A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« le: 19 Jan, 2015, 13:21:16 pm »
Bonjour à tous  :)

Depuis la sortie de l'Imac 5K, j'ai vu énormément de contre-vérités pulluler sur le net et se répandre un peu partout comme une traînée de poudre, le plus incroyable c'est que ces contre-vérités sont défendues avec une assurance et une certitude déconcertantes
Comme quoi c'est vraiment bien ceux qui en savent le moins qui parlent bien souvent le plus.

Heureusement, le forum Nikon-Passion relève le niveau, c'est pas pour jeter des fleurs à ce forum, mais les avis ici sont plus pragmatiques que de moyenne, pour ça que j'ai décidé de poster ce message ici.

Alors voici les idées reçues qu'on trouve un peu partout sur le net et que je vais extrapoler en une phrase type :

"L'Imac 5K ne se destine pas aux pros, les pros ne travaillent qu'en dalle matte et pas derrière une vitre brillante qui altère la qualité de l'image, le rendu des couleurs est mauvais, les reflets sont rédhibitoires ....."


Je vais donc tuer toutes ces idées reçues en quelques points précis énumérés, malheureusement étant sur le net, je ne peux pas vous apporter de preuves concrètes et pratiques, ce qui serait ma meilleure façon de vous convaincre.


Avant de commencer, je tiens à préciser que je ne suis pas un fanatique d'Apple, mes avis sont purement fondés de part mon pragmatisme sur des faits scientifiques et concrets. Le pragmatisme n'étant pas dépendant du fanatisme et encore moins du contre-fanatisme !!!
Je ne possède moi même aucun Imac (même si l'Imac 5K possède l'écran de mes rêves), et ce pas par manque de budget mais par le fait que je ne suis pas en accord avec les principes mêmes d'Apple et que je préfère descendre en qualité d'image et conserver ma flexibilité sur système Linux (fedora ...), mais là n'est pas le débat.
Les écrans Retina en question étant développés par Samsung et LG, Apple n'a de toute façon rien à faire dans cette histoire de qualité d'affichage.


Reprenons la phrase type :

L'Imac 5K ne se destine pas aux pros, les pros ne travaillent qu'en dalle matte et pas derrière une vitre brillante qui altère la qualité de l'image, le rendu des couleurs est mauvais, les reflets sont rédhibitoires .....

1) Tous les écrans sont brillants.

2) Les écrans mats sont recouverts d'un filtre anti-reflet, et ce sont donc ces écrans qui se retrouvent derrière une couche de traitement supplémentaire.

3) Les écrans mats reflètent plus de lumière que les écrans brillants !!!!

4) Le filtre anti-glare (AG, anti-reflet) floute légèrement l'image.

5) Le filtre AG altère le rendu des couleurs.

6) Le filtre AG rajoute une texture de type "grain" à l'image

7) Le filtre AG implique des reflets dans le plan focale qui modifie la perception de l'image

8) L'écran brillant implique des reflets hors plan focale dont l'impact est bien moindre que les reflets "diffus" sur écran mat

9) Les pros ne travaillent pas tous en écran mat loin de là, et quand c'est le cas c'est la plupart du temps par simple manque de choix.
Le fait que les fabricants d'écrans ne proposent pas leur dalle sans traitement anti-reflet agacent bon nombre de photographes pros.

10) Un écran mat ne peut techniquement pas atteindre la qualité d'un écran brillant de par l'impact du traitement de surface que possède les écrans mats, c'est un fait physique irréfutable.



Quelques photos pour illustrer mes propos



Exemple d'écrans mats, semi-brillants et brillants (facile de reconnaître ^^)



Exemple de filtre anti-reflet qu'on trouve sur les écrans mats (de la gamme amateur à la gamme pro)
(ici, filtre utilisé sur les Dell UltraSharp)






Pour avoir testé l'Imac 5K, la qualité d'image surpasse celle de tous les autres écrans pro 4K que j'ai pu voir (je vais moi même passer au Dell P2715Q de qualité moindre).
Le surplus qualitatif ne venant pas du passage en 5K, mais bien du fait de l’absence de filtre anti-reflet. 

Je tiens à préciser que pour une utilisation normale d'un écran (visionnage à distance normale ou semi proche), on peu considérer que l'impact de filtre anti-reflet est nul, ce débat ne se pose donc pas pour 99% de la population.
Néanmoins, sur du post-traitement photographique, lorsque l'on se concentre sur des fins détails en s'approchant de l'écran, l'absence de filtre anti-reflet est un plus indéniable.

