- Ces minuscules projecteurs à LED ont fait leurs premiers pas sur le marché il y a à peine deux ou trois mois. Pour le moment, 3 ou 4 modèles tout au plus sont proposés en France: Aiptek, Optoma et 3M proposent chacun un modèle (prix de vente de 280 à 350 euros). Autonomes, car disposant d'une batterie rechargeable au lithium (1h15 d'autonomie environ), ces pico-projecteurs fournissent une image de qualité (bonne colorimétrie et définition de 640 x 480 pixels) d'une diagonale d'environ 50 pouces. Gros avantage par rapport aux projecteurs de salon équipés de lampes au xénon coûteuses et de courte durée de vie, ces pico-projecteurs utilisent des LED blanches dont la durée de vie excède les 20 000 heures (soit 6 heures/jour de visionnage pendant 10 ans). Inconvénient: leur faible puissance d'environ 10 lumens oblige à visionner dans une totale obscurité. Très intelligemment, certains de ces modèles sont équipés d'une mémoire interne de 1 ou 2 GO et d'un lecteur de cartes SD, améliorant le caractère autonome de ces pico-projecteurs. Samsung vient d'annoncer l'arrivée prochaine d'un modèle sophistiqué équipé d'un écran de pré-visualisation LCD. D'autres grands de l'électronique vont suivre sans tarder car les experts prévoient que dès 2010 ce segment de marché va représenter plus de 85 millions d'unités vendues dans le monde. Naturellement, la taille minuscule de ces pico-projecteurs les prédestine à être intégrés dans un certain nombre d'équipements existants: téléphones mobiles, ordinateurs portables, lecteurs de DVD portables, etc.

- A quand un futur Nikon D800 ou D900 équipé de son pico-projecteur intégré ;)?

Cordialement,

Photokor.


Nota: Voir tests sur www.lesnumeriques.com