*

RomainF

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #240 le: 06 Avr, 2012, 00:06:03 am »




Je suis donc passé chercher deux piles 1,35V chez Photo Suffren.
Une fois le temps nécessaire à la réaction "chimique" écoulé, j'insère les deux piles dans mon FTN. Je règle la sensibilité sur 3200 et compare alors les mesures que je trouve sur des fonds unis avec celles obtenues avec mon Nikon FM et par sécurité avec mon EOS 60D (qui donne généralement des couples diaph'/pose rigoureusement identiques au FN)  .
Et là, mauvaise surprise... Mon FTN est faux. Il sous-expose de manière assez significative. Problème réglé assez rapidement : pour exposer correctement à 3200ASA, il faut le régler comme pour du 1600.

Par ailleurs, les vitesses inférieures ou égales à 1/15° ne fonctionnent pas : elles restent indéfiniment ouvertes.
Ce n'est pas une grande surprise, je pensais toutefois que le 1/15 n'était pas tout à fait considéré comme une "vitesse lente" : sur mes autres vieilleries, les vitesses se bloquent en général à partir de 1/8°.
A cela s'ajoute le détail de la mousse d'amortissement du miroir, qui s'est, dans sa totalité, désintégrée.
J'en ai donc parlé au très sympathique "vendeur" de Photo Suffren. Il faut alors leur déposer le boitier une semaine dans le but de faire un devis. Si celui-ci convient, il faut ensuite compter un bon mois pour la réparation.
J'ai discrètement tenté d'obtenir une idée du tarif qui me serait facturé pour ce genre de choses mais il est resté très évasif et a finalement évité la question. Ce que je comprends, de nombreux facteurs rentrant en compte etc. ...
Toutefois, je n'ai absolument aucune idée de ce que cette réparation des vitesses pourrait coûter. Une cinquantaine d'euros ? Une centaine ? Deux ? Si l'un d'entre vous pourrait témoigner et m'éclairer en annonçant un ordre de grandeur (voire un prix précis si ce n'est pas trop indiscret) je vous en serais très reconnaissant. Etant étudiant sans revenus fixes, je souhaite simplement savoir si je peux envisager de faire, un jour, réparer mon F ou si cela m'est inabordable.

Merci d'avance  ;) ,

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #241 le: 06 Avr, 2012, 09:08:45 am »
« Modifié: 06 Avr, 2012, 09:11:17 am par pascal »
Give me a "F"

*

RomainF

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #242 le: 06 Avr, 2012, 17:13:17 pm »
Parfait, je vous remercie !

Bon ben.........comme me l'a conseillé Mr.PhotoSuffren, je vais d'abord profiter un peu de mon nouveau jouet, enchaîner un certain nombre de pellicules et je le ferai peut être réviser dans quelques années.   ;/ .
Et puis pour les situations nécessitant du 1/15e voire 1/8e à 3200ASA et f/1.4, je prendrai mon FM, la cellule étant inutilisable quand il n'y a pas de lumière avec le FTN (et puis....il faut les trouver ces situations  :lol: )

Bonnes fêtes de Pacques à tous !
« Modifié: 06 Avr, 2012, 17:39:48 pm par RomainF »

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #243 le: 06 Avr, 2012, 18:25:56 pm »
Bonjour,

N'atendez quand même pas trop, vous risqueriez de vous "lasser" des "maladies de vieillesse" de votre nouveau copain, puis, le temps faisant, lui préférer un "joujounélèctronic" plus "putain"... et abondonner sans soin dans un tiroir ce bon vieux copain de F.
...Ca c'est déjà vu, hélas.

Cordialement.

*

RomainF

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #244 le: 06 Avr, 2012, 18:44:22 pm »
Bonjour,

J'ai debuté la photo sur un numérique, je ne me suis qu'ensuite déporté sur des modèles argentiques.
Ces "maladies de vieillesse" sont des défauts que j'accepte sans rechigner et que j'apprécie. Je les considère comme une part du charme des vieux boîtiers.
Je vous confesse alors être un semi-pêcheur : l'argentique grainé côtoie mon numérique megapixelisé. Et je ne peux plus envisager d'utiliser l'un sans l'autre. Ils se complètent parfaitement.