*

Hors ligne Weepbitterly

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #1 le: 19 Jan, 2015, 13:51:19 pm »
c'est un fait physique irréfutable.
[...]
l'absence de filtre anti-reflet est un plus indéniable

A quel titre ?

Il ne suffit pas d'affirmer pour démontrer.

Les constructeurs d'écrans graphiques (Eizo, Nec...)  ont tous opté pour des dalles mates.

Ils seraient donc tous dans l'erreur ? Sauf Apple, qui n'est pourtant pas la référence dans ce domaine ?


A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #2 le: 19 Jan, 2015, 14:56:30 pm »
C'est vrai ça.
Pour moi, une des références en termes d'exigence de qualité, c'est l'imagerie médicale. On utilise ces écrans pour te dire si tu as potentiellement un risque de maladie grave, donc il ne s'agit pas de faire de l'à peu près... Or ces systèmes utilisent des écrans mats, souvent de marque Eizo (mais pas seulement) mais jamais des écrans brillants de type Apple.

D'autre part, il y a une autre différence entre Apple et le reste du monde, c'est le réglage du gamma qui donne souvent des noirs plus profonds mais parfois moins détaillés. Ca joue aussi sur le rendu sur l'écran.

Eric

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #3 le: 19 Jan, 2015, 15:51:31 pm »
si Apple fabriquait des écrans "arts graphiques" ça se saurait...   ::) =D

de plus Apple ne fabrique pas ses dalles mais pioche dans le catalogue des qqs fabricants fournissant le marché comme LG, Samsung, etc...
« Modifié: 19 Jan, 2015, 15:57:44 pm par Richard V »

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #4 le: 19 Jan, 2015, 16:42:37 pm »
Les constructeurs d'écrans graphiques (Eizo, Nec...)  ont tous opté pour des dalles mates.

Ils seraient donc tous dans l'erreur ?

Bien sûr, et c'est bien là ou est le problème.
La problème n'est pas la dalle mate en soi, mais le fait de ne pas pouvoir choisir le type de revêtement avec des déclinaisons pour chaque référence.

Il y'a encore pas si longtemps que ça j'étais 100% contre les écrans brillants, seul la réalité du terrain m'a fait changé d'avis, le concret voilà sur quoi je me base.

En ce qui concerne l'imagerie médicale, je tiens déjà à dire que mon sujet se limite aux écrans "conventionnels" destinés aux particuliers (amateurs et pros) et il est évident que le monde médical et scientifique au sens plus large du terme a accès à des références d'écrans qui de part leurs caractéristiques outrepassent mon raisonnement, qui devient donc caduque.

Sur ce, la qualité intrinsèque que demande l'imagerie médicale est différente de celle que demande un photographe, et il n'y a aucune raison que sur certains points le matériel pro médical soit en deçà de ce qui se fait dans le domaine "conventionnel" accessible au grand public (je ne dis pas que c'est la cas, car je ne connais pas ce domaine, et je ne m'avance pas sur les sujets que je ne connais pas). Quoi qu'il en soit, les besoins sont différents, et les concessions faisant partie intégrante du processus technologique, il est évident que dans les domaines scientifiques très spécifiques cela implique des concessions sur certaines caractéristiques basiques.

Après mon raisonnement n'était pas là pour dire que les meilleures références d'écrans sont des écrans "brillants", loin de là !!!!!!

Je voulais juste dire que sur une même dalle, une version brillante aura un meilleur rendu car les revêtements anti-reflet ont un effet néfaste, et que dire qu'un écran brillant c'est un écran qui se cache derrière une vitre c'est une ineptie totale.

Si Eizo et Nec, pour reprendre tes références (et qui sont de bien meilleures références que les écrans retina, je suis le premier à en être conscient), donnaient le choix de pouvoir acheter leurs écrans sans le filtre anti-reflet (remplacé par un simple traitement léger de surface), il est évident qu'on gagnerait encore en qualité d'affichage.
« Modifié: 19 Jan, 2015, 16:44:19 pm par ress p »

*

Hors ligne Weepbitterly

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #5 le: 19 Jan, 2015, 17:06:27 pm »
Ce qui est certain, tout le monde peut le constater d'un coup d’œil, c'est que les écrans brillants sont plus flatteurs, avec des couleurs qui "pètent". Peut-être trop.

