Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1800 le: 06 Mar, 2020, 08:56:07 am »
Le problème est dans la sélection bien plus que dans le temps passé! Peut-être conserver ce présent fil, et ajouter le fil expurgé en complément?
Je dispose de temps, sous condition d'en avoir pour rendre le devoir.
« Modifié: 06 Mar, 2020, 08:58:39 am par stratojs »
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1801 le: 06 Mar, 2020, 10:00:24 am »
C'est bien payé ?  :lol: :lol: :lol:

Beaucoup plus sérieusement, je viens de revoir la première page de ce forum (nostalgie envers ceux qui ne sont plus ici…), et une chose me pose un (big) problème. En dehors de l'affiche, à l'endroit ou à l'envers, un truc me paraît beaucoup plus important.
Personne ne lui a appris à tenir un appareil photo, à Isabelle Huppert ?  J'en suis tombé par terre ! Aïe ! C'est, pour moi, nettement plus lamentable que cette histoire d'affiche. (Et puis, un F2, c'est beau aussi…)



« Modifié: 06 Mar, 2020, 12:09:46 pm par Pierre-44-58 »
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1802 le: 06 Mar, 2020, 12:14:24 pm »
Bonjour,

En tout cas ce "travail" demanderait un doigté extrêmement minutieux, scrupuleux et quasi scientifique.
En effet il y a dans l'ensemble de ce sujet "Nikon F" une somme de connaissances, de savoirs et de témoignages sur ce boîtier légendaire qui dépasse toutes les ouvrages et autres bouquins  existants sur ce sujet.
Ce serait terriblement dommageable et infiniment regrettable de faire de la "découpe au poids", ce juste pour faire de la place, car Nikon Passion est maintenant possesseur là d'une incroyable encyclopédie sur le Nikon F !

Cordialement. 

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1803 le: 18 Mar, 2020, 15:29:26 pm »
Les F ont des vies mouvementées!
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

*

Hors ligne Caille

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1804 le: 18 Mar, 2020, 16:16:11 pm »
C'est normal un Nikon F ne supporte pas le confinement. :'(

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1805 le: 19 Mar, 2020, 12:02:13 pm »
Bonjour,

Apparemment Statojs, là, il dit non.
...Décidément ce boîtier est génial.

Cordialement.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1806 le: 28 Mar, 2020, 17:32:27 pm »
Le Nikon F a été le premier reflex de Nikon, et le premier reflex 35 mm universellement adopté au monde.


Un peu d’histoire

Les appareils photo reflex de Nikon, fleuron de la gamme, portent tous la désignation F, suivie d'un numéro. L'appareil photo légendaire qui a lancé la gamme professionnelle de Nikon s'appelait tout simplement "Nikon F".

Selon Nikon, le premier appareil photo reflex 35 mm a été le Kine-Exakta, construit par Ihagee Kamerawerk, Steenbergen & Co, en Allemagne, en 1936. La lumière pénètre dans l'objectif de l'appareil et se réfléchit ensuite sur le miroir du reflex, et sur un viseur souvent à travers un prisme situé au sommet de l'appareil.

Les premiers appareils photo reflex n'avaient pas de miroir qui reprenait leur position initiale après la prise de vue. L’objectif était à son ouverture maximum lorsqu'il était fixé au boîtier de l'appareil. Ces deux éléments rendaient ses concurrents télémètriques relativement plus aisés de maniement.

Par contre il y avait un avantage par rapport au télémètre c’était la possibilité de bien travailler avec des objectifs ayant des focales supérieures à 135 mm. Ce qui pour la photographie avec des téléobjectifs à longue portée,allait faire du reflex un appareil de choix.

Nikon, bien que satisfait des performances et des ventes de ses appareils télémètriques, s'est lancé un défi créer un appareil photo reflex convivial et de qualité professionnelle.

La firme s’est fixé un cahier des charges.

Réduire les couts de l’appareil pour cela les ingénieurs ont repris la base mécanique des appareils télémètriques. Seuls le boîtier à miroir, le pentaprisme et la monture à baïonnette,  désormais légendaire, ont été conçus spécifiquement pour le F. Le reste de l'appareil était pratiquement identique aux boitiers SP ou S3

La lettre "F"a été choisie pour le nouveau modèle, car le "R" (pour reflex) est un son indésirable pour de nombreux photographes non anglophones. En 1959, lorsque Nikon a lancé son tout premier appareil photo reflex à un objectif (SLR), la société a pris possession du "F", qui est devenu depuis un symbole dans le monde de la photographie.

