Publicité

*

alain1501

  • Invité
Cataloguer avc LR
« Réponse #15 le: 27 Sep, 2011, 19:03:00 pm »
Yeaaah, ça y est, je suis largué.
Je résume...
oui, j'ai déjà lu des infos sur le format XMP,
oui, c'est une structuration des infos qui est stockée dans ou en annexe (fichier sidecar) du fichier à qualifier.
une structuration type XML que je ne maîtrise pas, mais peu m'importe si ça me convient.
Mais comment ça marche ?

       
Dans le futur, tu sera plus serein en privilégiant les formats ouverts et normés tel que le XMP.
Ce n'est pas une susceptibilité hein, mais je ne suis pas sûr d'avoir capté l'intonation de cette phrase,
c'est une recommandation ? une petite boutade pour m'être lancé dans du IPTC vieillissant ?  une volonté de rassurance sur les évolutions à venir ?
Oui, bien sûr que j'aimerais que le boulot que j'ai passé des nuits à faire ai une pérennité.  C'est évident.
Et je prône la flexibilité, la simplicité (ma tête est déjà assez folle ainsi) et la clarté.


Une dernière chose... merci pour ce super lien... j'en ai bouffé mes premières phalanges.
Non, je préfère aussi les vraie usines à celle décrite dans ce poste.  Quelle prise de tête !
Je suis assez d'accord avec Jean-Christophe, je n'ai pas besoin de 25 soft pour récupérer ce que je qualifierais de merde irrécupérable.
Une fois encore, j'aime alors autant refaire ma sortie.
Mais quand même, ce poste évoque largement le XMP, et je me répète, la pérennité de mon boulot m'importe beaucoup.

Alors... j'ai raté une marche ?
Quelqu'un me flashe le BIOS s'il vous plait  :D

Publicité

*

Hors ligne Jean-Christophe

Cataloguer avc LR
« Réponse #16 le: 27 Sep, 2011, 20:01:09 pm »
flashage du BIOS en cours ... ne pas interrompre

Les données portées par les images sont les EXIF et les IPTC. Ces dernières sont la plupart du temps ajoutées après la prise de vue par le photographe.
Ces deux types de données sont des "métadonnées", elles définissent des caractéristiques des fichiers images (date, focale, etc.).

Ces données sont incluses dans le fichier JPG ou RAW ou TIFF qui contient les données constituant l'image et les métadonnées. JPG, RAW ou TIFF sont donc des containers de ces deux types de données, image et métadonnées. Tu suis ?

Si tu fais le choix de ne pas faire porter par le fichier les métadonnées, elles sont soit dans le catalogue de ton logiciel (disons Lightroom), dans une base de ... données qui lui est propre. C'est propriétaire, donc la description de la base n'est pas diffusée et on ne peut la parcourir sans passer par le logiciel. Pas engageant si jamais l'éditeur arrête le logiciel. Avec Adobe, le risque est faible, mais jamais nul.

Si les métadonnées ne sont pas dans le catalogue, alors elles peuvent être dans un fichier accompagnant l'image, dit "side-car", qui est un fichier au format XML (eXtended Markup Language) adapté pour la photo, et nommé XMP. C'est à nouveau un container de métadonnées; Rien d'autre.

Avantage du XMP : 1- il est lisible facilement dans un éditeur de texte et 2- il est ouvert, au sens où tout logiciel capabel de lire le XML peut le lire. Avantage indéniable pour l'avenir, si Adobe capote, alors les métadonnées contenues dans un XMP seront lisibles par Aperture, NX2, et autre.

Flashage terminé, vous pouvez redémarrer.

Cataloguer avc LR
« Réponse #17 le: 28 Sep, 2011, 00:26:08 am »
Non, aucune susceptibilité. Ce n'est pas un sujet qui s'y prête!

ITPC est la norme pour classer ses photos. XMP reprend IPTC. La convergence de XMP à IPTC a été faite il y a un moment maintenant. C'était un projet Adobe / IPTC.
La différence entre XMP et IPTC? Facile. XMP c'est payant. IPTC c'est libre. Pas d'autre différence, on retrouve les mêmes champs (sauf certaines extensions IPTC "exotiques" qui ne sont pas utilisées en XMP).
Donc, dire que tu utilise IPTC n'a rien de vieux ou jeune. C'est La référence. Tout le monde l'utilise en photo.

