Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1965 le: 25 Oct, 2020, 08:54:54 am »
Effectivement Pierre, 2 contacts près du compteur de vue et une diode sous l'inscription nikon.
Quant au testeur de batteries, il est sur l'alimentation mB1.
F "tn" - F "ftn"  - f36 - f2a dp11 x2 -  md2 - f3 hp - md4 - fm - md12

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1966 le: 25 Oct, 2020, 10:15:09 am »
Et voilà, une fois de plus Pierre est dans le vrai !  :D
La différence est bien ces deux contacts pour le dos MF-3, ainsi que la diode rouge de confirmation.
Pour préciser le MD-1 rembobine entièrement le film dans la cartouche, tandis que le dos MF-3 permettait de laisser l'amorce du film en dehors. Eh non, Michel, point de contrôle des batteries sur les moteurs. Ce contrôle se trouve sur l'alimentation MB-1, commune aux deux moteurs MD-1 & 2. C'est un accessoire des précédents moteurs, F36, F250, S36 et le rarissime S72, qui se présentait sous la forme d'un petit galvanomètre externe.  ;)
Des différences mineures, comme par exemples certains MD-2 marqués Made in Japan, et d'autres seulement Japan.

Edit: coiffée au poteau par pj64 !!
« Modifié: 25 Oct, 2020, 10:19:54 am par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1967 le: 25 Oct, 2020, 12:10:02 pm »
Bonjour,

Oh ! Merci Stratojs, j'en suis tout tému avec l'émotion !   :-*
Ah ! Que tout cela était plaisant et agréable à voir et tripoter !…
Eh oui, le petit galvanomètre de la MB-1 faisait partie de ces plaisantes choses : la classe, tout simplement ! Mais bien sûr, cela revenait plus cher que deux stupides diodes.

En ce qui concerne le rembobinage avec le MD-1, je n'ai jamais laissé une cartouche se rembobiner entièrement : il suffit de ne pas être sourd et d'arrêter le moteur dès qu'on entend le film se détacher de l'enrouleuse. Cela fait un petit bruit caractéristique, et on le perçoit nettement (à condition de n'être pas sur un circuit de F1 au moment où passent les monoplaces — ou circuit de moto — ou sous le Concorde au décollage, ce qui ne risque plus de se produire…).

J'ajoute que le rembobinage électrique, c'était très plaisant et « ça f'sait 'ach'ment bien » (certains c…s diraient « ça faisait pro »), mais ça bouffait les piles (ou les accus). Et, sauf nécessité absolue, on pouvait s'en passer et rembobiner tranquillement à la main…
« Modifié: 25 Oct, 2020, 12:24:32 pm par Pierre-44-58 »
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1968 le: 25 Oct, 2020, 12:55:19 pm »
Bonjour,

C'est bien vrai ça que c'est "vachetement émotionnant"... cependant un F-36 l'est tout autant.

Cordialement.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1969 le: 25 Oct, 2020, 13:56:20 pm »
Mon cher Bertrand,

Il ne viendrait à l'idée de personne, ni même de quiconque d'aller imaginer qu'un F36 puisse être de la gnognotte…

Remettez-vous donc avec ce modeste pichet de Saint-Pourçain, et tâtons de cette non moins modeste truffade (c'est moi qui offre). Mais pas ici. Là-bas, où les sarments brûlent en la cheminée de notre bonne vieille Académie.
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1970 le: 25 Oct, 2020, 14:22:32 pm »
Bonjour,

Mon cher Pierre d'outre-Pyrénées, mille mercis pour vos alléchantes tentations, sachez qu'elles me vont droit au coeur - sans pour autant contourner Maître Gaster - car il faut bien que la chaire survive (sans allusion ecclésiastique).
Je m'en vais commettre une "infidélité lusitanienne provisoire" pour faire un saut à Paris, car la Faculté aspire à m'examiner ; j'espère m'en échapper au plus vite, avec - tels les jambons de qualité - un tampon vétérinaire sur la fesse gauche.
Au fait, Pierre, rassurez-moi : la France existe-t-telle encore, car prendre un billet d'avion pour nul part me chagrinerais profondément.

Cordialement.
   

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1971 le: 25 Oct, 2020, 20:27:14 pm »
En voyant la photo du f2 de Stratojs, je m'interroge sur le fonctionnement de la servocommande ds2 ou ds12, que je n'ai jamais eu l'occasion de manipuler...
Est-ce qu'une sorte de roue crantée entraîne la bague du diaphragme en externe, ou bien un dispositif agit-il directement sur la came du diaphragme en interne ?
Que pensent les utilisateur, trices de cet équipement. Merci de vos éclairages.

