoffée.

Je conseille d'attendre malgré l'enthousiasme ambiante. Les boitiers avec mirroir ont mis des générations pour mûrir (et mourrir  ;D), les z feront pareil, à moins qu'ils nevsuivent le même chemin que les One  ;D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 28 Nov, 2019, 08:28:06 am
Chacun voit les choses à sa façon et il est impossible de contenter tout le monde.

Nikon a choisi une approche typique hybride :
- performances
- encombrement réduit
- poids réduit
- compatibilité avec le parc existant.
- évolutivité firmware.

Je préfère un capteur stabilisé et un AF performant que la possibilité de monter un vieux NIKKOR AF ou AF-D qui ne donnera rien de bon sur les Z.
Je préfère ne pas avoir de grip pour gagner en poids et encombrement.
Je n’ai jamais eu un seul problème de carte et le simple slot ne me dérange absolument pas.
Je préfère la qualité des optiques Z vs. celle des anciens AF et AF-D.
Je préfère le réglage rapide de l’exposition dans le viseur.
Je préfère la colorimétrie des Z à celle des reflex.

Ce sont mes critères, qui n’engagent que moi, et ce qui me fait basculer.
Si je n’avais pas ces critères, je serais peut-être resté au reflex (mais j’en doute).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Dockfta le 28 Nov, 2019, 08:42:49 am
Compatibilité avec le parc existant, ok mais pas tout, et nikon ne peut pas faire autrement car la gamme d'objectifs n'est pas présente.

Je suis d'accord avec toi pour dire que les optiques F sur un Z avec une bague, c'est du bricolage (là c'est moi qui le dis). C'est une blague, nikon refait la coup du FT1.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 28 Nov, 2019, 08:53:16 am

Je suis d'accord avec toi pour dire que les optiques F sur un Z avec une bague, c'est du bricolage (là c'est moi qui le dis). C'est une blague, nikon refait la coup du FT1.

Cela n'a rien du bricolage, l'af est parfait avec cette bague voir meilleur avec la précision af du z, de plus les optiques deviennent stabilisée via le capteur.

J'utilise tous les jours la bague je vois vraiment pas ou est le problème.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sagarmatha le 28 Nov, 2019, 08:54:07 am
Le débat continuera jusqu'à la lente mais inexorable disparition des reflex, les constructeurs mettant le paquet en RD sur les hybrides. Mais les possesseurs de reflex continueront à faire de belles photos. 😊
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 28 Nov, 2019, 09:01:59 am
... jusqu'à la lente mais inexorable disparition des reflex
Comme les télémétriques et les chambres à soufflet ? >:D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 28 Nov, 2019, 09:02:18 am
Compatibilité avec le parc existant, ok mais pas tout, et nikon ne peut pas faire autrement car la gamme d'objectifs n'est pas présente.


Sur quasi 100 ans d'optique Nikon, tu sais pratiquement toutes les utiliser sur un Z via la bague, cherche un autre constructeur qui à réussi à faire ça!

Les optiques sans AF fonctionne sur le Z avec une assistance af très efficace.

Seul les premiers système AF-D non motorisé qui ont plus de 10 ans l'af ne fonctionne pas mais l'optique est utilisable en manuel.

Toutes les optiques motorisé AF-S fonctionnent même les optiques DX.

Perso je trouve cela plutôt un exploit qu'aucun autre constructeur n'a fait.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sagarmatha le 28 Nov, 2019, 09:07:05 am
Comme les télémétriques et les chambres à soufflet ? >:D
Disons qu'on peut encore en voir mais peu de nouveautés tout de même 🤪
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 28 Nov, 2019, 09:17:31 am
Pourquoi mon Z6 est devenu mon boîtier principal et le D850 reste au placard.

Les avantages ressentis

Les limitations qui ne m'affectent pas.


Les défauts que je souhaite voir disparaître dans le futur modèle.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 28 Nov, 2019, 09:30:47 am
Je suis d'accord avec toi pour dire que les optiques F sur un Z avec une bague, c'est du bricolage (là c'est moi qui le dis). C'est une blague, nikon refait la coup du FT1.
Ce n’est pas du bricolage et certainement pas une blague.
Ca fonctionne très bien.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 28 Nov, 2019, 09:50:37 am
Bonjour
J'ai un D750 plus une série d'optiques nikon sigma tamron samyang et un Z6 avec un 24-70mm f4 et un 85 mm 1,8 S  , et bien le D750 reste au chaud dans mon studio ...
Le Z6 reste pour moi la version la plus discrète et légère pour photographier .
Je me suis habitué à la visée "ELECTRONIQUE"  qui est remarquable  ( pour être honnête un peu de latence  % fréquence de rafraichissement en panoramique ! et un peu de retard à l'allumage  )
C'est un outil fantastique de travail et de plaisir   et je ne regrette pas mon achat !  Je viens d'acquérir Le 85mm 1,8s  il a une définition incroyable ! 
J'envisage l'achat d'un second Z6 ou peut être  l'achat du Z7 .
Voilà c'est un avis
Patrice


[Fichier joint supprimé par l'administrateur]
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 28 Nov, 2019, 10:07:35 am
Comme les télémétriques et les chambres à soufflet ? >:D
Les reflex ont de grandes chances de devenir une niche, comme les télémétriques, l'argentique, la chambre et le moyen format. Mais il y en aura toujours.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 28 Nov, 2019, 10:37:16 am
Je pense que les reflex ne vont pas disparaître .
La visée électronique  a fait beaucoup de progrès mais la visée reflex reste à mes yeux ( sans rire )  la plus fidèle .
Les deux systèmes ML et reflex  coexisteront  .
Patrice
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 28 Nov, 2019, 11:10:21 am
C'est aussi mon avis. ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 28 Nov, 2019, 11:35:59 am
Je pense que les reflex ne vont pas disparaître .
La visée électronique  a fait beaucoup de progrès mais la visée reflex reste à mes yeux ( sans rire )  la plus fidèle .
Les deux systèmes ML et reflex  coexisteront  .
Patrice
Comme le marché des appareils à objectifs interchangeables (Reflex + ML) est passé de 20M d'unités par an à 10M d'unités cette année et sans doute à 4 ou 5M d'ici 2023 (Le PdG de Canon pense que ça ira encore plus vite), je ne crois pas que les fabricants puissent continuer à entretenir les 2 systèmes et proposer une quarantaine d'objectifs au catalogue pour chacun.

Nikon et Canon sont obligés de proposer un catalogue d'au moins 30 objectifs pour ML d'ici 4 ans, et ne peuvent certainement pas laisser Sony prendre la première place pour les boîtiers.

Nikon a déjà été doublé par Sony, et va bientôt devoir se démener pour empêcher le consortium L de lui ravir la troisième marche du podium.

Nikon ne va pas pouvoir investir dans les R&D de reflex et d'objectifs à monture F. Il va juste faire un peu de replâtrage cosmétique mais il n'y aura plus de véritable innovation en reflex ni de nouveaux objectifs haut de gamme après le 100-300 f/2,8 qui devait être déjà sur les rails depuis pas mal de temps.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 28 Nov, 2019, 14:16:37 pm
Comme le marché des appareils à objectifs interchangeables (Reflex + ML) est passé de 20M d'unités par an à 10M d'unités cette année et sans doute à 4 ou 5M d'ici 2023 (Le PdG de Canon pense que ça ira encore plus vite), je ne crois pas que les fabricants puissent continuer à entretenir les 2 systèmes et proposer une quarantaine d'objectifs au catalogue pour chacun.

Nikon et Canon sont obligés de proposer un catalogue d'au moins 30 objectifs pour ML d'ici 4 ans, et ne peuvent certainement pas laisser Sony prendre la première place pour les boîtiers.

Nikon a déjà été doublé par Sony, et va bientôt devoir se démener pour empêcher le consortium L de lui ravir la troisième marche du podium.

Nikon ne va pas pouvoir investir dans les R&D de reflex et d'objectifs à monture F. Il va juste faire un peu de replâtrage cosmétique mais il n'y aura plus de véritable innovation en reflex ni de nouveaux objectifs haut de gamme après le 100-300 f/2,8 qui devait être déjà sur les rails depuis pas mal de temps.
Attention aux chiffres.

Les ventes d'ILC c'est une chose. Mais ce qui compte, surtout aujourd'hui, c'est moins les ILC que les ILC à haute valeur ajoutée (le haut de gamme, autrement dit). Comme la photo avec un appareil dédié (pas smartphone) est en passe de redevenir une (grosse) niche, c'est le segment haute VA qui est le plus intéressant. Et je n'ai lu nulle par que ce segment allait mal, au contraire.

Canikon vont devoir tenir un rythme soutenu en optiques mirrorless, un minimum de six par ans me semble limite trop peu. Sony a tenu le rythme de 9 par an entre 2013 et 2018.

Pour la monture L, je ne m'étendrai pas plus que ça, mais mon sentiment est que c'est une monture de niche (dans la niche de la photo au plein format) qui n'aura jamais plus que quelques pouillèmes de parts de marché. Les optiques sont toutes très chères, très grosses, pas nécessairement performantes, les boîtiers sont gigantesques (sauf le Fp.......), la techno autofocus uniquement par contraste est d'un autre temps (et le refus de Pana de développer autre chose que leur DFD leur coûtera cher).

Ce dernier point est d'ailleurs l'une des pires tares en 2019. Un autofocus hésitant ou pas fiable (et ça a l'air d'être le cas des Z comparé aux EOS R/A7 III sur le tracking) coûte déjà potentiellement très cher à Nikon. Alors un autofocus comme celui des S1r/h, ça ne marchera jamais. Surtout avec des parpaings gros comme des D850.

Par contre, Canon et Nikon ont des usines avec une taille limitée. Ils ne pourront pas ouvrir indéfiniment des lignes de production. Fatalement, le développement du mirrorless se traduira par la fin de quelques optiques reflex. Les prochains reflex (D6, D760) ont des chances d'être des chants du cygne, comme le fut le Nikon F6 en son temps.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 28 Nov, 2019, 14:53:25 pm
Les ventes d'ILC c'est une chose. Mais ce qui compte, surtout aujourd'hui, c'est moins les ILC que les ILC à haute valeur ajoutée (le haut de gamme, autrement dit). Comme la photo avec un appareil dédié (pas smartphone) est en passe de redevenir une (grosse) niche, c'est le segment haute VA qui est le plus intéressant. Et je n'ai lu nulle par que ce segment allait mal, au contraire.
Je ne partage pas ce point de vue.

On ne fabrique pas et on ne vend pas de la même façon quand on s'adresse à un marché de masse et quand on s'adresse à un marché de niche.

Un marché de niche au niveau mondial, c'est quelques dizaine de milliers d'unités vendues par an.
Quand il s'en vend des millions on est sur un marché de masse, et peu importe que ce soit 5M ou 20M. C'est juste le circuit de production et celui de distribution qui doivent changer de taille.

La photographie va rester un marché de masse qui intéressera toujours une dizaine de grands acteurs, et la bagarre sera juste un peu plus féroce et les loupés beaucoup plus cuisants.

Dans l'industrie du luxe, il n'y a pas la place pour 10 fabricants comme Leica ou Hasselblad. 2 c'est déjà beaucoup !  :D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 28 Nov, 2019, 15:27:01 pm
Le marché du plein format est une niche (en volume) par rapport au marché de l'APSC (reflex, et maintenant mirrorless) et des compacts/bridges (pas ILC, mais APN et ancienne vache à lait quand même).

Or, c'est ce dernier marché qui s'effondre (et qui a émergé et explosé de manière exponentielle dans les années 2000). Pas le premier. (Enfin pas plus que ça.)
Le second est un entre-deux.

La photo était une "niche" à l'époque argentique et va le redevenir, si l'on compare avec l'âge d'or (révolu) des années 2005-2015 où les reflex APSC entrée de gamme, les compacts et les bridges se vendaient par palettes.

Le smartphone a tué le marché des compacts et bridges, et celui du micro 4/3 et probablement d'APSC va prendre très cher avec les progrès en computational photography. Même si on y est pas encore, et qu'un reflex avec optique de kit explose n'importe quel smartphone haut de gamme. Mais dans cinq ans, ça peut être radicalement différent.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 28 Nov, 2019, 17:49:08 pm
.../...
Le Z6 reste pour moi la version la plus discrète et légère pour photographier .
.../...

Je pense qu'il faut là encore relativiser les choses.
Pour ce qui est de la discrétion, tant que l'on s'en tient au format du boîtier, l'argument est bon. Là où ça se complique un peu, c'est quand vous ajoutez la bague d'adaptation et un objectif FF, car l'ensemble n'est pas plus discret qu'un reflex et son objectif.
Quant à la légèreté, c'est plus une affaire d'apparence que de réalité, au moins dans ce cas de figure :
Nikon Z6   675g + obj. Z 50mm f/1.8 415g soit au total  1,090 Kg
Nikon D750  840g + obj. FF 50mm f/1.8 soit au total  1,025Kg

Bien sûr chaque formule peut avoir des avantages et des inconvénients, mais ces deux points mis en parallèle démontrent que l'effet subjectif l'emporte bien souvent sur la réalité.
 :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sagarmatha le 28 Nov, 2019, 18:44:08 pm
C'est vrai pour les fixes mais pas pour les zooms S, en tout cas les f/4, qui sont plus légers que ceux des reflex.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: declic10l le 28 Nov, 2019, 18:55:19 pm
Ben en tout cas, mon Z6 +24/70Z par rapport à mon D750 +24/120, je sent la différence, évidement mon 300+ la bague Z
là y a pas photo (sans jeu de mot)  ;D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sirakuse le 28 Nov, 2019, 20:51:54 pm
Chacun voit les choses à sa façon et il est impossible de contenter tout le monde.

Nikon a choisi une approche typique hybride :
- performances
- encombrement réduit
- poids réduit
- compatibilité avec le parc existant.
- évolutivité firmware.

Je préfère un capteur stabilisé et un AF performant que la possibilité de monter un vieux NIKKOR AF ou AF-D qui ne donnera rien de bon sur les Z.
Je préfère ne pas avoir de grip pour gagner en poids et encombrement.
Je n’ai jamais eu un seul problème de carte et le simple slot ne me dérange absolument pas.
Je préfère la qualité des optiques Z vs. celle des anciens AF et AF-D.
Je préfère le réglage rapide de l’exposition dans le viseur.
Je préfère la colorimétrie des Z à celle des reflex.

Ce sont mes critères, qui n’engagent que moi, et ce qui me fait basculer.
Si je n’avais pas ces critères, je serais peut-être resté au reflex (mais j’en doute).

Je remet pas en cause les avantages des ML Nikon. Mais si Nikon avait dans ses bagages un équivalent d750 en ML ( monture Z) au niveau interface/accessoires, je pense que ça leverait quelques freins et laisserait le choix à l'utilisateur de privilegier soit la compacité soit les accessoires/ergonomie "tank".

Nikon ne peut pas se permettre de laisser tout un pan de sa clientèle/communauté sur le bord de la route. Le z50 a fait un pas sur l'aspect prix. A voir dans quelle direction  le prochain boitier Z ira.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 28 Nov, 2019, 23:41:11 pm
L'équivalent du D750 en ML existe, c'est le Z6. Cependant, à l'heure actuelle et après essais, je ne suis pas disposé à abandonner mon "bon vieux reflex" D750 contre un ML, Z6 ou Z7, si je devais faire le choix d'un ML, ce serait un Sony, voire un Fuji. Beaucoup de gens semblent découvrir les hybrides, avec la sortie des modèles Nikon, alors qu'ils existent depuis plus de 10 ans, ce qui a d'ailleurs laissé du temps à la concurrence pour peaufiner ses modèles, et nous permet d'assister aujourd'hui à une belle course à l'échalote  de la part des "rois du reflex" !  ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 29 Nov, 2019, 07:54:29 am
On a parfois l'impression de revivre le passage de l'argentique au numérique ...
Pourtant le passage du Reflex au ML chez Nikon est bien plus abouti qu'à l'époque.

On s'en fou un peu qui a commencé le premier, non ? Tant qu'un appareil correspond à un besoin surtout dans la gamme 24x36.
Quand on a un D750 ou D850 qui fonctionne, je ne vois pas l'intérêt d'un changement en Z6 ou Z7 sans idée d'un besoin nouveau.

Nikon offre pas mal de solutions de qualité en ML ou "MirrorWith" pour ses clients.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 29 Nov, 2019, 08:10:42 am
Il y aura toujours des early adopters et des résistants, c’est vieux comme le monde.

Le jour où le « nouveau système » devient le « système actuel », la plupart des résistants changent d’avis, les autres sont les utilisateurs des « systèmes de niche » et les early adopters sont déjà sur le système suivant.

Cette bascule est proche en photo, pour toutes les raisons évoquées ci-dessus. Le reste, ma foi, c’est la conviction de chacun.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 29 Nov, 2019, 08:34:31 am
Comme je ne passe pas mes journées sur le forum je parcours les derniers messages ce matin et je trouve que les échanges ont été très intéressants, avec notamment un bon résumé des avantages des hybrides.

J’ai 2 questions au vu de tout ce qui a été écrit :

– pourquoi la colorimétrie des Z serait-elle meilleure que celles des réflex ? Qu’est-ce qui fait qu’elle est différente, déjà ? S’agit-il d’une question de firmware ? Auquel cas ce ne serait pas à proprement parler un avantage du Z, mais de son firmware.

– concernant ce firmware, justement : puisque celui des Z corrige directement les défauts optiques à la prise de vue (et donc améliore la qualité immédiate des images), en quoi cela ne serait-il pas possible sur les réflex ? Doit-on comprendre que Nikon ne mettrait pas à jour le firmware de ses réflex de manière à persuader les utilisateurs que les hybrides sont intrinsèquement meilleurs, ou bien y a-t-il une impossibilité technique à effectuer le même traitement logiciel dans un D850 que dans un Z7 ?

On voit bien en tout cas avec cette importance grandissante donnée au firmware que les appareils-photo ont pleinement basculé dans l’ère des produits électroniques. Ce qui est logique puisque les hybrides ont été créés à l’origine par des marques d’électronique.

Reste qu’à ce jeu, comme le disent certains ici, et comme on en a discuté amplement quelques pages plus haut et sur d’autre fils, les hybrides eux-mêmes risquent bien de finir par se retrouver réduits à la peau de chagrin par la déferlante des smartphones et des puissantes compagnies d’électronique qui les produisent…
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: declic10l le 29 Nov, 2019, 08:48:03 am
Pour les passionnés de photos, aucun smarphone ou IPhone ne remplacera le plaisir d’avoir un appareil photo dans les mains !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 29 Nov, 2019, 08:54:06 am
– pourquoi la colorimétrie des Z serait-elle meilleure que celles des réflex ?
Je n'ai jamais constaté la moindre différence de colorimétrie entre mes 3 boîtiers Nikon: D610, D850 et Z6.
C'est heureux car cela me permet de mélanger les photos des 3 boîtiers dans des diaporamas sans qu'aucune différence ne soit perceptible.
C'est la même chose en vidéo.
Je tourne fréquemment avec 2 boîtiers simultanés, voire 3, et je mixe les séquences au montage sans qu'aucune différence ne soit perceptible, du moment que j'utilise le même Picture Control et la même Balance des blancs sur tous les boîtiers.

– concernant ce firmware, justement : puisque celui des Z corrige directement les défauts optiques à la prise de vue (et donc améliore la qualité immédiate des images), en quoi cela ne serait-il pas possible sur les réflex ? Doit-on comprendre que Nikon ne mettrait pas à jour le firmware de ses réflex de manière à persuader les utilisateurs que les hybrides sont intrinsèquement meilleurs, ou bien y a-t-il une impossibilité technique à effectuer le même traitement logiciel dans un D850 que dans un Z7 ?
Ces corrections demandent peut-être plus de puissance processeur.
Il me semble que cette correction en temps réel est déjà partiellement à l’œuvre sur les derniers reflex en mode Live-view et en mode vidéo.
Bien entendu, ce n'est pas possible d'avoir ces corrections dans le viseur optique des reflex !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 29 Nov, 2019, 08:58:53 am
Pour les passionnés de photos, aucun smarphone ou IPhone ne remplacera le plaisir d’avoir un appareil photo dans les mains !

C'est une certitude, le plaisir d'un "vrai" appareil photo avec des réglages à faire c'est irremplaçable.
Mais dans un monde ou il n'y a jamais eu autant de photos, la masse d'utilisateurs utilisent principalement un smartphone, et donc pour les constructeurs d’appareils photo, c'est une perte très importante de la part du gâteau. La question est donc la rentabilité du développement d’appareils photos pour un marché restreint ou il ne sera plus possible d'amortir les développements sur masse importante de produits. En général un truc est développé pour la gamme pro puis la technologie est amortie sur les boîtiers entrée de gamme vendus en masse. Sans cette partie pas certain que ce soit encore rentable.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 29 Nov, 2019, 09:01:49 am
Je n'ai jamais constaté la moindre différence de colorimétrie entre mes 3 boîtiers Nikon: D610, D850 et Z6.


Idem je n'ai pas l’impression que la colorimétrie ai changée, mais je ne travaille qu'en raw donc peut-être que cela à une influence, ensuite je viens d'un D5 quand-même bien différent en résolution et dynamique.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 29 Nov, 2019, 10:37:56 am
L'équivalent du D750 en ML existe, c'est le Z6. Cependant, à l'heure actuelle et après essais, je ne suis pas disposé à abandonner mon "bon vieux reflex" D750 contre un ML, Z6 ou Z7, si je devais faire le choix d'un ML, ce serait un Sony, voire un Fuji. Beaucoup de gens semblent découvrir les hybrides, avec la sortie des modèles Nikon, alors qu'ils existent depuis plus de 10 ans, ce qui a d'ailleurs laissé du temps à la concurrence pour peaufiner ses modèles, et nous permet d'assister aujourd'hui à une belle course à l'échalote  de la part des "rois du reflex" !  ;)
En attendant, ça fait dix ans que Sony fait du mirrorless, et ils continuent de se faire défoncer par les plus pro-Sony des sites pour leur ergonomie totalement inadaptée à pas mal de pratiques photos (cf le test de l'A6600, le très haut de gamme de Sony en APSC, sur DPReview pourtant très amateur de Sony).

