Membre d'un club d'astronomie, j'entends régulièrement citer la marque des boîtiers photo des adhérents.
Presque toujours Canon.
Sur les nombreux sites qui parlent de photo astronomique (du côté des amateurs) on voit essentiellement cette marque.
Je m'interroge sur les raisons ce cet état de fait : effet de mode ? Communication plus habile ?
Offre plus adaptée ? Ignorance de ce que propose Nikon ?
Ayant commencé à utiliser un D3200 pour faire quelques essais de photos sur pied fixe, je ne le trouve pas inadapté.
Mais j'en suis il est vrai à des choses simples.
Avez-vous des explications à la domination (apparente) de la marque Canon dans ce domaine ?
Nikkormat FTN - Micro Nikkor 55 f 3.5 - Nikkor 105 f2.5 tous deux pré-AI
D3200 Nikon DX 18-55  - Micro Nikkor 40 mm à F/2.8 (optique récente) -
un compact simple, le Coolpix L5


Visibilité des appareils Nikon par les astronomes amateurs
« Réponse #1 le: 21 Avr, 2013, 17:15:55 pm »
ta réponse à cette adresse
http://www.astrosurf.com/buil/nikon_test/test.htm
le filtrage du bruit au dela d'un temps de pose de 1 s ainsi que le traitement numerique Nikon  sont bloquant pour l'astronomie


Les versions récentes de Capture NX2 comportent une fonction réduction du bruit pour l'astronomie.
« Modifié: 21 Avr, 2013, 17:22:15 pm par domenge »
D7000 18-105      85 micro       200 ai micro 180 ai c500 ai miroir 105 2.5 ais      tamron 70 300 SIGMA 8 16    SIGMA 17 70 2.8 4 SIGMA 120 400  NIKKOR 35 1.8  50 1.8 NIKKOR 105 4 MICRO AIS      55  mm micro AIs 2.8  SB700   convertisseur TC16 modifié

Visibilité des appareils Nikon par les astronomes amateurs
« Réponse #2 le: 21 Avr, 2013, 18:51:55 pm »
Les versions récentes de Capture NX2 comportent une fonction réduction du bruit pour l'astronomie.

Merci pour cette réponse... qui ne me réjouit pas. :-[

Comment doit-on comprendre la remarque sur Capture NX2 ?
Il corrigerait les effets induits par le traitement de l'électronique et restituerait le "RAW initial" ?
Nikkormat FTN - Micro Nikkor 55 f 3.5 - Nikkor 105 f2.5 tous deux pré-AI
D3200 Nikon DX 18-55  - Micro Nikkor 40 mm à F/2.8 (optique récente) -
un compact simple, le Coolpix L5

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2683
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
Visibilité des appareils Nikon par les astronomes amateurs
« Réponse #3 le: 27 Avr, 2013, 20:14:44 pm »
J'ajouterais (et désolé pour le HS) qu'il est "scandaleux" qu'avec un boitier numérique -non "bricolé"- il soit quasiment impossible de faire de la photo IR alors que les argentiques ne posaient aucun problème. Mieux les optiques de l'époque avaient même un repère pour  compenser la mise au point et l'adapter à l'IR.

Alors bien sûr ceci n'a rien à voir avec le sujet, mais cela montre aussi que Canon comme Nikon (et les autres) réduisent finalement les possibilités anciennement offertes. Sans oublier les soufflets en voie de disparition ...

Quant à l'astrophotographie, bien que je n'en ai jamais fait, j'étais au courant de "l'incapacité" de Nikon. Hop, une de plus  >:(

Voilà....
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

Visibilité des appareils Nikon par les astronomes amateurs
« Réponse #4 le: 27 Avr, 2013, 20:51:04 pm »
J'ajouterais (et désolé pour le HS) qu'il est "scandaleux" qu'avec un boitier numérique -non "bricolé"- il soit quasiment impossible de faire de la photo IR alors que les argentiques ne posaient aucun problème. Mieux les optiques de l'époque avaient même un repère pour  compenser la mise au point et l'adapter à l'IR.

Alors bien sûr ceci n'a rien à voir avec le sujet, mais cela montre aussi que Canon comme Nikon (et les autres) réduisent finalement les possibilités anciennement offertes. Sans oublier les soufflets en voie de disparition ...

Quant à l'astrophotographie, bien que je n'en ai jamais fait, j'étais au courant de "l'incapacité" de Nikon. Hop, une de plus  >:(

Voilà....
Pour rebondir sur votre propos j'écrirais que c'est à la fois navrant et... assez bête.

Navrant parce que cela veut dire que les fabricants ne se sont pas assez mis à la place de leurs clients pour essayer de comprendre ce qu'ils pourraient faire de leur matériel. Ou alors de façon cynique, ils ont décidé de ne pas prendre en compte certains profils d'usage.

Assez bête parce que, au moins maintenant, la mémoire est bon marché et les calculateurs embarqués  puissants : il suffirait de rajouter une ligne dans le fouillis du menu pour que telle option d'exploitation de "l'avant RAW" soit activée ou pas. Il faudrait dans ce cas avertir l'utilisateur des conséquences de ce choix...
La marque Nikon a publié une mise à jour du programme pour certains appareils (dont le D3200). Il serait donc possible de modifier les choses.

Vous me lisez, Monsieur Nikon ? Si non, c'est dommage : je vous propose gratuitement une amélioration de vos appareils.
Nikkormat FTN - Micro Nikkor 55 f 3.5 - Nikkor 105 f2.5 tous deux pré-AI
D3200 Nikon DX 18-55  - Micro Nikkor 40 mm à F/2.8 (optique récente) -
un compact simple, le Coolpix L5

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2683
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
Visibilité des appareils Nikon par les astronomes amateurs
« Réponse #5 le: 27 Avr, 2013, 21:27:03 pm »
(...) Ou alors de façon cynique, ils ont décidé de ne pas prendre en compte certains profils d'usage.

Personnellement je penche plus vers cette opinion car il ne faut pas être bien futé pour savoir que même les simples amateurs faisaient "autrefois" de la photo IR.
Quant à ton opinion sur une mise à jour logicielle où l'implémentation d'options je la partage à 200% .
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)