*

Hors ligne CharlesG

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #15 le: 26 Sep, 2014, 09:02:42 am »
Mea culpa

j'ai"mer.." dans mon copier coller en voulant rajouter le lien vers l'article et vers le site d'Arnaud Frich qui est top pour expliciter les besoins de calibrage couleurs, .......
j'ai mis un gros blanc
mais cela n'empeche  pas que le spyder cube c'est top car en plus suffisemment discret pour rester  quasiment invisible sur laphoto

Oui, le site d'Arnaud Frich est limpide, il explique vraiment bien les choses.
Pour revenir au sujet en lui-même, ce petit cube m'a l'air très malin, je le découvre car je ne me suis pas penché sur ces produits récents, il est sans doute très pratique pour de nombreuses scènes extérieures. Pour ma part j'utilise une charte Kodak gris neutre qui a l'avantage d'être assez grande pour effectuer une balance des blancs personnalisée facilement, tant du côté gris que du côté blanc qui est un blanc neutre ce qui n'est pas le cas de nombreux papiers comme le précise justement amansjeanphilippe. mais bien entendu tout dépend de la précision nécessaire, une précision maximum n'a pas d'intérêt dans la très grande majorité des cas. Le seul petit bémol que je vois à ce spider cube c'est qu'il n'y a pas de plage gris neutre dans le même plan que le plan de la surface sensible, ce qui veut dire que dans le cas de sources de lumières diverses éclairant un sujet on ne disposera pas d'une surface neutre éclairée par le mélange de ces lumiéres dans le plan de l'image. Donc à première vue ce petit cube est bien pratique mais n'exonère pas d'avoir une plage gris neutre plane et de plus grand taille.

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #16 le: 26 Sep, 2014, 10:52:44 am »
ily a bien une face grise sur lespyder cube
le descriptif constructeur   Datacolor
http://spyder.datacolor.com/fr/portfolio-view/spydercube/


ce cube fait 5cm
D7000 18-105      85 micro       200 ai micro 180 ai c500 ai miroir 105 2.5 ais      tamron 70 300 SIGMA 8 16    SIGMA 17 70 2.8 4 SIGMA 120 400  NIKKOR 35 1.8  50 1.8 NIKKOR 105 4 MICRO AIS      55  mm micro AIs 2.8  SB700   convertisseur TC16 modifié

*

Hors ligne CharlesG

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #17 le: 26 Sep, 2014, 11:11:30 am »
ily a bien une face grise sur lespyder cube
le descriptif constructeur   Datacolor
http://spyder.datacolor.com/fr/portfolio-view/spydercube/


ce cube fait 5cm

Je vois sur la vidéo qu'il y a bien une face grise (donc de 5x5cm) ce qui permet en effet une mesure de la lumière dans un plan perpendiculaire à l'axe optique pour peu que l'on puisse poser le cube sur une surface adéquate (ou le faire tenir par quelqu'un) puisque le pas de fixation sur pied se situe sur un sommet du cube. Bon c'est un détail, le truc est bien pensé pour la grande majorité des cas, il ne convient pas pour faire une balance des blancs personnalisée à la prise de vue  car surface trop petite, il faut juste en avoir conscience.

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #18 le: 26 Sep, 2014, 11:29:01 am »
Je vois sur la vidéo qu'il y a bien une face grise (donc de 5x5cm) ce qui permet en effet une mesure de la lumière dans un plan perpendiculaire à l'axe optique pour peu que l'on puisse poser le cube sur une surface adéquate (ou le faire tenir par quelqu'un) puisque le pas de fixation sur pied se situe sur un sommet du cube. Bon c'est un détail, le truc est bien pensé pour la grande majorité des cas, il ne convient pas pour faire une balance des blancs personnalisée à la prise de vue  car surface trop petite, il faut juste en avoir conscience.

pas de soucis pour la balance des blancs

le spyder peutse poser, se fixer à un trépied  ou s'accrocher ....en plus c'est un bel objet
D7000 18-105      85 micro       200 ai micro 180 ai c500 ai miroir 105 2.5 ais      tamron 70 300 SIGMA 8 16    SIGMA 17 70 2.8 4 SIGMA 120 400  NIKKOR 35 1.8  50 1.8 NIKKOR 105 4 MICRO AIS      55  mm micro AIs 2.8  SB700   convertisseur TC16 modifié

*

Hors ligne CharlesG

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #19 le: 26 Sep, 2014, 12:08:01 pm »
pas de soucis pour la balance des blancs

le spyder peutse poser, se fixer à un trépied  ou s'accrocher ....en plus c'est un bel objet

Pour avoir plein cadre un carré de 5x5cm sans lui faire de l'ombre ce n'est pas évident, mais pas totalement impossible à condition d'avoir un fort télé macro.

