Pourquoi j'arrête la photo ?
« le: 27 Mar, 2019, 17:32:47 pm »
Voilà, j'ai envie d'expliquer mon parcours en photo !

Au début, quand j'ai commencé, la photo, c'était tout beau, vraiment merveilleux ! Quoique je prenais en photo, c'était magique ! Cela a duré un temps, et j'ai eu envie de progresser, et là tout s'est compliqué. Plus j'apprenais la technique, moins j'étais content de mes photos. Mais en persévérant, ma satisfaction reprenais, et j'étais de plus en plus heureux de ma production. Puis, je suis arrivais à un palier de satisfaction, une sorte de plafond, je n'arrivais plus du tout à retrouver l'émerveillement de mes débuts alors même que, avec le recul, mes premières photos étaient vraiment basiques !

Alors que j'avais un peu plus d'expérience en photo, mon exigence était de plus en plus grande : je crois que ca s'appelle du "perfectionnisme". J'en voulais beaucoup à mon matériel : mon reflex, mes objectifs et le labo photo (oui, à l'époque, le numérique n'existait pas !) Je passais du temps à lorgner sur du matériel de rêve : des nikon, etc ... que je ne pouvais pas me permettre à l'époque ! Alors, dégouté ... j'ai arrêté la photo ... pendant presque 20 ans !

Puis, il y a trois ans environ, j'ai revu mes premières diapositives, je les ai faites scanner et j'en ai publié sur Flickr et cela m'a motivé pour acquérir un premier reflex numérique : le nikon D5500 que j'utilise encore aujourd'hui avec quelques optiques. J'ai dû tout réapprendre : les bases, les nouvelles techniques de mise au point, les réglages, bref, tout ... et je progresse encore. Si au début, le numérique était vraiment magique ! la qualité de ma production se dégradait au fur et à mesure que j'apprenais tout ce que je ne savais pas. j'ai assez vite compris qu'il fallait que je fasse en post-traitement tout ce que je faisais en labo n&b ou pour la couleur, quand je donnais quelques consignes au photo labo pour mes tirages. Pour autant, je suis de moins en moins satisfait de mes photos : plus je progresse, plus je suis exigeant, et moins je suis content ! Alors, voilà pourquoi j'arrête la photo !

Et non, cela ne vient pas du matériel ! du tout ! cela vient de moi, de ma perception par rapport à mes photos ! Jean-Christophe, et d'autres photographes, le disent assez souvent : il est nécessaire à un moment donné de "travailler" sa créativité, de sortir de ses habitudes, de prendre des photos encore et encore. J'ai voulu comprendre ce qui se passait dans mon esprit, et dans mes émotions : pourquoi j'ai de moins en moins envie de faire des photos, de les publier, et de m'améliorer ? C'est vrai qu'il y a un besoin de créativité non satisfait. et j'ai donc pris du temps pour regarder des photos inspirantes, la facon dont pratique des photographes qui ne se lassent pas ... et je suis tombé sur un live de Sébastien Roignant, qui avoue lui même faire de la "merde" ! et oui, passer une saison à faire de la "merde", ca fait partit de cette passion. il y a des saisons, il y a des hivers comme ca ! Dans son live, il a montré un graphique qui m'a permis de vraiment comprendre le processus d'évolution d'un photographe.

La courbe bleu, c'est le niveau de satisfaction. La rouge, c'est le niveau de connaissance, et le vert, c'est la qualité des photos !
Alors, j'ai compris qu'à mes débuts en photos, j'étais très content, vraiment très heureux de faire des photos ... toutes "pourries" sur un plan qualitatif !
Pendant mon apprentissage, ma satisfaction chutait alors que la qualité progressait, mais c'était parce-que j'étais concentrais sur la technique, il faut bien apprendre, et pendant que j'apprend, j'améliore la qualité, mais je perds en spontanéité, cela ne me parait plus autant naturel, ni instinctif. C'est même trop calculé. Bref, plus je suis dans la technique, moins je reste dans le ressenti de l'instant. ... mais je progresse encore.

Sauf qu'à un moment donné, ca décroche ! la courbe bleue de la satisfaction fait une chute brutale sur le graphique, il y a une rupture ! alors pourquoi ?
l'effort à faire pour progresser est de plus en plus difficile, il y a des connaissances acquises, de l'expérience, ... mais voilà ! la satisfaction chute, et la motivation aussi ! C'est à ce moment là, que j'arrête la photo ! alors que c'est à ce moment là, qu'il est nécessaire de vraiment continuer autrement et progresser encore ... non plus dans la technique, mais dans une recherche créative, dans une recherche de satisfaction personnelle. Voilà mon interprétation du graphique, ce n'est peut être pas celle qui est expliqué pour ce graphique, mais c'est ma version.

Source du graphique : http://srbijafoto.rs/en/2015/08/20/5-faza-u-razvoja-skoro-svakog-fotografa/




« Modifié: 27 Mar, 2019, 18:58:51 pm par jp_g »

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #1 le: 27 Mar, 2019, 19:09:16 pm »
Si la photographie devient une corvée alors oui il faut arrêter, dès lors que ce n'est pas ce qui te vivre. Sinon je crois qu'on est nombreux à passer par des phases de moindre motivation, d'avoir l'impression de ne faire que de la m..., de s'interroger sur sa propre créativité. Tout dépend aussi de là où tu places le curseur de satisfaction, de ce que tu cherches à transcrire et à transmettre par tes clichés. Si la photographie n'est pas ton métier il faut que tu te fasses plaisir à la pratiquer, à apprécier des clichés qui signifieront quelque chose pour toi, pour tes proches ; à rire de tes photos loupées ou sans grand intérêt (personnellement ça représente la majorité de mes photos... :lol:). Tu sembles avoir suffisamment d'expérience pour connaître les aspects techniques alors essaie de garder le plaisir de faire des photos pour découvrir quelques clichés qui retiendront ton attention.  :)
Rémy - https://www.flickr.com/photos/sagarmatha_49/
"Si je savais prendre une bonne photo, je le ferais à chaque fois" Robert Doisneau.