Pour surmonter certains des inconvénients des premiers appareils photo reflex, le nouveau Nikon F était doté d'un retour automatique du miroir, d'un diaphragme automatique pour ouvrir l'ouverture de l'objectif fixé et fournir l'image la plus lumineuse possible dans le viseur, d'un bouton de prévisualisation de la profondeur de champ pour régler l'objectif et d'une fonction de verrouillage du miroir pour réduire les vibrations.

Le Nikon F a été dévoilé à la presse mondiale en mars 1959, et il a été présenté aux États-Unis lors du salon de la Photo Marketing Association, à Philadelphie, en Pennsylvanie, en mai de la même année. Non seulement l'appareil photo a été lancé, mais toute une gamme d'objectifs et d'accessoires l'ont accompagné. Un système professionnel complet dès le départ, avec des bagues d’adaptation pour les objectifs sans monture F. La combinaison des nouveaux objectifs SLR et des anciens qui pouvaient passer des appareils télématiques au réflex grâce a ces bagues a donné au Nikon F une gamme de focales de 21 mm à 1 000 mm dès le premier jour de sa sortie. Aucune autre marque au monde n'offrait une plage aussi étendue.

De même que le télémètre Leica a ouvert le monde de la photographie de poche en 35 mm, le Nikon F a inauguré la suprématie de l'appareil photo reflex professionnel.

Si vous avez utilisé ou possédé un appareil photo reflex Nikon,  le F vous sera immédiatement familier. Bien sur il a été affiné au cours des générations suivantes d'appareils F.

Si vous êtes un photographe habitué à utiliser des appareils photo reflex numériques modernes, ou même des appareils photo argentiques produits au cours des trois dernières décennies. Une fois le F en main vous constaterez que le viseur à pentaprisme vous renvoit définitivement dans le passé. Les versions du F  Photomic T, Photomic FT  et le Photomic FTN étaient équipées de photomètres mais la version prisme en toit n'a rien pour mesurer la lumière. Oubliez  les mesures ponctuelles, matricielles et à pondération centrale, ou le fait de voir quelque chose (n'importe quoi) dans le viseur pour indiquer l'exposition. De plus rien dans le viseur n'indique votre ouverture et votre vitesse d'obturation. La vitesse d'obturation est lue sur le cadran et l'ouverture sur l'objectif.
Cette époque n'était pas encore arrivée quand ce F a été fabriqué. On utilisait la règle du « f/16 ensoleillé » (une pellicule 100 ASA en plein soleil au 125eme de seconde à f/16)

(Petite digression sur la sensibilité des films les différentes normes.

Le système ou norme ASA
Abréviation de American Standard Association, la norme ASA est la plus connue des amateurs et la plus simple à utiliser.
Chaque fois que l’indice ASA double, la sensibilité du film double.

Le système ou norme DIN
Abréviation de Deutsch Industrie Normen ou DIN Deutsches Institut für Normung.
Ce système DIN semble plus complexe, pourtant, il n’en est rien et il s’avère très pratique à l’utilisation. La mesure est donnée en degrés.
Chaque degré din indique une augmentation de la sensibilité de 1/3 de valeur.
La sensibilité est doublée tous les trois degrés.
Exemple :
    21° / 100 ASA ;
    22° / 125 ASA ;
    23° / 160 ASA ;
    24° / 200 ASA ;

La norme ISO
Abréviation de International Standard Organisation.
La norme ISO se contente de regrouper les deux systèmes ASA et DIN.
Par exemple : ISO 100/21°)

Dans les années 1950 la mesure était le plus souvent exprimée en ASA sur les prismes Photomic T FT FTN la couronne de réglage de sensibilité est exprimée en ASA

Ceci ne veut pas dire que le Nikon F est dépourvu de "technologie". En plus du verrouillage miroir, l'appareil photo dispose d'une fonction de prévisualisation de la profondeur de champ, d'un retardateur.

Parmi les autres caractéristiques propres à la première série de Nikon F, le logo "Nippon Kogaku », nom de la société optique mère de Nikon, gravé sur la plaque supérieure de l'appareil photo au lieu de "Nikon", qui a commencé à apparaître vers 1965.

