Publicité

*

Hors ligne Caille

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #465 le: 29 Mar, 2014, 16:43:49 pm »
Parles-tu de ce post ou de NX-D?
De NX-D  ;)

Publicité

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #466 le: 29 Mar, 2014, 19:51:15 pm »
Pour en revenir à CNX-D, Il y a une quinzaine de jours j'étais "A la neige", et lors d'une ballade en raquettes, j'ai fait des photos de la chaines des alpes. Il y avait bien sûr un voile, mais à la prise de vue, j'ai fermé à f14 / f16.
En retour j'ai traité avec CNX 2, mais aussi pour voir avec CNX-D. Pour atténuer le voile, et avoir un bon rendu les fonctions derawtiseurs sont globalement satisfaisantes, mais et il y a un Mais, du fait de l'ouverture à f14 / f16, les tâches sur le capteurs sont très présentes (dire que j'avais passé un coup de soufflette avant de partir) et là CNX-D à un gros manque, car pas de correcteur. Donc la solution, c'est passer en Tiff pour aller dans CNX2, enlever les tâches et sauvegarder en .... Tiff, car la sauvegarde en nef (à partir de CNX2) n'est plus lisible par CNX-D (Elle l'est par ViewNX2).
Quand je dis plus lisible, le fichier ne s'ouvre pas.
Z6 + FTZ - D500 - D750 Nikkor 35mm f1.8G(FX) - Nikkor 50mm f1.4G(FX) - Nikkor 105mm f2.8 - Nikkor 24 - 120mm f4 - Nikkor 300mm f4E PF ED + TC 14EIII - Tamron 17_50 f2.8 - Sigma 500 f4.5 HSM EX APO DG -

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #467 le: 30 Mar, 2014, 11:30:33 am »
mais aussi pour voir avec CNX-D. Pour atténuer le voile, et avoir un bon rendu les fonctions derawtiseurs sont globalement satisfaisantes,
Bonjour,
Pourrait on connaître les réglages effectués sur NX-D pour atténuer le voile en montagne  ?
Remerciements.
Nikon D750 + D7000 + AFS 16-85 mm +  AFS DX 35 mm f/1.8 G + AFS 50 mm f/1.8 G + Voigtländer Color Skopar 20 mm + AFS 28 mm f/1.8 + AFS Micro 60 mm f/2.8 + AFS 85 mm f/1.8 G +  Tokina 14-20 mm f/2 + Tokina 70-200 mm f/4

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #468 le: 30 Mar, 2014, 12:39:46 pm »
mimi85 a sans doute dû parler du réglage des niveaux

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #469 le: 31 Mar, 2014, 23:01:28 pm »
J'y suis allé en tâtonnant. J'ai surtout joué sur la BdB en poussant à 6700K (High rendering.....) puis sur contraste (+30) et -7 en luminosité.. J'ai aussi joué sur la courbe Master Brightness et sur Chroma en positionnant 2 points de contrôle. Par contre sur une autre photo prise du même endroit mais un angle différent, les mêmes réglages donnent un rendu différent avec une dominante verdâtre. d'où ce genre de photo c'est au coup par coup. et les commandes, points de contrôle, etc... ne sont pas très précis et sont délicats à manier (plus difficile que CNX2)
Z6 + FTZ - D500 - D750 Nikkor 35mm f1.8G(FX) - Nikkor 50mm f1.4G(FX) - Nikkor 105mm f2.8 - Nikkor 24 - 120mm f4 - Nikkor 300mm f4E PF ED + TC 14EIII - Tamron 17_50 f2.8 - Sigma 500 f4.5 HSM EX APO DG -

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #470 le: 31 Mar, 2014, 23:53:48 pm »
Pour les amateurs de photos de montagne, Kolor propose un soft permettant de traiter facilement les voiles atmosphériques.
Exemple pratique avec filtre orange en +
(l'exemple peut aussi aller à la poubelle, si besoin...)

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #471 le: 01 Avr, 2014, 14:28:52 pm »
Mon propos était de tester NX-D. La photo a été prise au 105 sans filtre polarisant et  en fait entre ce que propose skeudenner c'est la vision au travers d'un filtre. Oui elle me convient MAIS ce n'est pas les nuances de colorimétrie que j'ai vu. Le bon compromis est en fait entre les deux, atténuation de la dominante bleu d'une part et atténuation de la dominante noir de l'autre. KOLOR permet il la densité du filtre? ?
Z6 + FTZ - D500 - D750 Nikkor 35mm f1.8G(FX) - Nikkor 50mm f1.4G(FX) - Nikkor 105mm f2.8 - Nikkor 24 - 120mm f4 - Nikkor 300mm f4E PF ED + TC 14EIII - Tamron 17_50 f2.8 - Sigma 500 f4.5 HSM EX APO DG -

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #472 le: 01 Avr, 2014, 23:01:06 pm »
Mon propos était de tester NX-D. La photo a été prise au 105 sans filtre polarisant et  en fait entre ce que propose skeudenner c'est la vision au travers d'un filtre. Oui elle me convient MAIS ce n'est pas les nuances de colorimétrie que j'ai vu. Le bon compromis est en fait entre les deux, atténuation de la dominante bleu d'une part et atténuation de la dominante noir de l'autre. KOLOR permet il la densité du filtre? ?