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #20 le: 26 Sep, 2014, 14:15:24 pm »
Un carton gris pour la balance des blancs… ça ne sert à rien (même si la mauvaise méthode est largement utilisée et enseignée (par ceux qui ne s'en servent pas sinon ils sauraient).

Il y a plusieurs techniques qui fonctionnent pour la balance des blancs :
   - pour faire faire le boulot à l'appareil photo (ou en vidéo) quand on ne veut pas faire de post-traitement ensuite : il faut un carton blanc ou gris pâle neutre et sans azurant optique (c'est essentiel). Une feuille de papier blanc dépanne mais ça ne marche pas : la plupart des papiers ont des azurants optique… L'idéal était le dos du carton gris 18% Kodak qui était prévu pour ça (je ne sais plus quelle entreprise a repris la fabrication…)
   - pour faire la balance en post-traitement "à la main" : n'importe quoi d'à peu près neutre et blanc fait l'affaire… à condition qu'il n'y ait pas d'azurant optique. On ajuste la température de couleur et la nuance qui va bien pour obtenir la valeur cible que l'on a défini par expérience en fonction de ses besoins. Dans mon cadre professionnel, j'ai régulièrement des poteries blanches sur mes images. Ma cible est en gros 230, 225, 220 en RVB dans l'espace Adobe RVB (et ça marche nickel)
   - pour faire une balance en cliquant sur une valeur, il faut une charte avec des plages grises suffisamment grosses, une charte Scuadra ou Xrite fait parfaitement le travail, l'idéal étant le ColorChecker passport (avec ses plages pastel qui permettent d'avoir, suivant les besoins, un balance plus ou moins chaude).

Dans son style, le Spydercube est un très bon produit… (en plus, il permet de bien caler l'exposition)

Digital Photo a eu la bonne idée, dans son numéro de juillet-août, d'offrir une "charte de gris pour des photos équilibrées". Malheureusement, la qualité du carton gris est du même niveau que la qualité de traduction des articles de ce numéro (on ne peut pas tout avoir, heureusement, le mode d'emploi du carton est écrit en français courant - du moins celui que je comprends).
Un bon carton gris doit avoir un coefficient de réflexion compris entre 18 et 20 % (c'est un gris foncé), être mat (encre et papier), imprimé sans trame sur un support sans azurant optique. Le carton offert était sur une cartoline satinée, légèrement jaune (donc donnant une balance trop froide), trop claire et trop brillante (pas mieux que ce qu'avait fait Chasseur d'Images il y a 25 ans).
J'attend avec impatience qu'un éditeur sorte au niveau européen, pour 7 €, une revue de 130 pages avec un billet de 10 € à l'intérieur… il y aura certainement des clients qui croiront que le billet est vrai.

A+

Laurent Galmiche

PS La qualité des traductions de Digital Photo, un bon journal en version originale, se dégrade de numéro en numéro. Le numéro de juillet-août était presque incompréhensible.


*

Hors ligne Sini

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #21 le: 26 Sep, 2014, 14:19:36 pm »
j'ai aussi un cube de Spyder mais peu utilisé à vrai dire, c'est petit et facile à emporter mais les plaquettes sont quand même encore plus pratiques,



si tu n'es pas allergique aux poils,  je te proposerai d'adopter un Chartreux  :lol: :lol: :lol:
tl;dr

*

Hors ligne CharlesG

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #22 le: 26 Sep, 2014, 16:02:24 pm »
Un carton gris pour la balance des blancs… ça ne sert à rien (même si la mauvaise méthode est largement utilisée et enseignée (par ceux qui ne s'en servent pas sinon ils sauraient).

