Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #15 le: 12 Sep, 2017, 10:32:24 am »
bonjour,
Il faut bien comprendre que le système CLS Nikon est un système optique (pré-éclairs) de communication entre le flash contrôleur (intégré ou Maitre sur le boitier) et les flashs déportés.
Si l'on veut conserver les avantages du i-TTL , il faut accepter les contraintes du système CLS (position des flashs déportés et distance limitée) et en plus avoir des flashs TTL, sinon (cas des flashs anciens pas chers à voir car la démocratisation de la photo au flash permet de trouver des flashs TTL pas chers <80€ et puissants!) c'est une utilisation manuelle des flashs déportés en mode "esclave" (comme mon SB24 TTL en argentique mais manuel en numérique).
Avec les transmetteurs radio TTL (Yn622TX,Godox X1 ou Neewer N1, pour ceux que je connais...il y a aussi le Phottix Odin,les Pocket wizard mais prix élevés), il est possible donc de déclencher les flashs distants qu'ils soient TTL ou manuel à partir de l'émetteur radio placé sur le boitier.

Pour les flashs TTL la totalité des réglages boitier passe dans le signal, pour les flashs manuels seule la puissance de l'éclair peut être régulée, les autres réglages sont à la charge de l'usager pour chaque flash, admissible en studio mais pas en reportage.

De plus l'usage de flashs TTL réalise le dosage auto de la puissance de l'éclair selon la mesure initiale de l'exposition sans flash, la présence d'un diffuseur et de la distance de chaque flash/sujet. Que des avantages pour le TTL !
cordialement
Photographix

*

Hors ligne didierropers

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #16 le: 12 Sep, 2017, 11:15:41 am »
De plus l'usage de flashs TTL réalise le dosage auto de la puissance de l'éclair selon la mesure initiale de l'exposition sans flash, la présence d'un diffuseur et de la distance de chaque flash/sujet. Que des avantages pour le TTL !
cordialement
Photographix
Un peu idéalisé, quand même ;)
Le TTL fonctionne bien à condition de ne pas chercher à maîtriser le rapport sujet/fond. C'est automatisé et comme tout automatisme, c'est l'électronique qui décide et le résultat peut être assez lointain du résultat escompté.

D'autre part, cela fonctionne assez mal avec certains modeleurs (je dirais même avec presque tous les modeleurs) et surtout cela ne gère pas le multi-flash car même si déclencher plusieurs flashes simultanément en TTL est possible, le résultat est totalement aléatoire.

Vraiment, le TTL est à réserver au reportage avec le flash monté sur le boitier. Pour le reste, c'est une solution de dépannage si on ne peut pas faire autrement. Mais évidemment, posséder au moins un flash TTL est une bonne idée pour gérer ces cas.

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #17 le: 13 Sep, 2017, 08:08:13 am »
bonjour,
Je regrette de te contredire, mais en TTL il est possible de corriger l'exposition au flash et donc de faire varier le dosage (éclair/ambiance) si tu as pris la précaution , lors de la mesure d'exposition initiale de l'éclairage ambiant (sans flash) et d'enregistrer cette mesure grâce à l'appui sur AE-L !
Dans ce cas le TTL tiendra compte de cette valeur et dosera la durée de l'éclair.
Oui , le flash en TTL est pratique en reportage mais il est également utilisable en studio , en multi-flashs et avec des transmetteurs TTL même avec des flashs de studio ou manuel (mais tu perds la communication des réglages entre boitier et flashs non-TTL).
Photographix
« Modifié: 13 Sep, 2017, 08:29:31 am par photographix »