Le soft permet la réduction du voile atmosphérique, mais j'ai appliqué le filtre avec un autre logiciel.

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #473 le: 03 Avr, 2014, 14:51:04 pm »
On a quand même l'impression que maintenant les gens sont perdus sans leur petit logiciel informatique, parle t-on de faire des photos ou de faire de l'infographie????
J'ai bien l'impression que plus ça va, moins les gens font de belles photos, mais plus ils comptent sur la "magie" de ces fameux logiciels!!

C'est un peu comme se faire remplacer pour chanter quoi, je trouve que notre époque devient de plus en plus pathétique, tout est question de triche, de ceci ou de cela, demandez à Robert Doisneau si il avait besoin de tous ces logiciels??Non certainement pas il avait juste le bon oeil et savait composer sans avoir à tout transformer par la suite!
Ce débat est légitime, mais sans fin, parce que chacun place où il le sent le curseur entre la photographie et le graphisme/l'infographie.

Certains veulent obtenir une photo par leur travail, d'autres veulent obtenir une image, mais la frontière est floue entre ces deux objets.

Quand tu invoques Doisneau pour rejeter le besoin du logiciel tu te focalises sur la photo "sur le vif", ou la "photo de rue" et oublies tout un pan de la photo qui est plus impressioniste. La valeur que l'on accorde à une photo ne dépend pas que de l'histoire qu'elle raconte ou de sa composition.

Elle est aussi donnée par le sens de la photo (photo documentaire), par son graphisme (photo abstraite) ou par le regard porté par le photographe sur le sujet (tous types de photo, paysage, portrait, etc) et c'est ce dernier cas qui laisse libre cours à l'impressionnisme, et il faut reconnaître que les outils de post-traitement sont un outil impressionniste fabuleux.

Quant aux outils qui nous sont si utiles aujourd'hui dans le post-traitement basique (U-points, etc) il existait aussi des outils similaires à l'époque argentique, et ils étaient couramment utilisés.

En outre, un outil de post-traitement est aujourd'hui sur le chemin critique de la production d'une photo, ne serait-ce que pour dématricer un RAW. Dès lors, s'il faut utiliser un outil, autant qu'il soit ergonomique et permette aux gens de s'exprimer comme ils le souhaitent.
« Modifié: 04 Avr, 2014, 10:29:59 am par Heywood Floyd »

*

Hors ligne Buzzz

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #474 le: 03 Avr, 2014, 15:01:55 pm »
Tu ne vois pas la différence entre faire de belles photos  (avoir l'oeil et le bon cadrage au bon moment)
Et faire de  l'infographie???
Tu ne vois pas la différence?
Infographie  n'est pas photo  c'est différent si c'est la cas c'est de l'infographie qu'il faut que tu fasses pas de la photo donc pas besoin d'un beau Nikon pour ça  :)
Perso pour faire de l'infographie j'utilise un outil adapté, comme Illustrator par exemple, et un peu de Photoshop mais plus pour faire des montages, des retouches de colorimétrie, mais cela n'a rien à voir avec de la photo en effet, même si on peut en utiliser parmi d'autres éléments.

Après si on parle de retouche il existe plusieurs degrés différents et le tort qu'on a c'est de systématiquement tout mélanger.
En gros on a d'un côté la partie "optimisation de l'image" qui correspond aux ajustements de l'exposition, du contraste, de la chromie etc.
De l'autre côté, en plus de ce que je viens d'écrire, on a tout ce qui correspond aux montages et autres grosses transformations. Le problème, c'est que la frontière entre les deux est parfois très floue.

Quand on en arrive à de très grosses transformations, on est plus dans la "vérité" de l'image originale et c'est souvent ce qui peut poser problème, surtout quand certains essaient de faire passer des images largement manipulées pour ce qu'elles ne sont pas, c'est à dire des images "conformes à la prise de vue".

Le souci c'est de savoir à partir de quel stade on sort de la retouche "de base" : transformation des couleurs, dépétouillage, recadrage, suppression d'éléments dans l'image ?
Et si par exemple une transformation des couleurs n'est pas admise en retouche, peut-elle l'être si elle est obtenue à la prise de vue par l'utilisation de filtres colorés pour un résultat similaire ? C'est un peu le même dilemme qui existe entre un film scanné et une simulation, même si dans ce cas tout le monde sera d'accord pour dire que la simulation n'est pas de l'argentique....

A mon avis, tant qu'on est pas dans une logique de mensonge, je ne vois pas en quoi procéder à de tels montages serait un problème : tout comme c'était le cas en argentique, ces pratiques sont courantes dans l'art, la pub ou l'édition, et cela ne choque personne car tout est fait au grand jour. J'en déduis que le problème sous-jacent est d'abord un problème d'honnêteté.

