8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« le: 26 Mai, 2011, 15:15:06 pm »
Bonjour,

Voilà, une question toute bête mais, à quoi ça sert de passer photoshop en mode 8, 16 ou 32 bits ? Je n'ai jamais su.
Personnelement je ne fais que des photos en RAW 14 bits avec mon D300s. Y a t il une utilité a changé de mode de bits pour des retouche ou du traitement, et si oui, laquelle ?

Si qqun est assez calé pour m'expliquer un peu tout ça, ça serait cool ! Merci :)
Nikon D300s

www.fore1.com

8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #1 le: 06 Juin, 2011, 12:18:35 pm »
Concernant les formats 8, 16 ou 32 bits, voici ce que j'ai pu trouver rapidement en faisant une recherche.

Clic sur l'image pour avoir les explications (in english).


Définition plus précise (source : http://www.wisibility.com/glossaire/content/blogcategory/2/7/) :

"Le bit est une unité de mesure élémentaire en informatique.
1 bit est égal à 1 ou 0 soient 2 valeurs.
Le codage d’une image en 8 bits permet d'attribuer 256 valeurs (niveaux de gris) pour chaque canal R, V, B, soit :
- 28 = 256 valeurs par pixels
- 3 couches (RVB) donc 3 × 8 = 24
- donc 8 bit en RVB = 224 = 16 777 216 de couleurs.
Le codage d’une image en 16 bits permet d'attribuer 65536 valeurs pour chaque canal R, V, B, soit :
- 216 = 65536 valeurs par pixels
- 3 couches (RVB) donc 3 × 16 = 48
- donc 16 bit en RVB = 248 = 281 474 976 710 656 de couleurs."

Autres précisions ici : http://www.wisibility.com/forum/divers/%28resolu%29comprendre-les-bit-profondeurs-les-couleurs/

8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #2 le: 06 Juin, 2011, 16:07:20 pm »
Juste des trucs pratiques : si tu shootes en jpeg, tu es en 8 bits ; pour les modifications, tu as intérêt à les faire en tif (8 bits) format non destructif, et qui te permet de les reprendre plus tard sans perte.
En RAW 14 bits, oui pour mon D300, mais on ne nous propose que 16 bits ; donc c'est bon si tu fais tes retouches en 16 bits, en 8 tu perdrais des données.

Je n'ai pas essayé le 32 bits, je sais que c'est utile pour du HDR mais je n'en fais pas.
Cordialement
http://francoisenayroles.piwigo.com
MAC,  Sony A6000
 (sony-zeiss 55 f/1,8)   (sony 70-200 f/4)  (50 mm Zeiss makro-planar ZF F/2)

*

Hors ligne Weepbitterly

8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #3 le: 06 Juin, 2011, 19:19:21 pm »
L'ennui, c'est que la plupart des écrans sont en 16 millions de couleurs (= 8 bits), voire moins pour certains portables.

Seuls quelques écrans graphiques P-IPS haut de gamme atteignent les 10 bits = 1 milliard de couleurs.

Autrement dit, à l'observation sur écran standard , on ne devrait pas voir de différence notable entre 8 et 16 ou 32 bits.


8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #4 le: 06 Juin, 2011, 19:36:05 pm »
+200 a Weepbitterly
D3s,D2X,D1X,D700,D7000,

Nikkor 10,5mm - Tokina11-16mm f/2,8 - Nikkor 18-105 - Nikkor 12-24mmf/4 - Nikkor24-70mm f/2,8 -Sigma 24-70mm f/2,8  - Nikkor 24mm, Nikkor 35mm, Voigtlander 40mm -  Nikkor 50mm f/1,4-f/1,8 -  Voigtlander 58mm f/1,4 - Nikkor 85mm f/1,4-f/1,8  - Tokina 100 f/2,8 - Nikkor 105f/2,8 - Nikkor 135 f/2 - Nikkor 135 f/2,8 - Nikkor 200mm f/2 - Nikkor 300 f/4 - Nikkor 70-200 f/2,8 V

8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #5 le: 06 Juin, 2011, 20:56:04 pm »
Autrement dit, à l'observation sur écran standard , on ne devrait pas voir de différence notable entre 8 et 16 ou 32 bits.