Il y a plusieurs techniques qui fonctionnent pour la balance des blancs :
   - pour faire faire le boulot à l'appareil photo (ou en vidéo) quand on ne veut pas faire de post-traitement ensuite : il faut un carton blanc ou gris pâle neutre et sans azurant optique (c'est essentiel). Une feuille de papier blanc dépanne mais ça ne marche pas : la plupart des papiers ont des azurants optique… L'idéal était le dos du carton gris 18% Kodak qui était prévu pour ça (je ne sais plus quelle entreprise a repris la fabrication…)
   - pour faire la balance en post-traitement "à la main" : n'importe quoi d'à peu près neutre et blanc fait l'affaire… à condition qu'il n'y ait pas d'azurant optique. On ajuste la température de couleur et la nuance qui va bien pour obtenir la valeur cible que l'on a défini par expérience en fonction de ses besoins. Dans mon cadre professionnel, j'ai régulièrement des poteries blanches sur mes images. Ma cible est en gros 230, 225, 220 en RVB dans l'espace Adobe RVB (et ça marche nickel)
   - pour faire une balance en cliquant sur une valeur, il faut une charte avec des plages grises suffisamment grosses, une charte Scuadra ou Xrite fait parfaitement le travail, l'idéal étant le ColorChecker passport (avec ses plages pastel qui permettent d'avoir, suivant les besoins, un balance plus ou moins chaude).

.../...
A+

Laurent Galmiche


Bonjour, j'attends avec un grand intérêt que tu m'expliques pourquoi selon toi (tu l'affirmes de façon péremptoire) l'usage d'un carton gris neutre Kodak ne convient pas pour effectuer une balance correcte avec un boitier permettant ce réglage alors que le même gris neutre convient pour effectuer la même balance en post-traitement.

Pour ma part, en l'absence d'une surface blanche neutre (la face blanche de ma carte Kodak ayant souffert) j'utilise la face gris neutre pour effectuer une balance des blancs personnalisée sur le D800 et le résultat est juste.

Dans l'attente de te lire avec un sincère intérêt, il se peut en effet que jusqu'à maintenant les conditions étaient telles que je ne me suis pas fait piéger et je souhaite comprendre ton affirmation.
« Modifié: 26 Sep, 2014, 16:09:53 pm par CharlesG »

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #23 le: 27 Sep, 2014, 00:28:09 am »
Si tu fouilles dans les archives, tu trouveras certainement les explications que j'ai déjà donné.
Je vais le refaire de manière différente.

Le carton gris 18 % correspond à un sujet photographique moyen (je ne sais pas d'où ça sort, mais je ne serais pas surpris que ça dérive des travaux de recherche fondamentale faite par les laboratoires de Kodak entre 1950 et 1975) et sert de référence pour la calibration des posemètres (en pratique, les fabricants utilisent une référence comprise entre 18 % et 20 %).
A l'époque de l'argentique, il était très difficile de caler la balance des blancs sur les hautes lumières (le rendu des blancs est assez sensible aux écarts de traitement et à la forme des pieds de courbe (le rendu idéal découlant des travaux de Jones chez Kodak) fait que la réponse dans les blancs est loin d'être linéaire…), mais, avec une densité de 0,75 , le carton gris permet de juger assez facilement de la neutralité des couleurs et d'avoir une réponse à peu près linéaire (je fais une image sans filtre et une image avec un filtre de 20 cc jaune (pas des centimètres cube mais un filtre de correction couleur Wratten de densité 0,20 en bleu et 0 en rouge et en vert); la vue sans filtre est trop bleue, celle avec filtre trop jaune et la bonne couleur est pile entre les 2… le bon filtre est un 10 cc jaune).
En tirage papier argentique, au laboratoire, une densité de 0,75 est trop faible pour avoir une réponse linéaire (qui permet de déterminer le filtrage avec un densitomètre ou faire un suivi de système automatisé), les plages grises Nana-test utilisées en labo pro ou des bull's eye utilisés en façonnage amateur ont une densité autour de 1 (et la moyenne des valeurs de l'image correspondant au centre de population des images tirées par le laboratoire… mais là, on va loin dans les explications).
En voyant dans les laboratoires des nana-test (la photo d'une jolie nana avec un carton gris dans les mains), certains ont imaginé qu'en photographiant en début de film leur modèle avec un carton gris permettait de déterminer facilement la bonne exposition et le bon filtrage, le filtrage des images en serait facilité. La méthode ne marche pas (il suffit d'essayer pour s'en rendre compte). Dans mon domaine professionnel, le bon rendu colorimétrique donne un carton gris 18 % légèrement trop chaud (mais si je photographiais autre chose que mes sujets habituels, il est peu probable que ma balance avec un gris chaud soit optimale).
Par contre, en mesurant l'exposition sur le carton gris, ça marche bien (puisque le carton gris est prévu pour ça).