Si Eizo et Nec, pour reprendre tes références (et qui sont de bien meilleures références que les écrans retina, je suis le premier à en être conscient), donnaient le choix de pouvoir acheter leurs écrans sans le filtre anti-reflet (remplacé par un simple traitement léger de surface), il est évident qu'on gagnerait encore en qualité d'affichage.

Comme ça n'existe pas, on en est réduit à des suppositions.

Les deux  marques citées, et d'autres, sont en guerre technologique permanente, à qui proposera le meilleur écran, sans considération de prix. S'il suffisait d'enlever un filtre anti-reflets pour passer devant, ils l'auraient tous fait depuis longtemps. Au minimum sur une ou deux références, pour tester le marché. Mais ce n'est pas le cas.

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #6 le: 19 Jan, 2015, 18:01:04 pm »
Eizo a délivré un communiqué sur ce point en 2007.


"A glossy LCD delivers vivid color, deep black tones and high contrast ratio" (en parlant des points forts par rapport aux écrans mats, ce qui sous entend que les écrans mats font moins bien)

"The measurement results show that a glossy LCD and a non-glare LCD have little differences in their performance in color space and graysclae rendering (advantage for glossy screen)"

"it becomes clear that the diffuser reflection of light and the resulting washing out of the screen on a non-glare LCD greatly affect our perception of color."



Ils avouent donc eux même que les écrans brillants offrent de meilleurs résultats !
Mais dans plusieurs communiqués ils appuient aussi beaucoup sur le fait que la surface est très fragile en déconseillant fortement ce genre d'écran dans les écoles (enfants qui touchent les écrans avec le doigt) ainsi que dans les secteurs professionnels ou l'ont peut être amené à toucher l'écran (lol ^^)
Bizarre d'ailleurs qu'Eizo se focalise sur ce point, car pourquoi ne pas remplacer le filtre anti-reflet par un filtre neutre ? je ne pose que la question, c'est peut être techniquement très difficile d'avoir un filtre avec des propriétés à la fois proche du neutre tout en étant résistant comme un filtre anti-reflet.
« Modifié: 19 Jan, 2015, 18:13:37 pm par ress p »

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #7 le: 19 Jan, 2015, 18:04:28 pm »
Citer
Ils avouent donc eux même que les écrans brillants offrent de meilleurs résultats !

 :lol:

*

Hors ligne Weepbitterly

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #8 le: 19 Jan, 2015, 18:31:36 pm »
Personne ne conteste que les contrastes sont plus élevés avec un écran brillant, et que les couleurs sont plus intenses, plus "pétantes", comme je le disais plus haut.

La question reste de savoir si cette interprétation contrastée et saturée du fichier numérique est plus fidèle que celle restituée par un écran mat, ou si elle est simplement plus tape-à-l'oeil -- à la manière des jpeg boostés produits par certains APN compacts ou smartphones.

Reste en revanche le défaut majeur des dalles brillantes : leur incapacité à neutraliser les reflets, selon leur position par rapport aux sources de lumière externe.

*

Hors ligne CharlesG

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #9 le: 19 Jan, 2015, 20:28:01 pm »
Bonsoir, tout est toujours affaire de compromis, certes les écrans brillants sont brillants, mais malheureusement aussi ils sont brillants. Pour ma part pour le traitement d'image je préfère de loin une dalle matte dans laquelle je ne me vois pas.

Juste en passant un petit lien pour tester un peu son écran :http://www.photographe-de-mode.com/calibration-ecran.htm
Dans le premier test qui voit quoi sans toucher à la luminosité de son écran?
Je suis calibré à 90Cd/m2 et je vois Blanc 97%, Rouge 94%, Vert 95%, Bleu 86% (si je prends une loupe je vais jusqu'à 91%)

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #10 le: 19 Jan, 2015, 20:33:48 pm »
Hello
je n'ai pas tout lu et je ne doute pas du bon jugement de plein de clients qui fait que les fabricant fabriquent ce que veulent les clients, à condition que cela rapporte...

Les écrans plat ont rarement une dalle en verre mais plutôt en plastique (me semble-t-il) et qu'il est difficile de maintenir une dalle brillante exempte de marques, surtout si cela se raye... (comme le filtre polarisant en surface des tous les écrans plat reposant sur du LCD).