Et mes vieux boîtiers atteint de maladies incurables (ou trop rustiques -sans telemetre ni cellule- ) sont sur une étagère, rangés, appréciés, et régulièrement dépoussiérés. Ou alors cédés contre une petite bierre à d'autre passionnés :) .

Je découvre peu à peu mon F avec son FTN.
D'après une rapide recherche, il serait de 69.
J'apprecie particulièrement la fenêtre permettant de régler l'exposition sur le dessus du prisme. Cela permet de sélectionner un couple approximatif, pour ensuite, une fois l'appareil porté à l'oeil, ne modifier que d'un ou deux diaph'. Cela permet de rendre la photo un peu plus spontanée, notamment pour des portraits plus ou moins discrets.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #245 le: 06 Avr, 2012, 20:32:29 pm »
hello
à l'usage, on s'aperçoit que le F, vieux de 50 ans, a tout ce qu'il faut, là où il faut.
Au point de se demander ce que peuvent apporter les gadgets issus du marketing.
Le F, comme le leica M demande une maturité photographique pour être pleinement appréciés, mais quand on a dépassé ce stade d'assisté des automatismes, quand on maîtrise son appareil et qu'on fait corps avec lui, qu'il est devenu un prolongement de votre regard, quel plaisir.

Personnellement, cela fait quelques années que je n'ai pas acheté de nikon F, 17 me semble suffisant, mais je les fais réviser à tour de rôle, petit à petit. Certes, ça coûte, mais c'est le prix de la tranquilité.
J.Ph.

*

Velours

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #246 le: 06 Avr, 2012, 22:03:15 pm »
Bonsoir,

j'en profite pour comptabiliser mon F2

Et donc :
Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Boîtiers Nikon F :                      243
Moteurs Nikon F36 :                      31
Moteurs Nikon F250 :                      6
---------------------------------------------
Boîtiers Nikon F2:                       94
Moteurs MD2+MB1 ou MD1+MB2 :             31
Moteurs MD3+MB1 ou MB2 :                 10
DS-12 EE :                                3
MD 100 + 2 MB 100:                        2
Dos 250 pour F2:                          3
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

J'espère acquérir un F cette année, si un fou a en prévision d'en vendre 1 petit... :lol: :lol:

"à l'usage, on s'aperçoit que le F, vieux de 50 ans, a tout ce qu'il faut, là où il faut."

Tout à fait d'accord J.Ph.

Bonne soirée


*

RomainF

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #247 le: 06 Avr, 2012, 22:25:29 pm »
Depuis l'acquisition de mon F, c'est simple, j'exulte.
Il est gros, lourd, semble aussi solide qu'un coffre fort suisse. Les chromes sont dans un superbe état et la très légère patine des parties noirs est d'un charme indescriptible.
Et l'orgasme mécanique qu'il incarne...

Le seul reproche que je puisse actuellement lui faire concerne l'affichage de l'aiguille du FTN qui nécessite des conditions lumineuses peu difficiles. Empêchant de fait certaines photos le soir.

Je lisais, sur je ne sais plus quel fil, qu'un membre hésitait pour un F avec FTN à environ 400€.
Lors de mes recherches, les prix constatés étaient souvent aux alentours de 300€.
Dernièrement, il y'en a eu un en super état, avec 50mm f/1.4 qui est parti à 200€ sur eBay  :o


Tiens, quel verre de visé utilisez vous ?

*

Hors ligne NIKONtjrs

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #248 le: 07 Avr, 2012, 12:27:42 pm »
Tiens, quel verre de visé utilisez vous ?
Hello,
Je suis passé du A standard au K.
C'est le même avec, concentrique au stigmomètre, un anneau de microprismes.

Cordialement,
Phil.
"Celui qui se perd dans sa passion a moins perdu que celui qui a perdu sa passion" St Augustin

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #249 le: 07 Avr, 2012, 14:03:01 pm »
Bonjour,

RomainF a écrit :
"...Le seul reproche que je puisse actuellement lui faire concerne l'affichage de l'aiguille du FTN qui nécessite des conditions lumineuses peu difficiles. Empêchant de fait certaines photos le soir..."

