Bonjour à tous,

Voici mon premier post sur ce forum... que je lis avec interet depuis env. 1 semaine.
En fait, depuis l'achat de mon 1er numérique (D70s).

Je suis en train de découvrir ce boitier, qui me semble posseder un beau potentiel. Cependant un petit problème m'ennnuie un peu:
Contrairement à l'avis de certains membres de ce forum qui considère que le calage en franche sous-expo du D70 n'est plus de mise sur le D70s... Je dirais que c'est pas vraiment exact ! En tout cas comparaison faite avec mes boitiers argentiques (FA, F80)
Ok, vous allez peut etre dire: Ce n'est pas franchement idiot avec le numérique, il faut absolument éviter de cramer les ht lumières etc...mais c'est bien trop marqu" à mon gout.

J'ai lu ici ou là (comme d'ailleurs sur l'essai du D70s paru dans CI) qu'il suffisait de surexposer de +0,3 à +0.5 IL pour corriger ce problème.
Mais j'arrive à ma question précise (qui n'a d'ailleurs rien de propre au numérique)

En mesure matricielle, comment estimer la valeur de la correction d'expo ? étant donné que l'on ne maitrise pas du tout le résultat estimé par le boitier ?
En d'autres termes, est ce que cela à un sens de procéder à une quelconque correction d'expo en mode matriciel, autre que lorsque que l'on est en mesure pondérée ou spot ?

merçi d'avance à tous !

AB
Nikon FA, D200, D70s, SB600, AF24 f/2,8D,  AF35 f/2D,  AF85 f/1,8D,  AF-S DX 17-55 F/2.8G IF-ED,  AF-D 70-210 f4,-5,6

Correction d'expo en mesure matricielle. vous en pensez quoi ?
« Réponse #1 le: 26 Sep, 2005, 20:07:07 pm »
Bonjour,

Ce que je dis est une pure hypothèse, je n'ai pas de D70 ou D70s.
La sous-exposition du D70, étant présente principalement pour éviter de cramer les hautes lumières (avec les capteurs numériques il est plus facile de récupérer lorsque c'est sous-ex que lorsque c'est sur-ex), je me disais que la sous-exposition automatique n'était présente qu'en mode matricielle (éventuellement en mode pondérée) mais pas en mode spot.
Celui qui utilise le spot sait ce qu'il fait (il bichone son exposition), donc le boitier ne va pas lui "inventer" une valeure, mais lui donner la mesure de lumière exacte.
Par contre en mode matricielle le boitier optimise la capture de l'information (donc sous-expose).
Tout ca pour dire que j'imaginais que c'est bien en mode matricielle qui faut sur-exposer pour obtenir dès le départ une exposition juste...
Df, FM3a, 2.8/24, 1.2/50, 1.4/50, 2.8/135, 2.8/80-200, SB50DX, SB800, M8, M4.2, Summicron 2/50, Voigt 1.4/35.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Correction d'expo en mesure matricielle. vous en pensez quoi ?
« Réponse #2 le: 26 Sep, 2005, 20:56:32 pm »
Si j'ai tout bien compris, quand tu ajoute une surex ou sous ex, que ce soit en matricielle ou pas, le boîtier en tient compte.
La différence entre matricielle et autres joue sur la valeur du couple vitesse/diaph donnée par le système de mesure. Ta correction est faite par dessus cette valeur donc tu peux le faire en matricielle aussi ;)

Correction d'expo en mesure matricielle. vous en pensez quoi ?
« Réponse #3 le: 26 Sep, 2005, 23:09:09 pm »
pour ma part,je ne procéde à aucune correction sur les sujets à lumiére "normale".pour les autres ,je fais un ou deux essais dans des zones de lumiére différente et je prends la photo lorsque le résultat me convient.au pire,je corrige si besoin avec "niveaux " de PS.nous avons des boitiers"intelligents",laissons les faire :lol:
en plus ,on paye un max toute l'electronique qu'il y a dedans :( :(
:cool:

Correction d'expo en mesure matricielle. vous en pensez quoi ?
« Réponse #4 le: 27 Sep, 2005, 00:11:31 am »
Bonjour,
Avec mon D70, je n'ai pas vu de différence dans les résultats en terme de sous exposition chronique dans les 3 modes de mesure.
En fait, le matriciel est plutôt à utiliser avec les sujets assez homogènes. Tous les sujets un peu difficile en exposition doivent être mesurés en spot, ou central pondéré + modification volontaire, et quelques essais ne font jamais de mal, c'est l'avantage du numérique.
Pour exemple, une aigrette blanche immaculée sur fond foncé, il vaut mieux ne pas se fier au matriciel, mais régler à -2IL.
En photo courante (réglage matriciel) il est effectif que l'appareil sous expose d'environ -.3 à -.5 IL. Mais c'est pluitôt bien, ça protège de surexposition locale, qui sont irrécupérables en post traitement.

Bonnes photos

PS : mon D70 est chez Nikon en réparation, car la baillonette n'a pas supporté une chute de 10 cm, il est vrai qu'il était monté sur un 300 f2,8 à 3,6 Kg ! Mais le miracle est que c'est réparable !
Sur mon F4E, j'aurait pu continuer mes prises de vue !!
The early bird catches the worm !
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt !

Correction d'expo en mesure matricielle. vous en pensez quoi ?
« Réponse #5 le: 28 Sep, 2005, 17:27:37 pm »
Bonsoir,

Merci pour vos interessantes réponses.
Je suis en fait maintenant convaincu que soit la mesure matricielle du D70 n'est pas aussi fiable que sur mon F80, soit les capteurs numériques et en particulier celui du D70 demande un précision diabolique !
En fait je penche plutôt pour cette deuxième hypothèse.
Je n'utilisais en fait que très peu la mesure matricielle en argentique et jamais la mesure spot.
Mais avec Le D70 j'ai constaté de réels avantages à utiliser la mesure pondérés centrale à la place de la matricielle. et ceci pour des scène pas spécialement typée "difficiles".
Nikon FA, D200, D70s, SB600, AF24 f/2,8D,  AF35 f/2D,  AF85 f/1,8D,  AF-S DX 17-55 F/2.8G IF-ED,  AF-D 70-210 f4,-5,6

Correction d'expo en mesure matricielle. vous en pensez quoi ?
« Réponse #6 le: 28 Sep, 2005, 17:43:02 pm »
Citation de: bog
Bonsoir,

Je suis en fait maintenant convaincu que (...) les capteurs numériques et en particulier celui du D70 demande un précision diabolique !
C'est bien le terme !
Avec les quelques tests que j'ai pu effectuer lors d'une prise en main d'un D70, j'ai constaté qu'un 1/3 de diaph pouvait parfois rater complètement une exposition. Ce qui n'est pas les cas sur une pellicule (sauf avec certains films dias ?), où la latitude d'exposition permet de rattraper une mauvaise mesure.