Là où ça coince, c'est que l'œil (et le cerveau qui est derrière) ne fonctionne pas comme un posemètre ou comme du papier photo. Il estime la balance couleur à des niveaux de densité autour de 0,40 (ce qui correspond à un gris clair mais aussi à la densité de la peau (la nana de la nana-test n'est pas là que pour faire joli)…) (en plus, en imagerie électronique, on est dans des zones où le bruit est limité si l'exposition est bonne… ce qui n'est plus vraiment le cas à une densité de 0,75 (gris 18 %))

En imagerie électronique, pour que la mesure de la lumière soit fiable, il faut de la lumière… le système de calage intégré au appareils photos comme aux caméras vidéos (numérique comme analogique) est prévu pour une mesure des parties blanches de l'image avec une optimisation automatique… pour cette usage, le carton gris 18 % ne convient pas parce que l'on perd au passage plus de 80 % de la lumière et que sa neutralité spectrale n'est pas parfaite (c'est bien mais pas suffisant en particulier aux extrémités du spectre visible limite UV et rouges lointains) (et c'est pour ça que Kodak a doté le dos de son carton gris d'une face blanche à 90 %).

A l'époque où j'étais étudiant, l'usage en cinéma était d'utiliser une charte Agfa à 12 plages (bleu, vert, rouge, jaune, magenta, cyan, blanc à 80 %, gris à 40 %, gris à 20 %, gris à 10 %, gris à 5 % et noir à 2,5%) pour l'étalonnage. Cette charte, même si elle n'avait pas une dynamique suffisante (le noir, avec une densité de 1,6 faisait plutôt gris foncé) avait de nombreux avantage sur le carton gris :
     - avec 12 plages, c'était assez gros pour faire des mesures
     - une plage blanche de densité 0,10 pour vérifier l'exposition en positif
     - une plage grise à 0,40 pour juger à l'œil de la balance couleur
     - une plage grise à 20 %  (0,70 densité) pour… voir plus haut
     - une plage grise à 1,00 pour mesurer les corrections couleur (dans une plage où la réponse du film est à peu près linéaire)
     - une plage noire pour vérifier l'exposition en négatif
     - et l'écart entre 2 plages correspond à un cran de diaphragme…
Les chartes Macbeth (aujourd'hui Xrite) sont les descendantes évoluées de cette ancienne charte (avec, en particulier, des plages couleur "à la con" destinées à détecter les dérives de reproduction).

Les photographes avaient eu l'habitude, pour les sujets critiques, d'utiliser les Color Separation Guide de Kodak : 21 plages grises de 0,10 à 2,20 en densité espacées de 0,10 (soit 1/3 de diaph) et des plages couleur totalement fantaisistes (même si la dynamique de la gamme de gris était insuffisante, la plage la plus sombre ayant une densité réelle de l'ordre de 1,9 , et que les plages étaient trop petites pour faire des mesures, ça permettait, avec l'habitude et sans matériel couteux, un travail de précision en argentique).