Il y a bien longtemps, j'avais utilisé le boîtier F1 d'un ami équipé du servoviseur EE qui remplissait me semble t'il la même fonction. Le diaphragme était piloté en interne.
Équipé du moteur MF pour l'alimenter,  ça faisait une sacrée enclume.
« Modifié: 25 Oct, 2020, 20:28:58 pm par PJ64 »
F "tn" - F "ftn"  - f36 - f2a dp11 x2 -  md2 - f3 hp - md4 - fm - md12

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1972 le: 25 Oct, 2020, 21:00:46 pm »
Bonjour,

PJ64 a écrit :
"... boîtier F1..."

Chez Nikon le F1 n'existe pas, mais il existe chez Canon ; cependant je pense que vous vouliez écrire "boîtier Nikon F"

Cordialement.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1973 le: 26 Oct, 2020, 00:52:24 am »
Bonjour,

PJ64 a écrit :
"... boîtier F1..."

Chez Nikon le F1 n'existe pas, mais il existe chez Canon ; cependant je pense que vous vouliez écrire "boîtier Nikon F"

Cordialement.

Non Bertrand, j'ai manqué de clarté mais je parlais bien du canon f1... Servoviseur EE, moteur MF... Tout ça,  c'est du canon.
F "tn" - F "ftn"  - f36 - f2a dp11 x2 -  md2 - f3 hp - md4 - fm - md12

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1974 le: 26 Oct, 2020, 09:23:37 am »
Non Bertrand, j'ai manqué de clarté mais je parlais bien du canon f1... Servoviseur EE, moteur MF... Tout ça,  c'est du canon.
bon, j'ai deux stères de bois en stock...
...quelqu'un à 5l de sans-plomb pour le bûcher?
:lol:

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1975 le: 26 Oct, 2020, 10:48:16 am »
Bonjour,

J'ai bien 4,5 litres dans un bidon, mais on n'a plus le droit de faire du feu. Autrement, j'ai une grosse tapette à rats toute neuve qui fonctionne fort bien. 

Mais usons plutôt du pardon : « errare humanum est », c'est certain, mais « perseverare diabolicum ». Or, je crois que l'accusé n'a point trop persévéré et a su dire un beau jour, sans doute touché par la grâce : « Halte-là ! » au Malin.

(Non mais, qu'est-ce qu'on fait pas dire à un vieil athée pur jus comme moi !  :lol: )
« Modifié: 26 Oct, 2020, 10:52:40 am par Pierre-44-58 »
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1976 le: 26 Oct, 2020, 16:04:57 pm »
En voyant la photo du f2 de Stratojs, je m'interroge sur le fonctionnement de la servocommande ds2 ou ds12, que je n'ai jamais eu l'occasion de manipuler...
Est-ce qu'une sorte de roue crantée entraîne la bague du diaphragme en externe, ou bien un dispositif agit-il directement sur la came du diaphragme en interne ? ...

C'est simple, un servo-moteur entraîne une bague entourant la baïonnette. Cette bague dispose d'une fourchette qui emprisonne les fameuses oreilles de lapin des objectifs, permettant ainsi de tourner la bague de diaphragme. Les ordres sont donnés par deux contacts du prisme DP-2, 3 & 12, selon les modèles de DS.

Un excellent site recommandé pour (re)découvrir Nikon:
https://www.mir.com.my/rb/photography/hardwares/classics/nikonf2/accessories/ds1/index.htm
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1977 le: 26 Oct, 2020, 16:33:39 pm »
Merci,
Tout devient plus clair en voyant le dispositif démonté.
Je suis actuellement à la recherche d'un dp2 et à terme, y ajouter une ds2 fait partie de mes envies du moment puis accessoirement enrichir un peu ma petite collection.
Quid à l'usage, de la précision, réactivité, confort, etc...?
Est-il facile de trouver les accus ?
F "tn" - F "ftn"  - f36 - f2a dp11 x2 -  md2 - f3 hp - md4 - fm - md12

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1978 le: 26 Oct, 2020, 17:02:21 pm »
Pour le DP-2, c'est le DS-1. C'est utile pour les photos où on déclenche l'appareil à distance. Pour de la photo classique à main levée, cela n'a aucun intérêt, excepté celui de jouer avec des objets de collection. On trouve encore des accus. Dans le cas d'un achat avec volonté d'utilisation, il ne faudra pas oublier le chargeur.
« Modifié: 26 Oct, 2020, 17:04:30 pm par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1979 le: 26 Oct, 2020, 17:35:10 pm »
Pour le DP-2, c'est le DS-1.

Merci pour ces infos...
Et j'en déduis que sur la photo de ton f2, c'est une ds1... Cette précision est importante car une fois le dp2 trouvé, je me serai mis en quête d'une dp2 en suivant ma logique qui m'aurait conduit à  associer la ds2 au dp2...
F "tn" - F "ftn"  - f36 - f2a dp11 x2 -  md2 - f3 hp - md4 - fm - md12