Ben si .... il suffit de choisir une photo avec de beaux dégradés subtils d'une couleur (certains ciels, un drapé au studio, un nu ... ) puis de les passer en 8 bits et ..... la "postérisation'' autrement dit création de zones au lieu des dégradés elle te saute aux yeux comme un coup de pied au ...
Amitiés Jacques
boitier Nex 7 +50f1.8 +18/200+ voigt 20 f3.5- Nikkor 35 f2- MicroNikkor 60 f2.8 - Nikkor 85 f1.8 - le Nikkor 180 f2,8 à vendre
Le M8 avec 15, 21, 28 50
Galerie nouveau look et nouvelles galeries: Animaux du Costa Rica

*

Hors ligne Weepbitterly

8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #6 le: 06 Juin, 2011, 21:33:09 pm »
J'avais testé les raw 12 et 14 bits, deux options proposées par le D300 : absolument aucune différence perceptible.

Je travaille (par habitude) en tiff 16 bits issus de raw 12 bits dans l'espace Adobe 98, lorsque je retouche sous Photoshop : Lors de la conversion en tiff 8 bits, je ne vois pas non plus de différence.

En revanche, lorsque je passe dans l'espace sRVB, là, oui, la simplification saute aux yeux.

(précision : écran calibré, bien entendu).

8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #7 le: 07 Juin, 2011, 08:18:59 am »
La profondeur de numérisation (les 12 ou 14 bits du D300(s)) d'un boîtier et les modes 16 ou 32 bits de Photoshop n'ont pas du tout le même rôle :

Coté boîtier, le passage de 12 à 14 bits permet de tirer plus d'informations d'une même image : c'est peu visible en photo courante, ça devient sensible sur les sujets très contrasté type mariés si on veut à la fois du détail dans la robe blanche de la mariée, du détail dans le costume noir du marié, que la lumière est contrastée (soleil...) ou que l'on soit dans des conditions d'éclairage pas terribles (intérieur d'une église éclairée par un lustre en cristal avec ampoules très jaunes + lumière des vitraux + tubes fluo (si, je connais des endroits pareil) + le petit coup de flash qui va bien...) : les deux bits supplémentaires donnent une image très différente dès qu'on veut récupérer dans Capture NX2 (ou capture One) du détail dans les ombres et dans les lumières (la différence est visible dans les blancs et les noirs de l'image, surtout s'il y a des dégradés). Bien sûr, le passage de 12 à 14 bit ne se voit que si les prises de vues sont faites dans de bonnes conditions : objectif de qualité (en particulier coté traitement antireflet), propre, flare controlé (paresoleil adapté...). Dans le cas contraire, le flare applatit tellement l'image que 8 bits seraient largement suffisants.

Aujourd'hui, il n'y a aucune nécessité d'avoir des fichiers finaux en plus de 8 bits : la dynamique des écrans ne permet d'afficher au mieux que 16 millions de couleur (il n'y a pas que la manière dont l'électronique de l'écran fonctionne, il y a aussi prendre en compte le niveau du point noir pour une luminance d'écran raisonnable (entre 100 et 140 cd/m²) et un gamma d'écran de 2,2). Et en impression, c'est encore pire (un bon papier photo argentique ou une super impression jet d'encre sur un super papier ne dépasse pas 2,3 en Dmax).

Le mode 32 bits de Photoshop est destiné au HDR... (qu'il faudra au final traiter pour avoir une profondeur d'image de 8 bits parce que les périphériques de sortie actuels ne savent pas afficher plus de couleurs)

Le mode 16 bits est lui particulièrement utile quand on doit faire des traitements importants : il suffit de donner un coup de réglages de niveaux dans Photoshop pour voir apparaître des trous dans l'histogramme dans une image codée sur 8 bits (bien sûr, le problème ne se pose pas si on fait le maximum de boulot dans le Raw)... et quand on combine niveaux, courbe, balance des couleurs, on arrive vite à un fichier tout pourri. En mode 16 bits, avec le même fichier de départ, les "trous" apparaitront également mais lors de la conversion finale en 8 bit, l'image sera de bien meilleure qualité : le passage de 8 à 16 bit ne sert ici qu'à éviter (limiter) les erreurs d'arrondi quand Photoshop calcule l'image.

A+

Laurent Galmiche

8 bits, 16 bits, 32 bits, photoshop CS5
« Réponse #8 le: 07 Juin, 2011, 16:00:27 pm »
Merci à tous pour vos réponses !
Nikon D300s

www.fore1.com