Quant à Fuji, l'autofocus est leur chemin de croix. Et y'a encore du boulot.

Personne n'est parfait dans ce bas monde, mais il se trouve que sur le feeling et l'ergonomie, Nikon a produit un travail remarquable, encore plus si l'on pense au fait que c'est leur première série de mirrorless.

Citer
On voit bien en tout cas avec cette importance grandissante donnée au firmware que les appareils-photo ont pleinement basculé dans l’ère des produits électroniques. Ce qui est logique puisque les hybrides ont été créés à l’origine par des marques d’électronique.
Techniquement le premier appareil numérique sans miroir nous vient de chez Leica. :)

Par contre, vous êtes durs avec les propriétaires de smartphones. Certains sont de très bons photographes qui produisent des images bien meilleures que les trois quarts des intervenants du forum. Ne soyons donc pas jugeant du choix de l'appareil, du format, etc.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 29 Nov, 2019, 10:50:36 am

– concernant ce firmware, justement : puisque celui des Z corrige directement les défauts optiques à la prise de vue (et donc améliore la qualité immédiate des images), en quoi cela ne serait-il pas possible sur les réflex ? Doit-on comprendre que Nikon ne mettrait pas à jour le firmware de ses réflex de manière à persuader les utilisateurs que les hybrides sont intrinsèquement meilleurs, ou bien y a-t-il une impossibilité technique à effectuer le même traitement logiciel dans un D850 que dans un Z7 ?


L'architecture technique d'un reflex est différente de celle d'un ML, notamment au niveau de l'AF.

Sur un Reflex, tu as un module spécialisé avec son propre processeur sous le miroir et tu as un deuxieme processeur pour le traitement de l'image et les réglages du boitier. Le processeur d'AF est petit et très spécialisé. C'est pourquoi l'AF du Liveview est lent.

Sur un ML, il n'y a qu'un seul processeur car l'AF se fait sur le capteur. On peut donc programmer les applications que l'on veut jusqu'à la limite des capacités du processeurs, de la mémoire et de la consommation électrique.

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 29 Nov, 2019, 11:32:18 am
– concernant ce firmware, justement : puisque celui des Z corrige directement les défauts optiques à la prise de vue (et donc améliore la qualité immédiate des images), en quoi cela ne serait-il pas possible sur les réflex ?
Je soupçonne que les paramètres de correction des optiques Z sont stockés directement dans la puce de l'objectif, alors que pour les F, la banque de donnée est intégrée au firmware du boitier, et ça changerait tout.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: maxor le 29 Nov, 2019, 14:36:59 pm
bonjour je me permets de m'incruster car étant ancien utilisateur S5Pro D700-800 je dois me racheter un 24x36 mais j'hésite est-ce qu'il faut vraiment passer à l'hybride ou vaut mieux attendre la prochaine génération ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 29 Nov, 2019, 14:41:57 pm
bonjour je me permets de m'incruster car étant ancien utilisateur S5Pro D700-800 je dois me racheter un 24x36 mais j'hésite est-ce qu'il faut vraiment passer à l'hybride ou vaut mieux attendre la prochaine génération ?


Comme nous je ne connais pas ton travail photographique, la seule chose que je peux dire c'est que les Z apporteront pas mal d'améliorations en ergonomie, fonctionnalités et qualité d'image que tes S5Pro/D700/D800.


Cela vaut le coup de se pencher sur la question et de tester.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 29 Nov, 2019, 15:00:22 pm
Cela dépend du travail photo. Hors photo de sport/animaux sauvages en action (où le reflex a encore des arguments à faire valoir face au mirrorless), les Z 6/Z 7 sont globalement aussi bons voire bien meilleurs que les reflex. En vidéo, la différence est écrasante (merci la compensation de focus breathing sur les optiques S).

Il faut aimer le viseur électronique.

Tout dépend donc du budget, du style de photos réalisées, de ton expérience du viseur électronique, et de l'existence en monture Z des optiques de travail dont tu auras besoin. (Quitte à acheter dans un premier temps la bague FTZ et des optiques F pour celles qui n'existent pas en monture Z.)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 30 Nov, 2019, 18:06:15 pm
Il y aura toujours des early adopters et des résistants, c’est vieux comme le monde.

Le jour où le « nouveau système » devient le « système actuel », la plupart des résistants changent d’avis, les autres sont les utilisateurs des « systèmes de niche » et les early adopters sont déjà sur le système suivant.

Cette bascule est proche en photo, pour toutes les raisons évoquées ci-dessus. Le reste, ma foi, c’est la conviction de chacun.

"Early adopter", voici une qualification qui fleure le marketing à plein nez, et dont les adeptes de la terminologie du genre n'ont sans doute pas remarqué que "early" a aussi le sens de "prématuré" ; espérons que les primo-adoptants n'auront pas fait le rapprochement... ;D

La conviction de chacun reste de règle pour un choix satisfaisant qui reste,et restera toujours, l'adéquation entre les besoins et les moyens.
À vrai dire, je suis enclin à rejoindre l'avis de Julien Pons, formateur patenté, sur la nécessité de faire la course au matériel, et les problèmes que l'on peut rencontrer en photo, pour ceux qui auraient la curiosité d'écouter son propos, c'est ici ( de 2'12" à 2'32" ) :  https://www.youtube.com/watch?v=RTBNwajkQF8
Ceci me conforte dans mes convictions, qu'avant de courir après les dernières productions de matériel, il ne serait pas inutile, et même conseillé, d'évaluer ses besoins réels. Il peut même être envisagé de consacrer un peu de temps pour se former davantage à la prise de vue et au traitement de ses photos.
 ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: phonem le 30 Nov, 2019, 18:54:10 pm
Donner son fric à des fabricants ou à des charlatans qui se prétendent formateurs serait le dilemme ?
J'en ai un peu marre de ces dépressifs qui nous rabachent leurs 'sages' aigreurs.

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 30 Nov, 2019, 19:01:15 pm
Mon propos ne consiste pas à faire la promotion des formateurs, ils s'en chargent très bien eux-mêmes. ;)
Il faudrait bien lire le post ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 30 Nov, 2019, 20:18:46 pm
"primo adoptants" quand on sait que l'hybride existe depuis bientôt 10 ans, ce n'est plus vraiment des "pigeons qui achètent ce que le marketing leur vend."

Je ne cherche pas à rallier tout le monde, les gens ici sont assez grands pour juger par eux-mêmes, mais le fait est que l'hybride est là et bien là, qu'on le veuille ou non.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 30 Nov, 2019, 20:58:52 pm
mais le fait est que l'hybride est là et bien là, qu'on le veuille ou non.

Encore j'enfonce le clou dans 5 à 10 ans le reflex sera un produit de niche comme l'est l'argentique et et le télémétrique....
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 30 Nov, 2019, 21:19:50 pm
Dans moins de 10 ans, j'aurais sans doute changé de boitier.
D'ici là, mon Z6 me donne envie de sortir faire des photos et je crois bien que c'est l'essentiel. ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 30 Nov, 2019, 21:34:02 pm
Dans moins de 10 ans, j'aurais sans doute changé de boitier.
D'ici là, mon Z6 me donne envie de sortir faire des photos et je crois bien que c'est l'essentiel. ;)

Faut pas me le rappeler, mon z7 est le bottier avec lequel j'ai le plus de plaisir à travailler et dieu sais que j'ai plutôt eu ce qu'il y a de mieux en reflex.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 30 Nov, 2019, 23:56:03 pm
Faut pas me le rappeler, mon z7 est le bottier avec lequel j'ai le plus de plaisir à travailler et dieu sais que j'ai plutôt eu ce qu'il y a de mieux en reflex.

C'est important que le "bottier" (sic) soit content de travailler avec toi, son point de vue c'est l'objectif  :D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 01 Déc, 2019, 10:58:51 am
Je traduis ... le meilleur bottier pour prendre son pied !
Patrice
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 01 Déc, 2019, 19:16:29 pm
Nous avons vu au tout début de ce fil que les espoirs mis dans la commercialisation des ML Nikon Z 6 et 7 ont été déçus, le niveau de performances atteint par les concurrents "historiques" (Sony et Fuji) dans ce domaine n'y sont pas pour rien, et il est peu probable que ceux qui sont équipés depuis longtemps par ces marques en changent, dans l'immédiat tout au moins.

Il y a également les réticents, dont ceux qui n'ont pas fait la "bascule" avant, qui considèrent que leur équipement actuel est suffisant pour faire de bonnes photos, et qui préféreront, au besoin, dépenser leur argent dans un nouvel objectif de qualité.

Là où cela risque de se corser encore davantage, c'est en début d'année prochaine, si le successeur tant attendu du Nikon D750 est mis sur le marché avec les caractéristiques "dévoilées" par NR  (voir ici : https://cutt.ly/Te29RbE )
Notamment :
- Un processeur considérablement amélioré (celui du D750 est déjà très bon)
- Iso supérieur au D850
- Collimateurs AF augmentés
- Il serait plus léger et (encore) moins encombrant

Ce dernier point, une des caractéristiques mise en avant pour la promotion des ML, risque d'atténuer plus ou moins fortement cet argument selon les écarts constatés.

Nous en sommes encore au stade de rumeurs, mais elles pourraient bien devenir réalité, et rajouter un concurrent sérieux aux Z... , mais s'il obtient le même succès que celui qu'il sera supposé remplacer, Nikon aura déjà une occasion d'être satisfait !  :)
Wait and see
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 01 Déc, 2019, 19:38:54 pm

Nous en sommes encore au stade de rumeurs, mais elles pourraient bien devenir réalité, et rajouter un concurrent sérieux aux Z... , mais s'il obtient le même succès que celui qu'il sera supposé remplacer, Nikon aura déjà une occasion d'être satisfait !  :)
Wait and see

Je veux pas dire mais si ce boitier sort, il n'y a rien de très nouveau. Résolution inchangée,
"Processeur considérablement amélioré (par rapport au D750)" ça veux dire quoi? Cela va améliorer quoi?
"Prise de vue RAW améliorée " la encore cela ne veux absolument rien dire améliorer un raw? 14bit 16bit?
"Iso supérieur au D850" ben oui avec 24MP au lieu de 46 c'est comme le Z6.
"153 point af" dans le petit carré limité des reflexs, cela n'a pas beaucoup d’intérêt.
"Une interface mise à jour comme la série Z" je vois pas ce que cela va changer vu que l'interface est similaire au D750 seul des changement liés à l'hybride.

Réduire la taille d'un reflex plein format comme le D750 c'est obligatoirement réduire sa solidité, ou réduire la qualité du viseur en réduisant le prisme, je vois pas ou c'est possible de réduire le boitier vu que le D750 n'a déjà pas de flash intégré.

Rien mais alors rien de révolutionnaire si c'est bien ça qui arrive.

Aucune concurrence à un Z, pas d'accès aux optiques Z, pas les avantages du viseur électronique.
La seule chose possible c'est de mettre le même capteur que le Z6 et avoir les outils de suivi af et vidéo en liveview, mais avoir cela uniquement en liveview c'est plutôt frustrant comparé à un Z6.






Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 01 Déc, 2019, 20:04:38 pm
.../...
"153 point af" dans le petit carré limité des reflexs, cela n'a pas beaucoup d’intérêt.
.../...

Si le parti-pris ne fait aucun doute, c'est le droit de chacun, aller jusqu'à renier ses propres propos est plus discutable, et dénote un certain manque d'objectivité...
"Test af sur des oiseaux en vol vraiment impressionnant et rapide"
"Même un oiseau de loin et perdu dans le ciel et même pas centré est directement accroché par l'af"
Tu ne te rappelles pas avoir écrit cela en parlant d'un "REFLEX" ! :|
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 01 Déc, 2019, 20:12:22 pm
Si le parti-pris ne fait aucun doute, c'est le droit de chacun, aller jusqu'à renier ses propres propos est plus discutable, et dénote un certain manque d'objectivité...
"Test af sur des oiseaux en vol vraiment impressionnant et rapide"
"Même un oiseau de loin et perdu dans le ciel et même pas centré est directement accroché par l'af"
Tu ne te rappelles pas avoir écrit cela en parlant d'un "REFLEX" ! :|

Oui mais cela existe depuis longtemps, rien de nouveau dans cette fiche technique de cet hypothétique D7XX,si j'ai écris cela c'est à un moment là ou c'était une évolution d'un reflex. Tu peux aussi aller chercher des trucs plus vieux ou je parle du D200 qui est correct jusqu'à 800 iso, cela n'a plus de sens aujourd'hui.  Par contre avoir des collimateurs sur l'ensemble du champs comme sur les Z et en plus avec un système d’intelligence de suivi ça c'est une vrai évolution.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: declic10l le 01 Déc, 2019, 20:12:46 pm
Si si le D750 a un flash intégré :-)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 01 Déc, 2019, 20:14:05 pm
Si si le D750 a un flash intégré :-)

Ok alors il y a moyen de gagner un rien en hauteur en le supprimant.;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 01 Déc, 2019, 20:20:24 pm
calmons nous ....rumeurs ....rien que des rumeurs .
wait and see
PP
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 01 Déc, 2019, 20:39:37 pm
ceci dit ... je me suis habitué au z6 .... je ne reviendrai sans doute pas à un D7XX reflex ... sans doute la légèreté du Z ....le système af ... ok .c'est qu un avis.
mais  si je comprend les polémiqueurs ... nous travaillons avec des outils ...   pour faire des images ...
les arguments techniques sont légion  et ça ressemble très fort au début du roman " le nom de la rose "   quelles  divisions entre les interprétations des écritures saintes ... à l'image de ce roman  nous sommes tous  persuadés d'avoir raison !?
PP
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sagarmatha le 01 Déc, 2019, 20:56:32 pm
nous sommes tous  persuadés d'avoir raison !?
PP
Comme très souvent dans ce genre de débat 😊
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 02 Déc, 2019, 08:36:56 am
nous sommes tous  persuadés d'avoir raison !?
Pas vraiment !
Ceux qui soutiennent aujourd'hui que le reflex c'est mieux que le ML savent très bien que c'est faux et que l'Histoire a déjà tranché.  ;)
C'est ce qui explique leur véhémence et leur agressivité.  ;)

Bonnes fêtes à tous !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 02 Déc, 2019, 08:49:39 am
Ouh la, les esprits s’échauffent !
Ce n’est pas tellement une question d’avoir raison ou tort dans le débat hybride/réflex, car tout le monde est bien d’accord que les hybrides sont une belle réalisation pleine d’avenir. C’est simplement que les ardents promoteurs de l’hybride ont vraiment un point de vue quelque peu dépourvu de nuances : à les lire c’est à se demander comment on a pu/peut encore faire des photos avec un réflex, tellement c’est malcommode, imprécis, lourd, etc. !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 02 Déc, 2019, 08:57:39 am
Ouh la, les esprits s’échauffent !
Ce n’est pas tellement une question d’avoir raison ou tort dans le débat hybride/réflex, car tout le monde est bien d’accord que les hybrides sont une belle réalisation pleine d’avenir. C’est simplement que les ardents promoteurs de l’hybride ont vraiment un point de vue quelque peu dépourvu de nuances : à les lire c’est à se demander comment on a pu/peut encore faire des photos avec un réflex, tellement c’est malcommode, imprécis, lourd, etc. !

Ce n'est pas un point de vue dépourvu de nuances, mais beaucoup de lecteurs vont lire ici que le ML n'est pas au point ou pas abouti selon d'autre. Le titre lui-même du fil de discutions est polémique et très orienté.  Et les messages de ce type viennent d’utilisateurs de reflex n'utilisant pas de Z6/Z7/Z50  Et celui qui vient ici pour choisir sont prochain boitier risque d'investir dans un boitier et des optiques qui seront obsolètes dans moins de 5 ans. Comme j'ai déjà dis, j'ai eu énormément de plaisir à travailler avec mes reflexs, mais c'est une réalité depuis que j'ai un hybride et bien c'est encore mieux et surtout ouvert vers l'avenir.

Les Z avec la bague FTZ permettent une transissions en douceur pour ceux qui ont déjà des optiques F.

Acheter aujourd'hui un reflex et des optiques en monture F est pour moi une erreur, mais c'est un avis qui n’engage que moi.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sagarmatha le 02 Déc, 2019, 09:21:29 am
Quelle que soit les qualités des réflex, et elles sont nombreuses, on peut effectivement penser que la photo numérique a pris un virage important avec les ML et que toute la RD va désormais se concentrer sur ce segment.
Pour quelqu'un désirant investir dans du matériel photographique hors smartphone il est sans doute judicieux de se tourner vers cette technologie, sauf besoins spécifiques (argentique par exemple). Mais bien sûr cela n'empêchera pas tout possesseur de réflex de faire des photos intéressantes.  :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 02 Déc, 2019, 09:28:08 am
Ces échanges confirment ce que je disais je ne sais plus où, on retrouve les mêmes débats que lors de l’arrivée du numérique. Les ardents défenseurs de l’argentique prétextant que « ça ne marchera jamais », les autres se disant que si c’est mieux et l’avenir, pourquoi ne pas essayer.

Quelques années plus tard, les ardents défenseurs étaient convertis.

Le reflex numérique sera moins niche que le reflex argentique dans les années à venir, il garde de l’intérêt pour ceux qui l’apprécient. Mais il ne sera plus sur le devant de la scène. Ce qui n'empêchera pas ceux qui pensent que l’hybride c’est le mal de continuer à utiliser leur reflex. Tout va donc bien.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: phildang le 02 Déc, 2019, 09:39:30 am
Bonjour,
En ce qui concerne l'AF du Z6, je lis qu'il est moins bon, rapide, précis qu'un AF de réflex, notamment en sport. Ceux qui expérimentent les deux types d'APN peuvent ils nous dire dans quelle mesure ? moins bon que quels réflex ? relativiser cet écart car sûrement meilleur qu'un D300 mais comment par rapport à un D750 ? Moins bon sur quels sports ?
En ce qui me concerne, l'utilisation est sur de l'équitation en saut d'obstacle, quel réflex est vraiment meilleur et sur quelle mesure.
Mille mercis pour ces partages d'avis et d'expérience.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: §01 le 02 Déc, 2019, 09:49:53 am
Les réflex finiront par laisser la place aux sans-miroir, puisque le storytelling du marketing a présenté cela comme inéluctable… Il est clair qu’il y a une bonne part de prophétie auto-réalisatrice dans le rabâchage sur l’hybride. (A force de répéter que l’avenir est à l’hybride on tarit les achats de réflex, pour lesquels, en conséquence, l’innovation cesse, tandis que les investissements sont consacrés au développement de l’hybride, lequel est alors voué à s’imposer, et ainsi se trouve accompli ce qui avait été annoncé…)

L’un des éléments du storytelling est qu’il s’agit d’une révolution comparable à celle du passage du film au numérique. Non, absolument pas : le passage au numérique a effectivement été une révolution (en photo comme ailleurs), mais là on se situe à l’intérieur de l’univers numérique et il s’agit simplement d’une innovation.

Qu’on puisse avoir plaisir à prendre des photos avec un hybride, c’est heureux (un Z6 avec le 24-70 f/4 est une solution remarquablement efficace et compacte), mais cela ne signifie en rien que, en soi, l’hybride est supérieur au réflex.

Il y a beaucoup trop de biais dans les comparaisons qui sont faites. L’un des principaux consiste à comparer des boîtiers qui apportent des corrections/optimisations optiques à la prise de vue avec des boîtiers qui ne le font pas. Evidemment après c’est facile de clamer la supériorité du sans-miroir et de ses optiques !
En soi rien n’empêcherait de développer des réflex intégrant les mêmes corrections logicielles, ou encore la stabilisation du capteur (ce qui existe d’ailleurs chez Pentax). Il faut juste prendre la peine de le faire, mais en le réservant à l’hybride c’est plus facile de démontrer que l’hybride est supérieur…

Bien sûr il ne s’agit pas de « malveillance ». Le fond de l’affaire c’est que les compagnies historiques d’appareils-photo sont poursuivies par des géants de l’électronique et qu’elles n’ont pas les ressources pour continuer à développer deux systèmes. Elles développent donc celui qui est moins coûteux à produire et font le nécessaire en matière de communication directe ou indirecte pour convaincre les acheteurs que c’est l’avenir, car c’est leur avenir qui est en jeu.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 02 Déc, 2019, 10:41:18 am
Le Reflex n'a peut être atteint quelques limites mécaniques pour poursuivre l'innovation permettant aux constructeurs de survivre.

Aujourd'hui, on peut dire les optiques F sont remarquables, que la dernière innovation avec les AF-P apportent vitesse et silence.

Cependant pour aller plus loin, il faut plus de corrections logicielles, plus de connecteurs sur la baïonnette pour permettre un dialogue boitier/objectif et éventuellement un diamètre plus grand avec un tirage plus faible en monture.
Il va y avoir de gros progrès sur l'obturation électronique qui mettront à mal les limites de l'obturateur mécanique.

Cela n'enlève rien aux qualités des reflex.   

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 02 Déc, 2019, 10:46:36 am


J'ai la chance d'avoir un D750 et un Z6 .
Dernièrement le poids de l'âge et l'arthrose m'ont fait pencher vers le Z 6  .
Bien sûr mon choix d'achat  " optiques"  va s'orienter vers les "nouveaux" S   ,bien sûr je vais continuer à employer mon D750 en studio 
,si je le revend c'est peanuts la reprise ...!