Allons allons, homme de peu de foi, penseriez-vous que Nikon n'ai pas pensé à cela, hein ? Eh bien non : le "DL-1 Photomic Illuminator" a été crée pour vous permettre de voir en pleine nuit votre aiguille de cellule de Photomic.
...Eh oui, pas bête.

Cordialement. 
 


Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #250 le: 09 Avr, 2012, 17:02:40 pm »
Bonjour à tous,
Heureux de vous présenter deux Nikon F (l'un de 1968, l'autre, avec Photomic modifié par Photo Suffren, de 1970) à ajouter à la liste des merveilles.
Cordialement.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #251 le: 09 Avr, 2012, 17:38:36 pm »
Bonjour,

Archi-MED a écrit :
"...à ajouter à la liste des merveilles..."

Ici - comme avec ce bon vieux Nikon F - tout est manuel, cher Archi-MED.
Donc : faites un "copier-coller" de la dernière liste et ajoutez-y vos "chers F".
...Vive le fait-main.

Wouaff, wouaff !

Cordialement.

*

jugoslav

  • Invité
Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #252 le: 10 Avr, 2012, 22:46:54 pm »




Je suis donc passé chercher deux piles 1,35V chez Photo Suffren.
Une fois le temps nécessaire à la réaction "chimique" écoulé, j'insère les deux piles dans mon FTN. Je règle la sensibilité sur 3200 et compare alors les mesures que je trouve sur des fonds unis avec celles obtenues avec mon Nikon FM et par sécurité avec mon EOS 60D (qui donne généralement des couples diaph'/pose rigoureusement identiques au FN)  .
Et là, mauvaise surprise... Mon FTN est faux. Il sous-expose de manière assez significative. Problème réglé assez rapidement : pour exposer correctement à 3200ASA, il faut le régler comme pour du 1600.



Par ailleurs, les vitesses inférieures ou égales à 1/15° ne fonctionnent pas : elles restent indéfiniment ouvertes.
Ce n'est pas une grande surprise, je pensais toutefois que le 1/15 n'était pas tout à fait considéré comme une "vitesse lente" : sur mes autres vieilleries, les vitesses se bloquent en général à partir de 1/8°.
A cela s'ajoute le détail de la mousse d'amortissement du miroir, qui s'est, dans sa totalité, désintégrée.
J'en ai donc parlé au très sympathique "vendeur" de Photo Suffren. Il faut alors leur déposer le boitier une semaine dans le but de faire un devis. Si celui-ci convient, il faut ensuite compter un bon mois pour la réparation.
J'ai discrètement tenté d'obtenir une idée du tarif qui me serait facturé pour ce genre de choses mais il est resté très évasif et a finalement évité la question. Ce que je comprends, de nombreux facteurs rentrant en compte etc. ...
Toutefois, je n'ai absolument aucune idée de ce que cette réparation des vitesses pourrait coûter. Une cinquantaine d'euros ? Une centaine ? Deux ? Si l'un d'entre vous pourrait témoigner et m'éclairer en annonçant un ordre de grandeur (voire un prix précis si ce n'est pas trop indiscret) je vous en serais très reconnaissant. Etant étudiant sans revenus fixes, je souhaite simplement savoir si je peux envisager de faire, un jour, réparer mon F ou si cela m'est inabordable.

Merci d'avance  ;) ,


Très beau romain ! ... Un sens de la géométrie et de l'épure ... Bravo pour cette très belle photo !  ;)
« Modifié: 10 Avr, 2012, 22:50:14 pm par jugoslav »

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #253 le: 11 Avr, 2012, 15:15:31 pm »
certes, certes, mais un prisme chromé sur un boîtier noir....

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #254 le: 11 Avr, 2012, 15:27:22 pm »
Bonjour,

Jean-Philippe a écrit :
"...un prisme chromé sur un boîtier noir..."

C'est une négligence, comme un slip blanc avec un soutien-gorge noir.

Wouaff, wouaff !

Cordialement.