[neoniko] du grand Picasso
« le: 26 Nov, 2018, 16:34:46 pm »
du grand Picasso tant sur la forme que sur le fond.
Mon "voyage en immersion" dans la Carrière de Lumières au cœur des œuvres de ce génie m'a procuré beaucoup de plaisir et même d'émotions.
Ce n'était pas facile à photographier vu les conditions (1/8s à f1.8 et 1600 ISO, le tout à main levée ...).
Pour avis
La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard (John Stuart Mill)


*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2337
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #1 le: 27 Nov, 2018, 20:53:22 pm »
J’ai quand même toujours du mal avec la photographie de photographies, de peintures, de dessins et autres images (sans autre sujet qui placerait alors celles-ci au rang de fond) : est-ce vraiment une oeuvre ou simplement du plagia ?
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #2 le: 28 Nov, 2018, 11:25:36 am »
Bonjour Drake
Sur le fond, je suis d'accord avec toi : la photo d'une oeuvre d'art d'un autre auteur peut s'apparenter à du plagiat si le photographe n'apporte pas quelque chose de plus qui situe l'oeuvre en question dans un autre univers que celui de la simple reproduction.
Ici, mon but n'est pas de copier l'oeuvre de Picasso, mais de montrer, à partir de ce que d'autres en ont fait, ce qu'elle apporte d'émotions nouvelles quand elle est utilisée dans un cadre très différent d'un simple hall d'exposition, à savoir la projection en 3D animée sur les parois d'une carrière. Ce que j'apporte, me semble-t-il, c'est une perception du cadre avec ses perspectives et ses dimensions (présence humaine donnant les proportions).
Après, on peux dire que j'ai "plagié" l'oeuvre de celui qui a construit cette projection ; mais là aussi je pense avoir apporté mon point de vue personnel par le moment, l'angle, le cadrage et l'incorporation d'éléments que j'ai choisis.
Mon tord, peut-être, est d'avoir mis cette photo dans la rubrique "abstrait" ?
La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard (John Stuart Mill)

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2337
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #3 le: 28 Nov, 2018, 11:53:50 am »
Ceci dit ta photo est très belle.

C'était juste une question « philosophique » car il est vrai que lorsque je me retrouve dans un cadre comme celui-ci je ne sais vraiment pas quelle conduite tenir déjà au niveau du déclenchement puis éventuellement de la diffusion.
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #4 le: 28 Nov, 2018, 23:06:30 pm »
Je ne sais pas trop quoi penser moi non plus de ce type de cliché.
Picasso, utilisé de cette façon et à cette échelle, je trouve que ça pose un vrai problème de sens.
Que cela procure de l'émotion pourquoi pas, mais j'ai vraiment du mal à comprendre ces choix : je ne crois pas que ce soit pour mieux faire comprendre l'artiste et son travail, car il est ici complètement détourné.

( Ta photo n'est pas en cause neoniko. )
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #5 le: 29 Nov, 2018, 15:58:23 pm »
est-ce vraiment une oeuvre ou simplement du plagia ?

Entre l’œuvre et le plagia, il y a des nuances, entre autre la reproduction, qui permet de rendre la culture accessible à tous. Notamment quand on parle de quelque chose qui est entré dans l'histoire (comme Picasso) et qui fait partie de la culture française.

Par exemple, tout le monde a déjà vu la Joconde quelque part. Une reproduction certes, pas forcément l'original du Louvre. Mais au moins, tout le monde sait reconnaitre le tableau, et à peu près tout le monde sait que ce tableau a été peint par De Vinci. Si aucune reproduction n'avait été faite, ce ne serait pas le cas. La reproduction sert donc à diffuser la culture et la rendre accessible. C'est quand même essentiel dans notre monde actuel qui est abreuvé pas la télévision et ses télé-réalités ou autres programme abrutissant.


Dans le cas présenté par Neoniko, la reproduction faite par les carrières de Lumières va dans ce sens.

Par contre, pour l'interprétation faite par Neoniko, je suis moins enthousiaste que Jaunia. Cela manque peut être de mise en contexte, d'apport d'un quelque chose en plus. Les personnages sont un peu loin, et servent "seulement" de référence pour la taille des reproductions projetées.

