Publicité

Choix de flash
« le: 31 Jan, 2020, 18:32:57 pm »
Bonjour,

Pour des photos de dessin, tableau etc vaut-il mieux utiliser le flash de l'appareil, flash rapporté, flash annulaire, torche ?

J'ai essayé le flash de l'appareil, mais c'est une catastrophe.
On m'a conseillé un annulaire.

Vos conseils, seraient les bien venus.

Merci


Publicité

Choix de flash
« Réponse #1 le: 31 Jan, 2020, 20:07:37 pm »
Votre problème n'est pas la choix de la source, c'est la nature de la lumière.
Pour éclairé un tableau il faut avoir une lumière qui ne soit pas de face, pour éviter toute réflexion ( pas forcément sous forme de reflets mais d'un masquage des tons et des noirs ).
Il faut une ou des sources très large et douce, orienté à plus de 45° de coté. vous pouvez utiliser une grande boite ou chambre à lumière, cependant cela altère les contrastes, mais donne une éclairage uniforme.
L'éclairage d'une surface, notamment brillante, n'a rien de facile, et il existe différente méthodes. deux grandes softbox ou octobox avec grille de nid d'abeille et la solution studio la plus pertinente. vous pouvez utiliser des flash cobra, mais le mieux reste des flash studio avec un rayonnement large et uniforme. à vous de voir.
« Modifié: 31 Jan, 2020, 20:10:22 pm par César D.H. »

Choix de flash
« Réponse #2 le: 01 Fév, 2020, 08:01:48 am »
Existe-t-il des flash à éclairage permanent ?

Choix de flash
« Réponse #3 le: 01 Fév, 2020, 11:37:10 am »
il existe des torche à leds
D850 F5  Z6   17-35 2.8  105 2.8  105 1.4/14-24 2.8G  24-70 2.8 VR  70-200 2.8 VR II  20 1.8 / 24-120  4 VR  200-500 5.6 VR  Tamron 35 1.4

Choix de flash
« Réponse #4 le: 02 Fév, 2020, 14:17:48 pm »
Existe-t-il des flash à éclairage permanent ?

ce que vous dites n'a aucun sens, un flash est bref par définition, une source d'éclairage continu sa s'appel un projecteur, et cela fait quelques années que les projecteurs LED atteigne un très bon rendu des couleurs, il reste néanmoins moins puissant que du tungstène haute puissance ou du HMI, mais pour de la photo en studio c'est moins problématique.

Un des projo LED qui est assez populaire ( dus au fait qu'il est conçu comme une source compatible avec les accessoires photos ), est la série C et D de Aperture.
Ils ont un CRI de 96, est sont très simple à opérer, mais gardez à l'esprit que l'éclairage continu n'a rien à voir avec le flash, et les projecteurs sont moins puissant et beaucoup plus chère que des flash studio à décharge.
« Modifié: 02 Fév, 2020, 15:40:05 pm par César D.H. »

*

En ligne Pierre

Choix de flash
« Réponse #5 le: 02 Fév, 2020, 14:55:25 pm »
Un kit de flash de studio avec lampe pilote serait à mon sens une bonne base de départ. Tout dépend de la taille des tableaux mais 2 Elinchrom RX-one peuvent amplement suffire (ça peut-être du godox)

Choix de flash
« Réponse #6 le: 03 Fév, 2020, 11:40:50 am »
Pour celui dont la reproduction de tableaux n'est pas une activité à temps plein, mais seulement ponctuelle, il existe une lumière pratique et pas chère: la lumière du jour.
« Modifié: 03 Fév, 2020, 19:38:40 pm par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

*

Hors ligne Gadenne

Choix de flash
« Réponse #7 le: 03 Fév, 2020, 18:25:35 pm »
La réponse de Cesar D.H. est complètement fausse surtout pas de BAL ou autre grande source pour une reproduction de document ( j'en ai fait des milliers) il suffit de 2 sources de lumière ponctuelles et à 45° ou plus suffisamment éloignée pour quelle couvre le sujet, avec la source de droite on éclaire la gauche du sujet, et avec la gauche on éclaire la droite l'on évite ainsi les zones  d'éclairage.
le boitier doit être pile dans l'axe du milieu du doc, et il vaut mieux prendre un longue focale.
Les reproductions faite en extérieur mais à l'ombre marche très bien attention toute fois à la balance des blancs qui ne doit jamais être en automatique mais en manuelle l'on peut prendre en photo un papier blanc pour faire la balance couleur en post traitement
L'exposition ouverture diaph ne doivent jamais être fait en automatique mais toujours en manuelle se caler sur un document qui comporte des blancs des noirs et des valeurs intermédiaire faire un shoot et regarder sur l'histogramme si ce n'est ni cramée ni bouché et faire toutes les repros aux même réglages.
les sources  en extérieur à l'ombre, prés d'une fenêtre avec un voilage, deux flashs cobra à gauche et à droite deux sources lumière continue identique sans lumière autres dans la pièce au besoin fermer les volets.
Et bonne repro
Denis
Nikon Z7, D800E,D2X, Nikkormat, 16X35, 24X120, 35, 60Macro, 105Macro, 200, 8mm samyang, 300 nikkor,4 cobra Yongnuo, 3 flashs de studio Elinchron , 2X750, 1200, Epson 800 (A2) un studio 30M2
Expo: Chalon/Saone, Dijon, Paris .......