 Le futur de Nikon va vers la "rationalisation  " ( lire "amortissement" du R& D , des brevets IBIS et autres calculs formules optiques  ) ...donc on va avoir d'excellentes optiques S encore meilleures en FTM que les optiques F  .
Le choix raisonné est, si on a pas encore de boitier,( il me semble ) le ML ...
 Après c'est une question de budget et de besoin  Z50 Z6 Z7 .
Si on est pro ( c'est à dire qu'on vit de ce métier ) LE Z7 est le challenger .... Le Z6 se défend tb pour ses performances HIGH ISO .
 Le Z50 pour un débutant  pq pas? .
IL s'agit là d'une segmentation du marché  et ce % à la future demande des "pro" des amateurs éclairés et des amateurs .
L'orientation un peu tardive de NIKON vers le ML  était sa seule solution pour survivre ... tout à coup je pense aux optiques sigma ...feront ils le pas vers la monture S du Z , alors qu'ils sont dans le groupe FUJI /LEICA avec leur monture L ...? ( se tirer une balle dans le pied ...?)

ET si on faisait des photos ?.... plutôt que de s'escrimer ....?
Z ou ou pas Z ,mazette ...

PP
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 02 Déc, 2019, 11:04:58 am
Je ne crois pas que nous nous escrimions ou alors à fleurets mouchetés.
C'est plûtot un échange de points de vue très correct qui n'a rien à voir avec les chicaneries d'autres forums  ;)
Merci à la modération d'ailleurs qui fait un bon travail.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 02 Déc, 2019, 11:14:46 am
D'accord pour l'escrime à fleurets mouchetés  :)
PP
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 02 Déc, 2019, 16:24:45 pm
L’un des principaux consiste à comparer des boîtiers qui apportent des corrections/optimisations optiques à la prise de vue avec des boîtiers qui ne le font pas. Evidemment après c’est facile de clamer la supériorité du sans-miroir et de ses optiques !

Non non et non, j'ai bien des fichiers raw non corrigés, la différence avec le jpg est flagrante, il y a des déformations géométrique, du vignettage et ce n'est pas corrigé sur le raw brut. Certains logiciels comme LR ne donne pas le choix et corrige le raw mais d'autre lisent le raw brut sans le corriger.

Je compare la qualité optique sur des fichiers bruts, ensuite je corrige les déformations et autres dans le logiciel, ce que je fais avec mes anciennes optiques F la comparaison de piqué AC est faite après correction sur les deux systèmes. les AC ne sont pas à corriger tellement elles sont quasi absentes même dans les coins à pleine ouverture, le vignettage lui est plus fort sur les optiques Z vu le faible tirage il est donc à corriger plus fortement, le piqué lui est au centre très similaire au meilleures optiques F mais fans les coins à pleine ouverture les optiques Z sont clairement meilleures et cela sans correction aucune.

Idem pour DXOMARK qui mesure bien les défauts géométriques et chromatiques, si c'était corrigé sur le raw brut, les déformations ne seraient pas visibles comme sur les jpg qui eux sont parfaitement droits.
https://www.dxomark.com/Lenses/Nikkor/Nikon-NIKKOR-Z-24-70mm-F28-S-mounted-on-Nikon-Z7---Measurements__1270

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 02 Déc, 2019, 17:21:55 pm
Les réflex finiront par laisser la place aux sans-miroir, puisque le storytelling du marketing a présenté cela comme inéluctable… Il est clair qu’il y a une bonne part de prophétie auto-réalisatrice dans le rabâchage sur l’hybride.

L’un des éléments du storytelling est qu’il s’agit d’une révolution comparable à celle du passage du film au numérique. Non, absolument pas : le passage au numérique a effectivement été une révolution (en photo comme ailleurs), mais là on se situe à l’intérieur de l’univers numérique et il s’agit simplement d’une innovation.

Qu’on puisse avoir plaisir à prendre des photos avec un hybride, c’est heureux (un Z6 avec le 24-70 f/4 est une solution remarquablement efficace et compacte), mais cela ne signifie en rien que, en soi, l’hybride est supérieur au réflex.

Bien sûr il ne s’agit pas de « malveillance ». Le fond de l’affaire c’est que les compagnies historiques d’appareils-photo sont poursuivies par des géants de l’électronique et qu’elles n’ont pas les ressources pour continuer à développer deux systèmes. Elles développent donc celui qui est moins coûteux à produire et font le nécessaire en matière de communication directe ou indirecte pour convaincre les acheteurs que c’est l’avenir, car c’est leur avenir qui est en jeu.

Il n'y a pas de complot contre le reflex pas de panique ;)

Le marché des reflex s'effondre principalement dans la bas de gamme car presque tout le monde commence à avoir dans sa poche un smartphone largement suffisant qualitativement pour monsieur tout le monde.

Il reste donc le marché des pro et des amateurs avertis.

Les pros migrent depuis deux ans chez Sony car l'hybride est un réel besoin pas juste une mode. Par exemple dans le monde du reportage de mariage ou l'hybride est un réel confort et sécurité le nombre de photographe qui migrent chez Sony est important.

Les reporters photos commerciaux sont de plus en plus confronté au besoins de vidéos car les sites webs demandent différents médias, principallement de la photos et de courtes vidéos. Et en vidéo le reflex n'est absolument pas adapté comparé à l'hybride.

Je suis aussi d'accord que l'hybride n'est pas une révolution majeure comme l'est le passage de l'argentique vers le numérique. Mais c'est une évolution majeure comme il y a longtemps qu'il n'y en a plus eu en photo numérique et cette évolution hybride n'est qu'à ses débuts, il reste encore l'obturateur mécanique hérité de la photo "mécanique". L'hybride 100% électronique est proche, de nombreuses rumeurs d'un capteur "global shutter" sortent dans la presse spécialisée et cette évolution va encore faire avancer l'hybride.

Nikon est frileux à pousser l'hybride contrairement à ce que tu penses, ils préféreraient que le reflex domine le marché là ou ils ont une longueur d'avance en mécanique et optique. Nikon n'est pas prêt à un passage massif à l'hybride, ils ont encore trop d'optiques en monture f à vendre et pas suffisamment d'optiques Z et ne peuvent brusquer leurs clients reflex.

L'hybride sans mécanique c'est aussi une plus grande facilité à de nouveaux acteurs en photos numériques de rentrer dans la danse, comme sigma et autres car les boîtiers seront plus faciles à produire. 

Les futurs boîtiers toutes marques confondues auront probablement des composants électroniques communs très similaires, la différence entre nikon ou autre sera donc dans l'intelligence artificielle, la qualité optique un peu d'ergonomie.  Et il me semble avoir lu que Nikon à racheté une société spécialisée dans la reconnaissance d'objets en temps réel, ils ont donc très certainement bien compris l'enjeux des 10 prochaines années.

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 02 Déc, 2019, 17:51:01 pm
Je suis aussi d'accord que l'hybride n'est pas une révolution majeure comme l'est le passage de l'argentique vers le numérique. Mais c'est une évolution majeure comme il y a longtemps qu'il n'y en a plus eu en photo numérique ...
Majeure ou mineure je ne sais pas si c'est important et ce que ça signifie.

C'est une révolution (je préfère "innovation") chez Nikon dans la mesure où :
- on passe d'un système électromécanique à un système électronique (bientôt exclusif)
- on change de monture
- on passe à la photographie computationnelle pour les optiques
- on passe à un AF sans capteur dédié et plein cadre

Mais au final peu importe.

Il y a un effet de bord à ça, les marques ont vendu ces dernières années des reflex hyper performants, de 45 ou 50 Mp, en disant que c'était le meilleur produit que l'on pouvait faire.
Certains ont dépensé 3500 euros ou plus pour ça.
Renouvelé leur parc optique.
Tous n'en avait pas besoin mais le plaisir de posséder a fait le reste.

Maintenant les mêmes marques arrivent en disant "eh, les gens, on a mieux, ça s'appelle l’hybride et ça coûte pas plus cher, voire moins" (le Z 6 est la meilleure vente actuelle chez Nikon vs. Le Z 7).

Ceux qui ont craqué pour le D850 avant l'ont mauvaise, et parmi eux certains n'acceptent pas ça et le manifestent sous une forme ou une autre.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: jerome B le 02 Déc, 2019, 18:12:45 pm
Ceux qui ont craqué pour le D850 avant l'ont mauvaise, et parmi eux certains n'acceptent pas ça et le manifestent sous une forme ou une autre.
tu as vu juste!
j'ai craqué et je l'ai mauvaise!  :-[
Cependant, ça ne m’empêche pas de m'amuser avec mon d850 pour le moment.
N'empêche que ça entretiens une certaine frustration qui pourrait bien me faire passer le cap...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 02 Déc, 2019, 18:16:36 pm
tu as vu juste!
j'ai craqué et je l'ai mauvaise!  :-[
Cependant, ça ne m’empêche pas de m'amuser avec mon d850 pour le moment.
N'empêche que ça entretiens une certaine frustration qui pourrait bien me faire passer le cap...

Le D850 à quand-même de beaux restes comme on dit en Belgique ;)

Niveau capteur c'est pareil qu'un Z7 quand-même.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: jerome B le 02 Déc, 2019, 18:31:05 pm
Le D850 à quand-même de beaux restes comme on dit en Belgique ;)

Niveau capteur c'est pareil qu'un Z7 quand-même.
oui, mais pour le focus peaking dans le viseur, la réduction de vibration sur mes cailloux ai-s, et aussi jauger la qualité du bokeh directement dans le viseur, quel pied ça doit être... ::)

sinon, pour la qualité des photos je suis un homme heureux! =D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 02 Déc, 2019, 18:53:57 pm
oui, mais pour le focus peaking dans le viseur, la réduction de vibration sur mes cailloux ai-s, et aussi jauger la qualité du bokeh directement dans le viseur, quel pied ça doit être... ::)

sinon, pour la qualité des photos je suis un homme heureux! =D
Eh bien voilà ...soyons heureux avec ce qu'on a , l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.
Les teaser et autre site influenceur  font bien leur service de marKeting !
PP
 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 02 Déc, 2019, 19:07:50 pm
Etre frustré avec l'un des meilleurs boitiers du moment ...   :lol: , il faut relativiser  ;)

Quelqu'un qui a investi dans un D850 va profiter d'une sacrée panoplie d'objectifs qui vont devenir de moins en moins chers.
Ils vont largement récupérer leur mise sur le boitier par l'accès à des objectifs pour faire très bien tout ce qu'ils veulent faire.
J'ai hésité entre le D850 et le Z6 il y a 1 an. Si j'avais pris le D850, je serais vraiment content d'avoir tous les objectifs F sans bague avec des prix qui diminuent. 

J'ai aussi mes frustrations d'enfant gâté avec le Z6 et le 70-200S que j'attendais en 2019 qui n'est toujours pas là. Comme il me fallait un télé, j'ai acheté un 70-300mm AF-P pour attendre. Cela va reporter à plus long terme l'achat du télé Z car j'attendrais la baisse des prix.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 02 Déc, 2019, 19:10:23 pm
Le D850 à quand-même de beaux restes comme on dit en Belgique ;)
Niveau capteur c'est pareil qu'un Z7 quand-même.
Bien sûr que le D850 fonctionne aussi bien qu'avant l'arrivée des Z, mais pour ceux qui affichent un statut plus qu'ils n'en ont l'usage (ce que je ne critique pas, chacun est libre), le D850 n'est plus "le Nikon le plus récent". D'où certaines frustrations.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Serge M le 02 Déc, 2019, 19:25:39 pm
Pierock Comme il me fallait un télé, j'ai acheté un 70-300mm AF-P pour attendre.

Bonsoir,

J'ai une question concernant ce zoom l'utilise -tu aussi en vidéo ?

Merci d'avance pour la réponse.

Serge
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 02 Déc, 2019, 19:40:48 pm
Bonsoir Serge.

Je ne l'ai pas acheté pour la vidéo. En principe en vidéo, pour une question de cohérence de rendu de l'image et d'étalonnage, on évite de changer d'objectif. Il faudrait tout faire avec ce 70-300mm ce qui est possible mais moi qui aime les plans un peu large avec de l'espace, je serais à l'étroit. D'autres part, je sais qu'il ne passera pas sur mon Ronin SC. Je n'ai pas non plus de filtre ND pour ce diamètre.

J'ai un copain qui travaille dans une société de matériel cinéma. Raymond Depardon qui aimait sont 70-200 Canon, lui a demandé d'adapter son objectif préféré sur une caméra de cinéma pour son documentaire. Mais c'est quand même rare les films au téléobjectif.


Pour le moment j'ai le 35mmS et le 50mmS pour la vidéo.


Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Payen Patrice le 02 Déc, 2019, 19:43:11 pm
. Mais c'est quand même rare les films au téléobjectif.


[/quote]

ET les films animalier...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: jerome B le 02 Déc, 2019, 20:06:44 pm
Etre frustré avec l'un des meilleurs boitiers du moment ...   :lol: , il faut relativiser  ;)

ne vous méprenez pas.
mon boitier ne me frustre pas, bien au contraire! ::)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 02 Déc, 2019, 20:13:43 pm
. Mais c'est quand même rare les films au téléobjectif.




ET les films animalier...

Je n'ai pas dit que cela ne se faisait pas .. mais c'est très rare.
On peut aussi utiliser un télé en vidéo quand on veut isoler une personne dans une foule, simuler un effet paparazzi, en sport etc ...
Mais c'est souvent pour de très courts plans qui sont en ruptures avec le reste.

ne vous méprenez pas.
mon boitier ne me frustre pas, bien au contraire! ::)


 :D ;) et heureusement.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: emvri le 02 Déc, 2019, 22:26:19 pm
Bien sûr que le D850 fonctionne aussi bien qu'avant l'arrivée des Z, mais pour ceux qui affichent un statut plus qu'ils n'en ont l'usage (ce que je ne critique pas, chacun est libre), le D850 n'est plus "le Nikon le plus récent". D'où certaines frustrations.
Aucune frustration, mais le sentiment ne plus parvenir à suivre !

Le souci, c'est que comme beaucoup d'entre nous, j'ai investi dans un D850 il y a exactement 2 ans (un investissement quasi doublé pour mettre à jour mon matériel informatique : ordinateur de bureau + ordinateur de voyage). Je possède en outre une palanquée d'objectifs.

Il faut reconnaitre que certains aspects des ML sont tentants (comme la couverture AF complète, la meilleure précision de l'AF, le moindre encombrement), mais investir dans un autre système et repenser totalement son parc d'objectifs pour rester cohérent attendra un peu encore ! Même si l’avènement des hybrides est inéluctable, les possesseurs de reflex sont aussi des gens raisonnables qui savent se satisfaire de leur matériel qu'ils ne jugent pas obsolète ! Ce n'est d'ailleurs très récemment que j'ai commencé à m'intéresser - un peu - aux caractéristiques des Z6/Z7.
D'autant plus que certains points des ML peuvent aussi rebuter, comme la moindre autonomie et une plus grande vulnérabilité du capteur aux poussières (un gros souci en voyage).

 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sagarmatha le 02 Déc, 2019, 22:45:05 pm
D'autant plus que certains points des ML peuvent aussi rebuter, comme la moindre autonomie et une plus grande vulnérabilité du capteur aux poussières (un gros souci en voyage).
Oui c'est vrai que le capteur est plus vulnérable mais il se nettoie aussi beaucoup plus facilement que sur les réflex. La plupart du temps un simple coup de poire soufflante suffit. Mon Z7 a déjà voyagé au Cambodge dans des conditions de poussières intenses et je n'ai eu aucun problème particulier.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 02 Déc, 2019, 23:05:32 pm

D'autant plus que certains points des ML peuvent aussi rebuter, comme la moindre autonomie et une plus grande vulnérabilité du capteur aux poussières (un gros souci en voyage).

L'autonomie est plutôt calculée en heures d'utilisation plutôt qu'en déclenchements comme sur un reflex. Sur une journée de mariage je fais facile 1200 photos avec une batterie. Par contre si je le laisse allumé sans même faire de photos l'autonomie est d'environ 3/4heures. Et donc sur une mariage qui commence au matin tôt et fini vers minuit, j'ai besoin de trois batteries.

Pour les poussières j'ai toujours une poire soufflante sur moi. Avant de commencer un reportage je souffle le capteur et je vérifie dans le viseur si je n'ai pas de poussière c'est visible dans le viseur sur les ML.
En général c'est suffisant. J'ai plus souvent des poussières mais c'est tellement facile de nettoyer le capteur qu'au final c'est plus facille faut juste prendre l'habitude de souffler le capteur. Surtout que je fais beaucoup d'architecture avec des murs blancs.
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/07/13/20190713213159-42d5ac9b-la.jpg)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Dan55 le 02 Déc, 2019, 23:29:27 pm
je me permets ma petite contribution au débat.  :)
Plus haut il était évoqué le D850 en comparaison au z7.
J'ai un D850, et j'ai acheté un z7 il y a un peu plus de deux mois, et bien depuis, mon D850 fait banquette dans le placard. J'utilise les optiques traditionnelles pour le moment, 105 f/1,4 - 35f/1,4 et 24 70 /2,8. 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 09:52:29 am
Bien sûr que le D850 fonctionne aussi bien qu'avant l'arrivée des Z, mais pour ceux qui affichent un statut plus qu'ils n'en ont l'usage (ce que je ne critique pas, chacun est libre), le D850 n'est plus "le Nikon le plus récent". D'où certaines frustrations.

À chaque mise sur le marché d'un nouveau boîtier, c'est celui-ci qui devient le plus récent ; est-il le meilleur pour autant ?
Faire d'un boîtier un marqueur d'ascension sociale est un rien osé, c'est oublier un peu vite les passionnés qui consacrent leurs économies à leur "hobby" !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 03 Déc, 2019, 10:07:02 am
Supprimé car réponse a une lecture en diagonale et réponse a côté de la plaque.

Mes excuses ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 10:17:03 am
Vraiment n'importe quoi, faire passer l'achat d'un boitier photo pour un ascendeur social, j'aurais tout vu ;)

Des passionnés achètent ce type de boitier par passion les pro par besoin, pour l’ascenseur social  et montrer un gros boitier c'est plutôt le reflex qui fait beaucoup de bruit avec un beau gros GRIP pour faire pro.

Sérieusement je change tous les deux ans de boitier, l'ancien devient boitier de secours et donc une vie totale de 4 ans largement de quoi amortir le matériel.
Juste cette fois ou j'ai acheté deux Z7 car avoir un D5 comme second boitier était trop différent.
Pour un pro la matériel est amorti en 2 ou trois ans, et cela correspond plus ou moins au renouvellement de gamme chez Nikon, ça tombe bien.

Faut arrêter de faire passer les acheteurs de Z pour des clowns qui achètent uniquement pour faire joli.
Je dirais plutôt le contraire, celui qui achète aujourd'hui un reflex, n'a pas vraiment étudié la question et fait probablement une grosse erreur.
Après celui qui a déjà un reflex, il n'a rien qui l'oblige à changer, juste faire gaffe sur le long terme quand il investi dans une optique.

Ce serait bien de lire les messages avant d'y répondre, il n'est pas trop tard pour le faire...
Cela te permettrait de constater que tu es d'accord avec moi, c'est bien involontaire je te l'accorde, et que tu n'as pas répondu à la bonne personne, c'est plus embêtant :-\
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: blake_ch le 03 Déc, 2019, 10:18:36 am
Au bout d'un moment faut arrêter aussi le concours de quéquette...

Toutes les marques, dans tous les domaines, vont toujours vous dire que leur nouveau modèle est tellement mieux que l'ancien que vous auriez tord de ne pas changer, que vous allez être has been avec votre objet d'ancienne génération, etc...

Il ne faut pas oublier le discours commercial qui est derrières, et que ces boites doivent faire de l'argent. Qui oserait dire "voilà notre nouveau modèle mais ne l'achetez pas, on en sort un mieux dans moins de 2 ans" ?

Quand on achète quelque chose, on le fait à un instant T, en fonction de l'offre actuelle. Vous pouvez vous renseigner si de nouveaux modèles vont sortir prochainement et si vous préférez/pouvez attendre. Mais celui qui passe son temps à attendre le nouveau modèle n'achetera jamais rien :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 10:21:45 am
Pour recentrer le débat...

Nikon n'a pas obtenu les résultats escomptés avec le lancement de ses appareils hybrides, Z7 et Z6, c'est un constat, et des mesures sont envisagées par le constructeur pour en corriger les effets.

Il était assez prévisible que la mise sur le marché de deux nouveaux appareils photo hybrides n'allait pas révolutionner celui-ci ; ce modèle d'appareil photo existe et cohabite depuis plus de dix ans avec les reflexs. La seule véritable nouveauté, c'est la démarche de Canon et Nikon pour investir ce marché, et la marche est haute !

Il y aura toujours des cassandres pour annoncer la mort prochaine du reflex, mais compte tenu du nombre d'utilisateurs actuels de ce modèle de boîtier, les fleurs de la couronne seront fanées avant l'enterrement ! 
 :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 03 Déc, 2019, 10:24:50 am
Ce serait bien de lire les messages avant d'y répondre, il n'est pas trop tard pour le faire...
Cela te permettrait de constater que tu es d'accord avec moi, c'est bien involontaire je te l'accorde, et que tu n'as pas répondu à la bonne personne, c'est plus embêtant :-\

Corrigé mes excuses
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 03 Déc, 2019, 10:43:12 am
Bien sûr que le D850 fonctionne aussi bien qu'avant l'arrivée des Z, mais pour ceux qui affichent un statut plus qu'ils n'en ont l'usage (ce que je ne critique pas, chacun est libre), le D850 n'est plus "le Nikon le plus récent". D'où certaines frustrations.
Le concours de teub, c'est un grand classique sur les forums à forte dominance masculine (déso pas déso, mais on est essentiellement que des mecs, et forcément ça vire quasi systématiquement à kikalaplugrosse).