*

Hors ligne didierropers

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #18 le: 13 Sep, 2017, 09:09:31 am »
Je regrette de te contredire, mais en TTL il est possible de corriger l'exposition au flash et donc de faire varier le dosage (éclair/ambiance) si tu as pris la précaution , lors de la mesure d'exposition initiale de l'éclairage ambiant (sans flash) et d'enregistrer cette mesure grâce à l'appui sur AE-L !
Bien entendu mais c'est du bricolage. Personne ne travaille en TTL en studio car cela complique inutilement les choses. D'une part parce qu'en studio, le fond ne change pas donc le mémoriser est une perte de temps. La seule chose qui compte, c'est l'exposition du sujet et on ne va pas la confier à un automatisme alors qu'on peut la contrôler soigneusement. D'autre part, en studio, on travaille rarement avec un seul flash et le TTL ne sait pas gérer cela. On perdrait plus de temps à compenser des expositions foireuses qu'à les régler manuellement.
Idem pour du portrait en extérieur, d'ailleurs, pour avoir une exposition constante sur une série, le seul moyen est de travailler en manuel (boitier + flash). La mesure TTL reposant sur la mesure de lumière du boitier, tout changement cadrage implique une variation dans l'exposition et cela est ingérable sur une série.

En revanche, Godox sort une fonction TTL->Manuel intéressante sur son dernier contrôleur. Le principe est simple : on prend une première photo en TTL et on bascule en manuel, le contrôleur a mémorisé la mesure TTL et applique ces réglages au flash qui a basculé en manuel. Cela permet de partir d'un réglage TTL certes grossier mais qui sert de base pour affiner tranquillement en manuel. Malin !

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #19 le: 13 Sep, 2017, 11:07:10 am »
bonjour,
Pourquoi décréter ,arbitrairement, que le TTL c'est de la m**** et/ou du bricolage en studio ?
Lorsque tu es en manuel et que tu utilises un flashmètre ce n'est pas du bricolage ?
La mesure d'exposition initiale sur un fond (même neutre) n'est pas pour l'arrière-plan mais pour évaluer la lumière ambiante comme tu le fais avec ton flashmètre.
Alors oui nous n'avons pas la même approche de la photo au flash , mais il n'est pas nécessaire de décrier la méthode des autres , là simplement pour passer des infos aux autres membres.
Chacun ensuite peut se faire sa propre idée et retenir ce qui lui convient selon ses besoins.
Photographix (énervé !)

*

Hors ligne didierropers

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #20 le: 13 Sep, 2017, 11:23:39 am »
Pourquoi décréter ,arbitrairement, que le TTL c'est de la m**** et/ou du bricolage en studio ?
Chacun fait comme il veut, simplement l'expérience montre que dans ces conditions, l'automatisme fait perdre plus de temps qu'il n'en fait gagner.

Lorsque tu es en manuel et que tu utilises un flashmètre ce n'est pas du bricolage ?
Ben non, c'est de la mesure. C'est la seule pratique qui permette s'obtenir l'exposition recherchée de manière constante. Et c'est aussi la seule manière qui permette d'équilibrer plusieurs flashes pour obtenir le rendu souhaité de manière là aussi constante.

La mesure d'exposition initiale sur un fond (même neutre) n'est pas pour l'arrière-plan mais pour évaluer la lumière ambiante comme tu le fais avec ton flashmètre.
En studio on ne mesure pas la lumière ambiante, on la tue. C'est bien pour ça qu'on travaille toujours aussi avec le boitier réglé en manuel en choisissant une vitesse qui permettra de ne pas enregistrer la lumière ambiante. Si on veut voir le fond, on l'éclaire et là aussi on mesure précisément car c'est la seule manière d'obtenir l'équilibre souhaité sans perdre de temps.
Sauf cas très particulier d'immenses studios vitrés où la lumière naturelle extérieure est une source intéressante, mais là on aborde un cas très particulier.

Alors oui nous n'avons pas la même approche de la photo au flash , mais il n'est pas nécessaire de décrier la méthode des autres , là simplement pour passer des infos aux autres membres.
Chacun ensuite peut se faire sa propre idée et retenir ce qui lui convient selon ses besoins.
Photographix (énervé !)
Pas de quoi s'énerver, je ne fais que décrire les méthodes qui sont utilisées de manière archi-majoritaire. Et encore une fois, si ces méthodes sont à ce point partagées, c'est qu'il y a une raison. Après, si certains ont envie d'expérimenter autre chose, je n'y vois aucun inconvénient mais il me semble quand même intéressant de signaler qu'il n'y a probablement pas 1 photographe sur 100 qui utilise l'automatisme dans un studio.

