Publicité

*

Hors ligne Jean-Christophe

25 ans d'hisoire de la Nik Collection : je vous raconte l'aventure, et les 25 nouveaux filtres de la Nik Collection 3.3 By DxO, avec support MacOS Bigsur et Photoshop/Lightroom Classic 2021 :


https://www.nikonpassion.com/nik-collection-3-by-dxo-version-3-3-25-nouveaux-filtres/

Version d'essai valable 30 jours et tarifs :
https://www.nikonpassion.com/nikcollection

Publicité

j'ai un peu de mal à  comprendre et trouver le positionnement de ce produit quand on a déjà DXO view point et et Filmpack.

je sais bien que c'est lié à "l'histoire "mais pour l'avenir je  m'interroge.
Boitiers Nikon avec les optiques qui vont bien.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Ce sont deux gammes de produits différentes.
L'histoire compte en effet, j'en parlais avec Dxo car c'est confus encore.

La Nik Collection se veut un logiciel pivot capable de fonctionner quelque soit le logiciel de traitement RAW sous-jacent.
Ce qui permet de changer de logiciel sans remettre en cause ce que l'on fait dans la Nik.

Photolab est le logiciel de développement RAW.

Quand on connaît peu l'offre DxO, c'est perturbant.

Pour moi l'évolution logique est que l'offre soit simplifiée :
- Photolab pour le développement RAW
- la Nik Collection pour les modules externes de traitements avancés
- Suppression de FilmPack, ViewPoint, etc, intégrés à la Nik.

Ce sont deux gammes de produits, deux codes différents, il faut du temps pour tout intégrer et simplifier.
Mais à terme, je sens que c'est le sens de l'histoire.



je vois que tu fais la même analyse que moi Jean Christophe

ayant film pack et view point  je garde ma Nik collection version Google ça me suffit amplement
Boitiers Nikon avec les optiques qui vont bien.

Ce sont deux gammes de produits différentes.
L'histoire compte en effet, j'en parlais avec Dxo car c'est confus encore.

La Nik Collection se veut un logiciel pivot capable de fonctionner quelque soit le logiciel de traitement RAW sous-jacent.
Ce qui permet de changer de logiciel sans remettre en cause ce que l'on fait dans la Nik.

Photolab est le logiciel de développement RAW.

Quand on connaît peu l'offre DxO, c'est perturbant.

Pour moi l'évolution logique est que l'offre soit simplifiée :
- Photolab pour le développement RAW
- la Nik Collection pour les modules externes de traitements avancés
- Suppression de FilmPack, ViewPoint, etc, intégrés à la Nik.

Ce sont deux gammes de produits, deux codes différents, il faut du temps pour tout intégrer et simplifier.
Mais à terme, je sens que c'est le sens de l'histoire.
Le film pack intégré dans le Lab, c'ést toujours différent, ça donne quand même  des couleurs nostalgiques bien intéressant. Comme, vous, j'ai aussi dit que 15 presets (et non pas du tout des nouveaux filtres
) d'une utilité bien limité. Mais ce que m'a fait craqué a 39 euros ce sont ces aperçu, ils m'ont séduit d'essayer des filtres que je n'avais jamais touché avant.

*

Hors ligne Buzzz

Pour moi l'évolution logique est que l'offre soit simplifiée :
- Photolab pour le développement RAW
- la Nik Collection pour les modules externes de traitements avancés
- Suppression de FilmPack, ViewPoint, etc, intégrés à la Nik.
Étant utilisateur de tous ces logiciels je dirai que ce n'est pas aussi simple... Effectivement Filmpack et Viewpoint font un peu doublon avec ce que l'on peut trouver dans certains logiciels de la Nik Collection. Au passage il existe même des doublons au sein même de la Nik collection (simulations de films dans Silver Efex mais aussi dans Color Efex)...
Donc oui, rationnaliser un peut tout cela ne ferait sans doute  pas de mal... mais à condition de pouvoir intégrer tout cela dans le flux raw comme c'est actuellement le cas de Filmpack et photolab : c'est d'ailleurs ce qui fait la force de ces 2 logiciels vs la Nik collection, qui obligent à passer par un jpeg ou un Tif.

Buzzz

*

Hors ligne Jean-Christophe

La Nik Collection 3 By DxO met en oeuvre le format TIFF multipage dans Lightroom Classic, ce qui autorise un traitement non destructif, sans être un RAW mais c'est un gros progrès.

*

Hors ligne Buzzz

La Nik Collection 3 By DxO met en oeuvre le format TIFF multipage dans Lightroom Classic, ce qui autorise un traitement non destructif, sans être un RAW mais c'est un gros progrès.
Oui c'est vrai et c'est une bonne chose, car cela permet de pouvoir revenir sur ses réglages si nécessaire. Mais cela oblige quand même à avoir son fichier raw d'un côté et le fichier tif de l'autre, ce qui est lourd et peu pratique à l'usage.

A force ils vont finir par revenir à la solution d'origine, telle qu'elle existait dans NX2 : un logiciel assez complet (Color Efex) complètement intégré dans le flux raw :) Cette solution était très intéressante car on avait accès d'une part à des effets purement "photographiques" présents dans le logiciel Nik et qui complétait très bien les fonctions du dérawtiseur (simulations de films, filtres dégradés, (dé)saturation de la végétation, tonal contrast, etc.), mais aussi à des effets créatifs permettant de laisse libre cours à son imagination. Et avoir la possibilité de mixer tout cela sans sortir du flux raw était vraiment intéressant et pratique, car en plus d'avoir un seul et unique fichier, cela permettait de pouvoir faire interagir tous les réglages entre eux et de voir le résultat en direct.

Cela étant dit il y aurait quand même du ménage à faire dans la Nik collection. Et je rappelle au passage qu'en dehors de Filmpack et Viewpoint, aucun de ces logiciels n'est intégré dans le flux raw) :

- Silver Efex (pour le N&B) et Analog Efex (pour la couleur) doublonnent clairement avec Filmpack, ils auraient peut-être intérêt à tous les fusionner...
- Viveza à mon avis ne sert pas à grand chose, car il apporte que les réglages avec des u-points (qui sont déjà présents dans Photolab). C'est sans doute intéressant pour un non-utilisateur de Photolab, mais puisque les U-Points ont été intégrés dans le dérawtiseur maison, lui en laisser l'exclusivité peut participer à son attrait. A moins que ce logiciel ne se vende comme des petits pains, à mon avis il a vécu.
- DFine (débruiteur) peut avoir de l'intérêt mais à condition que ses performances soient au top, et sur ce point il y a du savoir faire en interne (cf PRIME et DeepPRIME).
- Perspective Efex doublonne avec Viewpoint...
- HDR FX Pro a sans doute une carte à jouer, mais à condition de pouvoir se mesurer aux meilleurs...
- Sharpener pro je ne sais pas, pourquoi pas... l'intérêt de ce soft ne me semble pas évident à première vue : un tel logiciel est-il toujours pertinent en 2020 ? Je ne sais pas répondre.

Donc pour résumer ils pourraient se limiter à 4 ou 5 logiciels contre une bonne dizaine actuellement :
- un "super" filmpack, limité aux Tif et jpegs
- Viewpoint, limité aux Tif et jpegs
- un "super" Color Efex qui intégrerait le super Filmpack et viewpoint, intégré au flux raw dans Photolab (voire Lightroom)
- Un débruiteur "standalone" très performant
- un logiciel HDR très performant

Buzzz
« Modifié: 04 Déc, 2020, 15:25:12 pm par Buzzz »

Publicité