Et comme le switch F --> Z est pas indolore (et bien plus coûteux qu'un changement de boîtier ou d'optique isolé), ça cherche un max d'excuses pour justifier pourquoi le D850 est tout mieux et les mirrorless tout caca (ou l'inverse), au lieu d'en rester au constat que les Z comme les D850/D5 sont de redoutables machines à photo, très complètes, et que bon, l'un ou l'autre, c'est du goût. Ni plus, ni moins. (sauf à avoir des besoins spécifiques ; par exemple, un paysagiste qui veut shooter du paysage à l'UGA sur un 8000 prendra probablement un Z7 et un 14-30/4, vu le gain gigantesque en poids)

Aucune frustration, mais le sentiment ne plus parvenir à suivre !
A suivre quoi ? Le rythme des sorties Nikon ? Mais pourquoi suivre ce rythme ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 10:45:55 am
Corrigé mes excuses

Excuses acceptées, bonne journée  ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 03 Déc, 2019, 11:30:01 am
Pour recentrer le débat...
Nikon n'a pas obtenu les résultats escomptés avec le lancement de ses appareils hybrides, Z7 et Z6, c'est un constat, et des mesures sont envisagées par le constructeur pour en corriger les effets.
Tu as ouvert ce fil pour dénigrer l'offre hybride Nikon que tu ne soutiens pas. De là à généraliser en disant que "cette offre ne rencontre pas le succès", c'est autre chose.

Une tendance est en route et les messages précédents le montrent. L'hybride est là pour durer. Cette tendance est supportée par de nombreux amateurs et pros. Il y a toujours des reflex pour ceux qui ne croient pas en l'hybride. Tout va donc bien.

Il me semble logique pour un site comme NP, et donc pour moi, de mettre en avant les tendances, sans quoi ça ne sert à rien de parler d'actualité. C'est aussi le devoir de conseil que je me donne. Comme de plus nous n'avons aucune actu reflex, vous n'avez pas fini d'entendre parler d'hybrides.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 03 Déc, 2019, 11:33:26 am
Il y aura toujours des cassandres pour annoncer la mort prochaine du reflex, mais compte tenu du nombre d'utilisateurs actuels de ce modèle de boîtier, les fleurs de la couronne seront fanées avant l'enterrement ! 
Je suis curieux de connaître les réactions des nikonistes à l'annonce du prochain reflex Nikon.
Le D6 est déjà vu comme "n'apportant rien" alors que sa fiche technique n'est pas connue.
Le possible D760 sera dénigré dès sa sortie comme l'a été le D750, c'est écrit d'avance.

Qu'est-ce qui ferait briller les yeux des fans de reflex ? Eux seuls le savent, mais peu le disent.

-> https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=169636.0
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 11:51:27 am
Tu as ouvert ce fil pour dénigrer l'offre hybride Nikon que tu ne soutiens pas. De là à généraliser en disant que "cette offre ne rencontre pas le succès", c'est autre chose.

Afin que tu puisses constater qu'il y a simplement le constat d'une réalité de la part de Nikon, car ce sont eux qui ont communiqué ces informations, je suis contraint de rappeler ici mon message initial :

Quand Nikon fait preuve de réalisme...

On peut lire dans PetaPixel* : "Now Nikon is admitting that it overestimated how much its new Z Series line of full-frame mirrorless cameras would brighten its prospects."

Traduit dans la langue de Molière : "À présent, Nikon admet avoir surestimé à quel point sa nouvelle gamme d'appareils photo sans miroir à cadre complet Z Series illuminerait ses perspectives."

Le constat ne reflète pas la joie :
Nikon blames the forecast change on an “overestimation of market size/share” and the fact that the shift toward full-frame mirrorless cameras away from full-frame DSLRs “has not accelerated as expected.”
Nikon attribue le changement anticipé à une «surestimation de la taille / de la part du marché» et au fait que le passage aux appareils sans miroir à image complète qui s'éloignent des appareils reflex numériques «n'a pas accéléré comme prévu».
Autant dire que l'on est plus près du scepticisme que de l'enthousiasme.

*PetaPixel https://petapixel.com/2019/11/12/nikon-says-its-cameras-need-to-justify-their-existence-as-a-business/

Apparemment de grandes manœuvres en stratégie et développement à venir...un bon "reflex" ;)

Ce n'est pas du dénigrement, simplement une information qui émane, qui plus est, du fabricant lui-même !  ::)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 03 Déc, 2019, 12:00:10 pm
Ce n'est pas du dénigrement, simplement une information qui émane, qui plus est, du fabricant lui-même !  ::)
Justement pas.

D'ailleurs "prospects" ne se traduit pas par "perspectives" mais par "clients potentiels", ou "prospects" en français aussi, ce qui change le sens de cette traduction.
Ce n'est pas un message du fabricant mais la reprise d'éléments de communications Nikon adaptés ensuite par Petapixel.

Les infos Nikon Corp. Officielles sont sur le site Corp.
https://www.nikon.com/

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 03 Déc, 2019, 12:18:33 pm
Tu cites Peta pixels qui cite le dernier rapport financier de Nikon, et à chaque niveau il y a une interprétation de ce que dit Nikon.

Quand je télécharge le rapport financier pour l'année fiscale qui se terminera en mars 2020, je lis page 12:
Citer
Imaging Products: The product lineup is expanded, yet substantial revenue reduction is expected due to unit sales decrease of the existing products mainly in DSLR
C'est moi qui souligne.

Tous les rapports de Nikon disent la même chose:

En résumé, les ventes de DSLR s'effondrent plus vite que prévu et celles des ML sont plus faibles que prévu, ce qui ne permet pas de maintenir la rentabilité globale.

La conclusion qui s'impose aux yeux de tout le monde c'est que Nikon a intérêt à tout miser sur le ML pour frapper plus fort que ses concurrents, sinon ce sera le plongeon dans le néant.

C'est inquiétant pour tous les nikonistes, qu'ils soient équipés de reflex ou de ML, car c'est l'avenir de la marque qui va dépendre du succès de la seconde génération de ML, sans doute prévue pour la deuxième moitié de 2020.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 03 Déc, 2019, 13:50:24 pm
L'avenir de la marque dépendra des optiques Z qui sortiront et du job de Nikon sur l'autofocus. Si les optiques sont bonnes et l'AF grimpe encore d'un cran, sur le papier ça devrait aller.

En pratique... on verra bien.

Quant au fait que la transition reflex / ml soit lente... c'est pas nouveau que le marché de la photo surtout haut de gamme soit très inerte. C'est aussi ce qui a préservé le duopole Canikon pendant longtemps des nouveaux arrivants.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 13:58:25 pm
Justement pas.

D'ailleurs "prospects" ne se traduit pas par "perspectives" mais par "clients potentiels", ou "prospects" en français aussi, ce qui change le sens de cette traduction.
Ce n'est pas un message du fabricant mais la reprise d'éléments de communications Nikon adaptés ensuite par Petapixel.

Les infos Nikon Corp. Officielles sont sur le site Corp.
https://www.nikon.com/

I'm so sorry Sir....
mais il me paraît impossible de ne pas rectifier ce passage :

"D'ailleurs "prospects" ne se traduit pas par "perspectives" mais par "clients potentiels"

Voici quelques exemples d'utilisation du terme prospects en anglais avec le sens de "perspectives" :

Telematics still opens up wide-ranging medium-term prospects.
lnvestment would increase as demand prospects improved
These improved prospects for demand should also stimulate investment.

Ce qui, au demeurant, correspond bien au contexte ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 03 Déc, 2019, 14:01:34 pm
Si ça t'arrange prends-le comme ça, ça ne change rien à ce qui a été dit avant.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 14:55:16 pm
Si ça t'arrange prends-le comme ça, ça ne change rien à ce qui a été dit avant.

Un peu quand même, entre "des clients potentiels" et des "perspectives", il y a une nuance de taille !

Ceux qui sont allés consulté la page de Peta pixels ont pu y lire des informations sous label Nikon, et même un lien vers les documents financiers ( https://www.nikon.com/about/ir/ir_library/result/#y2020 ).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 03 Déc, 2019, 15:00:13 pm
Ceux qui sont allés consulté la page de Peta pixels ont pu y lire des informations sous label Nikon, et même un lien vers les documents financiers ( https://www.nikon.com/about/ir/ir_library/result/#y2020 ).
Et dans les documents officiels on lit bien que le problème numéro 1 de Nikon, c'est l'effondrement global du marché, et surtout celui de la vente des DSLR.

Et ceci survient alors que Nikon dispose à son catalogue des meilleurs reflex de chaque catégorie:
D5
D850
D500
D750
D7500

Chacun dans sa catégorie détient le haut du pavé, et pourtant les ventes de DSLR s'effondrent plus vite que ce que Nikon avait prévu...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 15:02:34 pm
Tu cites Peta pixels qui cite le dernier rapport financier de Nikon, et à chaque niveau il y a une interprétation de ce que dit Nikon.

Quand je télécharge le rapport financier pour l'année fiscale qui se terminera en mars 2020, je lis page 12:C'est moi qui souligne.

Tous les rapports de Nikon disent la même chose:
  • Le marché global des appareils à objectifs interchangeables s'effondre encore plus vite que prévu
  • Les ventes de ML sont elles aussi moins importantes que prévu et n'arrivent pas à équilibrer les pertes sur le segment DSLR

En résumé, les ventes de DSLR s'effondrent plus vite que prévu et celles des ML sont plus faibles que prévu, ce qui ne permet pas de maintenir la rentabilité globale.

La conclusion qui s'impose aux yeux de tout le monde c'est que Nikon a intérêt à tout miser sur le ML pour frapper plus fort que ses concurrents, sinon ce sera le plongeon dans le néant.

C'est inquiétant pour tous les nikonistes, qu'ils soient équipés de reflex ou de ML, car c'est l'avenir de la marque qui va dépendre du succès de la seconde génération de ML, sans doute prévue pour la deuxième moitié de 2020.

Je partage ce constat avec toi, l'avenir va se jouer sur les prochaines sorties de matériel (boîtiers et objectifs) :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 03 Déc, 2019, 15:04:10 pm
Le concours de teub, c'est un grand classique sur les forums à forte dominance masculine (déso pas déso, mais on est essentiellement que des mecs, et forcément ça vire quasi systématiquement à kikalaplugrosse).

Et comme le switch F --> Z est pas indolore (et bien plus coûteux qu'un changement de boîtier ou d'optique isolé), ça cherche un max d'excuses pour justifier pourquoi le D850 est tout mieux et les mirrorless tout caca (ou l'inverse), au lieu d'en rester au constat que les Z comme les D850/D5 sont de redoutables machines à photo, très complètes, et que bon, l'un ou l'autre, c'est du goût. Ni plus, ni moins. (sauf à avoir des besoins spécifiques ; par exemple, un paysagiste qui veut shooter du paysage à l'UGA sur un 8000 prendra probablement un Z7 et un 14-30/4, vu le gain gigantesque en poids)
A suivre quoi ? Le rythme des sorties Nikon ? Mais pourquoi suivre ce rythme ?

Mais oui c'est tellement ça ! Cette guerre de tranchée tellement inutile alors que nous sommes en présence d'excellents boîtiers que ça soit en reflex ou en ML.
Pour ma part j'ai eu un D850 que je viens de revendre, un excellent boitier, et je vais passer sur du ML car ça correspond bien à ma pratique. Je n'irais pas cracher sur le D850 ni sur mon future ML. Ça reste du matériel, certains prennent trop à cœur ces discussions.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 03 Déc, 2019, 15:05:56 pm
L'avenir de la marque dépendra des optiques Z qui sortiront et du job de Nikon sur l'autofocus. Si les optiques sont bonnes et l'AF grimpe encore d'un cran, sur le papier ça devrait aller.

En pratique... on verra bien.

Quant au fait que la transition reflex / ml soit lente... c'est pas nouveau que le marché de la photo surtout haut de gamme soit très inerte. C'est aussi ce qui a préservé le duopole Canikon pendant longtemps des nouveaux arrivants.

C'est une bonne analyse, et l'enjeu ce sera de faire aussi bien, sinon mieux, que Sony, le leader ML en FF !  :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 03 Déc, 2019, 15:13:35 pm
Le problème c'est que Nikon dépend de Sony pour les capteurs, et que Sony ne vend à Nikon que la technologie N-1 plus vieille d'au moins un an.

Cela se traduit par un Z6 qui en rafale ne suit le sujet qu'à 12 i/s alors que les A7 et A9 le suivent à 20 i/s.

Cela veut dire que le Z6 MKII qui sortira l'an prochain aura peut-être le suivi en rafale à 20 i/s mais le prochain Sony aura sans doute un "global shutter" et des perfs vidéo supérieures.

Nikon aura donc toujours un handicap technologique côté boîtier à compenser par
Pour les deux premiers points pas de problème, Nikon sait faire.
Le hic c'est que le dernier point de la liste n'a jamais été le point fort de Nikon...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 03 Déc, 2019, 15:16:17 pm
C'est pour ces raisons que je préfère globalement Nikon et puis quand on voit aussi l'histoire du Star Eater chez Sony.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 03 Déc, 2019, 15:24:46 pm
Cela se traduit par un Z6 qui en rafale ne suit le sujet qu'à 12 i/s alors que les A7 et A9 le suivent à 20 i/s.
"Que" à 12 images/sec., il est vrai qu'on regarde des données auxquelles on aurait jamais pensé avant. Même mes danseurs ne se déplacent pas aussi vite :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 03 Déc, 2019, 15:33:23 pm
Le problème c'est que Nikon dépend de Sony pour les capteurs, et que Sony ne vend à Nikon que la technologie N-1 plus vieille d'au moins un an.

Cela se traduit par un Z6 qui en rafale ne suit le sujet qu'à 12 i/s alors que les A7 et A9 le suivent à 20 i/s.

Cela veut dire que le Z6 MKII qui sortira l'an prochain aura peut-être le suivi en rafale à 20 i/s mais le prochain Sony aura sans doute un "global shutter" et des perfs vidéo supérieures.
Oui... et non.

EDIT : seul l'A9/A9II sont à 20fps. L'A7III est à 10 fps. Le Z6 fait mieux (en burst), sans parler du XQD pour le vidage du buffer. Donc non, Sony ne fait pas mieux en rafale sur le segment des boîtiers à 2k€ en prix de lancement. ;)

En matière de viseur, Sony ne fournit pas Nikon. Or, c'est aussi important (notamment en réactivité) que le capteur, pour un bon suivi et une bonne UX.

En matière de capteurs, Sony ne fournit pas à Nikon ses flagship perso (par ex. celui de l'A9). Mais cela ne veut pas dire que Nikon n'a aucune expertise ou ne peut pas customiser des capteurs produits par Sony. (Il me semble que plusieurs flagships récents Nikon n'avaient pas de capteur Sony.)

Par ailleurs, la qualité d'autofocus dépend certes du hardware sur le capteur. Mais aussi du software. Beaucoup. Quand l'autofocus Nikon (testé par pas mal de reviewers, certes pas bons photographes pour la plupart, mais bons testeurs par ailleurs) se plante sur la reconnaissance du sujet à focaliser (et se concentre sur l'arrière-plan), c'est pas un problème de hardware, ou de retard technologique vis-à-vis de Sony niveau capteur/collimateur autofocus, mais de software sur l'intelligence de l'AF.

Nikon a partiellement corrigé le tir avec le v2.00. C'est un signe positif. Nikon, comme Canon, va de toute façon faire des MAJ pendant ses premières générations pour se bonifier au fil du temps.

Donc je ne pense pas que Sony soit un élément trop limitant pour Nikon pour corriger son autofocus (qui est certes pas mal sur plein de points, mais loin d'être parfait).

(Sans parler de l'UX/UI, qui est pas forcément ouf pour les habitués du reflex avec l'AF 3D dont l'ergonomie était parfaite.)

Citer
Nikon aura donc toujours un handicap technologique côté boîtier à compenser par
  • Une meilleure ergonomie
  • De meilleurs objectifs
  • une meilleure politique commerciale
Pour les deux premiers points pas de problème, Nikon sait faire.
Le hic c'est que le dernier point de la liste n'a jamais été le point fort de Nikon...
Oui... mais non.

Tu confonds politique commerciale, et politique commerciale pour le grand public.

1/ Nikon a encore le NPS, et que je sache seul Canon joue dans la même cour.
2/ Nikon a de beaux contrats avec les agences, et Sony rame probablement pour grapiller des PDM.
3/ Nikon a toujours été très bien implanté en magasins, jamais moins bien que Sony.

Les 1/ et 2/ sont des exemples de pourquoi je disais que le marché de la photo est par essence inerte.

En revanche, pour le grand public qui lit des blogs technophiles (qui furent longtemps très pro-Sony, avant l'arrivée de Canikon), c'est clair que Nikon semble en retard. Mais c'est une niche.

La réalité, c'est que le gros des photographes en plein format est équipé en reflex Canon ou Nikon, avec un peu de Sony (de plus en plus). Ce n'est pas parce que Sony vend plus de FF cette année (ou celle d'avant) qu'ils sont devant en PDM en parc installé. (Même si j'ai aucun doute sur leur potentiel de progression.)

Or, quand on a un gros parc, on choisit très différemment de quand on a 2 optiques, 1 boîtier et qu'on en fait pour le plaisir. On limite la casse à chaque sortie. C'est sur cette inertie que Canon et Nikon jouent, parce qu'elle permet une transition en douceur vers le ML.

(Et sortir un Z8 à 61MPx++ (ou un Rs à 80MPx) va permettre de vraiment pénétrer le marché du studio avec les ML. Studios encore massivement équipés en canikon.)

EDIT : qu'on soit d'accord, j'aime beaucoup Sony et ce qu'ils ont apporté au marché de la photo. Mais il s'agirait de ne pas comparer l'incomparable, par exemple un A9 II à 4500 balles et un Z6 qui tombe sous les 2000 en kit...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 03 Déc, 2019, 17:20:41 pm
"Que" à 12 images/sec., il est vrai qu'on regarde des données auxquelles on aurait jamais pensé avant. Même mes danseurs ne se déplacent pas aussi vite :)
Je parle de la vidéo dans le viseur.
Certains trouvent que cela saccade.
Avant de déclenchger, on suit le sujet dans le viseur en mode vidéo 60i/s.
A partir du moment où on enfonce le déclencheur, le viseur se contente d'afficher les images réalisées à la cadence de 12i/s.
On passe donc brutalement d'une séquence visionnée à 60 i/s à une séquence visionnée à 12 i/s et cela donne une impression de vidéo saccadé.
Personnellement cela ne me gène pas trop mais il est vrai qu'au début ça surprend.
https://youtu.be/NZwO6kT5ioQ
J'ai capturé la séquence et en parallèle je filmais au D850 à 60 i/s.
On perçoit assez bien l'effet saccadé au moment du déclenchement.

Ci-joint la photo du dispositif que j'ai utilisé.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 03 Déc, 2019, 17:27:12 pm
EDIT : seul l'A9/A9II sont à 20fps. L'A7III est à 10 fps. Le Z6 fait mieux (en burst), sans parler du XQD pour le vidage du buffer. Donc non, Sony ne fait pas mieux en rafale sur le segment des boîtiers à 2k€ en prix de lancement. ;)
Comme dit précédemment, je parle de la vidéo qu'on voit dans le viseur quand on déclenche en rafale.

Sur le Z6, à 12i/s, le viseur affiche au fur et à mesure les images qu'on vient de prendre.
On passe donc de 60 i/s à 12i/s et ça se remarque.

Sur les Sony, tant qu'on reste à des rafales de 11 ou 12 i/s la vidéo dans le viseur continue parait-il à afficher du 60 i/s et ce n'est que lorsqu'on passe à une rafale de 20i/s que la vidéo du viseur passe elle aussi à 20 i/s.
C'est ce que j'ai lu, mais je n'ai pas eu l'occasion de le vérifier moi-même, alors que pour le Z6 j'ai enregistré plusieurs fois ce qui se passe dans le viseur via la sortie HDMI.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 03 Déc, 2019, 17:34:42 pm
Au temps pour moi, dans ce cas.

(Pour l'A9, le gros apport de Sony en visée c'est d'avoir zéro blackout. C'est une belle avancée technologique, utile en photo de sport. Je ne sais pas si l'A7 III en bénéficie.)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 03 Déc, 2019, 17:38:35 pm
En matière de capteurs, Sony ne fournit pas à Nikon ses flagship perso (par ex. celui de l'A9). Mais cela ne veut pas dire que Nikon n'a aucune expertise ou ne peut pas customiser des capteurs produits par Sony. (Il me semble que plusieurs flagships récents Nikon n'avaient pas de capteur Sony.)
Tous les reflex Nikon récents ont des capteurs Sony.
Nikon a travaillé avec Toshiba pour des APS-C il y a presque dix ans, mais la fonderie Toshiba a été rachetée par Sony.
Nikon a eu aussi un capteur Renesas, mais ce fondeur a lui aussi disparu.
On a cru naguère que Nikon allait s'allier avec TowerJazz, mais c'est Panasonic qui a absorbé ce fondeur l'an dernier et qui est en train de le revendre à un groupe chinois.

Le problème c'est que le capteur inclut aussi forcément le convertisseur analogique/numérique, car cette opération est désormais complètement intriquée au capteur.
C'est à ce niveau que le capteur du Z ne peut pas à la fois transmettre 60 trames HD au capteur tout en prenant une douzaine de photos plein format en RAW, alors que le capteur du A9 et celui du A7 IV peuvent semble-t-il le faire.

Les capteurs organiques poussent encore plus loin l'intégration du convertisseur A/D et Nikon ne maîtrise rien par rapport à ce type d'intégration.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 03 Déc, 2019, 17:42:00 pm
Tu confonds politique commerciale, et politique commerciale pour le grand public.
Oui, j'aurais dû préciser que je parlais de la politique commerciale tournée vers le grand public, celle qui permet de vendre plusieurs millions d'unités par an et qui représente forcément plus de 80% du chiffre d'affaire.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 03 Déc, 2019, 19:23:10 pm
Oui, j'aurais dû préciser que je parlais de la politique commerciale tournée vers le grand public, celle qui permet de vendre plusieurs millions d'unités par an et qui représente forcément plus de 80% du chiffre d'affaire.
Y compris en haut de gamme plein format, pour les monoblocs, pour les gros téléobjectifs, etc. ?

Le haut de gamme / le segment à forte VA, c'est la seule chose qui ne régresse pas trop en volume. Donc c'est probablement là où ça finira par se jouer.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sirakuse le 04 Déc, 2019, 08:31:28 am
Ca fait plusieurs pages que je n'intervient pas ou plus, histoire de prendre du recul et je vous avoue que les echanges me paraissent bien tendus ou febriles...