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #21 le: 14 Sep, 2017, 07:46:59 am »
Bonjour,
Les arguments avancés justifient tes habitudes de travail, mais dire que 1 % des photographes en studio ne font que du strobisme manuel me semble exagéré en particulier si tu vas sur le site Nikon scool ou sur you tube sur la photo en studio.
Maintenant avec l'évolution des moyens modernes (flashs et transmetteurs) je pense que des "amateurs" peuvent se lancer dans la photo de studio (modestes) sans  des budgets astronomiques.
Un amateur ne peut pas récupérer la TVA et également avoir des retours sur investissement !
Photographix

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #22 le: 14 Sep, 2017, 08:55:04 am »
... aucune méthode n'est fondamentalement mauvaise si on arrive au résultat voulu.
Cependant, pour compléter Didier, tous les photographes pro travaillent en manuel en studio, et très peu font du "strobism", pour ne pas dire aucun.
On "tue" la lumière ambiante d'une manière simple, il n'y en a pas, les pilotes s'éteignent juste au moment du déclenchement.

Ceci étant, la pratique pro n'est pas forcément adaptée à un usage amateur, amateur dans le sens originel, celui qui aime.
Pour autant il parait juste de dire qu'aucun automatisme ne remplacera jamais l'expérience.
En photo, les automatismes sont le résultat de savants calculs à partir d'observations faites par des ingénieurs qui ne sont pas photographe pros.
C'est là toute la différence. En studio, on veut, on doit, tout maîtriser avant même de déclencher.
Un studio c'est aussi une installation spécifique, uniquement dédiée à la prise de vues, avec murs et plafond sombres, noirs ou gris foncés, pas de fenêtres,
aucune lumière naturelle ne doit y pénétrer.
Cela n'empêche aucunement quelqu'un de faire des photos dans son living-room avec de petits flashes d'appoint, et du CLS ou du iTTL, ou même de l'auto avec computer,
ou encore du manuel, ni même de dire qu'il fait du studio, mais ne confondons pas tout.
A chacun sa méthode, et les images seront bien gardées!  :D :D



« Modifié: 14 Sep, 2017, 08:57:15 am par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

*

Hors ligne didierropers

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #23 le: 14 Sep, 2017, 09:42:54 am »
Bien entendu, c'est aussi ce que j'ai avancé plus haut : chacun utilise son matériel comme il l'entend.

En revanche, si tous les photographes de studio utilisent les mêmes techniques, il faut bien se rendre à l'évidence, c'est parce que ce sont ces techniques qui permettent d'arriver au résultat escompté. Donc les amateurs exigeants ont aussi intérêt à s'y intéresser ;) Surtout que ces techniques sont plus simples que n'importe quel automatisme. A chaque fois que j'organise un stage sur ce sujet, mes stagiaires sont étonnés de constater à quel point tout cela est simple à mettre en oeuvre.

Après, que la Nikon School mette en avant les systèmes CLS, TTL et tous les automatismes présents sur les boitiers et flashes Nikon, c'est logique, ils sont là pour mettre en avant les produits et en faire la promotion. Sinon, ils ne s'appelleraient pas "Nikon" school  ;D   Mais en dehors du reportage, quasiment personne n'utilise ça.