De mon point de vue, je préfère une dalle brillante car certes il y a des reflets, mais je les vois et donc je peux anticiper leur effets. J'ai aussi des collègues qui ont des dalles mattes qui diffusent la lumière ambiante et diminuent le contraste visuel des images (il suffit d'éteindre le plafonnier pour voir à quel point une casquette d'écran serait utile.
D'ailleurs, je travaille toujours sur CRT et je dois en avoir 2 ou 3 d'avance...

Pour finir, ce qui compte avant tout, c'est de pouvoir calibrer l'écran ET les périphériques de sorties, après, avoir 80% du gamut ou 110% du gamut sRGB me semble moins important.

J.Ph.

*

Hors ligne CharlesG

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #11 le: 19 Jan, 2015, 20:51:20 pm »
Comme quoi il en faut pour tous les goûts, l'essentiel étant de se sentir à l'aise et d'obtenir de bons résultats avec sa configuration.
Le contexte de travail est en effet essentiel, j'utilise une dalle matte et je suis dans une pièce sans éclairage. Dans une ambiance lumineuse la casquette est impérative pour limiter les dégâts.

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #12 le: 19 Jan, 2015, 21:32:26 pm »
Comme quoi il en faut pour tous les goûts, l'essentiel étant de se sentir à l'aise et d'obtenir de bons résultats avec sa configuration.

Exact, pour ça que ma critique porte sur le fait que les constructeurs ne nous donnent pas le choix du revêtement de surface, la dalle mate je suis 100% pour, mais je suis contre le fait que ça soit le seul choix possible.

Après on est tous d'accord, ce point est plus que futile face à la qualité de la dalle en elle même, il est évident que même moi qui préférerais avoir un écran brillant, entre une très bonne dalle mate et une simple bonne dalle brillante, mon choix serait évidemment la très bonne dalle mate, la question ne se pose même pas.

De mon point de vue, je préfère une dalle brillante car certes il y a des reflets, mais je les vois et donc je peux anticiper leur effets.

Exact, les reflets directs sur écrans brillants peuvent poser des problèmes c'est une évidence, mais il suffit de gérer l'éclairage de la pièce en question (la gestion de la lumière ambiante est un facteur que tout photographe doit prendre en compte), et une fois ce facteur géré les reflets directs deviennent moins gênants que les reflets diffusés.
Après ce n'est pas toujours évident de pouvoir gérer son environnement lumineux, et dans certains contextes, une dalle mate s'impose, je le concède.
Comme je le dis souvent, à chaque contexte sa vérité ............... et donc à chaque contexte son revêtement  ;D

Bon je demande pas 50 types de revêtements, 2 au choix ça serait déjà top (mat ou brillant), après certains constructeurs pourraient proposer du semi-brillant, mais bon ça, ça serait juste la cerise sur le gâteau  ;D

*

Hors ligne Weepbitterly

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #13 le: 19 Jan, 2015, 21:43:30 pm »
Une casquette pour écran coûte dans les 50€, plutôt cher pour 3 bouts de plastique garnis de feutrine noire, mais bon... c'est quand même très utile, au même titre que le pare-soleil pour un objectif.

il suffit de gérer l'éclairage de la pièce en question (la gestion de la lumière ambiante est un facteur que tout photographe doit prendre en compte), et une fois ce facteur géré les reflets directs deviennent moins gênants que les reflets diffusés.

C'est moins évident à faire.

Pour un usage amateur, il est hors de question de modifier tout l'ameublement d'une pièce à seule fin que l'écran soit positionné de manière à éviter les reflets.

Sinon, l'absence de reflet n'est obtenue à coup sur que dans le noir complet ; ce qui pose des problèmes évidents, à commencer par l'utilisation du clavier et de ses raccourcis.

A propos des écrans brillants (Imac 5K ...)
« Réponse #14 le: 19 Jan, 2015, 22:57:27 pm »
Hello
j'ai cru comprendre que l'on parlait d'un portable?
Pour avoir un portable de très haute qualité (dell inspiron 10) à dalle brillante, il est plus facile (selon ma propre expérience) de gérer des reflets (en utilisation nomade, hein  :) ) que de gérer une illumination subite et totale d'une dalle diffusante (de mon ancien portable)
Mais je le concède, c'est une affaire de gout et donc cela ne se discute pas...
J.Ph.