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #2 le: 27 Mar, 2019, 20:50:26 pm »
Oui exactement  :) Je ne me force pas ! Je me met en mode pose longue et j'en profites pour lire, m'inspirer  sans me prendre le choux !  Retrouver le plaisir devient une priorité avant tout, sans  aucune obligation de résultat !  Merci ^^

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #3 le: 27 Mar, 2019, 21:59:52 pm »
Bonjour,

Pour certains "blasés" la pratique du macramé peut également offrir de belles satisfactions...

Cordialement.

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #4 le: 28 Mar, 2019, 00:54:47 am »
Phénomène connu (et pas que pour la photo) : le principe de Peter ou si vous préférez: "le niveau d'incompétence"...

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #5 le: 28 Mar, 2019, 09:03:00 am »
J' adore le "HDR hole" !!!  ;D ;D ;D  Ca m' a bien fait rire !
On pourrait aussi parler de celui de la désaturation partielle ...

Pour ce qui est de la technique, même si elle peut "polluer" assez souvent la recherche de créativité, c' est un trou sans fond, on peut toujours apprendre plus ...En recherchant de nouvelles façons de faire je relance souvent ma pratique et ma motivation .
D750 + tamron 24-70 2.8 + Sigma 105 F2,8 DG EX Macro OS HSM + Nikkor 50 1.8

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #6 le: 28 Mar, 2019, 09:23:34 am »
Il y a un moyen-terme entre produire industriellement, et arrêter la photo : on peut faire des pauses. Les pauses nourrissent la créativité et permettent à l'envie de revenir par la petite porte, sans qu'on s'en rende compte.

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #7 le: 30 Mar, 2019, 10:41:37 am »
Merci pour toutes vos réactions ^^

Oui, bien évidemment, qu'il faut faire des pauses ... je pratique au ralenti, et je prend du recul pour mieux sauter ^^
Je crois qu'à un moment, faut laisser de coté la technique, et s'amuser à prendre des photos !

Oui, le "HDR hole"  :lol:  mais c'est comme tout, à partir du moment, ou l'on repars dans une nouvelle technique, la qualité chute !
C'est exactement le principe de Peter, merci pour me le faire découvrir, je ne connaissais pas ce principe, mais j'ai fait des recherches sur le net, pour savoir ce que c'était ^^

Haha ! pratiquer le macramé ! Je crois qu'il y a beaucoup de noeuds dans mon esprit ^^


Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #8 le: 09 Avr, 2019, 09:57:25 am »
Comme pour toute passion, cela dépend de ce que tu cherches....

Je constate aussi un niveau d'exigence qui grimpe, et un jugement sur mes propres photos qui ne sauve pas grand-chose, mais en contrepartie, des interrogations sur la photo, ce qu'elle est et permet pour réfléchir, qui sont sans limite et permettent des satisfactions et des découvertes enthousiasmantes, tant humaines qu'intellectuelles, qui vont de la technique à la science en passant par des interrogations philosophiques....
Bref, il ne s'agit pas de se situer uniquement par rapport à des photos en tant que résultat, mais plus largement, par rapport à des notions existentielles ( en tout cas c'est ma position ).

Donc en gros et selon mon expérience, si le seul critère est le jugement de l'image, c'est le désespoir garanti !  :lol:


Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #9 le: 11 Avr, 2019, 18:47:20 pm »
Ça m'arrive au moins une fois par an d'avoir envie de tout arrêter. Soit parce que je ne suis plus satisfait de ce que je peux imaginer ou obtenir, lassitude ou dégoût par rapport à ma propre production, soit pour des raisons indépendantes de la photo; activité professionnelle épuisante et stérilisante, autres centres d'intérêt. Et puis, un jour ou l'autre ça repart.
"La nudité est l'éloquence de la chair"  Daniel Darc       https://www.philverce.com  Blog: https://www.philverce.com/blog

Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #10 le: 27 Avr, 2019, 08:42:48 am »
Merci pour vos commentaires,

du coup, j'ai pris un peu de recul, et je pense que je vais changer de "mindset" ! En effet, la perception de mes propres images est teinté de jugement. Ce qui me conduit à revoir mon esprit critique, à développer une sensibilité intérieure. Bref, le truc est de sortir d'un auto-jugement, et apprendre à me faire plaisir et à partager !


*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2584
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
Pourquoi j'arrête la photo ?
« Réponse #11 le: 22 Août, 2019, 10:06:26 am »
Je ne vois là que du positif : ton goût pour la « perfection » et surtout surtout ta réflexion sur toi-même, sur la photo en général, sur l’inspiration, etc.
C’est, à mon sens, par là (et peut-être grâce à cela) que l’individu est (ou devient) un artiste. En tous les cas je pense que c’est un bon moyen de progresser, mais surtout à son rythme. Il faut laisser du temps au temps. Tout ce qui est arrivé, arrive ou arrivera sera yen un sens) « profitable » car cela nourrira l’esprit.
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)