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #24 le: 14 Sep, 2017, 10:06:21 am »
bonjour,
Alors Nikon-Passion n'est destiné qu'aux pros de la photographie ou à la promotion de Nikon (tu entends cela J.C.Dichant !).
Moi je pensais que c'était un lieu d'échanges entre les membres débutants ou amateurs éclairés qui recherchaient des réponses à leurs questions et appliquer les conseils sur le terrain.
Je ne pense pas que la majorité des forumeurs soient des pros de la photo en studio et surtout aient le budget et la place nécessaire pour en ouvrir un !
Photographix

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #25 le: 14 Sep, 2017, 11:32:14 am »
D'une part Nikon Passion n'appartient pas à Nikon, et JCD ne l'a pas créé pour faire uniquement de la promo produit.
Par ailleurs, si nous ne sommes effectivement que quelques pros, ou anciens pros, cela ne nous empêche pas d'essayer de conseiller au mieux des intérêts du demandeur.
Je n'ai encore lu personne voulant imposer quoi que ce soit. Si j'étais de mauvaise foi, j'écrirai à part toi!!  :D  ;) (espièglerie)
Comme je ne le pense pas, je ne l'écris pas. Il s'agit plus souvent de quiproquos, dûs à l'écriture et au temps de réponse, et à la passion.

Quoi qu'il en soit, comme Didier l'a dit, la totalité des pros travaille en manuel en studio simplement parce que c'est le plus rationnel et rapide,
même avec flashes studio modernes et sophistiqués.

Je n'ai rien contre les flashes de reportage, puisque j'en possède et en utilise encore, mais pour faire du reportage, pas du studio.
Ce qui n'empêche en rien de bricoler avec ce que l'on a sous la main, pour se faire plaisir, ce qui est l'essentiel.
Par ailleurs on trouve aujourd'hui tellement de produits sur le marché mondial, et plus encore si on y inclut celui de l'occasion,
que chacun doit trouver chaussure à son pied, et comme tout le monde n'a pas la même pointure...  ;)



« Modifié: 14 Sep, 2017, 11:37:03 am par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

*

Hors ligne didierropers

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #26 le: 14 Sep, 2017, 11:33:23 am »
bonjour,
Alors Nikon-Passion n'est destiné qu'aux pros de la photographie ou à la promotion de Nikon (tu entends cela J.C.Dichant !).
Moi je pensais que c'était un lieu d'échanges entre les membres débutants ou amateurs éclairés qui recherchaient des réponses à leurs questions et appliquer les conseils sur le terrain.
Je ne pense pas que la majorité des forumeurs soient des pros de la photo en studio et surtout aient le budget et la place nécessaire pour en ouvrir un !
Photographix
Cela n'a rien à voir. On peut être amateur et créer son petit studio avec deux flashes cobras à 60 € et deux parapluies à 5€ pièce + déclencheurs radio qu'on trouve aujourd'hui pour 3 fois rien.  Quel est le rapport avec la mesure TTL ? On peut être amateur et chercher à faire beau, d'ailleurs certains font plus que beau ! Le TTL, ça sert juste à faire vite (et presque bien) ;)

Tu peux jeter un petit coup d'oeil à cet article sur mon blog et tu verras que je conseille justement l'achat de petit matériel pas cher pour débuter. Il faut d'ailleurs que je le mette à jour car le matériel a évolué et on trouve aujourd'hui encore moins cher (notamment le matériel que tu préconises).
http://www.ropersphotographe.com/blog/portrait-au-flash-cobra-quel-mat%C3%A9riel-pour-d%C3%A9buter

*

Hors ligne Weepbitterly

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #27 le: 14 Sep, 2017, 13:51:17 pm »
Il faut remonter à la source du "mouvement" Strobist.

Il y avait d'un côté les utilisateurs classiques, avec des flashes de studio classiques, et des studios-photo classiques : gros flashes, grosse puissance, conditionneurs de lumière sophistiqués, studio dédié sans fenêtres et peint en noir du sol au plafond. Le tout, matériel compris, loué à l'heure ou à la journée : le photographe arrive avec son appareil photo et son sujet (accessoires, maquilleuse, etc.), le reste est déjà sur place.