XMP est, de part sa structure, plus facilement extensible. Une nouvelle extension, c'est juste une ligne dans un fichier texte à balise. C'est une merveille çà. Pourquoi? Parce que les normes évoluent. Je reviens sur ce point plus bas.

La différence immédiate entre nous tous photographes, c'est là où tu veux stocker tes métadonnées?
Tu préfères les mettre dans le fichier RAW par un outil constructeur (Nikon) ou spécifique. Parfait, comme çà c'est fait.
Le revers, c'est que si ton outil est mauvais, tu pourris ta source.
De même, si tu as une mise à jour de la norme, tu rouvres tes 20000 RAW à 15Mo pour corriger des RAW d'il y a 10ans ... bon... lourd, mais ca me va.
 
En RAW, LR ne permet pas d'écrire dans le fichier. Avec un RAW, c'est toujours dans le fichier XMP à coté. En IPTC naturellement, mais à coté quand même. C'est là qu'est le hic.
Ce n'est pas bien de séparer le fichier de ses métadonnées. Sur le plan organisationnel, on risque de perdre nos métadonnées. Bon... pourquoi pas aussi.
Pour moi, si je risque de perdre un fichier XMP, je risque tout autant de perdre une photo. La situation n'est juste pas envisageable.
La séparation des données apporte bien des avantages, rapidité des accès, protection mutuelle, catalogage sans manipulation des fichiers (gros avantage!) ... bref, c'est une bonne pratique en informatique, c'est plus souple et plus léger et indépendant du constructeur. LR sait en tirer parti par rapport à Bridge par exemple... qui est lent, mais lent...

Le meilleur des mondes, c'est peut-être le DNG. Bonne idée puisqu'il permet de remettre l'ITPC dans le même fichier que le RAW. Mais c'est un format alternatif peut répandu. Pentax l'utilise. Mais c'est Pentax. (oups pardon...)


Au final, à cause des formats propriétaires notamment, et de la concurrence des marchés, les normes patinent à mettre de l'ordre.
Pour le moment, il n'y a pas une solution meilleure que d'autre. Il faut savoir ce que tu fais pour être prêt à en changer.

Tu comprendras mieux maintenant mon point de vue sur les usines. Mettre 10euros dans un logiciel approximatif pour y mettre des meta dans ses RAW me semble très risqué. Non pas que cela soit mal fait (quoique... sont-il certifiés? la liste disponible sur IPTC.org est assez courte) mais surtout, cela n'a aucune chance d'être suivi. Qu'est-ce qui se passe si je suis parvenu à faire des belles choses avec un outil obsolète?
Il me semble donc préférable de m'adosser à un système sponsorisé par une grosse boite Nikon ou Adobe et espère ainsi limité les reprises.
Parfois je panique. Alors je lance une grosse exportation en JPEG (avec metadonnées) et en DNG et une sauvegarde des RAW. Mais le lendemain, ca passe ! lol

Aller... bonne nuit!


A+

Laurent


Laurent

*

alain1501

  • Invité
Cataloguer avc LR
« Réponse #18 le: 28 Sep, 2011, 01:13:03 am »
flashage du BIOS en cours ... ne pas interrompre

Les données portées par les images sont les EXIF et les IPTC. Ces dernières sont la plupart du temps ajoutées après la prise de vue par le photographe.
Ces deux types de données sont des "métadonnées", elles définissent des caractéristiques des fichiers images (date, focale, etc.).
1 - Effectivement...
     EXIF au "contenu" constructeur et orientées prise de vue (objo,diaph, ISO, ...)
     IPTC, standard de Presse de 197x je pense, et contenant essentiellement ce que je qualifierais d'identification (Lieux, Photographe, Label, Keywords...


Ces données sont incluses dans le fichier JPG ou RAW ou TIFF qui contient les données constituant l'image et les métadonnées. JPG, RAW ou TIFF sont donc des containers de ces deux types de données, image et métadonnées. Tu suis ?
2 - Une question me titille quand même : Stockées DANS le fichier... ok... mais également pour le NEF/RAW ??

