Publicité

Recherche: Police scientifique
« le: 09 Déc, 2009, 22:43:13 pm »
Bonjour,

Je recherche le n° du Chasseur d'images dans lequel il y a un article sur la police scientifique. Plus précisément sur le métier les méthodes des photographes dans ce milieu. Je sais qu'il y avait eu un article sur le sujet, les métiers "hors normes" où on utilise des appareils photos. Je ne me rappelle pas le numéro, et j'ai rien trouvé avec l'index de CI.

C'est pour le boulot, j'ai une lycéenne qui doit faire un exposé sur la police scientifique.

Pierre  

Publicité

*

Hors ligne Sevgin-le-viking

Recherche: Police scientifique
« Réponse #1 le: 09 Déc, 2009, 23:40:46 pm »
je vais peut-être dire une connerie et elle risque d'être grosse:
ce n'était pas RP?

+ il y avait aussi un article dans Nikon Pro
« Modifié: 09 Déc, 2009, 23:51:27 pm par Sevgin-le-viking »
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

Recherche: Police scientifique
« Réponse #2 le: 09 Déc, 2009, 23:43:10 pm »
AARRGGHHHH  peut-être....    ;D  bon ben faut que je cherche alors....

*

Hors ligne Sevgin-le-viking

Recherche: Police scientifique
« Réponse #3 le: 09 Déc, 2009, 23:53:20 pm »
de mémoire c'était soit à la sortie ( ou proche ) du D2h ou D2x mais avant le D3.

Le D3 et le D3s interresse plus pour les planques!
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

Recherche: Police scientifique
« Réponse #4 le: 09 Déc, 2009, 23:56:56 pm »
merci... je vais chercher

« Modifié: 10 Déc, 2009, 00:01:17 am par Pierre »

*

Hors ligne Sevgin-le-viking

Recherche: Police scientifique
« Réponse #5 le: 10 Déc, 2009, 00:00:36 am »
tu veux des indices, un aveu, des scellés? ;)
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

Recherche: Police scientifique
« Réponse #6 le: 10 Déc, 2009, 00:01:30 am »
j'ai trouvé... c'est là http://www.photofloue.net/2007/05/12/reponses-photo-183/  plus qu'à chercher mon magazine.

Seving... BIG BIG BIG merci...  ;D

Dans l'exposé ils doivent en plus essayer d'inventer le crime parfait...   ;D  J'ai commandé quelques livres chez notre libraire pour pouvoir lui donner du contenu
- Police scientifique
- La parole est au cadavre
- Manuel de criminalistique moderne de la police scientifique (c'est un vrai manuel de cours pour les élèves qui préparent la formation )

L'enquête est résolue  :lol: :lol: :lol:
« Modifié: 10 Déc, 2009, 00:04:39 am par Pierre »

*

dobbi

  • Invité
Recherche: Police scientifique
« Réponse #7 le: 10 Déc, 2009, 00:06:16 am »
Pour info c'est loin d'être comme à la télé, certe un bon boitier, un bon flash et de bonnes optiques, attention que je ne sais pas s'il est autorisé dans la législation de faire usage du numérique en  police scientifique car le fichier peu tjs être modifier.
J'ai une collègue qui avait passé l'examen pour un post en belgique, hormis les connaissances de photos et technique de prise de vue ...
Ce qu'il faut en matière "police" c'est la recherche de trace et indice donc le besoins d'optique performantes et détaillée, par exemple fermera tjs le diaphragme pour un max de détail .... Je vais vérifier si je n'ai plus d'info à ce sujet, comme je suis en accident de travail, j'ai le temps


On ne sais pas inventer le CRIME PARFAIT.... On dit en matière policière que le crime parfait est celui dont on n'a pas la connaissance.


A l'heure actuelle, toute scène de crime est poluée par des éléments divers (exemple empreintes, adn, ... je pourrais en citer bien plus mais shuuuuut   ) et bien plus  dont on ne soupçonne pas l'existence. Même des gants permette de remonter une piste ... la seule diffirence étant qu'a la télé il mette une heure pour clôturer un dossier dans la réalité, il faut des semaines, des mois ...
« Modifié: 10 Déc, 2009, 00:13:17 am par dobbi »

*

Hors ligne Sevgin-le-viking

Recherche: Police scientifique
« Réponse #8 le: 10 Déc, 2009, 00:14:00 am »
Pour info c'est loin d'être comme à la télé, certe un bon boitier, un bon flash et de bonnes optiques, attention que je ne sais pas s'il est autorisé dans la législation de faire usage du numérique en  police scientifique car le fichier peu tjs être modifier.

au début, il y eu débat: des avis divers* ont été prises avant de conclure.
Le num. permet de modifier mais "plus simplement" que l'argentique.
De plus, c'est fait par des personnes assermentés.
Sans oublier ' par exemple pour nikon) il existe des log. d'authenfication d'images.


*dont le mien, pour dire!
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

*

dobbi

  • Invité
Recherche: Police scientifique
« Réponse #9 le: 10 Déc, 2009, 00:25:26 am »
Je savais qu'il y avait eu débat sur la question mais j'ai suivi cette formation en 2005 et les choses ont évolué depuis, je me doutais un peu du passage en force du numérique, le problème n'étant pas le fait d'être assermenté mais les jurisprudences utilisées par les avocats, ils ont souvent plus d'un tours dans leur sac et le législateur n'a pas forcément prévu (ou peu oublier)  d'abroger une règle venant à l'encontre d'une nouvelle....
ce sont des cas fréquents qui permettent à pas mal d'individus de rester libres tout en étant coupables.
« Modifié: 10 Déc, 2009, 00:28:17 am par dobbi »

*

Jean-Charles P.

  • Invité
Recherche: Police scientifique
« Réponse #10 le: 10 Déc, 2009, 09:32:58 am »
Je vais peut-être apporter quelques précisions.
Vous placez la photo comme la preuve ultime, éventuellement contestée devant les tribunaux car modifiable par exemple sur PC.
L'utilisation de photographies ne s'inscrit pas de façon isolée, mais toujour en appui d'un autre acte de police judiciaire. Elle ne sera donc pas seule comme preuve, mais elle est toujours en appui d'un travail d'enquête :
- en surveillance, le policier qui prend des photos établi un procès-verbal de surveillance, qui relate ce qu'il a vu, la photo venant illustrer ses écrits. Bien sûr, on peut toujours le traiter de menteur...
- lors de constatations, les fonctionnaires de l'identitié judiciaire prennent des photos, qui viennent illustrer le procès-verbal de constatations que le policier fait sur les lieux d'un délit ou d'un crime. Là aussi bien sûr on peut traiter le policier de menteur.
- lors d'expertise de police scientifique, encore une fois les photos viennent illustrer les recherches ADN, balistiques, etc, et il est rare de remettre en cause le travail d'un ingénieur...
Alors oui, on peut toujours modifier les images numériques, mais celles-ci ne se suffisent de toute façon pas à elles seules, et sont utilisées en support, elles doublent des actes faits dans le cadre d'une enquête.
Quand la police fait des photos, qu'il s'agisse d'un acte de police judiciaire ou de police scientifique, on lui demande plus qu'une simple image de paparazzi...

« Modifié: 10 Déc, 2009, 09:35:24 am par Jean-Charles P. »

Publicité