Publicité

somme nous toujours dans le domaine de la photo ?
« Réponse #30 le: 26 Juin, 2020, 10:07:15 am »
Sauf que là, on est dans le domaine de la retouche très lourde. Ce n'est plus de la photo mais de la bidouille.

Publicité

somme nous toujours dans le domaine de la photo ?
« Réponse #31 le: 26 Juin, 2020, 13:37:32 pm »
Sinon une solution pour les supers photographes doués c'est de shooter en JPG et non en RAW non ?
 ;D :hue: ;).

Un JPG du boitier, c'est déjà UNE interprétation du RAW faite par le boitier, parmi le choix donné par les Pictures Control de Nikon ou les styles d'images de Canon, alors pourquoi se priver de choisir SON interprétation en passant LR ou Luminar ou autre ?

*

Hors ligne MJADEN

somme nous toujours dans le domaine de la photo ?
« Réponse #32 le: 29 Juin, 2020, 11:22:41 am »
Bonjour à tous.
débat d'actualité pour moi. Je me permets de citer des articles du site Nikon passion pouvant éclairer les débats :
https://www.nikonpassion.com/esprit-du-photographe-qu-est-ce-qu-une-photo-reussie-michael-freeman/
https://melodi.lpages.co/npn-video-freeman/
il me semble que cela répond à pas mal de mes interrogations.
Voici mon expérience : Photographe amateur de paysages, je me range dans la catégorie des passionnés et des "artistes" (soit, prétendant faire de l'art), terme pouvant vous paraitre "prétentieux". Au sens de Freeman.
Début en argentique. C'était déjà de "l'interprétation", avec beaucoup moins de facilités que le labo "numérique", et il faut bien le reconnaitre, de succès.
Numérique avec Lightroom, à partir de RAW.
Après changement de Mac, sous Catalina, plus question d'utiliser mon Lightroom 5 (32 bits) et ne voulant pas payer l'abonnement, j'ai pris Luminar 3 (offre gratuite) qui me satisfait globalement. Au début, j'ai conservé les habitudes prises avec Lightroom, sans utiliser la fameuse intelligence Artificielle. Seulement, perdant Lightroom, j'ai aussi perdu tous mes traitements, conservant heureusement les RAW. Soit 5000 photos à retraiter. Et là, bien heureux d'avoir IA, pour dégrossir le travail, peaufinant ensuite si nécessaire.
Quant à cette dernière, il ne faut pas non plus la rejeter systématiquement. Elle travaille véritablement "intelligemment" en faisant aussi bien, ou même mieux, que je n'aurais pu le faire avec les curseurs classiques de Lightroom, ou Luminar. L'essentiel est de ne pas pousser trop loin. Pour mon compte, et dans un premier temps, pas plus de 40 %. Pour le reste, globalement en accort avec vous. La photo doit rester "plausible" pour les gens à qui vous la présentez, et pour moi, représenter au mieux ce qui m'a donné envie de shooter, ce qui m'a ému dans ce paysage. Après, que je cherche à renforcer ce sentiment, pourquoi pas, je n'ai jamais considéré que je  trompais" moi même et les spectateurs. Il est vrai que je me suis tout de même posé la question :
est ce que j'en fais trop depuis mes traitements Luminar par rapport à mes débuts avec Lightroom. Vous pouvez peut être m'aider à le savoir en visitant mon espace Flickr : https://www.flickr.com/photos/imagepassion/
et les dernières travaillées exclusivement avec Luminar
https://www.nikonclub.fr/dashboard/galerie.
Je vous remercie de me donner votre avis sur mes développements
Paysages:Mercantour,Menton,Ecosse
https://www.flickr.com/photos/imagepassion/

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2823
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
somme nous toujours dans le domaine de la photo ?
« Réponse #33 le: 25 Août, 2020, 16:38:04 pm »
Il y a quelques temps j’ai pu avoir Luminar 3 gratuitement (sur le site même, donc de façon tout à fait normale). Je l’ai installé et essayé.
Alors je veux bien que la version 4 apporte son plus d’améliorations que la version 3 mais en ce qui concerne l’IA ...je l’ai trouvée un peu trop débile pour la qualifier d’intelligence.

Bref, j’ai désinstallé le machin. Je préfère largement mettre les mains moi-même dans le cambouis !
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

somme nous toujours dans le domaine de la photo ?
« Réponse #34 le: 10 Sep, 2020, 12:15:52 pm »
Bonjour,

J'ai débuté la photo ou du moins ma façon de la photo il y a longtemps, c'était en argentique en N&B avec 2 étapes : la prise de vue proprement dite puis le développement/tirage dans notre salle de bain avec mon frère aîné.

