Photo officielle sport
« le: 13 Jan, 2020, 19:54:23 pm »
Bonjour, je fais pas mal de photos sportives mais en utilisant très souvent le mode auto. Ce week-end je dois faire la photo officielle de l’équipe, si il fait beau quel réglage me conseillez vous . NIKON D5600 et 18/300. Merci

Photo officielle sport
« Réponse #1 le: 14 Jan, 2020, 08:40:30 am »
Bonjour,

Il faut sortir du mode automatique. Une bonne solution, utiliser le mode "Priorité à l'ouverture" après avoir défini la sensibilité. Vous définissez l'ouverture qui correspond à la profondeur de champ souhaitée et le boitier réglera la vitesse.

Jean-Pierre
Nikon D5200, Nikkor 18-55 f/3.5-5.6 DX VR GII, Nikkor DX 35mm f/1.8G

Photo officielle sport
« Réponse #2 le: 14 Jan, 2020, 11:54:27 am »
Oui pour le mode priorité ouverture qui permet de gérer la profondeur de champ minimale.
Pour le réglage de la sensibilité, il faut regarder la vitesse qui ne doit pas descendre trop bas (le boitier réussira toujours à déclencher, mais le risque de bougé existe et apparait rapidement.)
Il faut aussi choisir le collimateur pour la mise au point. personnellement, je suis toujours avec un seul collimateur, ce qui permet de choisir l'endroit ou se fera la mise au point.
autofocus sur C (continu) et non sur S

au Mans par exemple, pour avoir des photos très nette, je ne descend pas en dessous du 1/1000 et pour montrer le mouvement (on voit le mouvement des roues) je travaille au 125 ou 250 eme de seconde.

Pour les photos officielle, je propose une vitesse rapide pour assurer.
D700 D500 F2AS F3HP FM2  80-200/2.8 17-55/2.8 300/4 12-24/4 24-120/4 sb800 Sigma 8-16/4.5-5.6 macro 60/2.8 200-500/5.6

Photo officielle sport
« Réponse #3 le: 14 Jan, 2020, 13:55:58 pm »
Merci beaucoup

Photo officielle sport
« Réponse #4 le: 14 Jan, 2020, 14:15:17 pm »
si il fait beau quel réglage me conseillez vous .

Voilà exactement la meilleure façon de se planter!

(Note liminaire: les lignes qui vont suivre ne seront pas toutes très tendres, mais il s'agit avant tout de faire naître une prise de conscience, sur ses capacités et ses limites)

Je m'explique. Vous semblez être suffisamment à l'aise avec le mode automatique, c'est une bonne chose. Alors pourquoi vouloir essayer tout d'un coup un autre mode que vous ne maîtrisez -sans doute- pas encore? Les photos que vous faites sont-elles mauvaises? En avez-vous beaucoup que vous jetez à la poubelle? Si oui, alors il est peut-être temps d'apprendre d'autres modes. Sinon, si votre appareil fait de "bonnes" photos d'habitude, il n'y a pas de raison qu'il rate la photo de groupe...
Je serais donc tenté de répondre à votre question en disant: Restez dans le mode que vous connaissez, faites confiance à l'appareil et concentrez-vous plus sur la mise au point et la composition, le cadrage.

Car vous oubliez quelques points importants. l n'y a pas de solution miracle, de réglage-type qui conviendrait partout. Vous le savez, chaque moment, chaque situation est unique. "S'il fait beau", cela ne veut absolument rien dire. Ce ne sera pas la même lumière le matin, le midi ou le soir. Et si c'est nuageux, on fait comment alors?
Désolé, mais la formulation de la question m'énerve. Quelques précisions et quelques recherches préliminaires ne seraient pas de trop. (du genre, "je pense faire ce réglage, qu'est-ce que vous en pensez, vous?").
Maintenant, je "dois" moi-même imaginer quelles pourraient être les diverses situations auxquelles on pourrait faire face. Et la liste s'allonge... Ainsi que le temps passé à taper ces lignes.
A défaut de réponse "prêt-à-l'emploi", je terminerai cette trop longue prose en proposant quelques pistes, qui, je vous assure, seraient intéressantes à creuser.

Comme dit précédemment par les autres participants, le mode A (priorité ouverture) reste la piste numéro un. Attention toutefois, puisque chaque réglage va influencer un autre, si votre ouverture est trop petite (un grand chiffre noté F-quelquechose) il y a une probabilité, faible mais qui existe, pour que l'appareil décide de ralentir la vitesse pour compenser l'exposition. De là à avoir un flou de bougé... Bon, en plein après-midi, en plein soleil, ça devrait aller, hein.

Il y a d'autres pistes à ne pas négliger, qui sont les modes "scène". On y trouve entre autre un mode "sport" et un mode "portrait", qui sont bien utiles pour commencer à apprendre quels réglages l'appareil demande dans ces conditions. Ce qui permet ensuite de reproduire ces réglages dans le mode A justement.

Par contre, d'ici à ce weekend, cela ne laisse pas beaucoup de temps pour apprendre, non? (Voilà pourquoi je dis que c'est une bonne façon de se planter)

Les rares infos que je réussis à glaner dans votre question, heureusement, c'est qu'il s'agit de "sport" et "d'équipe", en bonus "s'il fait beau" laisse penser que c'est du sport en extérieur. Aucune indication d'heure, ou de nombre de personnes pour la photo de groupe, mais qu'à cela ne tienne, il y a tout de même quelques principes de base à ne pas omettre, à savoir: la position du soleil, et la focale à utiliser. Evitez donc de mettre vos joueurs pile en face du soleil tapant de midi, ils auront tous les yeux fermés ou feront la grimace. Mettez-les dos au soleil? et vous obtiendrez un superbe contre-jour, de belles silhouettes sur un ciel tout blanc uniforme.
Je ne suis pas spécialiste de portrait, mais on peut peut-être envisager un 45 degré ou un 90 degré par rapport à l'axe du soleil. Ou mieux encore, avoir un coin à l'ombre (du genre des tribunes couvertes)
Le nombre de personne, lui, va influencer la focale et la distance par rapport aux joueurs. Pareil, je ne sais rien, donc je dirais pour ne pas me mouiller qu'il faut éviter la focale 18mm, qui déforme trop. Privilégier un 24mm, un 35mm pour des plans assez larges sans trop de déformations.
Enfin, (parce que ça n'en finit pas de finir) ne pas hésiter à prendre plusieurs photos de suite (sans aller jusqu'à mitrailler, hein). Car, c'est systématique, il y aura toujours (j'ai même envie de le mettre en majuscule, tiens) TOUJOURS un ou deux rebelles qui vont cligner des yeux ou regarder le copain d'à côté un furtif instant.
Vous êtes le photographe, c'est vous le chef, c'est donc à vous de diriger vos ouailles. N'hésiter pas à communiquer, à donner des indications, à placer les gens pour qu'ils rentrent dans le cadre. N'attendez pas qu'ils le fassent d'eux-mêmes. Un brin d'humour est utile pour faire naître des sourires sur des visages crispés...
Cadeau-bonus. pensez à regarder comment sont prises les photos officielles dans les magazines (mettre les joueurs sur deux ou trois rangées par exemple), cela vous donnera de très bonnes indications sur le cadrage et le placement.

En espérant que les cinquante minutes que je viens de consacrer à cette prose ne l'auront pas été en vain,
Je vous souhaite bien du courage d'ici à ce weekend, vous avez du pain sur la planche...
« Modifié: 14 Jan, 2020, 14:19:47 pm par le petit oiseau va sortir »
"Quand je me sais photographié, je me transforme en image..." Roland Barthes