Accuser le post initial de dénigrement me semble un peu fort désolé. C'etait assez factuel et corrobore la situation que remonte nikon (j'ai lu le communiqué).

Soit on peut discuter librement des hybrides / reflex sans occulter certaines interrogations légitimes (sans forcement les rejeter en evoquant de l'aigreur ou de la nostalgie) même si ca égratigne parfois la marque soit on ferme le sujet et chacun restera sur sa section...

Nikonpassion a su jusqu'ici rester méga ouvert... ca serait bien que ca continue.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 04 Déc, 2019, 08:43:09 am
Y compris en haut de gamme plein format, pour les monoblocs, pour les gros téléobjectifs, etc. ?
Plus des 2/3 des boîtiers à un chiffre et des gros téléobjectifs sont achetés par des amateurs. Cela m'a été confirmé il y a déjà plusieurs années par le plus gros revendeur Nikon en France.

Très peu de professionnels ont les moyens d'acheter des boitiers et des objectifs à plus de 5000€ HT.

Je connais des professionnels de la photo d'équitation, accrédités pour les compétitions internationales dans toute l'Europe et qui pourtant ne peuvent acheter leur matos qu'en occasion, grâce aux amateurs fortunés qui renouvellent souvent leur matos juste pour le plaisir de posséder le dernier modèle.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 04 Déc, 2019, 09:13:16 am
Accuser le post initial de dénigrement me semble un peu fort désolé. C'etait assez factuel et corrobore la situation que remonte nikon (j'ai lu le communiqué).

Nikonpassion a su jusqu'ici rester méga ouvert... ca serait bien que ca continue.
Connaissant l’historique de l’auteur du post, le sous entendu était évident.

Je pense toutefois que NP sait rester ouvert, d’ailleurs vous remarquerez qu’aucun message n’a été censuré, ce que je trouve très bien d’ailleurs. Plusieurs autres débats sont en cours ces jours-ci et je suis le premier à trouver cela bien.

La tenue des échanges, quant à elle, est celle des forums, parler par l’intermédiaire d’un clavier n’aide pas toujours à se comprendre aisément.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 04 Déc, 2019, 10:29:07 am
Connaissant l’historique de l’auteur du post, le sous entendu était évident.

Je pense toutefois que NP sait rester ouvert, d’ailleurs vous remarquerez qu’aucun message n’a été censuré, ce que je trouve très bien d’ailleurs. Plusieurs autres débats sont en cours ces jours-ci et je suis le premier à trouver cela bien.

.../...

Citer
Connaissant l’historique de l’auteur du post, le sous entendu était évident.

"L'historique de l'auteur" est une formulation hasardeuse, et chargée en soi de sous-entendus, laissant accroire que ce fil a été ouvert dans un but malveillant ; ce qui est totalement faux.

Le but d'un forum, quel qu'il soit, est d'échanger des informations entre ses membres. Communiquer sur la situation actuelle, et les projets d'évolution de Nikon, me semble un sujet suffisamment intéressant pour tous les membres de ce forum qui se préoccupent de leur marque favorite ; ce qui est mon cas au demeurant. Quand les éléments de l'information proviennent du fabricant lui-même, ils me semblent être dignes de crédit, et ne faire l'objet d'aucun sous-entendu ou présupposé quelconque. Qu'ils fassent l'objet de commentaires, dans le contexte actuel du marché de la photo, est une réaction normale reflétant les préoccupations de chacun pour l'avenir de celui-ci, et ipso facto de ses futurs choix de matériel.

Citer
Je pense toutefois que NP sait rester ouvert, d’ailleurs vous remarquerez qu’aucun message n’a été censuré, ce que je trouve très bien d’ailleurs. Plusieurs autres débats sont en cours ces jours-ci et je suis le premier à trouver cela bien.

C'est une bonne chose qu'Anastasie ait laissé ses ciseaux dans le tiroir.
 :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 04 Déc, 2019, 11:28:33 am
On peut polémiquer pendant des pages, cela ne changera rien.
Si je me suis permis cette remarque c'est aussi par ce que tu as écrit ceci il y a peu :

"Il est de bon ton de surfer sur la nouvelle vague hybride, l'esprit mercantile n'est jamais loin dans ces opérations. On constate que le succès réel n'est pas à la hauteur du succès proclamé, malgré les hérauts annonciateurs d'une révolution hybride, laquelle a débuté il y a plus de 10 ans !"

Or je ne suis pas d'accord pour dire que l'hybride ne rencontre pas le succès. Et comme je prends pour moi le terme de "héraut", à la connotation négative,je réagis, c'est dans ma nature.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: declic10l le 04 Déc, 2019, 11:37:23 am
Connaissant l’historique de l’auteur du post, le sous entendu était évident.

Je pense toutefois que NP sait rester ouvert, d’ailleurs vous remarquerez qu’aucun message n’a été censuré, ce que je trouve très bien d’ailleurs. Plusieurs autres débats sont en cours ces jours-ci et je suis le premier à trouver cela bien.

La tenue des échanges, quant à elle, est celle des forums, parler par l’intermédiaire d’un clavier n’aide pas toujours à se comprendre aisément.
Je trouves quand même que les gens sur ce forum sont dans la majorité corrects, contrairement à d'autres
forums que je consulte et qui sont nettement plus polémiques!
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 04 Déc, 2019, 11:43:52 am
Plus des 2/3 des boîtiers à un chiffre et des gros téléobjectifs sont achetés par des amateurs. Cela m'a été confirmé il y a déjà plusieurs années par le plus gros revendeur Nikon en France.

Très peu de professionnels ont les moyens d'acheter des boitiers et des objectifs à plus de 5000€ HT.

Je connais des professionnels de la photo d'équitation, accrédités pour les compétitions internationales dans toute l'Europe et qui pourtant ne peuvent acheter leur matos qu'en occasion, grâce aux amateurs fortunés qui renouvellent souvent leur matos juste pour le plaisir de posséder le dernier modèle.

Ça ne m'étonne pas. Pour avoir fait des stages avec des photographes pros ou discuté lors de plusieurs festivals photos ils sont loins d'avoir le dernier boitier et objectifs à la mode.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 04 Déc, 2019, 11:55:05 am
Je trouves quand même que les gens sur ce forum sont dans la majorité corrects, contrairement à d'autres
forums que je consulte et qui sont nettement plus polémiques!
Chassimages, ça compte pas.  =D

(Je crois que c'est le seul forum de matos que je connaisse où l'ambiance m'a tellement rebuté que je n'y suis jamais allé. Et pourtant, je tolère bien les climats polémiques et anxiogènes.)

@tonton-bruno : je ne savais pas. Merci de l'information. :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 04 Déc, 2019, 13:35:32 pm
Toujours selon Nikon soi-même, les boîtiers Z n'ont pas rencontré le succès escompté ; je ne vois pas l'intérêt, de leur part,de publier cette information si cela était le contraire.

L'hybride a fait sa place, au fil des 10 années écoulées, et a ses adeptes.

Donc, la seule nouveauté, c'est l'arrivée sur le marché des hybrides des leaders du reflex, Canon et Nikon.

Le succès ne se construira pas sur des arguments d'autorité, mais sur la valeur intrinsèque du matériel proposé au regard de la concurrence déjà bien installée. Ce sera le plus difficile, mais un fabricant averti et historique comme Nikon devrait surmonter les difficultés du  moment.

Personnellement, je trouverais aventureux de tout miser sur l'hybride, et de laisser en carafe les utilisateurs de reflex ; les rumeurs sur un successeur au D750, avec les spécifications supposées, donneraient à penser le contraire.
Le reflex continue son petit bonhomme de chemin si l'on regarde les statistiques d'un site très connu, fréquenté par Nikon Passion. C'est à prendre comme une vision fragmentaire, mais bien réelle, dans le monde des passionnés...

(https://i.postimg.cc/8C9XVgMH/Top-5-Nikon.jpg)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 04 Déc, 2019, 14:09:09 pm
Personnellement, je trouverais aventureux de tout miser sur l'hybride, et de laisser en carafe les utilisateurs de reflex ; les rumeurs sur un successeur au D750, avec les spécifications supposées, donneraient à penser le contraire.
Je pense qu'il est très facile pour Nikon de sortir le D760 qui reprendrait les principales caractéristiques du D750 sans trop d'investissement, mais est-ce vraiment utile si sont prix est aussi élèvé qu'un Z6 ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 04 Déc, 2019, 14:10:19 pm
Toujours selon Nikon soi-même, les boîtiers Z n'ont pas rencontré le succès escompté
Tu donnes une vision biaisée des rapports que tu n'as peut-être pas téléchargé ni lu en entier.

Nikon dit surtout que ce sont les reflex qui ont vu leurs ventes s'effondrer cette année.
Cela fait 3 fois que je te le dis mais visiblement tu ne veux pas l'entendre.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: saulire le 04 Déc, 2019, 14:45:51 pm
Bonjour
Je suis ce fil depuis le début. :)
Je me situe dans la catégorie amateur avertit.
Pour moi à aujourd'hui Nikon et Canon ont du retard dans l'hybride.  :)
Il faudra sans doute attendre la 2 ème ou 3 ème génération pour le combler.  ;)
Aujourd'hui équipé de réflex D4S, et D500 ces boitiers répondent largement à mon attente pour l'animalier.
Pour le reste paysage ... je passerais sans doute à l'hybride dans quelques années, mais la perte financière liée à la revente de mes objectifs, ne me pousse pas à la migration pour l'instant.
En conclusion, il me semble que les réflex sont arrivés à maturité, ce qui n'est pas le cas des hybrides chez Canon et Nikon.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 04 Déc, 2019, 14:51:19 pm
En conclusion, il me semble que les réflex sont arrivés à maturité
Effectivement, comme le F6 pour l'argentique. :lol:
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 04 Déc, 2019, 17:15:56 pm
Tu donnes une vision biaisée des rapports que tu n'as peut-être pas téléchargé ni lu en entier.

Nikon dit surtout que ce sont les reflex qui ont vu leurs ventes s'effondrer cette année.
Cela fait 3 fois que je te le dis mais visiblement tu ne veux pas l'entendre.

Dire ceci : "Toujours selon Nikon soi-même, les boîtiers Z n'ont pas rencontré le succès escompté"
Et que par là même, c'est une déception pour Nikon.
Empêche-t-il cela ? " les reflex qui ont vu leurs ventes s'effondrer cette année."
Évidemment non, ce sont deux constatations qui ont eu l'une et l'autre des conséquences financières pour l'entreprise.
Le rapport fait état de deux problèmes qui trouvent leur origine, pour le premier du fait de la concurrence dans ce secteur,et pour le second en raison d'un recul du marché de la photo.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 05 Déc, 2019, 08:16:48 am
Dire ceci : "Toujours selon Nikon soi-même, les boîtiers Z n'ont pas rencontré le succès escompté"
Et que par là même, c'est une déception pour Nikon.
Empêche-t-il cela ? " les reflex qui ont vu leurs ventes s'effondrer cette année."
Évidemment non, ce sont deux constatations qui ont eu l'une et l'autre des conséquences financières pour l'entreprise.
Le rapport fait état de deux problèmes qui trouvent leur origine, pour le premier du fait de la concurrence dans ce secteur,et pour le second en raison d'un recul du marché de la photo.
Et donc la réponse coule de source: il faut mettre toutes ses forces sur le segment résiduel porteur: le ML, et oublier le système qui appartient désormais au passé et qui n'intéressera plus que les collectionneurs de vieilles technologies fabriquées en petite séries à des prix exorbitants par des boîtes minuscules qui vivotent: boîtiers reflex, photo argentique, disques vinyle, amplis à tubes...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 05 Déc, 2019, 10:26:33 am
Pas mieux que tonton-bruno.

Le reflex est arrivé à ses limites physiques. On le voit avec la taille/couverture autofocus. Limitée par le miroir/la cage reflex. Et le tirage optique, qui est un peu limitant comparé à celui des montures Z/RF.

Le reflex est en outre massivement distribué, l'occasion est quasi saturée, les prix très bas. Acheter du matos reflex en neuf n'est guère intéressant.

Alors que le mirrorless, lui, est assez neuf, et encourage bien plus d'achats. Sans parler du fait que les ventes de ML ne baissent guère depuis cinq ans, contrairement à celles du reflex. Il semble donc évident pour Canikon d'aller à fond sur ce segment : c'est là où il y a le plus d'acheteurs, et le plus de chiffre à se faire par acheteur.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 05 Déc, 2019, 14:18:06 pm
Un autre son de cloche, chez Tom Hogan
http://dslrbodies.com/newsviews/nikon-2019-news/november-2019-nikon-canon/internet-declares-sony-the.html

Notamment:
"Again, this is in Japan only, and with a slightly non-representative store sampling that can be gamed by manufacturers."
"everyone seems to forget when [Sony] were losing market share when they were making their own transition from DSLR to mirrorless"
"Even if you believe that there’s “safety in numbers,” the numbers currently say you’re safe buying into Canikony full frame."

Bref, méfiance sur les jugements à l'emporte-pièce. (Moi le premier.)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 05 Déc, 2019, 14:41:46 pm
On est à la limite de l'incantatoire et de l'art divinatoire !
Les hybrides existent depuis plus d'une décennie, cette évidence tourne à la tautologie à force de le répéter. Les smartphones grignotent le monde de la photo, tous secteurs confondus, encore une tautologie !
Dire que les hybrides seront les fossoyeurs des reflexs, c'est aller un peu vite. Dans le même esprit, les augures pourraient tout aussi bien déclarer que les fabricants de smartphones vont mettre tout le monde d'accord, avec leurs avancées technologiques à marche forcée !
Il resterait alors un marché de niches à se partager, et il sera dicté par le choix des utilisateurs, c'est tout de même lui qui paye.
Laisser entendre qu'il ne faut plus acheter de reflex, revient à dire que les revendeurs n'ont plus qu'à retirer les reflexs de leurs rayonnages pour raison d'obsolescence ; cela va sûrement leur faire plaisir !
Un peu de recul et d'objectivité permettraient de mettre en perspective la conjugaison de plusieurs effets :
- Celui des avancées technologiques des iphones et smartphones sur l'ensemble des appareils photo.
- L'impact des hybrides des constructeurs historiques, sur les nouveaux arrivants.
- La position attentiste de nombreux utilisateurs qui préfèrent conserver leur matériel actuel, et réserver leur décision en fonction des produits qui seront proposés dans un proche avenir.
- Enfin, ceux qui considèrent que leur équipement est en parfaite adéquation avec leurs besoins, et qui restent indifférents aux "nouvelles tendances".
- Sans oublier que la mise sur le marché de l'occasion, de façon massive, des appareils reflexs "obsolescents" et de leurs objectifs, donc à des prix très attractifs, sera une aubaine pour certains, mais pas pour le marché du "neuf" !
Au-delà de l'entre-soi, il peut être intéressant de connaître les avis extérieurs, je vous propose donc un peu de lecture d'où il ressort des opinions assez partagées :
https://photographylife.com/is-the-dslr-market-already-dead
 :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 05 Déc, 2019, 15:49:02 pm

Au-delà de l'entre-soi, il peut être intéressant de connaître les avis extérieurs, je vous propose donc un peu de lecture d'où il ressort des opinions assez partagées :
https://photographylife.com/is-the-dslr-market-already-dead
 :)

Je veux pas dénigrer mais manifestement ce monsieur n'a jamais essayé un Z6 ou 7 avec une bague FTZ pour parler d'un ralentissement de son optique F.

Je veux bien accepter qu'un photographe spécialisé en sport tel que foot ou sport de groupe rapide en salle avec un D5 trouve les Z en suivi 3D moins performant.

Mais comparé à un D750 et parler d’imprécision de la bague FTZ montre clairement que le monsieur parle de quelque chose qu'il ne connait pas.

Il parle de l'inadéquation du Z7 sans poignée  avec un 600MM. Manifestement il n'a ni l'un ni l'autre.
Moi j'ai un Z7 et un 600mm F4.

voici le Z7 et le 600:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2018/09/29/20180929154431-1d2c0635-la.jpg)

et maintenant le D5 et le 600:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2018/05/10/20180510131425-39fc3ff9-la.jpg)

Et bien cela ne change strictement rien niveau ergonomie avec un 600mm. C'est le genre d'optique qui est toujours  montée sur un trépied ou monopode avec tête pendulaire. Le point d'équilibre sur la tête pendulaire est réglé en fonction du poids de l'optique et du boitier.
 Ce qui fait qu'il n'y a aucune tentions ou déséquilibre même avec un boitier léger.

Avec un 600mm F4 ce n'est pas le boitier qui tient l'optique mais l'inverse même sans trépied et ce avec un D5 ou un Z7. Et entre un Z7 et un D750 comme le monsieur la différence est insignifiante. Même avec un grip, il faut tenir le 600 et pas le boitier donc le grip n'a quasi aucune utilité. 

Il parle aussi de la solidité comme un tank des D4/ D5
Et bien la plupart de mes D3s, D4, D4s D5 ont eu besoin d'un révision au alentour de 100.000 déclenchements lié à des dérèglements et deux ont eu une révision de la chambre qui à la longue était faussée, le poids du boitier et des optiques fini par faire bouger la baïonnette. Réparation coûteuse.
Et je ne parle même pas des crasses dans le viseur qu'il est impossible d'enlever sur mes D à un chiffre. Alors que là aucune crasse dans le viseur du Z7. 
Un de mes Z7 a lui plus de 125.000 déclenchements et aucun déréglage. Un reflex est plus sensible à de petits déréglages mécaniques.

Tout cela pour dire qu'il y a beaucoup d'avis dirigés en fonction de ce que l'auteur veux faire passer, dans les faits, c'est pas aussi évident.






Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 05 Déc, 2019, 16:23:37 pm
Il y a un bon article sur le même site (Photography Life) pâr un gars qui a le Z7 depuis un an et qui fait un bilan que je trouve juste et honnête.

https://photographylife.com/one-year-with-nikon-z
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 05 Déc, 2019, 16:31:16 pm
Il y a un bon article sur le même site (Photography Life) pâr un gars qui a le Z7 depuis un an et qui fait un bilan que je trouve juste et honnête.

https://photographylife.com/one-year-with-nikon-z

En effet compte rendu extrêmement juste.

Et je rejoint son avis Nikon à des optiques Z incroyablement meilleures et le 24-70 F2.8 est vraiment incroyable. Reste des améliorations à aller chercher du côté de Sony ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 05 Déc, 2019, 16:50:43 pm


.../... Reste des améliorations à aller chercher du côté de Sony ;)

C'est une partie du problème, et elle est importante !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 05 Déc, 2019, 17:40:05 pm
Je veux pas dénigrer mais manifestement ce monsieur n'a jamais essayé un Z6 ou 7 avec une bague FTZ pour parler d'un ralentissement de son optique F.

https://photographylife.com/reviews/nikon-z7/3
Citer
Again, I’ll emphasize that these issues are not going to ruin your day-to-day photography. The autofocus performance from the FTZ adapter is not vastly worse; it’s just a step down. You can still get plenty of good photos from adapted lenses, generally without focusing issues at all. But if you tend to push against the boundaries of the Z7’s focus system anyway, you’ll run into problems sooner when you adapt a lens.

 :rolleyes:
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Serge M le 05 Déc, 2019, 18:56:29 pm
Pierock :  Bonsoir Serge.  Je ne l'ai pas acheté pour la vidéo 70x300 .

Bonsoir,

Pierock, désolé j'avais oublié de te remercier pour ta  réponse.

De mon côté pour mon utilisation j'utilise effectivement différentes optiques et souvent des téléobjectifs, il est vrai que pour matcher tout ça ce n'est pas toujours évident !

Serge
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 06 Déc, 2019, 05:37:43 am
Pas de problème ... j'espère que tu te régales en montagne.  ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: orglop450 le 06 Déc, 2019, 22:17:54 pm
Bonsoir,

Il y a un bon article sur le même site (Photography Life) pâr un gars qui a le Z7 depuis un an et qui fait un bilan que je trouve juste et honnête.

https://photographylife.com/one-year-with-nikon-z

Merci pour le lien, j'ai trouvé cet avis très instructif et intéressant. Le Nikon Z7 n'est pas le meilleur partout, cela ne me choque pas. Voir là où on est moins bon doit d'abord motiver pour chercher à combler d'abord son retard puis éventuellement à passer devant. Le + important pour moi étant de répondre à une attente des utilisateurs. L'amélioration de l'AF-C semble constituer une vraie attente, en tout cas de mon point de vue (je ne suis pas utilisateur d'un Z) c'est "le" truc qui me semble à prioriser.

Bien cordialement
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: thierry95 le 07 Déc, 2019, 09:49:05 am
Pour le moment je n'obtiens pas des résultats aussi concluants avec mon Z7 qu'avec mon D850 sur les photos de sujets de petites dimensions en mouvement rapide.
Le taux de déchet est nettement supérieure.

Il existe un décalage temporel entre ce que l'on voit sur l'afficheur et la réalité.

Sur un sujet rapide , par exemple évoluant à 100 Km/h soit environ 28 m/s un décalage de 0,05 sec pourrait se traduire par un écart de position de plus d'un mètre.

Je m'interroge sur la façon dont cela peut influencer la mise au point sur la photo puisqu' il y a un traitement d'image supplémentaire et donc si les algorithmes des Z peuvent ou non être aussi performants que ceux des reflex pour anticiper la mise au point .

Autrement dit est ce que du fait de leur conception même les Z sont forcément nettement moins performants que des Reflex sur des photos d'actions ?
(évidemment à "processeur" équivalent)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 07 Déc, 2019, 10:47:14 am

Il existe un décalage temporel entre ce que l'on voit sur l'afficheur et la réalité.

Sur un sujet rapide , par exemple évoluant à 100 Km/h soit environ 28 m/s un décalage de 0,05 sec pourrait se traduire par un écart de position de plus d'un mètre.