Une bonne charte déterminer la balance des blanc et la mesure de l'exposition (parce qu'il faut faire le tout sur la même image) par la méthode du "je clique sur une plage" devrait avoir :
    - une plage blanche (coefficient de réflexion entre 80 % et 90 %)
    - une plage bien noire (densité au moins 2,5… seul le système du trou du Spydercube permet d'y arriver)
    - des plages grises avec au minimum des densités de 0,40 , 0,70, 1,00 et 1,30
    - si possible quelques plages couleur (au moins 2 tons de carnation, 2 tons de bleu, 1 violet, 2 verts)…
    - et bien sûr toutes les plages mesurées individuellement en densité,

Quoiqu'il en soit, la charte à tout faire n'existe pas… j'utilise donc toujours, suivant ce que j'ai à faire,
    - deux cartons gris 18 % (j'utilise les 2 faces)
    - une charte Xrite 24 plages
    - une charte Scuadra 28 plages
    - une Color separation guide

A l'usage, il y a peu de différence de résultat suivant l'outil utilisé (heureusement) : Color séparation guide et cartons gris et blanc / charte Xrite / charte Scuadra. Suivant les cas, certains sont plus pratiques que d'autres…

A+

Laurent Galmiche

*

Hors ligne CharlesG

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #24 le: 28 Sep, 2014, 07:44:20 am »
Bonjour, et merci pour cette précision, n'ayant fait que très peu de sensitométrie/densitométrie je ne me suis bêtement jamais penché sur la question de la réponse non linéaire de la balance des blancs selon la densité de la surface choisie pour la mesure et pensais tout aussi bêtement que le carton gris Kodak permettait une mesure correcte. Je réalise donc que même si celle-ci s'est avérée généralement correcte dans la plupart des cas c'est soit que la température de couleur de l'éclairage correspondait à l'imprécision de la mesure sot que je me satisfaisais de peu. Quoi qu'il en soit je vais tenter de trouver une surface blanche de référence correcte pour faire les choses mieux. Merci donc.

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #25 le: 19 Nov, 2014, 22:21:49 pm »
bsr,

j'ai acheté un modèle sérieux dont je ne me souviens plus la marque...parce que je ne m'en sert pas très souvent.
La question c'est : pourquoi veut tu récupérer la vrai couleur sur tes images?
Exemple : je fais de la photo de concert, il y a de forte dominantes de couleur. Et alors? Si tu corriges ( en supposant que tu puisse faire une image test avec ta mire couleur) en post traitement sur Capture NX2 ou équivalent, que va te donner de plus le fait d'avoir les vraies couleurs telles qu'elle seraient apparues éclairées par une lumière neutre ?

La photo artistique n'a pas forcément besoin d'être vraie...


Cdt
Nikon D500 avec grip, D300, 16-80mm f/2.8-4; 17-55 mm f/2,8 ,AF-S 70-200 mm VR f/2.8;  AF-S 60 mm macro f/2.8; flash SB 600 ;  Trepied Manfrotto 055XProB et rotule 804RC2; Monopod et rotule Manfrotto; Lighroom6; écran Eizo 22 pouces (S2231W); boite à lumière, fond noir,  et reflecteurs Lastolite

*

Hors ligne zabounaish

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #26 le: 20 Nov, 2014, 10:01:33 am »
Bonjour Insurf,

la répons est que je fais des macro-photos dentaires et que je recherche la meilleure retranscription entre ce que mon oeil perçoit et ce que la photo me restitue.
je me serf des iconographies comme support de travail , je travaille sous éclairage calibré lumière jour (6500°K)
Pour le reste de mes photos effectivement, la vraie couleur n'est que d'importance toute relative...quoi que !!
Cdlt
D700+24-85+50+105 micro+35+ 180 mm +60mm micro+14 mm

*

Hors ligne didierropers

Quelle charte de gris conseillez vous...pour la balance des blancs?
« Réponse #27 le: 24 Nov, 2014, 17:01:15 pm »
Exemple : je fais de la photo de concert, il y a de forte dominantes de couleur. Et alors? Si tu corriges ( en supposant que tu puisse faire une image test avec ta mire couleur) en post traitement sur Capture NX2 ou équivalent, que va te donner de plus le fait d'avoir les vraies couleurs telles qu'elle seraient apparues éclairées par une lumière neutre ?
La photo de concert est l'un des rares exemples dans lesquelles la BDB n'a pas à être neutre puisque le principe même de l'éclairage est de créer des dominantes.
Mais dans la photo courante, retrouver des couleurs réalistes est quand même une préoccupation légitime.