Colorimétrie d'un Nikon en vidéo?
« le: 17 Mai, 2017, 12:52:30 pm »
Bonjour à tous,

Je rencontre un truc assez bizarre.

J'utilise comme lecteur vidéo VLC Média palyer.
Je monte avec Adobe première pro. Les couleurs sont sur la norme Rec.709 RGB 8bits, RGB.

Lorsque je lis les ruches brutes via VLC, les couleurs apparaissent complètement normales.
Par contre, une fois le montage et l'export effectué via première pro, toujours dans VLC les couleurs deviennent très pales. Comme si j'avais filmé en "flat". Pourtant exportée en mp4 h264 avec les paramètres identiques à la source, et Mbts légèrement montés par rapport à ce que le logiciel me propose.

Je décoche donc dans VLC: "préférences/ Vidéo: utiliser les conversions YUV-RVB matérielles" Et là les couleurs redeviennent normales. (cette option est cochée par défaut)

J'essaye un autre lecteur pour voir (Windows media player) et lis un ruche brute sorti du Nikon. Et la les couleurs sont hypers contrastées/ saturées...

Comme je le disais plus haut, quand je lis les ruches avec VLC c'est tout bon, et que je décoche ou non l'option: conversions YUV-RVB ... je n'ai pas d'influences. Ça déconne seulement quand ça sort monté de première.

Donc le souci vient, soit de la norme qu'utilise Nikon, soit j'ai un souci de paramétrage de couleurs dans Adobe 0-255 ou 16- 235... YUV ou RVB.

Le Nikon est paramétré sur sRVB. (je n'ai pas essayé RVB) Et sur première, j'ai essayé les deux c'est pareil...
J'ai du louper un truc mais ou....?

Et sur des vidéos lambda d'ici et là, je n'ai rien remarqué d'anormal que l'option soit cochée ou non et peu importe le lecteur utilisé.

Le top serait de ne plus à avoir me préoccuper de cocher ou non la conversion YUV-RVB avant la lecture de telle ou telle vidéo. J'aimerais du "standards" partout.
« Modifié: 17 Mai, 2017, 13:27:43 pm par oniff »

Colorimétrie d'un Nikon en vidéo?
« Réponse #1 le: 18 Mai, 2017, 02:12:58 am »
YUV c'est le système de coordonnées des couleurs hérité du système enregistrement vidéo télé.
RGB c'est le système de coordonnées des couleurs en argentique couleur et en impression. Normalement avec l'informatique pour passer d'un système à l'autre, c'est juste une table de conversion. Il ne devrait pas y avoir de problème. Et pourtant il y en a. Mauvaise interprétation de datas de la part de certain logiciel ou mauvaise encodage de datas dans le fichier. En plus il y a le problème de l'interprétation de la courbe gamma, qui vient corriger la non linéarité de la vision humaine en fonction du rendu des noirs et des blancs suivant le display (projecteur ou écran d'ordinateur ou dalle télé etc). Donc pas facile, de maintenir les couleurs correctement tout le long du workflow. La meilleure solution, c'est de faire des tests sur ton workflow (par exemple de la prise de vue en Nikon jusqu'à la diffusion sur youtube) et une fois que tu as réussi à maintenir quelque chose de cohérent, tu refais toujours la même chose.

Colorimétrie d'un Nikon en vidéo?
« Réponse #2 le: 18 Mai, 2017, 12:47:53 pm »
Yes;
Merci pour la réponse.
J'ai changé de lecteur pour le "Media player classic home cinéma".
C'est le jour et la nuit par rapport à VLC.
Par contre avec celui-ci les couleurs sont très très saturées. Les noirs sont hypers profonds.
Et finalement, la modif des couleurs que j'obtiens après export sur première correspond au poil. Donc je reste comme ça.
Mais il y a tout de même quelque chose qui ce passe à l'export.
Si je fais un test d'exportation avec "première" et un autre avec "vidéo editor". (même vidéo)
Je vais avoir avec première un rendu plut flat qu'avec wondershare qui luit les reprend apparemment à l'identique. Difficile à déterminer pour le coup lequel des deux reproduit au mieux la réalité des couleurs... Mais entre une vidéo exportée via "vidéo editor" et un rush brut lu dans le même lecteur, pas de changement.
C'est un peu comme si première corrigeaient les couleurs sans que je lui demande. En soi je ne m'en plains pas.
Je vais me pencher sur la calibration de mes écrans aussi ainsi que la carte graphique, je n'ai jamais rien touché (tout est d'usine)
J'ai aussi le choix de gérer les couleurs soit par la carte graphique, soit par le lecteur multimédia.