C'est un sujet que je ne comprends pas. Je viens encore de regarder une vidéo d'un décompte vidéo en ouvrant les deux yeux. Un sur l'extérieur, un sur le viseur, je discerne aucun décalage temporel. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas mais pour moi il est indiscernable.

Ensuite quand je fais des photos, je n'ouvre pas les deux yeux mais ne regarde que le viseur et donc même si il y a un micro décalage il n'a aucune influence vu que je déclenche en fonction de ce que je vois défiler dans le viseur et c'est ce qui est vu dans le viseur qui sera photographié vu que c'est l'image du capteur à 60i/s.
Le reflex a lui aussi un temps de délais au moment ou tu déclenches il doit relever le miroir.

Le seul cas ou il y pourrait y avoir un décalage sur sujet très rapide c'est si tu regardes en vrai et tu déclenches sans regarder dans le viseur.

La seule chose qui donne une impression de ralenti (il n'est que visuel) c'est sur les photos en rafales rapide ou l'affichage dans le viseur devient saccadé. Et c'est là encore ou Sony fait bien mieux. 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 08 Déc, 2019, 13:01:00 pm
Pour le moment je n'obtiens pas des résultats aussi concluants avec mon Z7 qu'avec mon D850 sur les photos de sujets de petites dimensions en mouvement rapide.
Le taux de déchet est nettement supérieure.

Il existe un décalage temporel entre ce que l'on voit sur l'afficheur et la réalité.

Sur un sujet rapide , par exemple évoluant à 100 Km/h soit environ 28 m/s un décalage de 0,05 sec pourrait se traduire par un écart de position de plus d'un mètre.

Je m'interroge sur la façon dont cela peut influencer la mise au point sur la photo puisqu' il y a un traitement d'image supplémentaire et donc si les algorithmes des Z peuvent ou non être aussi performants que ceux des reflex pour anticiper la mise au point .

Autrement dit est ce que du fait de leur conception même les Z sont forcément nettement moins performants que des Reflex sur des photos d'actions ?
(évidemment à "processeur" équivalent)


C'est un problème souvent évoqué, et qui correspond bien à une réalité ; seul Sony avec son A9 a de très bons résultats dans ce domaine.
J'ai visionné une vidéo supposée démontrer que le Z6 est taillé pour la photo de sport, j'avoue ne pas avoir été convaincu.  Le sujet pris pour exemple, un concours de sauts d'obstacles, ce n'est pas représentatif dans ce domaine ; le fait d'être assez proche, le cheval avec sa cavalière sont des sujets imposants, et la vitesse est très modérée. Il aurait été plus intéressant de voir une course de lévriers sur un cynodrome, par exemple. La deuxième partie de la vidéo, proposant une prise de vues en rafale sur un sujet fixe, nous montre que le suivi peut être opérationnel, sous certaines conditions, mais il aurait été intéressant de voir la tête du personnage à 100% ; malgré tout, cela n'est pas représentatif des conditions d'un reportage sportif.
Nous verrons assez rapidement combien de photographes vont s'aventurer à faire ce type de reportage avec le Z6.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: tytram le 08 Déc, 2019, 13:14:46 pm
Nous verrons assez rapidement combien de photographes vont s'aventurer à faire ce type de reportage avec le Z6.

Ce que je vois, c'est que les détracteurs des Nikon Z font eux-mêmes la démonstration que les Reflex ne restent compétitifs que sur une utilisation ultra-pointue en photo sportive. En bref, un coin de niche...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 08 Déc, 2019, 13:51:14 pm
Ce que je vois, c'est que les détracteurs des Nikon Z font eux-mêmes la démonstration que les Reflex ne restent compétitifs que sur une utilisation ultra-pointue en photo sportive. En bref, un coin de niche...
Assez d'accord. Même si je suis précisément dans cette niche, hélas.

J'aimerais ne faire que du paysage et du portrait posé (auquel cas j'aurais déjà switché).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 08 Déc, 2019, 13:54:35 pm
Ce que je vois, c'est que les détracteurs des Nikon Z font eux-mêmes la démonstration que les Reflex ne restent compétitifs que sur une utilisation ultra-pointue en photo sportive. En bref, un coin de niche...

Est-ce qu'un reflex ne serait pas capable de prendre des photos "non sportives" ? Il serait temps que nous nous en rendions compte  ::)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Blopinou le 08 Déc, 2019, 14:13:52 pm
Du coup la phrase en citation dit bien "compétitif".....
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sirakuse le 08 Déc, 2019, 17:37:15 pm
Ce que je vois, c'est que les détracteurs des Nikon Z font eux-mêmes la démonstration que les Reflex ne restent compétitifs que sur une utilisation ultra-pointue en photo sportive. En bref, un coin de niche...

Détracteur ? Il ne s'agit pas d'une guerre quand même ? On s'est vachement éloigné du sujet initial...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: declic10l le 08 Déc, 2019, 18:12:09 pm
C'est vrai que l'on s'éloigne du sujet, on devrait revenir aux vrais raisons que l'on passe du
reflex à l'hybride!
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 08 Déc, 2019, 18:30:14 pm
Est-ce qu'un reflex ne serait pas capable de prendre des photos "non sportives" ? Il serait temps que nous nous en rendions compte  ::)
Lorsque j'ai commencé la photo, il y a pratiquement 50 ans il était également possible de faire de la photo sportive sans autofocus, avec impossibilité de voir le résultat avant le passage sous l'agrandisseur, aujourd'hui nous sommes des enfants gâtés... ;/ ;/ ;/
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 08 Déc, 2019, 20:31:02 pm
Souvenirs, souvenirs...cela ne nous rajeunit pas !
Nous faisions surtout confiance à notre pratique pour nous adapter au style de photos que nous allions prendre, et les automatismes c'est nous qui les possédions.
 ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 09 Déc, 2019, 14:25:44 pm
Lorsque j'ai commencé la photo, il y a pratiquement 50 ans il était également possible de faire de la photo sportive sans autofocus, avec impossibilité de voir le résultat avant le passage sous l'agrandisseur, aujourd'hui nous sommes des enfants gâtés... ;/ ;/ ;/
Pour le coup, certaines photos sportives aujourd'hui auraient été impossibles à prendre il y a cinquante ans. (Rien que toutes celles où je suis à 6400/12800 ISO parce que je peux pas faire autrement.)

Sans parler de l'inexistance, à l'époque, des optiques adaptées (UGA notamment). Du coût de la pelloche.

Une autre différence majeure entre il y a cinquante ans et maintenant, c'est qu'avec les efforts déployés pour réaliser une photo il y a cinquante ans, on peut en sortir des dizaines aujourd'hui de qualité similaire.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 12 Déc, 2019, 10:17:40 am
On en parle de plus en plus...
Le Z9 sera peut-être le ML que certains souhaitaient :
NR : ".../... le Nikon Z9 devrait être un système plein cadre haut de gamme avec deux emplacements pour cartes, un AF amélioré et des modes de prise de vue comparables à ceux du Nikon D5."

On l'a déjà évoqué, c'est vrai, mais un AF amélioré et deux emplacements pour les cartes pourraient convaincre les plus sceptiques, pour peu qu'il ne soit pas survitaminé !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: jerome B le 12 Déc, 2019, 13:01:37 pm
Z9?
et le Z8, il est passé où? ::)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: claudenikon le 12 Déc, 2019, 13:47:35 pm
Bonne question  =D
Z9?
et le Z8, il est passé où? ::)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 12 Déc, 2019, 14:49:29 pm
Le Z9 serait conçu dans l'esprit d'un D5 sans miroir, lequel a un capteur d'un peu plus de 20 Mpx, nous sommes loin, très loin d'un hypothétique Z8 de 61 Mpx.
Ceci étant, la venue, dans un avenir plus ou moins proche, de l'un et, ou, de l'autre est vraisemblable. Je suis enclin à penser que le Z9 pourrait arriver pour les Jeux olympiques...
Wait and see ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 12 Déc, 2019, 18:45:51 pm
Rien vu sur un éventuel Z9 sur les sites "fiables" de fuites. Il y a juste une probabilité forte que Nikon ait réfléchi à un Z avec un capteur d'une résolution proche de celle de l'A7R IV. Et encore... Sony ne livre plus ses capteurs, ce qui a donné un D850 à 45MPx (contre 42 et quelques pour l'A7R II et III).

La vérité, c'est qu'on en sait rien, et les sites de fuites ("rumors") ne semblent pas avoir beaucoup plus à nous livrer.

Plutôt que de sortir un Z9 (concurrencer un D5, bon courage...), il serait bon que Nikon pousse à fond ses optiques, et pourquoi pas rafraîchisse leurs Z6 et Z7 pour la kina 2020. Vu que Nikon a souvent un rythme de sortie de 2 ans entre deux générations (exception faite du D750), ça serait plus logique. Les Z6 et Z7 peuvent encore progresser (notamment sur l'autofocus vs celui des reflex, pas forcément meilleur sur 100% des situations, ou le blackout).

J'ai pas l'impression que Canikon aient prévu un mirrorless flagship pro monobloc (ou équivalent) pour les JO 2020. Ils se concentrent sur la base : D6 et 1Dx III.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 12 Déc, 2019, 19:01:18 pm
Si le D6 a une monture Z, la stabilisation capteur et 2 expeed6 ... il se peut qu'il soit dual mode Optique et EVF via un liveview performant.

Pour faire un Z9, il n'aurait qu'à remplacer l'OVF par un EVF en visée et mettre une nouvelle poignée amovible qui pourrait servir sur d'autres boitiers Z
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 12 Déc, 2019, 19:06:31 pm
Le D6 aura une monture F.
Sa dénomination l'indique assez, et toutes les photos de la bête publiées par Nikon le montrent bien.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 12 Déc, 2019, 19:23:19 pm
Rien vu sur un éventuel Z9 sur les sites "fiables" de fuites. Il y a juste une probabilité forte que Nikon ait réfléchi à un Z avec un capteur d'une résolution proche de celle de l'A7R IV. Et encore... Sony ne livre plus ses capteurs, ce qui a donné un D850 à 45MPx (contre 42 et quelques pour l'A7R II et III).


Une piste parmi d'autres "fiables de fuites" : https://cutt.ly/Xe6eEEf

Ce qui serait surprenant, pour un boîtier pro polyvalent, ce serait de lui voir attribuer un capteur de 61 Mpx ... ::)
Où l'on voit dans "les supposées spécifications" un capteur plus raisonnable : https://cutt.ly/Pe6eJsl
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 12 Déc, 2019, 19:38:08 pm
Une piste parmi d'autres "fiables de fuites" : https://cutt.ly/Xe6eEEf
Cet article n'est pas une "fuite" ni même une rumeur. C'est de la pure spéculation et ça commence d'ailleurs par les mots "We think that"...

Deux paragraphes plus loin l'auteur déclare même que dès la sortie des Z6/7 on s'est mis à prédire la future sortie des Z8 Z9.

C'est certain, et ça fait même 2 ans que tout le monde est convaincu que le remplaçant du D6 sera un Z9, mais personne ne sait à quelle date exactement. Certainement entre 2020 et 2024, mais cela nous avance guère.

Entretemps c'est tout aussi certain qu'on aura vu arriver les Z6 et Z7 MKII, sans doute au moins un des deux l'an prochain, mais on ne peut pas deviner plus, et il n'y a eu aucune fuite nulle part.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 12 Déc, 2019, 19:43:57 pm
Donc, Nikon ferait l'impasse du ML sur les Jeux olympiques, et ferait confiance au réflexs ( D5, D6, ..) pour porter haut les couleurs de la marque ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 12 Déc, 2019, 19:50:16 pm
Cela ne vient sûrement pas de Nikon .. Le problème de " pré vendre" du futur ou un futur produit, c'est de bloquer tous les ventes des produits disponibles.
Bref ... on en saura rien avant l'annonce effective. 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 13 Déc, 2019, 11:05:57 am
Si le D6 a une monture Z, la stabilisation capteur et 2 expeed6 ... il se peut qu'il soit dual mode Optique et EVF via un liveview performant.

Pour faire un Z9, il n'aurait qu'à remplacer l'OVF par un EVF en visée et mettre une nouvelle poignée amovible qui pourrait servir sur d'autres boitiers Z
Tu ne peux pas avoir un viseur optique type reflex et une monture Z. C'est physiquement impossible de coller un miroir dans les 16mm de tirage mécanique de la monture Z.
Par ailleurs, le D6, comme son nom l'indique, sera une amélioration du D5. Un reflex, donc.

En revanche, les viseurs hybrides EVF/OVF ne sont pas à exclure sur un reflex haut de gamme dans les années à venir. Mais on en est encore loin.

Citer
Donc, Nikon ferait l'impasse du ML sur les Jeux olympiques, et ferait confiance au réflexs ( D5, D6, ..) pour porter haut les couleurs de la marque ?
Nikon n'a encore rien en monture Z qui soit taillé pour les JO. (Comprendre : 180-400, 300, 400, 500, 600 et 800mm, FL ou PF.)
Donc aucun intérêt de se précipiter pour un Z9 (ou un EOS Rx).

Pour dépasser la fiabilité des monoblocs (qui ont plein de défauts mais restent des monstres de puissance), il va falloir que Nikon (et Canon) progressent énormément sur l'électronique, pour avoir
- aucun blackout ou presque en rafale (comme Sony avec leur A9)
- un autofocus accrocheur et ultra fiable en toutes circonstances, en pouvant suivre un sujet à la vitesse de rafale maximale
- une construction indestructible, comme les monoblocs que tu peux traîner dans la boue
- probablement quelques améliorations sur l'EVF.

Canikon y arriveront probablement pour 2024. Mais 2020, ça me semble très déraisonnable. Surmonter les quelques carences des mirrorless actuelles va demander encore un peu de travail. Rien ne sert de se précipiter pour sortir un Z/R taillé pour l'action qui soit inachevé.

Après, peut-être que ça va sortir l'an prochain. Sony avait surpris tout le monde avec leur A9, passé sous tous les radars, avec un gros paquet de breakthroughts technologies. Mais je ne parierai pas dessus malgré tout.

Une belle MAJ de l'EOS R et des Z6 et Z7 sera déjà bienvenue. Je verrais bien un Z6 plus bourrin en AF, et un Z7 qui monte encore en résolution.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 13 Déc, 2019, 17:45:15 pm
.../...

Pour dépasser la fiabilité des monoblocs (qui ont plein de défauts mais restent des monstres de puissance), il va falloir que Nikon (et Canon) progressent énormément sur l'électronique, pour avoir
- aucun blackout ou presque en rafale (comme Sony avec leur A9)
- un autofocus accrocheur et ultra fiable en toutes circonstances, en pouvant suivre un sujet à la vitesse de rafale maximale
- une construction indestructible, comme les monoblocs que tu peux traîner dans la boue
- probablement quelques améliorations sur l'EVF.

.../...

C'est bien le coeur du problème avec les ML Z, et d'autres d'ailleurs...D'où la suprématie des reflexs à l'heure actuelle !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 13 Déc, 2019, 18:01:16 pm
C'est bien le coeur du problème avec les ML Z, et d'autres d'ailleurs...D'où la suprématie des reflexs à l'heure actuelle !

Réduire le débat à une hiérarchie reflex > ML est une vision trop simpliste. Pourquoi essayer d'établir à tout prix une hiérarchie.

Chaque systèmes possèdent des avantages et des inconvénients.
Selon les curseurs et pratique de chacun un système est plus avantageux que l'autre.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 13 Déc, 2019, 18:01:57 pm
C'est bien le coeur du problème avec les ML Z, et d'autres d'ailleurs...D'où la suprématie des reflexs à l'heure actuelle !

Les monoblocs sont solides mais lourd et donc quand ils tombent et bien c'est pas si indestructible que ça. Comme déjà dis mes monoblocs ont eu besoin d'une grosse révision pas donnée aux alentours des 120/150.000 déclenchements.

J'ai passé les 130.000 déclenchements au Z7 et aucun déréglage ou besoin de révision. Pour moi la solidité et étanchéité est au moins pareille. De plus aucune poussière dans le viseur une vrai plaie sur mes monoblocs. Et pas encore de décollage des caoutchoucs comme sur tous mes monoblocs.

Pas de blackout dans le viseur essayez un viseur de z correctement réglé avant de dire cela. Il y a juste sur les rafales rapide une saccade dans le viseur.

L'af accroche très bien, il est différent mais fonctionne bien avec des choses en plus bien utiles.

Si demain Nikon sort un boitier type monobloc hybride, la saccade du viseur en rafale cela sera certainement réglé avec un processeur bien plus rapide, l'ergonomie sera certainement plus adaptée, de même que l'autonomie avec des batteries plus grande comme sur les monobloc actuels.
Si Nikon veux sortir un monobloc pro haut de gamme et s'y investi il devrait dépasser les monoblocs reflexs sur tout les points. Reste à voir si Nikon à cette volonté.

Je trouve que la sortie du D6 prends beaucoup de temps, elle était annoncée pour septembre 2019 et il n'est toujours pas là. Je me prends à rêver que peut-être ce serait la grosse surprise du D6 monobloc hybride?




 


Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 13 Déc, 2019, 18:11:47 pm

.../...

Pas de blackout dans le viseur essayez un viseur de z correctement réglé avant de dire cela. Il y a juste sur les rafales rapide une saccade dans le viseur.
 .../...

Citation de: corderaide

- aucun blackout ou presque en rafale (comme Sony avec leur A9)

Encore une réponse avant d'avoir lu le message comme il faut, et il faudrait bien regarder qui écrit quoi  ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 13 Déc, 2019, 18:27:32 pm
Encore une réponse avant d'avoir lu le message comme il faut, et il faudrait bien regarder qui écrit quoi  ;)

Non tu écris "suprématie" des reflex" pour confirmer le message précédent.

Je temporise car pour moi cette suprématie technique des reflexs est dans la tête pas dans les faits.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 13 Déc, 2019, 18:34:02 pm
Donc, nous verrons les photographes sportifs venir couvrir les prochains Jeux olympiques avec des Nikon Z6, en lieu et place de leurs D5 et D6, c'est bien ce qu'il faut comprendre ?  ;/
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 13 Déc, 2019, 18:40:44 pm
Donc, nous verrons les photographes sportifs venir couvrir les prochains Jeux olympiques avec des Nikon Z6, en lieu et place de leurs D5 et D6, c'est bien ce qu'il faut comprendre ?  ;/

Non car déjà pas si simple de changer les habitudes, ensuite les optiques ne sont pas encore là, pour le moment et Nikon n'a pas sorti de ML pour cette cible.
Par contre tu commences à voir de plus en plus de Sony sur les bords terrain en sport. La demande des pro n'est plus que de la photo exclusive, le marché des magazines s'effondre et les nouveaux médias ont besoin de photos et de courtes vidéos. Le reflex devient de moins en moins adapté.

Mais si en janvier Nikon sort un ML ciblé sportif cela pourrait bien changer.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 13 Déc, 2019, 20:00:26 pm
Tu ne peux pas avoir un viseur optique type reflex et une monture Z. C'est physiquement impossible de coller un miroir dans les 16mm de tirage mécanique de la monture Z.
Par ailleurs, le D6, comme son nom l'indique, sera une amélioration du D5. Un reflex, donc.

En revanche, les viseurs hybrides EVF/OVF ne sont pas à exclure sur un reflex haut de gamme dans les années à venir. Mais on en est encore loin.


Tu as mal lu ou je me suis mal exprimé .. Dual mode avec un OVF et une Visée électronique par un liveview performant.
Je sais très bien que le Dual mode dans le viseur n'est encore d'actualité.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: sirakuse le 13 Déc, 2019, 21:06:56 pm
Les monoblocs sont solides mais lourd et donc quand ils tombent et bien c'est pas si indestructible que ça. Comme déjà dis mes monoblocs ont eu besoin d'une grosse révision pas donnée aux alentours des 120/150.000 déclenchements.

J'ai passé les 130.000 déclenchements au Z7 et aucun déréglage ou besoin de révision. Pour moi la solidité et étanchéité est au moins pareille. De plus aucune poussière dans le viseur une vrai plaie sur mes monoblocs. Et pas encore de décollage des caoutchoucs comme sur tous mes monoblocs.

Pas de blackout dans le viseur essayez un viseur de z correctement réglé avant de dire cela. Il y a juste sur les rafales rapide une saccade dans le viseur.

L'af accroche très bien, il est différent mais fonctionne bien avec des choses en plus bien utiles.

Si demain Nikon sort un boitier type monobloc hybride, la saccade du viseur en rafale cela sera certainement réglé avec un processeur bien plus rapide, l'ergonomie sera certainement plus adaptée, de même que l'autonomie avec des batteries plus grande comme sur les monobloc actuels.
Si Nikon veux sortir un monobloc pro haut de gamme et s'y investi il devrait dépasser les monoblocs reflexs sur tout les points. Reste à voir si Nikon à cette volonté.

Je trouve que la sortie du D6 prends beaucoup de temps, elle était annoncée pour septembre 2019 et il n'est toujours pas là. Je me prends à rêver que peut-être ce serait la grosse surprise du D6 monobloc hybride?
 

Du coup le nommage d6 serait curieux par rapport à la monture z. Et je vois mal nikon sortir un ml en monture f car pas cohérent de leur stratégie actuelle (mais l'exercice technique serait tellement beau). Je pense donc plus a un d5 upgradé au niveau du processeur, des algos ( af,images, vidéo...) et peut être un capteur amélioré.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 13 Déc, 2019, 21:27:05 pm
Du coup le nommage d6 serait curieux par rapport à la monture z. Et je vois mal nikon sortir un ml en monture f car pas cohérent de leur stratégie actuelle (mais l'exercice technique serait tellement beau). Je pense donc plus a un d5 upgradé au niveau du processeur, des algos ( af,images, vidéo...) et peut être un capteur amélioré.

Il ne doit pas spécialement s’appeler D6 mais être le successeur ML du D6 et bien entendu en monture Z.

Comme le dit Nikon la monture F à 100 ans et les 100 prochaines années seront la monture Z.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 14 Déc, 2019, 00:46:05 am
Donc, nous verrons les photographes sportifs venir couvrir les prochains Jeux olympiques avec des Nikon Z6, en lieu et place de leurs D5 et D6, c'est bien ce qu'il faut comprendre ?  ;/
Les reflex ont encore une suprématie en photo sportive.