Depuis, ce n'est pas un scoop, nous sommes pour bcp, passés au numérique et la phase de développement/tirage ou "post-production" c'est plus ou moins rapprochée de la phase initiale de la prise de vue (picture control pour les JPEG) : le but étant de permettre d'obtenir le plus rapidement possible exploitable une image, ou une photo pour pouvoir non seulement la visualiser, mais dans certains cas pouvoir la diffuser qqes secondes après la prise de vue.

Pour la post-production "différée" celle-là, comme bcp d'entre nous, j'utilise des logiciels à la fois pour classer mes images mais églt pour les "développer/optimiser". 

Je pense que chacun peut avoir sa propre définition de ce que peut être ou doit être une photographie. Ceci avec ces 2 phases prise de vue et traitement de l'image.

Pour le moment je ne me vois pas acquérir Luminar IA parce que la rapidité n'est pas ma priorité en photo et que Lightroom/Photoshop + parfois Darktable répondent à mes demandes.

D'une façon plus dogmatique et donc, moins pragmatique, je n'adhère pas rapidement à qqe chose "qui ferait les choses à ma place" même si le cas échéant, il pourrait les faire "mieux". En mettant davantage l'accent sur le côté "transformation" que sur le côté meilleure traduction/interprétation de ce que j'ai vu, ressenti, pour ma part, je me sens moins concerné par cet outil. Exprimé autrement j'assimile davantage Luminar IA à un logiciel de création (infographie) d'image qu'à un logiciel "photo" = pour moi, on n'est plus vraiment dans la photo telle que je la conçois.

Après entre passer plusieurs heures pour traduire une photo sur un logiciel "classique" versus Luminar IA, on peut vite basculer chez ce dernier. Donc, à suivre qd même.

Reste que la photo bien sûr ça reste aussi pour moi d'abord la prise de vue. Et là Luminar IA ou pas, ça ne change pas gd chose pour moi pour ce que j'attends de la photo qui reste ce que j'ai vu ou ressenti.

A+   
Z50 plus zooms et focales fixes (monture F et Z)

*

Hors ligne Jean-Christophe

somme nous toujours dans le domaine de la photo ?
« Réponse #35 le: 10 Sep, 2020, 12:21:36 pm »
Pour le moment je ne me vois pas acquérir Luminar IA parce que la rapidité n'est pas ma priorité en photo et que Lightroom/Photoshop + parfois Darktable répondent à mes demandes.
Luminar AI n'a pas du tout le même positionnement, il adresse les gens qui ne veulent pas utiliser ces outils.

je n'adhère pas rapidement à qqe chose "qui ferait les choses à ma place" même si le cas échéant, il pourrait les faire "mieux".
L'idée initiale dans AI n'est pas de faire les choses à la place de l’utilisateur, mais de lui recommander des résultats qu'il peut
- accepter tel quel
- renforcer ou diminuer
- modifier à loisir avec les curseurs habituels
- modifier puis convertir en un modèle personnel

Dans l'immédiat, attendons d'avoir le logiciel pour l'évaluer.
Je suis en lien direct avec Skylum et AI n'est pas dispo encore pour les testeurs.


somme nous toujours dans le domaine de la photo ?
« Réponse #36 le: 10 Sep, 2020, 13:31:34 pm »
Bonjour,

Citation de: Jean-Christophe
Luminar AI n'a pas du tout le même positionnement, il adresse les gens qui ne veulent pas utiliser ces outils.
L'idée initiale dans AI n'est pas de faire les choses à la place de l’utilisateur, mais de lui recommander des résultats qu'il peut
- accepter tel quel
- renforcer ou diminuer
- modifier à loisir avec les curseurs habituels
- modifier puis convertir en un modèle personnel

Dans l'immédiat, attendons d'avoir le logiciel pour l'évaluer.
Je suis en lien direct avec Skylum et AI n'est pas dispo encore pour les testeurs.

Merci pour ces précisions qui ne m'étaient pas apparues en 1ère ligne sur les clips de présentation sommaires de AI versus 4.3.0,

Dans ma tête je faisais l'analogie avec ce qu'on peut avoir lors de la prise de vue avec les modes scènes type paysage, macro, portrait, enfant, sport.. proposés sur de nbrx APN (idem dans le passé en argentique) dont.. mon actuel Z50 et dont en pratique je ne me suis jamais réellement servis et que je n'utilise tjs pas davantage. Et dans ce type d'utilisation au moins sur le Z50, on n'a pas réellement de "contrôle".

Avant de juger bien sûr, il faut disposer de davantage de données. Même si pour le moment dans ma tête Luminar AI sort de ce que je considère comme de la photo. Mais comme je l'ai dit, rien ne me prouve que je n'aurais pas intérêt à l'acheter avec les besoins qui sont les miens. "Time is money" = si on peut gagner du temps et obtenir plus vite ce que l'on recherche..

Bonne journée à vous
« Modifié: 10 Sep, 2020, 13:41:11 pm par orglop450 »
Z50 plus zooms et focales fixes (monture F et Z)

Publicité