Si tu fais le choix de ne pas faire porter par le fichier les métadonnées, elles sont soit dans le catalogue de ton logiciel (disons Lightroom), dans une base de ... données qui lui est propre. C'est propriétaire, donc la description de la base n'est pas diffusée et on ne peut la parcourir sans passer par le logiciel. Pas engageant si jamais l'éditeur arrête le logiciel. Avec Adobe, le risque est faible, mais jamais nul.
Non, ce système n'a pas ma préférence, je veux pouvoir être infidèle  ;)

Si les métadonnées ne sont pas dans le catalogue, alors elles peuvent être dans un fichier accompagnant l'image, dit "side-car", qui est un fichier au format XML (eXtended Markup Language) adapté pour la photo, et nommé XMP. C'est à nouveau un container de métadonnées; Rien d'autre.

Avantage du XMP : 1- il est lisible facilement dans un éditeur de texte et 2- il est ouvert, au sens où tout logiciel capabel de lire le XML peut le lire. Avantage indéniable pour l'avenir, si Adobe capote, alors les métadonnées contenues dans un XMP seront lisibles par Aperture, NX2, et autre.

Alors en conclusion, si je saisi bien après quelques recherches...
dans l'onglet méta... de LR, pour une photo JPEG, je ne trouve jamais de fichier XMP mentionné en annexe, cela signifie que les META sont DANS le fichier photo...
et pour un NEF, il me dit que j'ai un fichier annexe XMP et c'est dans cela que sont stockées les META
pour TIFF je trouve un comportement mixte, parfois des XMP, parfois pas... là j'ai pas encore pigé


Un petit stress tout de même...
Les mots clefs sont ils stockés automatiquement par LR dans ce fichier XMP ????  parce que mes NEF en possèdent pour la plupart et si en édition texte je retrouve bien dans le XMP annexé les ITPC lieux, etc... je ne trouve par contre pas toujours mes keywords ??


Est-ce une option de LR ??
Que signifie la paramétrisation de ce dialogue dans LR ?  C'est cela la clef des champs ?
Si ce n'est pas ça, il me manque encore quelques pages au mode d'emploi.



Tu l'auras bien compris... mon seul soucis c'est "portabilité" et "pérennité".
Ce qui est fait dans un soft, je veux pouvoir le retrouver dans un autre si... un jour...
Et je ne dois pas être seul à bord.

Flashage terminé, vous pouvez redémarrer.

Désolé si j'ai été longuet... ça m'a semblé utile que je reformule ce que j'ai compris.
Alain

PS1... ha oui, encore un truc, en recherche "rapide" j'utilise parfois PICASA.  Il me semble qu'il ne trouve pas mes photos en NEF qui sont taguées de mots clefs.
Cela signifie t'il que PICASA lit les balises des JPEG (ça ça marche) mais pas du NEF ?

C'est compliqué la photo  !!  :)

PS2... je vois que Lifeisnice m'a rattrapé sur le fil... je poste quand même

Merci pour votre support à tout les deux en tout cas.
Alain

Cataloguer avc LR
« Réponse #19 le: 28 Sep, 2011, 07:58:19 am »
Hello!
Je pense que mon precedent post répond à tes questions.

En esperant que cela aide.
Je te laisse le relire.
Maintenant tu peux aussi venir me rejoindre au salon de la photo, on pourra en parler en detail pendant trois jours!

:-)
Laurent
Laurent

*

alain1501

  • Invité
Cataloguer avc LR
« Réponse #20 le: 28 Sep, 2011, 09:07:30 am »
Maintenant tu peux aussi venir me rejoindre au salon de la photo

Hahahaaaa en voilà une idée qu'elle est bonne !
J'en ai justement plein le c** ... oups pardon plus poliment dit, ras les sourcils de me faire lyophiliser par mon job et je rêve parfois, un peu, beaucoup d'une autre existence où mon boitier serait mon outil de travail.
Imagine qu'en trois minutes au hasard d'une conversation ta vie puisse prendre un tournant radical.
Il faut avoir l'esprit ouvert aux opportunités que t'offre "le hasard"

Bon... allez Alice, réveille-toi !
Je suis déjà le nez dans le guidon

Merci encore à vous deux pour parfaire mon éducation
et bonne journée

Alain
ps: Je viens de télécharger le programme tiens...  ;)

Publicité