Uniquement en photo sportive.

Si on exclut le Sony A9II.

Sur tous les autres domaines, les mirrorless sont globalement aussi bons, et le choix est une affaire de goût.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Dan55 le 14 Déc, 2019, 09:41:48 am
Les reflex ont encore une suprématie en photo sportive.

Uniquement en photo sportive.

Si on exclut le Sony A9II.

Sur tous les autres domaines, les mirrorless sont globalement aussi bons, et le choix est une affaire de goût.

Je me permets un avis.
Pour la photo de sport, je n'ai pas assez de recul, et ma préférence irait pour le moment au réflex.
Par contre pour les autre domaines, notamment portrait, mode spectacle, l'hybride passe devant.
Ce n'est pas qu'une affaire de gout. Maintenant que j'ai gouté au z7 depuis bientôt trois mois, je n'ai pratiquement plus utilisé mon D850.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pr. Blurp le 14 Déc, 2019, 09:48:17 am
Maintenant que j'ai gouté au z7 depuis bientôt trois mois, je n'ai pratiquement plus utilisé mon D850.
Je sens que ce D850 disutile t'encombre. >:D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Dan55 le 14 Déc, 2019, 10:13:12 am
Je sens que ce D850 disutile t'encombre. >:D

Ouai, va falloir faire des choix... :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 14 Déc, 2019, 11:53:28 am
Le D6 a été préannoncé à la rentrée et doit arriver en début d’année, c’était pareil avec le D5.
Le D6 sera un reflex, évolution du D5.
Sa fiche technique n’est pas connue, attendons donc qu’il arrive.

Son tarif n’a aucune raison d’être inférieur à celui du D5 à sa sortie, tablons donc sur 6500 euros.

Pourquoi un D6 alors ?
Avis personnel, parce que les administrations qui achètent ces boîtiers ont des cycles d’achats longs qui excluent encore les hybrides trop récents.
On n’envoie pas un boîtier dans l’espace, par exemple, sans quelques années de validation technique, et l’hybride n’a pas encore quelques années chez Nikon.
Concevoir un D6 sur la base du D5 et des technos existantes ne doit pas couter trop cher à Nikon qui peut espérer ainsi récupérer quelques appels d’offres publics intéressants. Ce fût le cas en 2019, et il y a fort à parier que ce sera le cas encore en 2020. Ces contrats ne sont pas connus mais existent bel et bien.
Rappelons que le F6 est sorti uniquement pour répondre à un contrat public, en son temps.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 14 Déc, 2019, 11:56:45 am
Le D6 a été préannoncé à la rentrée et doit arriver en début d’année, c’était pareil avec le D5.
Le D6 sera un reflex, évolution du D5.
Sa fiche technique n’est pas connue, attendons donc qu’il arrive.

Son tarif n’a aucune raison d’être inférieur à celui du D5 à sa sortie, tablons donc sur 6500 euros.

Pourquoi un D6 alors ?


Et bien ont va espérer une annonce d'un z9 en parallèle alors ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 14 Déc, 2019, 12:11:12 pm
Nikon fait face à deux défis :
Proposer un Z abordable pour séduire le plus grand nombre.
Proposer un Z surclassant Sony.

Le Z50 semble répondre au premier défi, il est dans le duo de tête des ventes en Asie, je n’ai pas eu les chiffres européens encore.
Le premier défi reste d’actualité. Et ils y travaillent.
Les détracteurs détracteront toujours, quoi qu’il arrive, mais c’est le propre du web.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: jerome B le 14 Déc, 2019, 12:31:37 pm
Nikon fait face à deux défis :
Proposer un Z abordable pour séduire le plus grand nombre.
Proposer un Z surclassant Sony.

Le Z50 semble répondre au second défi, il est dans le duo de tête des ventes en Asie, je n’ai pas eu les chiffres européens encore.
Le premier défi reste d’actualité. Et ils y travaillent.
Les détracteurs détracteront toujours, quoi qu’il arrive, mais c’est le propre du web.

Bonjour JC,
je pense que tu t'es trompé dans ta formulation. le Z50 répond plutôt premier défi! ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 14 Déc, 2019, 12:40:25 pm
Bonjour JC,
je pense que tu t'es trompé dans ta formulation. le Z50 répond plutôt premier défi! ;)
Supprimé
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 14 Déc, 2019, 13:28:44 pm
Bonjour JC,
je pense que tu t'es trompé dans ta formulation. le Z50 répond plutôt premier défi! ;)
Oui, désolé :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 14 Déc, 2019, 13:49:44 pm
Le D6 a été préannoncé à la rentrée et doit arriver en début d’année, c’était pareil avec le D5.

Citation de: https://www.nikonpassion.com/nikon-d6-presentation-positionnement
Le D6 pourrait être le vrai boîtier de reportage à 24 Mp, costaud, rapide et fidèle, qui prendrait la place du D750 vieillissant. Mais là je rêve car le tarif d’un Nikon Dx est rarement compatible avec les tarifs attendus en entrée de gamme FX.
Je ne comprends pas cette partie de l'article au sujet du D6, que vient faire Nikon Dx ?

Ah, je crois que je viens de comprendre, le x représente le 6 pour le D6, ça prête à confusion avec la gamme Dx, non ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Richard V le 14 Déc, 2019, 17:05:47 pm
x pour le chiffre...  ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 14 Déc, 2019, 17:11:49 pm
DX pour la gamme APS-C
Dx pour indiquer un chiffre après le D :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 14 Déc, 2019, 17:40:49 pm
La prochaine fois essaie plutôt Dn.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 16 Déc, 2019, 12:14:21 pm
Et bien ont va espérer une annonce d'un z9 en parallèle alors ;)
Nikon a jusqu'en 2024 pour proposer un Z9 successeur spirituel des monoblocs à un chiffre (et équivalent de l'A9). Si l'on table sur la prudence élémentaire d'une techno nouvelle comme le mirrorless, Nikon devrait proposer un boîtier type Z9 en 2022, pour avoir le temps de réajuster sa copie pour 2024. (Comme le montre Canon, pourtant pas le pire constructeur en ergonomie, qui devrait pas mal revoir sa copie sur les boîtiers en monture RF pour la cuvée 2020 : retour du joystick, fin de la touch bar.)

Je ne pense donc pas que Nikon proposera un Z9 en 2020, et devrait plutôt se concentrer sur une v2 des Z6 et(/ou) Z7, éventuellement un boîtier à plus haute résolution s'ils ont un capteur dispo sous la main (en complément ou remplacement du Z7) et/ou un boîtier plus abordable en plein format (un Z5 (?)) pour continuer à gratter des parts de marché, façon Canon EOS Rp.

Nikon semble pas encore assez mûr sur certains points (électronique, principalement) pour proposer un Z9 aussi puissant et fiable qu'un monobloc reflex : viseur sans BO, suivi autofocus, rafale sont autant de points sur lesquels il y a encore un petit peu de travail.

Après, peut-être que je me plante.

Citer
Nikon fait face à deux défis :
Proposer un Z abordable pour séduire le plus grand nombre.
Proposer un Z surclassant Sony.

Le Z50 semble répondre au premier défi, il est dans le duo de tête des ventes en Asie, je n’ai pas eu les chiffres européens encore.
Le premier défi reste d’actualité. Et ils y travaillent.
Les détracteurs détracteront toujours, quoi qu’il arrive, mais c’est le propre du web.
Assez d'accord avec ton analyse. J'ajouterais que j'aimerais bien que les constructeurs, Nikon en tête, ne se dispersent pas avec trop de lignes de boîtiers différents (la gamme reflex Canon est extrêmement illisible, entre feu les 7D, les XXD dont le 77D fut super bâtard, les XXXD dédoublés et les quatre chiffres totalement WTF... et ils font pareil en EF-M). L'heure n'est plus à l'occupation tout azimuts des étals des magasins.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 16 Déc, 2019, 12:28:17 pm
C'est pas ce qu'a dit le boss Nikon, il a clairement dit qu'un hybride pro équivalant la gamme d'un D5 est prévu. et à mon avis c'est pas pour dans 4 ans sinon Nikon est mort sur le marché des hybride.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 16 Déc, 2019, 12:46:40 pm
Qu'il soit prévu est une chose (et je doute fort que Nikon aurait pu prévoir, encore moins annoncer, autrement). Qu'il sorte en 2020, fonctionnel, sans l'année entière de délai de livraison d'un 500/5.6 PF (visiblement certains exemplaires commandés en janvier 2019 sont à peine livrés), et sans avoir besoin d'une maj FW pour déployer son plein potentiel... c'est une autre chose. A la rigueur, une annonce de développement pour la Kina 2020...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 16 Déc, 2019, 13:23:04 pm
C'est pas ce qu'a dit le boss Nikon, il a clairement dit qu'un hybride pro équivalant la gamme d'un D5 est prévu. et à mon avis c'est pas pour dans 4 ans sinon Nikon est mort sur le marché des hybride.
2022, ce n'est pas 2024, c'est dans deux ans. Il est également possible que Nikon sorte des Z6s et Z7s, petite mise à jour dans l'attente d'un boîtier hybride pro.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 16 Déc, 2019, 13:29:28 pm
Nous verrons bien, mais se serait une erreur de pas sortir un boitier pro hybride pour asseoir la monture Z si elle est sensée être le futur des 100 prochaines années de Nikon.

Le 24-70 F2.8 est sorti, le 70-200 f2.8 devrait arriver, les deux optiques indispensables des pros du reportage. Il me semble difficile de croire qu'il ne va pas arriver rapidement un boitier plus musclé en hybride pour épauler les optiques.

Surtout qu'un monobloc sportif hybride n'existe pas chez Sony principal concurrent. 
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 16 Déc, 2019, 13:36:09 pm
Effectivement un hybride pro monobloc avec une ou deux grosses batteries et deux lecteurs de cartes CF-Express !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 16 Déc, 2019, 15:14:38 pm
Faites vraiment l'effort de ne pas abuser de la fonction Citer, surtout quand vous mélangez les citations, ça devient illisible.
Citer le message précédent ne sert à rien, ça sert à citer un message plus vieux.

Merci
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 16 Déc, 2019, 15:29:50 pm
Nikon ne fera jamais l'erreur de sortir en même temps un D6 et son concurrent direct en ML.

Je pense moi aussi qu'il n'y aura pas de Z monobloc avant 4 ans.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas dès l'an prochain un concurrent du A9, voire deux, mais dans ce cas ils s'appelleront Z6 et Z7 MKII.

Et Nikon ne répètera plus jamais la bourde de l'absence de poignée verticale et de deuxième emplacement carte mémoire.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 16 Déc, 2019, 16:15:43 pm
deuxième emplacement carte mémoire.
Deux lecteurs avec la possibilité de les utiliser en Raid 0 pour accélérer les performances en mode rafale. Ou Raid 1 (mais ça c'est déjà possible sur certains boîtier) pour plus de sécurité. Mais attention ensuite pour récupérer les fichiers dans le cas du Raid 0, avec des morceaux de photos sur chacune des cartes, peut-être plus performant mais très risqué. :lol:
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 16 Déc, 2019, 16:39:33 pm
Vous avez fait votre lettre aux ZZ de Noël ?  :D

(https://live.staticflickr.com/65535/49228344331_8b3c5ef499_b.jpg)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 16 Déc, 2019, 16:41:06 pm
Deux lecteurs avec la possibilité de les utiliser en Raid 0 pour accélérer les performances en mode rafale.
Désormais, avec les cartes CFExpress, c'est le bus interne du boîtier qui constitue le goulot d'étranglement et on ne gagnera jamais rien à écrire sur 2 cartes à la fois.

De plus le Raid O serait une hérésie puisqu'il faudrait changer les 2 cartes toujours en même temps.
Au prix actuel des XQD et des CFExpress, je te dis pas !

Et puis bonjour la gestion sur le terrain ou en vacances !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 16 Déc, 2019, 17:05:26 pm
Nous verrons bien, mais se serait une erreur de pas sortir un boitier pro hybride pour asseoir la monture Z si elle est sensée être le futur des 100 prochaines années de Nikon.

Le 24-70 F2.8 est sorti, le 70-200 f2.8 devrait arriver, les deux optiques indispensables des pros du reportage. Il me semble difficile de croire qu'il ne va pas arriver rapidement un boitier plus musclé en hybride pour épauler les optiques.
Non mais c'est une certitude, le fait que Nikon finisse par sortir un boîtier pro qui reprend les traits des monoblocs. (Ou au moins leurs perfs.)

Qu'ils le fasse très bientôt (l'an prochain), c'est moins sûr.

Regarde Canon, qui est dans le même cas : un EOS R avec quelques choix discutables (et bientôt corrigés), un EOS Rp abordable, bientôt un "EOS Rs" à haute résolution (mais pas survitaminé comme un 1Dx), mais toujours pas de monobloc/concurrent à un A9. Pourtant, c'est pas faute d'avoir annoncé une triplette f/2.8, des f/1.2 de compétition et un 28-70/2 inédit, qui iraient tous bien sur un gros boîtier.

J'ai juste l'impression que les techno Canikon ne sont pas encore suffisamment avancées pour sortir un monobloc qui les satisfasse. Sony a maint fois sorti des boîtiers mal finis, peu utilisables, mais pour au moins dire que c'est bon c'est sorti (cf les premières générations d'A7). Mais j'imagine que ce choix de sortir à tout prix n'est pas défendable pour Canikon, qui ne sont pas/plus seuls sur le segment du plein format.

D'où mon idée sur le fait qu'il faille encore patienter un peu.

Citer
Cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas dès l'an prochain un concurrent du A9, voire deux, mais dans ce cas ils s'appelleront Z6 et Z7 MKII.
Niveau perfs en rafale, il va falloir du boulot pour qu'un Z6 atteigne le niveau d'un A9II. Sans parler de la connectivité (autre grosse spécificité des boîtiers "pro" ++).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 16 Déc, 2019, 17:25:53 pm
Niveau perfs en rafale, il va falloir du boulot pour qu'un Z6 atteigne le niveau d'un A9II.
Sur ce point pourtant, je considère que c'est déjà acquis.

Le capteur du Sony A9 aura 3 ans l'an prochain.

On va sans doute déjà le retrouver sur le D6 (customisé à la Nikon, bien sûr) et à tous les coups on le retrouvera sur le Z6 MKII.

Je rappelle que ce capteur a la possibilité d'envoyer au viseur une vidéo à 60 i/s pendant la rafale tout en prenant plus de 10 photos RAW en même temps, et en-dehors de la rafale, il alimente le viseur (et donc le système AF) à 120 i/s.

Sony sortira sans doute un A9 MKII avec un capteur encore plus performant, mais Nikon pourra proposer un Z6 MKII plus performant en rafale et suivi AF que le D5, et cela devrait convaincre pas mal de nikonistes.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 16 Déc, 2019, 17:35:32 pm
L’A9II est déjà sorti. Cette année.

C’est pas parce que le capteur de l’A9 original a trois ans que Sony va le lâcher comme ça. Ils n’ont pas forcément intérêt à le lâcher, imho, car
1/ c’est une petite niche, ne pas fournir ce capteur ne tuera pas la division capteurs de Sony
2/ s’ils le conservent, ils empêchent Nikon de venir les chatouiller sur le segment du prestige du plus gros autofocus possible et du meilleur viseur sans blackout

Nikon finira bien par développer sa propre techno pour des EVF blackout free. Mais pas dit que Sony lui file la sienne.

Après, peut-être que oui. Mais je parierai pas dessus.

Nikon a explicitement parlé du fait qu’ils privilégiaient la qualité de l’EVF à sa réactivité/qualité en suivi. Du coup les viseurs Nikon sont notablement plus agréables que ceux des Sony... mais avec un coût en perfs.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Jean-Christophe le 16 Déc, 2019, 17:35:58 pm
N'oublions pas que Nikon ne peut pas mettre tous ses œufs dans le même boîtier et qu'il est plus important pour les ventes de sortir du Z 50 et proches que du gros monobloc qui ne se vend que très peu.

Moins de 100 exemplaires d'Alpha 9 en France en un an, ça calme les ardeurs ...

Allez-voir cette page du site Nikon (https://www.nikon.fr/fr_FR/products/category_pages/lenses/mirrorless/overview.page), tout en bas il y a une brochure à télécharger intitulée :
BROCHURE DE PRÉSENTATION DE LA GAMME Z
Partez à la découverte des technologies évolutives et des concepts de design à l'origine du système hybride de la gamme Z de Nikon.

Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 16 Déc, 2019, 17:39:28 pm
C’est pas parce que le capteur de l’A9 original a trois ans que Sony va le lâcher comme ça.
Si, ils vont le lâcher parce qu'ils ont déjà mieux.

Trois ans c'est une éternité.

De plus ils préfèrent voir Nikon prendre des parts de marché à Canon parce que c'est Canon leur véritable cible.

Comme Nikon dépend d'eux pour les capteurs, ce n'est pas une menace, et pour le moment Nikon est leur allié objectif pour détrôner Canon.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 16 Déc, 2019, 18:43:44 pm
Ils ont mieux ?  :D :D :D :D

Je pense que Sony c'est complétement trompé avec la monture E et en annonçant qu'ils se concentraient sur des petits boitiers.

J'ai fait un essai avec un copain qui a un A7RIII. La première chose qui m'a choqué, c'est que la monture E coupe les coins du capteur. Incroyable non ?
De ce fait, je ne vois pas quelle latitude ils ont pour mettre un IBIS mécanique. Ils seront obligé de faire un crop logiciel dans l'image pour stabiliser ... Super non ?
Alors on a fait un essai vidéo ... et bien je préfère 100 fois la stabilisation du Z à celle de Sony et hors focus breathing en plus, ça bouge énormément. Quand on regarde la taille de la monture Z, il y a la place et la latitude pour faire bouger le capteur sur 3 axes.

Sony a annoncé un capteur capable de faire du 8K. Cela ne suffit pas de dire que le capteur est capable de sortir un boitier qui pourra en tirer partie. Imaginez le besoin en stabilisation pour le 8K ? La monture Z le peut !

Nikon gagnera cette bataille grâce à la monture Z et sa nouvelle gamme d'objectif. Je n'ai aucune inquiétude là dessus. Ceux qui partent chez Sony reviendront par les objectifs.

Les problèmes d'AF de Nikon ne sont que des problèmes d’algorithme et il vont régler ça très vite maintenant qu'ils ont arrêté de se concentrer sur un 58mm 0.95 Noct qui était une ambition trop anticipée et mal programmée dans leurs efforts.

Stratégiquement pour la cible pro, ils sortiront un monobloc en Z, Sony a déjà dit qu'il ne suivra pas.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 16 Déc, 2019, 18:56:19 pm
Les problèmes d'AF de Nikon ne sont que des problèmes d’algorithme
Le principal problème de Nikon c'est l'affichage vidéo asthmatique pendant la rafale, et ça c'est un problème lié au capteur, pas à du code.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 16 Déc, 2019, 19:08:04 pm
Le principal problème de Nikon c'est l'affichage vidéo asthmatique pendant la rafale, et ça c'est un problème lié au capteur, pas à du code.

Cela n'a rien à voir avec le capteur ... Techniquement il n'y a aucune logique que le capteur influe sur le viseur.  :o
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 16 Déc, 2019, 19:12:34 pm
Pour résumer Nikon à sorti une première copie, venant de reflexs haut de gamme je trouve la première copie plutôt réussie.

Des petites choses seront rapidement améliorées, double slot, viseur en rafale, rapidité générale, probablement grip sérieux.

Déjà avec la version actuelle je suis enchanté du Z7, ce ne sera donc que mieux avec les prochains modèles.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 16 Déc, 2019, 19:15:48 pm
Cela n'a rien à voir avec le capteur ... Techniquement il n'y a aucune logique que le capteur influe sur le viseur.  :o

Ben si quand-même le capteur doit pouvoir envoyer une vidéo avec une certaine fréquence sur une sortie pour le viseur, en même temps donner les infos pour la détection de phase et arriver à capturer une rafale en haute résolution sur une autre sortie sans bloquer la sortie vidéo de l’affichage. Derrière il faut aussi un processeur capable de digérer le tout mais le capteur doit avoir les capacités au départ.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 16 Déc, 2019, 19:22:26 pm
(pas d'abus de citations, merci :))

C'est le processeur qui calcule tout. Le capteur fait le balayage et les registres de stockage.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 17 Déc, 2019, 01:47:56 am
Les hybrides existent depuis une dizaine d'années !

Nikon et Canon tentent de monter dans un train en marche avec des résultats mitigés, même si les laudateurs sont en admiration devant les Z.., Sony caracole tranquillement en tête, et risque bien d'avoir encore un train d'avance.

Le risque pour Nikon c'est d'abandonner, selon les oracles, les reflexs "déclarés has been", et de proposer des hybrides pas vraiment aboutis ; alors qu'il serait sûrement plus judicieux de continuer de proposer les reflexs qui ont fait leurs preuves, et qui trouveront toujours leur place, et de travailler sur un ML capable de rivaliser avec un Sony A9. Il est d'ailleurs fort improbable qu'un tel boîtier soit prêt pour les Jeux olympiques 2020, c'est donc les reflexs qui représenteront la marque.

Quoi qu'il en soit, cette révolution technologique vieille de plus de 10 ans, même s'il elle a progressé depuis, ne phagocytera le DSLR que si la majorité des utilisateurs estime qu'elle y trouve son compte, notamment en rapport qualité/prix, ce qui reste à démontrer au regard des premiers résultats. Car, au final, l'essentiel pour le photographe c'est la photo, l'appareil reste le moyen pour la réaliser, alors la présence d'un miroir ou non, c'est très accessoire...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 17 Déc, 2019, 08:11:21 am
Les hybrides existent depuis une dizaine d'années !