Et je ne parviens pas à trouver une réponse précise. Sur la plage des couleurs pour la vidéo, là j'ai le chois entre le 0-255 (complète) ou le 16-235 (limitée)
En sachant que les deux résultats sont complètement différents mais qu'aucun n'est dégueulasse....
Mais il doit bien il y avoir une "norme" le 5200 doit enregistrer avec l'une ou l'autre.
« Modifié: 18 Mai, 2017, 23:44:49 pm par oniff »

Colorimétrie d'un Nikon en vidéo?
« Réponse #3 le: 20 Mai, 2017, 09:36:16 am »
J'ai trouvé la réponse à ma question.  ;)
De ce que j'ai lus ici et là, le style d'image (picture control) du boitier n'est pas tenu en compte dans le logiciel Adobe première. Ce qui explique le fait d'une image avec les couleurs plates en exportation. Donc étalonnage obligatoire. Voir création d'un "Lut" si style de vidéo identique pour un gain de temps.
Donc autant ce positionner sur neutre si on passe par première.

Colorimétrie d'un Nikon en vidéo?
« Réponse #4 le: 23 Mai, 2017, 02:08:21 am »
Citer
De ce que j'ai lus ici et là, le style d'image (picture control) du boitier n'est pas tenu en compte dans le logiciel Adobe première.
Non ça ce n'est pas possible. Sinon on aurait de la vidéo en RAW. Le fichier vidéo des dslr c'est du H264. Ce qui veut dire que les images sont compressées en Jpeg. Et ce Jpeg est fait d'après le données RAW du capteur et du choix de la sensibilité et du choix de la température de couleur et du Picture control. Et tout ça est absolument figé dans le jpeg.
Si Première t'affiche des résultats différents suivant différents réglages, c'est juste un problème d'interprétation des coordonnées de couleur (passage de YUV à RGB) et d'interprétation du gamma (2.2 ou 2.4 ou 2.6)

Pour ne pas te perdre dans tout ça je te conseille de ne pas tout essayer en même temps.
Tu commences avec un fichier film à essayer de maintenir une image cohérente tout le long de ton workflow du tournage jusqu'à la diffusion et ensuite tu reproduis toujours le même workflow et là tu essaies différents picture control sur une même scène pour trouver celui que tu préfères.

Colorimétrie d'un Nikon en vidéo?
« Réponse #5 le: 13 Juin, 2017, 10:21:15 am »
Du coup tu passes par un étalonnage en retouchant le strict minimum (déboucher les noirs ect..) ou tu ne touche à rien?

Colorimétrie d'un Nikon en vidéo?
« Réponse #6 le: 14 Juin, 2017, 02:07:39 am »
Citer
Du coup tu passes par un étalonnage en retouchant le strict minimum (déboucher les noirs ect..) ou tu ne touche à rien?
Il y a toujours un minimum à faire, surtout en fiction (ce que je fais). C'est à dire que je vérifie et je rectifie très souvent la température de couleur. C'est souvent très minime mais il faut le faire quand même. La même chose sur l'exposition. Et surtout il faut absolument avoir une continuité des plans d'une même séquence. Et très souvent si tu ne fais rien, il n'y a pas cette continuité. Ensuite tu peux encore rajouter une couche "artistique" pour aller chercher une ambiance ou un style d'image particulier. Pour cette partie je ne fais quasiment rien si ce n'est des choix de contraste et/ou de saturation.