Le Nikon F est resté en production pendant 14 ans, avec une production totale de 862 600 unités, et s'est avéré être un succès en termes de performances et d'acceptation parmi les pros et les amateurs. Le F a été suivi par F2, dont la production a débuté en 1971, chevauchant les dernières séries de F, et s'est terminé en 1980. Cette même année, le Nikon F3 a été introduit - le premier F avec un obturateur électronique, qui est resté en production pendant les 21 années suivantes

 En conclusion je dirai que lorsque vous regardez le boitier et que vous voyez la lettre "F" fièrement gravée sur le viseur à pentaprisme, vous réalisez que c'est là que tout a commencé. Alors pour moi oui le NIKON F est le plus grand réflex à ce jour. Sans doute le restera t’il vu la politique actuelle des hybrides. Mais vous l’aurez compris cela n’implique que moi car je ne suis sans doute pas assez objectif vu mon admiration pour les F. Par contre je suis d’accord avec cette rubrique le F est bien un mythe.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1807 le: 28 Mar, 2020, 19:05:43 pm »
Voilà, que l'on se le dise, un F sinon rien!  :D
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1808 le: 04 Avr, 2020, 18:04:46 pm »
Bonjour j'aime les F bien sur mais aussi les autres Nikon je suis un inconditionnel de cette marque. J'ai commencé à Faire de la photo avec un boitier Kodak Rétinette mais bien vite je suis venu au F au début des années 70. Depuis je suis resté fidèle ci joint quelques clichés de boitiers et optiques que j'aime.
« Modifié: 04 Avr, 2020, 18:07:41 pm par Lucas13 »

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1809 le: 04 Avr, 2020, 18:51:42 pm »
Bravo, bienvenue au club! Sympa la photo du matériel, façon brochure Nikon.
“L’homme est plein d'imperfections, mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il a été créé.” A. Allais

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1810 le: 04 Avr, 2020, 20:10:48 pm »
Ouff ! Eh bé… Cékikcékatouça ? !
Magnifique ! Et, à l'instar de Stratojs, sois bienvenu ici.
En ce qui concerne le F avec le 15 mm, le 5,6/15 eût été plus seyant que le f/3,5, ceci n'étant qu'un avis personnel que je partage entièrement avec moi.
N'empêche que le beau matériel, on dira ce qu'on voudra, c'est beau.
Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins…

(Georges Brassens)

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1811 le: 05 Avr, 2020, 00:08:36 am »
Je suis d'accord avec Pierre 44-58 le 15mm f/5,6 est plus intéressant que le f/3,5. A ce jour je n'en ai pas encore trouvé un, j'avais un contact sur un site de vente mais la
personne ne m'a plus donné de nouvelles. Si d'aventure ici quelqu'un en possède un et veut le vendre vous pouvez me laisser un MP. Je recherche également un F2 data, j'ai fait l'erreur de vendre celui que je détenais et le regrette maintenant. Merci à tous

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1812 le: 05 Avr, 2020, 00:13:00 am »
Bpnjour,

Mon vieux copain de Nikon F en ronronne de plaisir...

Cordialement.

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1813 le: 06 Avr, 2020, 10:39:40 am »
Haha bien trouvé, effectivement

C'est bien payé ?  :lol: :lol: :lol:

Beaucoup plus sérieusement, je viens de revoir la première page de ce forum (nostalgie envers ceux qui ne sont plus ici…), et une chose me pose un (big) problème. En dehors de l'affiche, à l'endroit ou à l'envers, un truc me paraît beaucoup plus important.
Personne ne lui a appris à tenir un appareil photo, à Isabelle Huppert ?  J'en suis tombé par terre ! Aïe ! C'est, pour moi, nettement plus lamentable que cette histoire d'affiche. (Et puis, un F2, c'est beau aussi…)

Nikon F : le mythe - suite
« Réponse #1814 le: 06 Avr, 2020, 10:41:30 am »
Bravo, pas mal la photo du matériel haha

Bonjour j'aime les F bien sur mais aussi les autres Nikon je suis un inconditionnel de cette marque. J'ai commencé à Faire de la photo avec un boitier Kodak Rétinette mais bien vite je suis venu au F au début des années 70. Depuis je suis resté fidèle ci joint quelques clichés de boitiers et optiques que j'aime.