Choix de flash
« Réponse #8 le: 03 Fév, 2020, 19:58:36 pm »
merci Gadenne, mais cela m'intrigue... j'aurais penser qu'une grande source douce, tel une grosse boite à lumière, permettrais d'avoir une image avec certes peu de contraste, mais avec cette uniformité permettrais d'avoir une plage d'exposition plus restreinte, et donc plus de marge pour ajuster la luminance et chrominance adéquatement.
Mais si un éclairage ponctuelle est plus adéquat, soit.

Quelques précision sur la raison ? dus à la surface brillante ? ou un aplats lumineux trop présent sur une source large et douce pour un tableau ?
« Modifié: 03 Fév, 2020, 20:04:32 pm par César D.H. »

*

Hors ligne Gadenne

Choix de flash
« Réponse #9 le: 04 Fév, 2020, 09:27:22 am »
César D.H.
un reflet est visible avec un angle compris entre 0 et 45° par rapport à l'axe optique c'est très simple à démontrer : tu prends une source de lumière un miroir tu place la source sur l'axe optique et tu vois bien le reflet en plein milieu, maintenant tu déplace la source sur le coté en gardant le miroir et le boitier au même endroit et le reflet va se déplacer vers l’extérieur du miroir pour disparaître complètement et l'angle est alors proche de 45° par rapport à l'axe optique
si tu prends une boite à lumière tu verra que le reflet est beaucoup plus gros et c'est quand le bord intérieur de la BAL sera proche de 45° que tu ne verra plus de reflet
Et enfin il n'y a pas de différence de contraste entre un éclairage ponctuel et une BAl sur un sujet plat si c'est la même quantité de lumière qui arrive sur ton sujet la réflexion sera la même, par contre cela est différent si ton sujet est en relief: dans ce cas l'éclairement sur le sujet n'est pas le même, c'est toujours, a cause de l'angle d'incidence par rapport à l'angle réfléchie qui n'est pas le même sur un volume. Je ne sais pas si j'ai été très clair ? j'en doute ???
Nikon Z7, D800E,D2X, Nikkormat, 16X35, 24X120, 35, 60Macro, 105Macro, 200, 8mm samyang, 300 nikkor,4 cobra Yongnuo, 3 flashs de studio Elinchron , 2X750, 1200, Epson 800 (A2) un studio 30M2
Expo: Chalon/Saone, Dijon, Paris .......

Choix de flash
« Réponse #10 le: 04 Fév, 2020, 13:42:20 pm »
Pour l'angle de 45° ça je connais, je l'avais mis dans mon premier post, mais c'est la notion d'éclairage sur un surface plane que je n'ai pas pris en compte, donc maintenant je comprend mieux.

Choix de flash
« Réponse #11 le: 08 Fév, 2020, 17:09:51 pm »
Pour celui dont la reproduction de tableaux n'est pas une activité à temps plein, mais seulement ponctuelle, il existe une lumière pratique et pas chère: la lumière du jour.
Exact, avec un objectif qui ouvre à 1,8 par exemple, voire plus. J'essaie de me dispenser le plus possible du flash, souvent interdit dans quelques lieux.

Choix de flash
« Réponse #12 le: 19 Fév, 2020, 19:02:42 pm »
Bonjour,

Je prends votre post en route, du coup avez-vous opté pour l'achat d'une solution d'éclairage artificiel particulière ou pas ?

En fait si vous avez indiqué que c'était pour prendre des dessins, tableau il me semble important de préciser également où et dans quel contexte.

En amateur simple je peux avoir envie de prendre des photos dans les lieux publics et dans ce cas, lorsque c'est autorisé, de dessins, tableaux mais également pas plus loin que chez moi, ma fille adorant les arts graphiques.