En gros, pour moi, la photo ne raconte malheureusement pas d'histoire, mais présente seulement le travail des carrières de lumières. J'ai du mal à voir la création de Neoniko, je vois essentiellement celle des carrières. (puisque nous sommes dans la catégorie "création/abstrait")

Ceci dit, j'ai quand même pris plaisir à voir cette photo, mais peut-être est-ce par ce que j'ai eu l'occasion de voir le site (lors d'une expo sur l’Australie, pas sur Picasso) et que c'est un bon souvenir.


*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2337
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #6 le: 29 Nov, 2018, 18:46:13 pm »
Richm tu as globalement exprimé dans la seconde partie de ton commentaire ce j’ai peut-être mal formulé.

Pour ce qui est de la première partie je ne partage pas tout à fait ce point de vue. Oui une reproduction est faite pour diffuser l’image d’une œuvre d’art afin que chacun puisse la « connaître ». Celle-ci est faite dans un but informatif, sans aucune interprétation : le but étant d’étre le plus fidèle à l’original.
Ici les images de Picasso ne sont déjà plus dans un but de « simple » de diffusion informative l’oeuvre du maître mais un moyen mercantile d’exploiter des photographies des tableaux par projection...   bref nous ne sommes déjà plus au second degré mais au troisième. Photographier ensuite les projections des photographies des tableaux nous fait passer au quatrième degré.
Si aucune « interprétation » n’entre dans l’image, que peut-on alors en dire ?
C’est cela qui me pose un gros problème « philosophique » voire éthique au niveau de la paternité des images.
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #7 le: 29 Nov, 2018, 19:48:46 pm »
Si aucune « interprétation » n’entre dans l’image, que peut-on alors en dire ?
C’est cela qui me pose un gros problème « philosophique » voire éthique au niveau de la paternité des images.
Je ne te suis pas trop sur ce coup Drake  ;)
D'un côté nous avons des fortunés qui se sont payé ses oeuvres majeures, des sociétés qui investissent, spéculent, marché de l'art etc. Elle est où la philosophie et l'éthique ?
Le Picasso il est tout mort, autant que ses oeuvres rayonnent à tout va pour autant que ce soit fait avec bon goût et/ou originalité. Ce qui a l'air d'être le cas pour ce qu'on peut en voir sur l'image de neoniko. Il partage ce qu'il a vu en toute simplicité sans plus. Que préfèrerait Picasso, un original dans un coffre ou la photo de neoniko ? Là est la vraie question il me semble.
"Etre est plus indispensable qu'avoir. Le rêve, c'est d'avoir de quoi être." Frédéric Dard
Jardins éphémères et autres -> Flickr

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2337
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #8 le: 29 Nov, 2018, 20:38:30 pm »
Picasso a fait des tableaux...et bien moi je préfère voir ses tableaux directement dans un musée à la taille 1x1 ou avoir un « beau livre » qui va les reproduire le plus qualitativement possible tant au niveau des détails que de la fidélité des couleurs que de voir un vaste diaporama pixélisé où s’entremêlent et s’enchainent à tout va les images.

Alors oui, certes le lieu est quelque peu inhabituel mais hormis cela... :o

Je précise que je parle en connaissance car habitant non loin des Beaux en Provence j’ai eu l’occasion d’y aller à 2 reprises.
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #9 le: 30 Nov, 2018, 10:10:01 am »
Picasso a fait des tableaux...et bien moi je préfère voir ses tableaux directement dans un musée à la taille 1x1 ou avoir un « beau livre »
On est bien d'accord, comme du fait que les collections privées permettent aussi de belles, voire exceptionnelles expositions temporaires et qu'un bel ouvrage dont on effleure les pages reste le meilleur moyen de s'émouvoir à domicile. Faut-il pour autant en exclure toutes vulgarisations ou présentations moins conventionnelles ? L'un n'empêche pas l'autre, cela me semble plutôt complémentaire et favorable à l'accessibilité de l'art, comme ouvrir une porte qui donnera envie d'en savoir davantage. Ce diaporama me semble plus tenir d'une immersion qui se veut originale et attrayante dans le monde de Picasso que d'une forme de plagiat dénuée d'intérêt. Bien sûr, si l'on s'en tient qu'à cela, ça n'a guère de sens artistiquement parlant.
Quant à se poser la question de savoir si neoniko devait faire la photo des photos je ne me la pose pas vraiment, elle est agréable à regarder et plutôt bien construite. J'aime bien aussi son titre à double sens.
Et puis là-haut... Doit être bien content qu'on s'occupe aussi de lui sur NP le Picasso  :lol: ;)
"Etre est plus indispensable qu'avoir. Le rêve, c'est d'avoir de quoi être." Frédéric Dard
Jardins éphémères et autres -> Flickr

