Réussir sa mise au point de nuit
« le: 17 Jan, 2020, 20:49:51 pm »
Bonjour à tous,

Je suis souvent confronté à un même problème lors de mes sorties nocturnes, celui de la mise au point ratée...

Pour faire simple, je cherche à savoir comment réussir sa mise au point lorsqu'il fait trop sombre pour que l'autofocus puisse détecter un point ? (et trop sombre pour pouvoir ajuster directement via le viseur).
Pour illustrer mes propos, en pièce-jointe une photo prise de nuit, ratée. Les étoiles ainsi que la montagne sont clairement flous..
J'ai tenté une mise au point manuelle en réglant sur l'infini, visiblement cela n'a pas fonctionné.. pour cette photo du moins ! car -heureusement- quelques unes de la série sont mieux réussies (voir 2nde photo). Mais plus par chance que par maîtrise...

Réglages de la photo "ratée":
f/4.5
30 sec
17mm
ISO 200
Objectif Tamron 17-50 f/2.8

Réglages de la photo "réussie":
f/5
30 sec
17mm
ISO 200
Objectif Tamron 17-50 f/2.8

Merci d'avance pour vos conseils !

Julien


Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #1 le: 17 Jan, 2020, 21:49:27 pm »
Bonsoir,
J'ai tenté une mise au point manuelle en réglant sur l'infini, visiblement cela n'a pas fonctionné..
c'est normal car la fin de course des objectifs AF-S et consorts est au delà de l'infini (je sais, ça laisse songeur, mais c'est comme ça).

partant de là tu as deux solutions : - tu fais ta mise au point de jour et tu bloques la bague à la bonne position, objectif débrayé en manuel bien sûr.
- tu fais la mise au point au live-view et à la loupe sur une étoile trèèèèèèèèèèès brillante.

sinon tu fais l'acquisition d'un objectif manuel doté d'une véritable position infini.

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #2 le: 18 Jan, 2020, 16:53:49 pm »
partant de là tu as deux solutions : - tu fais ta mise au point de jour et tu bloques la bague à la bonne position, objectif débrayé en manuel bien sûr.
- tu fais la mise au point au live-view et à la loupe sur une étoile trèèèèèèèèèèès brillante.

Merci pour ton retour
Je me dis également qu'en ouvrant le diaph à f/11+ on devrait augmenter la profondeur de champ et donc la zone de netteté, et donc par conséquent limiter le risque d'être flou suite à une mise au point manuel de nuit, est ce correct ? ?

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #3 le: 19 Jan, 2020, 00:47:29 am »
Merci pour ton retour
Je me dis également qu'en ouvrant le diaph à f/11+ on devrait augmenter la profondeur de champ et donc la zone de netteté, et donc par conséquent limiter le risque d'être flou suite à une mise au point manuel de nuit, est ce correct ? ?
mouais, bof ... au prix de quel temps de pose et de quelle valeur ISO ? Non, pour moi ce n'est pas la bonne piste.

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #4 le: 19 Jan, 2020, 10:45:13 am »
Citer
c'est normal car la fin de course des objectifs AF-S et consorts est au delà de l'infini (je sais, ça laisse songeur, mais c'est comme ça).

partant de là tu as deux solutions : - tu fais ta mise au point de jour et tu bloques la bague à la bonne position, objectif débrayé en manuel bien sûr.
- tu fais la mise au point au live-view et à la loupe sur une étoile trèèèèèèèèèèès brillante.

sinon tu fais l'acquisition d'un objectif manuel doté d'une véritable position infin
je ne peux pas mieux dire.

j'ai les même soucis avec la photo d'orages.
tout est donc l'anticipation avec une mise au point de jour et adhésif sur la bague de mise au point.

ou mise au point sur un point lumineux au lointain (quand on peut en trouver). Je préfère la solution 1

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #5 le: 19 Jan, 2020, 11:42:29 am »
Tu dois pouvoir avoir une étoile assez forte pour faire la mise au point manuellement en live view, y'aura que ça de fiable.
Attention à la courbure de champ, équilibre la mise au point pour que ça doit net au centre mais aussi sur les bords.
Nikon D850 / Z7 / Sigma 14-24 F2.8 Art / Nikon 24-70 F4 S / Tamron 70-200 F2.8 G2  / Samyang 12 F2.8 Fisheye / Nikon 50 F1.8 S / Nikon 200 F2 VR / Nikon 300 F2.8 AFS / Sigma 500 F4 S /  TC14E II-III / TC1401 / TC2001
http://www.flickr.com/photos/96833549@N08/

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #6 le: 19 Jan, 2020, 12:32:07 pm »
Merci à tous pour vos retours !