Et de l'autre côté, certains se sont dit qu'ils pouvaient faire, pas exactement pareil mais à peu près, la même chose avec des flashes Cobra, pour pas cher, dans leur living-room. Et à l'extérieur aussi, puisque les Cobra alimentés par piles sont totalement autonomes.

Bien entendu, les deux techniques ont convergé, chacun louchant vers les avantages de l'autre.

Les "strobists" voulaient des conditionneurs de lumière. Et les "studio" voulaient se libérer de leur fil à la patte.

Les "strobists" (je me range dans cette catégorie, j'ai commencé à utiliser des flashes Cobra déportés sans fil dans les années 1980...) se sont vite rendu compte que l'utilisation de conditionneurs posait problème, car la mesure d'exposition automatique se faisait non pas sur le sujet, mais sur la toile du conditionneur. Ça n'a pas changé avec le TTL.

Conséquence : on passe en réglage manuel.

... Si on utilise un conditionneur, parapluie, softbox etc.
« Modifié: 14 Sep, 2017, 13:55:41 pm par Weepbitterly »

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #28 le: 14 Sep, 2017, 15:59:07 pm »
bonjour,
Nous n'arriverons pas à nous comprendre car nous n'avons pas les mêmes valeurs dans le réalisation de notre passion!
Je pratique la photo au flash depuis les années 60, en manuel au début puis assistée depuis les années 90.
Or dans les forums , les questions les plus souvent posées concernent les réglages dans le cas de prises de vues en faible éclairage. Cela veut dire que les intéressés ne maitrisent pas les paramètres (un peu complexe il est vrai) et parfois déclarent "je n'aime pas la photo au flash, je préfère la lumière naturelle !).
J'estime que ces personnes "dégagent en touche" car l'usage du flash est un éclairage d'appoint justement en cas de lumière insuffisante, et il est plus simple de dire j'aime pas que je vais essayer de comprendre et faire des essais...
Le TTL est destiné à ces personnes car l'assistance permet de réussir (certes pas parfaitement comme toi) des photos acceptables en intérieur comme en extérieur à peu cher (surtout comparativement au matériel studio) et presque en mode automatique.
Les forums sont ouverts à tout public donc il ne faut pas réagir comme un pro, mais se mettre à la portée de son auditoire (déjà ce n'est pas simple à faire passer le jargon photographique...) je crois que cela sera plus sympa pour tout le monde.
Bien qu'agé j'ai une bonne mémoire et il me semble que Weepbiterly était un farouche tenant du strobisme manuel et je l'ai vu admettre l'utilité du TTL depuis quelques temps.
Photographix

*

Hors ligne didierropers

Choix flashs cobras compatibles Nikon CLS
« Réponse #29 le: 14 Sep, 2017, 16:12:55 pm »
Nous n'arriverons pas à nous comprendre car nous n'avons pas les mêmes valeurs dans le réalisation de notre passion!
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une question de valeurs. Si tu veux que nous nous comprenions,il faut simplement éviter de tout mélanger et bien préciser les circonstances dans lesquelles on prône l'usage de tel ou tel outil.

Depuis un moment, nous parlons de STUDIO.
Et maintenant, tu évoques le fait d'utiliser le flash en appoint lors de prises de vue en faible éclairage.
Ca n'est pas du tout la même chose et ça ne suppose pas les mêmes outils.

- Si tu parles de photographier la réunion de famille en balançant un flash en rebond au plafond (ou autre), on est bien d'accord avec l'usage de l'automatisme. Je l'utilise aussi sans arrière-pensée et je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire que les résultats sont satisfaisants.

- Si tu parles de studio, comme nous le faisons depuis de nombreux échanges, alors non le TTL n'a aucun sens, entre autres parce qu'il complique le problème au lieu de le simplifier (donc si nous nous adressons à des débutants...)

Mon propos n'est donc pas de rejeter en bloc le TTL mais d'éviter de le préconiser lorsque cet outil n'est pas le bon. Pas d'intégrisme, pas de snobisme : tous les outils sont utiles mais pas dans toutes les circonstances.