Pas en 24x36.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 17 Déc, 2019, 09:20:29 am
Certes, mais Sony propose cette technologie en format 24x36 depuis 2013, les Alpha 7. Six années dans le monde du numérique, c'est déjà beaucoup !
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 17 Déc, 2019, 09:27:32 am
Certes, mais Sony propose cette technologie en format 24x36 depuis 2013, les Alpha 7. Six années dans le monde du numérique, c'est déjà beaucoup !

D'accord mais avoue que quand c'est Canon et Nikon qui s'y mettent le contexte est un peu différent
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 17 Déc, 2019, 09:36:03 am
Certes, mais Sony propose cette technologie en format 24x36 depuis 2013, les Alpha 7. Six années dans le monde du numérique, c'est déjà beaucoup !

Avec une monture qui ne permettra pas beaucoup d'évolution matérielle parce qu'elle est mal conçue à la base.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 17 Déc, 2019, 09:37:52 am
(pas d'abus de citations, merci :))

C'est le processeur qui calcule tout. Le capteur fait le balayage et les registres de stockage.
Tu devrais lire au moins le livre de René Bouillot sur le fonctionnement d'un capteur numérique.

De base, un capteur fonctionne en mode vidéo, avec une fréquence de balayage déterminée.

Pour prendre une photo, il faut arrêter le balayage, fermer l'obturateur, initialiser tous les photosites, ouvrir l'obturateur, exposer pendant un certain temps les photosites, fermer l'obturateur, effectuer une opération de lecture-remise à zéro de tous les photosites, puis basculer à nouveau en mode vidéo.

Le capteur des Z6 et Z7 ne peuvent pas prendre à la fois les photos en RAW tout en faisant en parallèle de la vidéo à 60fps, ni même à 30fps.
C'est ça le problème principal des Z, et c'est ça qui les handicape aussi pour le suivi AF, mais sur ce dernier point, je ne puis pas dire dans quelle mesure.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 17 Déc, 2019, 09:39:46 am
Avec une monture qui ne permettra pas beaucoup d'évolution matérielle parce qu'elle est mal conçue à la base.
Arrête de te polariser sur la monture.
¨Pendant 40 ans Nikon a utilisé une monture qui faisait 1cm de moins que celle de Canon et cela ne l'a pas empêché de faire des objectifs aussi performants et même parfois meilleurs que ceux de Canon.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 17 Déc, 2019, 10:24:58 am
Tu devrais lire au moins le livre de René Bouillot sur le fonctionnement d'un capteur numérique.

De base, un capteur fonctionne en mode vidéo, avec une fréquence de balayage déterminée.

Pour prendre une photo, il faut arrêter le balayage, fermer l'obturateur, initialiser tous les photosites, ouvrir l'obturateur, exposer pendant un certain temps les photosites, fermer l'obturateur, effectuer une opération de lecture-remise à zéro de tous les photosites, puis basculer à nouveau en mode vidéo.

Le capteur des Z6 et Z7 ne peuvent pas prendre à la fois les photos en RAW tout en faisant en parallèle de la vidéo à 60fps, ni même à 30fps.
C'est ça le problème principal des Z, et c'est ça qui les handicape aussi pour le suivi AF, mais sur ce dernier point, je ne puis pas dire dans quelle mesure.

un EVF est un système autonome. C'est un module qui en sortie du processeur (cf fontion d8 par exemple).
Les viseurs éléctroniques existent depuis longtemps sur les appareils photos et les caméras vidéos.
Le Sony utilise le même capteur qu'il fabrique en grande partie.

Comment peux tu dire que le problème vient du capteur ?
Je vais relire l'excellent Bouillot si tu veux mais je ne suis pas sûr d'y apprendre quoi que ce soit sur le schéma électronique du Z.

Quant à la monture, on parle de l'avenir pas du passé et au présent la monture Z offre des avantages sur Sony que j'ai cité.

Certains pensent que l'herbe est plus verte ailleurs mais ce n'est pas toujours vrai.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 17 Déc, 2019, 10:38:09 am
un EVF est un système autonome. C'est un module qui en sortie du processeur (cf fontion d8 par exemple

Je pense qu'il y a erreur, le système evf n'est pas autonome du capteur. C'est le capteur qui capture les images et les envoient au système evf. Il faut donc bien que le capteur sorte une vidéo pour le système evf et en même temps capture les photos en haute résolution.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 17 Déc, 2019, 10:41:17 am
Pour moi il y a un schéma fonctionnel de ce type

Module de capture du signal (le capteur) - module de traitement du signal (processeur) - module de restitution du signal (EVF) - module d'enregistrement du signal (driver des lecteurs)

hypothèse 1

Le processeur fait tout le travail et traite le signal et les flux. Il n'y a pas de traitement du signal dans le viseur.
(https://live.staticflickr.com/65535/49231973633_18dc4a28dc_b.jpg)

hypothèse 2

hypothèse la plus probable à mon avis, il y a un bus de transmission mais c'est l'algorithme qui gère les interruptions entre la capture en direct en plus du traitement du signal et il y a un petit processeur dans le module de visée pour la restitution

(https://live.staticflickr.com/65535/49232437501_ea14671494_b.jpg)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 17 Déc, 2019, 11:18:21 am
J'ai fait un essai avec un copain qui a un A7RIII. La première chose qui m'a choqué, c'est que la monture E coupe les coins du capteur. Incroyable non ?
T'inquiète pas, ça empêche pas Sony d'avoir sorti un 24/1.4 plus compact que le 24mm f/1.8 S Nikon (et très bon), ou le meilleur 135mm f/1.8 de l'Histoire, avec un piqué totalement hors normes.

De la même façon que Nikon a sorti un gros paquet de merveilles optiques malgré une monture considérablement plus vieille et étroite que celle de Canon. (Cela a en revanche empêché Nikon de faire des optiques à f/1.2 pendant des années, à l'exception du 50 Ais et du 58 Noct.)

Sinon, la rafale sans blackout, ça demande une obturation électronique de qualité. Et ça, on en est très très très très loin (même chez Sony).
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Pierock le 17 Déc, 2019, 11:29:19 am
dans mon post précédent, j'ai inséré 2 schémas de principe.

C'est vrai que les obturateurs sont très importants.
Je n'ai pas mis l'obturateur qui est mécanique ou électronique dans mes schémas, ils sont gérés par le processeur de toute façon.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 17 Déc, 2019, 13:17:55 pm
dans mon post précédent, j'ai inséré 2 schémas de principe.
Désolé mais tu devrais vraiment lire le livre de René Bouillot.

Tu comprendrais qu'un capteur ne peut pas en même temps faire de la vidéo et de la photo.
Il lui faut basculer d'un mode à l'autre et ça prend du temps.

En mode photo et surtout en rafale il y a un obturateur mécanique qui entre en jeu, et aussi un système d'insolation des photosites en continu, au lieu d'un système d'insolation très bref par balayage. Cela n'a rien à voir.

Le capteur du Sony A9 et des derniers A7 sait basculer d'un mode à l'autre en quelques centièmes de seconde, tandis que celui de Nikon, de génération n-1, ne doit basculer qu'en quelques dixième de seconde, et c'est pour cela que le Z6 est incapable d'afficher une vidéo dans le viseur pendant la rafale. Il n'affiche que les photos déjà prises à la cadence de capture de la rafale.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 17 Déc, 2019, 14:34:36 pm
Le capteur du Sony A9 et des derniers A7 sait basculer d'un mode à l'autre en quelques centaines de seconde,
La vache, ça doit être inconfortable à l'usage  =D

(Sony est beaucoup plus calé en électronique que Nikon. Cela va leur donner un gros avantage en visée... pendant quelques années. A contrario, Nikon est beaucoup plus doué en construction optique et en UX, et c'est largement aussi important que l'électronique, sinon plus.)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 17 Déc, 2019, 16:56:10 pm
C'est juste une question de technologie des capteurs.

Jusqu'à présent, Sony n'a pas vendu ces capteurs-là à des tiers, mais je suppose que ce sera le cas pour le prochain ML de Nikon, car Sony sera déjà passé à l'avance technologique suivante.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 17 Déc, 2019, 17:03:35 pm
C'était une boutade, liée au fait que tu as écrit "centaines de seconde" au lieu de "centième de seconde".
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Tonton-Bruno le 17 Déc, 2019, 17:15:49 pm
Je n'avais même pas remarqué mon lapsus !
Je vais le corriger.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 22 Déc, 2019, 12:32:53 pm
Une discussion était entamée sur la qualité des optiques Z qui ne serait pas réelle car le raw serait un raw corrigé de manière logicielle.

C'est complètement faux, le raw est un raw totalement brut seul une description des corrections à effectuer est incluse dans le fichier ou dans la base de données de certains logiciels raw.
De nombreux logiciels ne donne pas le choix et appliquent la correction lors du développement raw en tenant compte des descriptions du fichier.

Mais les tests effectués par exemple par DXOMARK sont faits sans tenir compte des descriptions et les mesures faites sur le raw brut et donc sur les défauts réels de l'optique.

J'utilise un logiciel libre de développement raw qui est darktable. Il est possible de voir le fichier avant dématriçage avec la matrice de bayer visible en n&bl.
Cela ressemble à ceci:
(https://lucnix.be/i.php?/upload/2019/12/22/20191222121951-8a173d09-la.png)

J'ai aussi fait un raw +jpg donc exactement la même image le jpg est bien corrigé en déformation géométrique et aussi sur le vignettage ici:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/12/22/20191222121631-d293643d-la.jpg)

La même image développée en raw avec les corrections optiques désactivées, les déformations géométriques sont bien visibles de même que le vignettage.
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/12/22/20191222121656-bd00f1c5-la.jpg)

Et le raw avec les corrections optiques activées dans darktable:
(https://lucnix.be/_data/i/upload/2019/12/22/20191222140808-5f6e7b46-la.jpg)

Et tout cela correspond bien au mesure de DXOMARK.

La même image raw développée par exemple dans Lightroom sera comme le jpg impossible de voir le raw sans correction ce qui explique que certains pensent que le raw brut est corrigé, mais il n'en est rien c'est le logiciel raw qui applique les corrections comme le fait le boitier sur un jpg.

Ce qui est aussi très visible c'est le recadrage lié aux corrections entre le raw brut et le jpg corrigé ou raw automatiquement corrigé.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 22 Déc, 2019, 14:12:17 pm
Le RAW, c'est ce que le constructeur te dit être du RAW. Tu n'as a priori aucune certitude de l'absence de correction, et nous idem. Si un constructeur appliquant des corrections sans qu'on le sache, bon courage pour le déceler.

(Par ailleurs, les RAW peuvent parfaitement être traités, cf les RAW compressés avec pertes.)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 22 Déc, 2019, 14:24:10 pm
Le RAW, c'est ce que le constructeur te dit être du RAW. Tu n'as a priori aucune certitude de l'absence de correction, et nous idem. Si un constructeur appliquant des corrections sans qu'on le sache, bon courage pour le déceler.

(Par ailleurs, les RAW peuvent parfaitement être traités, cf les RAW compressés avec pertes.)

Il suffit de voir le raw brut avant dématriçage quand il y a encore la matrice de bayer visible  et de voir que les optiques ne sont pas corrigées les lignes ne sont pas droites il faut pas être expert pour le remarquer.

Je viens de poster des photos qui te montre qu'il y a moyen de faire un jpg sans correction à partir du raw c'est donc bien la preuve qu'il n'y a pas de correction dans le raw.

Les corrections de déformations géométriques, de vignettage, de diffraction et correction d'aberrations chromatiques sont faites après dématriçage.

Pour la compression ce n'est pas un traitement, c'est un algorithme de compression de données numériques qui se fait sur les données raw brute avant dématriçage. Le logiciel raw doit décompresser le fichier et ensuite lire la matrice de bayer et faire le dématriçage de bayer.  Cela n'a strictement rien à voir avec une correction raw.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 22 Déc, 2019, 15:55:58 pm
Le fichier Raw est créé par le boîtier il interprète quand même la réalité à sa manière avec ses caractéristiques, (pour moi créer une photo est toujours une interprétation de la réalité, même si elle est beaucoup plus légère dans le cas du Raw que pour le JPEG), il y a déjà le filtre anti-aliasing (je sais c'est un mauvais exemple, le Z7, n'en possède pas) qui bien que ce soit un filtre est également une interprétation de la réalité qu'il voit, je pense également que pour enregistrer le Raw il y a bien un logiciel qui assure ce travail est-il neutre personne ne peut en être certain (seulement Nikon) rien n'interdit à Nikon de produire un fichier "neutre" sur lequel aucune correction optiques ne soient réalisée, il paraîtrait non traité mais le serait quand même partiellement.

Il existe également chez Nikon des fichiers compressés sans perte et les fichiers non compressé, est-il possible de connaître la méthode utilisée par Nikon pour compresser ses fichiers sans perte, dans ce cas il doit-être possible de retrouver le fichier non compressé. Aussi bien avec le logiciel Nikon qu'avec un autre logiciel tiers du marché, mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas.

J'aimerais également connaître la méthode utilisée par les logiciels tiers pour développer les fichiers Raw, cette méthode doit-être connue et documentée pour pouvoir être réalisée par un logiciel non propriétaire autre que Capture NX-D, en gros être "libre" vu qu'à mon avis très peu de professionnels utilisent ce logiciel, même si sur certains points il est meilleur que Capture NX-2 (non modification du fichier d'origine). Je n'ai d'ailleurs jamais compris que Nikon ne documente pas ses données personnelles comme les Pictures-Contrôles de ses boîtiers pour que l'utilisateur puisse profiter de tous les avantages de son boîtier quelques soit le logiciel utilisé. Car si ce sont pour certains des secrets de polichinelle autant les documenter pour les autres. :P

En gros comment un éditeur de logiciel tiers décode ce qui existe dans un fichier Raw ?
Comment être certain que l'éditeur 'X', décode aussi bien le fichier Raw que l'éditeur 'Y'
De plus comme plusieurs éditeurs libres arrivent à le faire très bien comment obtenir ces informations d'un fabricant comme Nikon ?
Ce n'est quand même pas fait au hasard...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 22 Déc, 2019, 19:17:01 pm
J'ai tout de même l'impression qu'à la base, il ne s'agit pas de savoir si le RAW est interprété ou non, mais surtout de "réhabiliter" les optiques Z qui sembleraient être mises en cause. Par qui ? Pourquoi ?
Les attentes sont davantage sur des améliorations des boîtiers Z : AF, autonomie, 2 slots...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 23 Déc, 2019, 20:03:52 pm
Et ce n'est pas moi qui le dit :
MDLP 01/2020
".../...
Les derniers chiffres divulgués par l’association CIPA (Camera & Imaging Products Association), sur le mois d’octobre, en comparaison avec les deux années précédentes, en attestent. Cette situation est d’abord préoccupante pour les fabricants de matériel : les espoirs d’un rebond, nourris par une majorité d’entre eux après qu’ils ont misé sur l’hybride 24 x 36, sont pour l’instant déçus.
.../..."

On constate au moins deux choses :
 - Un malaise général dans le secteur "traditionnel" de la photographie, où les adeptes font des photos avec des boîtiers.
 - La "cannibalisation" annoncée du reflex par l'hybride ne transparaît pas, pour l'instant on reste encore dans le système de cohabitation de ces dernières années.
 Peut-être que si les "rumeurs 2020" se concrétisent : le Z9, le D760...il y aura un peu d'espoir de voir les choses bouger dans le bon sens... :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: phonem le 24 Déc, 2019, 04:42:26 am
Et donc ... ?
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 24 Déc, 2019, 10:30:17 am
Et donc ... ?

Si les deux boîtiers qui font l'objet de rumeurs, le Z9 et le D760 (770, 780...), sont à la hauteur des attentes, ils pourraient avoir la faveur des amateurs et des professionnels ;)
Il y a ceux qui attendent un successeur au D750, lequel a été un très grand succès, et qui aujourd'hui encore fait le bonheur de nombreux utilisateurs par sa polyvalence.
Et ceux qui voudraient un boîtier Z au moins équivalent au A9 de chez Sony.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Hun7er le 24 Déc, 2019, 11:31:54 am
Si les deux boîtiers qui font l'objet de rumeurs, le Z9 et le D760 (770, 780...), sont à la hauteur des attentes, ils pourraient avoir la faveur des amateurs et des professionnels ;)
Il y a ceux qui attendent un successeur au D750, lequel a été un très grand succès, et qui aujourd'hui encore fait le bonheur de nombreux utilisateurs par sa polyvalence.
Et ceux qui voudraient un boîtier Z au moins équivalent au A9 de chez Sony.

Tant mieux tout le monde sera content  ;D
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: corderaide le 24 Déc, 2019, 11:33:28 am
Le monde de la photo est par essence inerte. Je sais pas qui a cru une seule seconde que la bascule se ferait en deux ans... C'est normal que les ML démarrent lentement. Même Sony a mis cinq ans à avoir une techno mûre et une base d'utilisateurs solide.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: phonem le 24 Déc, 2019, 11:34:07 am
Heureusement que tu nous explique tout ça. On ne saurait quoi penser sinon.
Je reste ébahi devant une telle expertise ...
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Caille le 24 Déc, 2019, 11:45:39 am
Tant mieux tout le monde sera content  ;D
Sauf Sony. :lol:
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 28 Déc, 2019, 19:06:59 pm
Oh, stupéfaction !

Surtout après avoir lu que le reflex est "has been", qu'un photographe avisé n'utilisera plus, dorénavant, qu'un appareil hybride, et que de toute façon le reflex est appelé à disparaître incessamment sous peu.

Je découvre qu'un fil de discussion a été ouvert sous le titre " futurs reflex Nikon, qu'attendez-vous ?"
On nous demande d'exprimer nos souhaits sur un matériel "en voie de disparition" à en croire certains : "Encore j'enfonce le clou dans 5 à 10 ans le reflex sera un produit de niche comme l'est l'argentique et et le télémétrique...."(https://cutt.ly/yrtzhOC)
Où est la logique dans tout cela ?

Depuis la sortie des Z, on ne parle plus que des qualités des hybrides (les Z bien sûr !), alors que l'on vend des hybrides depuis une dizaine d'années.
Alors serait-ce parce que les Z seraient le nec plus ultra du monde des hybrides ? Non, loin de là ! Mais "dézinguer" le reflex pour donner de l'air à ces boîtiers, c'est une idée qui peut vous trotter dans la tête, dans la mienne par exemple.

Mais alors, pourquoi interroger les membres du forum sur leurs attentes, si le D760, par exemple, ne doit jamais voir le jour. Quel est l'intérêt de leur demander leurs souhaits, si "  ils se consacrent sur l’hybride qui a le plus fort potentiel de croissance puisque le reflex n’évoluera plus." (https://cutt.ly/srtzfmu)

Il est probable que Nikon, dans sa grande sagesse, pense que proposer un successeur au D750, avec des améliorations confirmant sa polyvalence, peut lui permettre de trouver une clientèle "reflex" prête à l'accueillir, dont les possesseurs très nombreux de ce D750. Cela lui laissera le temps nécessaire pour peaufiner le prochain Z, et en faire un rival sérieux des modèles phare Sony.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 28 Déc, 2019, 19:42:14 pm
Oh, stupéfaction !

Surtout après avoir lu que le reflex est "has been", qu'un photographe avisé n'utilisera plus, dorénavant, qu'un appareil hybride, et que de toute façon le reflex est appelé à disparaître incessamment sous peu.

Il est probable que Nikon, dans sa grande sagesse, pense que proposer un successeur au D750, avec des améliorations confirmant sa polyvalence, peut lui permettre de trouver une clientèle "reflex" prête à l'accueillir, dont les possesseurs très nombreux de ce D750. Cela lui laissera le temps nécessaire pour peaufiner le prochain Z, et en faire un rival sérieux des modèles phare Sony.

Jamais dis que le reflex est "has been". Les hybrides existent depuis un bout de temps et cela fait un bout de temps que j'attends un hybride Nikon. Pourquoi? Et bien en premier par besoin en reportage mariage un hybride est vraiment un atout.  Pourquoi je n'ai pas changé plus tôt et bien en premier ce n'est pas si vieux en full frame, de plus,  je suis chez Nikon depuis 1980 et ce n'est pas si simple de changer de crèmerie surtout avec un beau parc optiques.

Par contre je réfléchirais à deux fois avant d'investir dans des optiques en montures F après vous faites ce que vous voulez, si vous pensez que l'avenir est en monture F pourquoi pas conseiller aux nouveaux venu d'aller dans cette voie.  Mais il me semble vraiment indispensable de prévenir les nouveaux arrivants que ce n'est pas aussi simple.
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 28 Déc, 2019, 19:52:00 pm
.../... ce n'est pas aussi simple.

C'est bien le cœur du problème ;)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: Skeudenner le 06 Jan, 2020, 09:01:56 am
Nikon devrait annoncer le 7 janvier l'arrivée du nouveau reflex de la marque, le D780. La particularité de ce boîtier c'est qu'il associerait la technologie DSLR (D750) à celle du ML (Z6).
La présentation de ce mixte DSLR/ML, le D780, dans le contexte du CES 2020 prouve, s'il en était besoin, l'enjeu d'un tel boîtier, et peut-être réconcilier les deux mondes.

Wait and see :)
Titre: Entre enthousiasme et réalité, la réalité des Z...
Posté par: LViatour le 06 Jan, 2020, 09:23:22 am
Nikon devrait annoncer le 7 janvier l'arrivée du nouveau reflex de la marque, le D780. La particularité de ce boîtier c'est qu'il associerait la technologie DSLR (D750) à celle du ML (Z6).
La présentation de ce mixte DSLR/ML, le D780, dans le contexte du CES 2020 prouve, s'il en était besoin, l'enjeu d'un tel boîtier, et peut-être réconcilier les deux mondes.

Wait and see :)

Le D780 n'est autre qu'un D750 avec en live view avec certaines améliorations des ML (capteur avec détection de phase et donc af utilisable en vidéo) en dehors de cela pas grand-chose de nouveau, la visée reste traditionnelle reflex. Il n'y a pas eu beaucoup à développer pour le sortir, coque très similaire, mécanique similaire et récup du capteur 24MP du Z6 fort probablement.