Je testerai ça la prochaine fois ;)

*

Hors ligne Jean-Christophe

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #7 le: 19 Jan, 2020, 15:39:02 pm »
Attention avec les ciels étoilés, tu peux faire la bonne mise au point mais sur 30 sec. de temps de pose l’étoile se déplace, provoquant un léger flou apparant.

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #8 le: 20 Jan, 2020, 11:01:32 am »
La nuit, personnellement je fais la map sur un lampadaire lointain. En liveview zoomé à fond.

Si vraiment la zone est désertique, qu'il n'y a aucune lumière artificielle, alors tu peux sortir une lampe de poche que tu mets à 20 mètres. Même à f/2.8, sur un UGA, on atteint l'hyperfocale sur une MAP à 20 mètres.

Reste la possibilité de faire un repère sur l'objectif de jour, voire même de scotcher la bague de MAP. Mais idéalement, il faudrait le faire à la même température que celle (de nuit) à laquelle tu prendras la photos, car la dilatation des matériaux qui composent l'objectif peut entrainer un léger décalage du bloc optique. Enfin ceci est surtout valable sur les téléobjectifs (parce que très volumineux), le risque est quand même très limité sur les UGA.


Comme sylvain le précise, la butée des objectifs est généralement au delà de l'infini (même si ce concept laissera les mathématiciens perplexes). Le seul avantage, c'est qu'en photo, l'infini est vachement proche (concept qui achèvera les derniers mathématiciens qui n'auraient pas encore fait de crise cardiaque), et qu'on l'atteint avec des MAP plutôt proches (quelques 10aines de mètres à peine).

Réussir sa mise au point de nuit
« Réponse #9 le: 01 Fév, 2020, 09:34:25 am »
Hi,

Un avis supplémentaire bien que je ne sois pas hyper calé notamment sur ce type d'image :
- j'adore votre seconde photo
- photo de nuit = pour moi pose longue avec le pb éventuel de la rotation de la terre déjà mentionné et "moins perceptible" si focale courte (17 mm pour vous c'est effectivement "court" mais pour la voie lactée ou des aurores boréales, l'idéal serait peut être de disposer d'une focale encore plus courte et de type fixe), MAP manuelle au Live View avec la fonction loupe, ouverture : à ma gde surprise églt j'ai obtenu de meilleurs résultats en fermant davantage plutôt qu'à vouloir rester à pleine ouverture, en ayant accepté parfois dans ces cas là; à... monter un peu en ISO (pour, à tord ou à raison, ne pas avoir un temps de pose trop long = à considérer selon la focale pour des astres)

A+

Question "technique" sur le temps de pose choisi : Bien que la question du post porte sur un pb de MAP lié à l'ouverture, je m'interroge églt sur la vitesse choisie de 30 secondes. 30 secondes cela me parait long (avec un 17-50 à 17 mm) si j'applique la formule des "500" (vitesse maxi "tolérée" = théorie) :
- en plein format : V = 500 / focale
- en format APS-C : V = 500 / (focale x 1.5). J'utilise un reflex Dx.
Cad V = 500 / (17 x 1.5) d'où V =  environ 19 sec maxi. Cette exposition "trop longue" n'est pas "évidente" à voir sur le résultat si on compare les 2 images prises à cette même vitesse et à des ouvertures finalement assez proches. Néanmoins, qu'est ce que cela aurait donné à 20 secondes avec des ISO en conséquence à f:2.8, f:4 et à f:5.6 par exemple ? - Même si on dispose d'un trépied bien stable (au besoin alourdi en y accrochant son sac photo), le risque de bougé me semble tjs plus élevé à 30 sec qu'à 20 sec ce qui m'incite à renouveler mes prises de nuit. En numérique ce n'est pas trop gênant. OK, je ne suis pas un cador !
« Modifié: 01 Fév, 2020, 17:26:19 pm par orglop450 »
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)