Lorsqu'on est autorisé à utiliser des sources lumineuses artificielles type flash (donc rarement dans des lieux publics) je rejoins ce qui a été dit sur l'intérêt de disposer d'une et dans l'idéal de 2 sources lumineuses, qui ne soient pas situées dans le même axe que celui de la prise de vue ce qui exclue donc un flash annulaire placé sur l'objectif ainsi qu'un flash intégré.

1- Flash cobra "amateur' (cobra = possibilité d'orienter le faisceau lumineux)
Avec un seul flash "cobra" on peut l'utiliser :
- soit flash fixé sur le boîtier mais dirigé vers le plafond et non directement sur le dessin, le tableau. Pb : on perd en puissance lumineuse
- soit en éclairage déporté et dirigé vers le dessin, à 45° de l'axe photo (dans l'idéal 2 flashs déportés). Mais cela implique de pouvoir le commander à distance (l'idéal étant une commande radio qui donne plus de possibilité qu'une commande dite "optique" via un flash "déclencheur" qui lui aussi ne doit pas éclairer dans l'axe si on veut éviter des reflets). En flash déporté cad séparé du boîtier on peut en plus utiliser des diffuseurs et autres softbox.. On peut davantage moduler, contrôler sa lumière mais ça fait très vite monter la note et rend plus longue la mise en place de la prise de vue. Très bien pour les pros en termes de résultats. Pas hyper pratique, ni rapide à mettre en place pour un amateur débutant.

2- Panneau LED
Sinon depuis peu, j'ai essayé un petit panneau LED destiné au départ pour prendre des vidéos et me faciliter la mise en point en proxy-macro. Au niveau amateur c'est assez  "confortable" par rapport à un flash cobra pour régler notamment l'orientation de la ou des sources lumineuses (si on en a plusieurs). On voit directement les ombres portées éventuelles alors qu'avec un flash cobra, il faut shooter puis regarder ce que ça donne. Ce n'est pas très cher et par rapport à un flash je trouve ça très confortable. De plus on a bien sûr, pas besoin de le relier à l'appareil photo.
De plus cela n'interdit pas l'utilisation en plus, de flashs cobra (pour eux par contre on ne pourra visualiser leur effet qu'une fois la première image prise) qui seront commandés par votre appareil.
Enfin ce type de panneau LED peut généralement fonctionner sur secteur et/ou sur batterie. Pour le mien, je n'ai pas acheté les  batteries et le chargeur qui étaient proposés en sus = je ne l'utilise que chez moi ++

3- Flash "pro" avec lampe pilote + accessoires (trépied, softbox, grilles, bols..)
Cela a déjà été évoqué. Là je crois qu'il faut avoir sans doute un niveau d'exigence et/ou des besoins plus élevés en lumière artificielle pour justifier l'achat et le stockage de ce type de matériel.
Pb : Comme pour le panneau LED, c'est pas hyper pratique pour pouvoir l'utiliser en dehors de chez soi.

En pratique pour prendre des dessins, des tableaux si la luminosité est trop faible et que vous ne souhaitez pas shooter en pause longue, ni trop monter en ISO ou que vous souhaitez mieux contrôler votre éclairage, pour moi en 1ère intention : un [mais dans l'idéal 2] flash(s) dit cobra(s) => peut être la solution que vous avez déjà choisie ??

A+
« Modifié: 19 Fév, 2020, 19:08:38 pm par orglop450 »
Z50 plus zooms et focales fixes (monture F et Z)

*

Hors ligne Gadenne

Choix de flash
« Réponse #13 le: 19 Fév, 2020, 19:07:45 pm »
Sans trépied l'on peux mettre son boitier sur une chaise un escabeau une table et l'orienter correctement à l'aide d'un sac plein de riz de sable ou de billes de polystyrène
Nikon Z7, D800E,D2X, Nikkormat, 16X35, 24X120, 35, 60Macro, 105Macro, 200, 8mm samyang, 300 nikkor,4 cobra Yongnuo, 3 flashs de studio Elinchron , 2X750, 1200, Epson 800 (A2) un studio 30M2
Expo: Chalon/Saone, Dijon, Paris .......

Choix de flash
« Réponse #14 le: 19 Fév, 2020, 19:17:10 pm »
Re,

Si la lumière "ambiante" qu'elle soit naturelle ou artificielle, ne nous convient pas en terme de direction ou d'homogénéité, le flash ou autre source lumineuse additionnelle peuvent avoir un réel intérêt bien évidemment.

Par contre si c'est avant tout un défaut global de luminosité qui pose pb, effectivement un trépied ou tout simplement un appuis stabilisé c'est très bien. La pause longue reste dans ce cas une option de choix.

A+
Z50 plus zooms et focales fixes (monture F et Z)

Publicité