Après je peux comprendre aussi que dans le cadre d'un concours photo ou de la presse d'information on puisse refuser ces pratiques pour des raisons évidentes. Mais en dehors de ces cas de figure, pourquoi tout refuser en bloc ? Tout comme il y a le cinéma de fiction à côté du documentaire, pourquoi n'y aurait il pas des images très retravaillées à côté des images "documentaires" ?

Pour aller un peu plus loin, on peut se poser la question de ce que doit être une photo, tout comme les peintres se sont demandés en leur temps si la peinture se devait absolument d'être naturaliste (=se conformer à la réalité). Malgré les réticences de certains, l’impressionnisme, le cubisme ou le surréalisme ont réussi à émerger, et c'est quand même de la peinture...

Buzzz
« Modifié: 03 Avr, 2014, 15:17:15 pm par Buzzz »

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #475 le: 06 Avr, 2014, 09:43:57 am »
 :mad:Nikon fusionne VNX2 et CNX2 en abandonnant ses traitements locaux mais voila il y a plus grave encore:
CNX-D rompt la chaîne du NEF qui constituait la force ds log.précités en obligeant la conversion en TIF pour entrer ds CNX2 comme déjà pour entrer ds d'autres log.de traitements locaux, et ainsi, ne saura plus lire le NEF des propres traitements locaux (passés-présents- avenir) effectués ds CNX2 ( voir article du Chasseur d'image N° 362 p.18 de février 2014)
Je vous invite à faire comme moi càd vous plaindre par écrit à Mr. Nikon voire faire une lettre ouverte (si c'est possible sur ce forum) car les "Amateurs-experts" ne sont plus "écoutés et satisfaits" par les grandes marques
BAV
Jean Emile Maréchal

*

Hors ligne NAN3200

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #476 le: 06 Avr, 2014, 10:45:45 am »
un autre défaut de CNX-D, quand on lit une image de petite taille, il l'affiche pour remplir l'écran, ce qui cause une pixellisation, logique.
mais si on a un écran par exemple en 1920*1080 et qu'on affiche une image de 1800 points on ne verra que peu le fait qu'elle soit rescallée.
c'est gênant dans un contexte d'édition, parce qu'on peut ainsi confondre des images pleines résolution et leurs version redimensionnée.

déjà que ce programme ne propose pas de créer un dossier pour chaque conversion, ce qui fait qu'on se retrouve avec les originaux et les versions jpg ou tiff dans le même dossier....

vraiment, je suis de plus en plus sur de ne pas passer sur ce programme à la fin officielle de CNX2.
D7100 ...     avec des trucs dessus !      
            seulement deux yeux    -   http://www.flickr.com/photos/25163666@N02/  --  http://www.fotos-partage.fr/

*

Hors ligne Weepbitterly

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #477 le: 06 Avr, 2014, 11:20:18 am »

CNX-D rompt la chaîne du NEF

Je ne comprends pas cet argument.

Le NEF n'est qu'un document à travailler. Et pour commencer, dès qu'on l'ouvre, puisqu'il est dématricé pour reconstituer l'information couleur, absente dans le raw.  

Un raw, c'est donc un tiff en niveaux de gris (alors que le le tiff contient l'information RVB) et son dématriçage donnera un résultat différent selon l'algorithme du logiciel (alors que le tiff donnera un résultat identique quel que soit le logiciel).

Autrement dit, la "chaîne du raw" n'est une chaîne ininterrompue que si on utilise un seul logiciel (ou des logiciels "frères" qui utilisent le même algorithme, comme le couple View NX/CNX ou les logiciels Adobe qui utilisent tous Camera RAW).

Et dans ce cas, on ne voit pas l'intérêt de préserver cette chaîne.
« Modifié: 06 Avr, 2014, 11:22:10 am par Weepbitterly »

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #478 le: 06 Avr, 2014, 11:43:30 am »
Je ne comprends pas cet argument.
Jean-Emile veut simplement écrire que CNX2 permet à la fois le développement et les retouches locales directement sur le NEF (sans avoir à passer par un logiciel tiers, ce qui suffit dans ma pratique pour 90% de mes photos), alors que CNXD nécessite de passer par un logiciel tiers (et un export en TIFF) pour les retouches locales ou même un simple dépetouillage.
« Modifié: 06 Avr, 2014, 11:49:28 am par emvri »

*

Hors ligne Weepbitterly

Nikon Capture NX-D : gestion et développement de séries de photos
« Réponse #479 le: 06 Avr, 2014, 14:09:36 pm »
Ça, je le comprends tout à fait : l'outil est absent, donc il manque :D

Mais il y a une deuxième objection, différente, qui semble être reprise d'un article de journaliste :

:mad:Nikon fusionne VNX2 et CNX2 en abandonnant ses traitements locaux mais voila il y a plus grave encore [...] ( voir article du Chasseur d'image N° 362 p.18 de février 2014)

A mon avis, cette deuxième critique repose sur une mécompréhension de ce qu'est un fichier raw.

Publicité