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #10 le: 01 Déc, 2018, 00:49:58 am »
Hello à tous,
De la bouche même de Pablo..."Un bon artiste copie, un grand Artiste pille."
Alors évoquer le plagiat à propos de la photo de neo... ???  :hue: :hue: :hue: :hue:
Marc.

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #11 le: 10 Déc, 2018, 11:28:22 am »
....
Ici les images de Picasso ne sont déjà plus dans un but de « simple » de diffusion informative l’oeuvre du maître mais un moyen mercantile d’exploiter des photographies des tableaux par projection...   bref nous ne sommes déjà plus au second degré mais au troisième. Photographier ensuite les projections des photographies des tableaux nous fait passer au quatrième degré.
Si aucune « interprétation » n’entre dans l’image, que peut-on alors en dire ?
C’est cela qui me pose un gros problème « philosophique » voire éthique au niveau de la paternité des images.

3ème, 4ème degré ... Ma pauvre tête a déjà bien du mal avec les 2 premiers  =)
Je n'ai pas cherché à reproduire quoi que ce soit, j'ai simplement essayé de traduire ce que j'ai vu et surtout ressenti devant ce que les concepteurs des Carrières de Lumière ont construit. D'abord, la taille des projections, ensuite la combinaison des tableaux de Picasso entre eux, l'enchaînement des images, la musique qui accompagnait l'ensemble (désolé de n'avoir pas pu la mettre en image) ont formé un spectacle (oui, il s'agit bien d'un spectacle, aussi noble que tant d'autres) qui a présenté l'oeuvre du peintre sous une forme qu'aucune exposition ni aucun bouquin n'a fait ni ne pourra jamais faire.
De mon côté, j'ai tenté de saisir ce qui pouvait sortir de cette impression générale. Pas une description, pas une représentation du spectacle, pas une reproduction des tableaux, simplement une impression, une émotion, une curiosité, mais aussi une nouvelle compréhension, peut-être, de l'ensemble de l'oeuvre de Picasso. Et ça, c'est abstrait  ;)

J'aurais peut-être dû mettre mon image dans la rubrique spectacle, mais je crois que la discussion et les échanges fort intéressants n'auraient sans doute pas eu lieu. 
Merci à vous de toutes ces critiques, remarques, appréciations et discussions qui ont enrichi ma propre réflexion.
La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard (John Stuart Mill)

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #12 le: 11 Déc, 2018, 18:39:56 pm »
De mon côté, j'ai tenté de saisir ce qui pouvait sortir de cette impression générale. Pas une description, pas une représentation du spectacle, pas une reproduction des tableaux, simplement une impression, une émotion, une curiosité, mais aussi une nouvelle compréhension, peut-être, de l'ensemble de l'oeuvre de Picasso.

C'est intéressant que tu dises ça : de mon côté, j'ai détesté cette approche des artistes dans les " carrières de lumières " !
Je suis trop attachée au fait de comprendre le contexte précis, le plus juste possible, pour entrer dans l'oeuvre d'un artiste.
Entre autres exemples, pour les impressionnistes ( c'était le thème quand j'y suis allée ), il était aberrant pour moi de voir des reproductions sous cette forme, dans un lieu fermé, sans lumière naturelle, alors que l'important était de peindre en pleine lumière, dehors, pour les impressionnistes.
J'essaie aussi de me représenter le format réel et ce qu'il implique, physiquement.

La projection presque tournoyante m'avait énervée au haut point et j'ai parcouru les lieux à toute vitesse, surtout pressée d'en sortir ! Comme quoi....  ;)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2337
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #13 le: 12 Déc, 2018, 16:56:19 pm »
En fait ce qui est intéressant dans ces carrières de lumières...c’est qu’il y fait noir (Méditation qui me vient à l’instant).
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[neoniko] du grand Picasso
« Réponse #14 le: 12 Déc, 2018, 23:26:48 pm »
Ah ça oui, et c'est bien le problème !  :D
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)