Publicité

Question de dynamique ?
« Réponse #15 le: 27 Jan, 2021, 12:16:08 pm »
on demande à un logiciel de sortir une photo finale avec. :)
il y en a des gratuits, des payants à essayer, et éventuellement à acheter. J'ai choisi Easy HDR3 à une trentaine d'euros il y a quelques années déjà, je peux pas dire que je m'en serve souvent mais quand j'en ai besoin, je ne regrette pas mon achat ...

l'intérêt du HDR est plus évident en intérieur, en extérieur, outre la difficulté à rester réaliste, il faut aussi faire avec les éléments mouvants.
galerie Flickr ; 2017 en 365 photos : Tookapic
chaine youtube : Papa et Nous

Publicité

Question de dynamique ?
« Réponse #16 le: 27 Jan, 2021, 14:07:20 pm »
Bonjour,

Citation de: seb73240
HDR, une technique avec le bracketing de l'APN et un trépied?
Si c'est bien cela, une fois qu'on a nos multiples photos...en en fait quoi ??

Je prends en route votre post et vous donne un avis, en simple amateur et utilisateur (à mon niveau cela s'entend) entre autre de cette technique.

1- Prise de vue
Ca commence bien évidemment là avec comme vous l'avez mentionné un bracketing (ou en français : la réalisation de plusieurs photos prises dans le cas présent avec un écart d'exposition entre chaque image de la même scène), un APN et un trépied.
Si on veut aller plus loin se poser d'autres questions genre : combien d'images au total, est-ce que j'apprécie avant de shooter l'expo la plus appropriée aux zones très lumineuses d'un coté, et l'expo la + appropriée aux zones sombres de l'autre. Pour éviter d'un côté de cramer ces zones claires et de l'autre, rançon du numérique, d'avoir trop peu d'informations "numériques" sur les détails situés dans les basses lumières.
2- Post-production
Après avoir utilisé Darktable (logiciel gratuit et cpdt très puissant) il n'y pas si longtemps que ça j'ai accepté de payer un abonnement sur la suite Adobe (Photoshop / Lightroom) notamment parce que ce logiciel est très répandu et de ce fait qu'on trouve facilement des tutos sur le net, qu'on peut trouver aussi plus facilement des avis lorsqu'on est face à un pb.

Exemple : je souhaite prendre une photo prise à l'intérieur avec vue sur l'extérieur via de larges baies. Il existe comme c'est fréquent, un très gros écart de luminosité entre l'intérieur et l'extérieur. Et dans mon cas précis, j'aimerais pouvoir obtenir sur mon image ce que je vois en vrai cad à la fois les détails sur l'intérieur comme ceux perçus à l'extérieur.
QQe part je pense que non seulement mon oeil possède vraisemblablement une dynamique très élevée (> à celle de mon APN, OK le capteur de mon APN actuel un Z50 posède une dynamique > à celle de mon D200), mais qu'en plus..  dans la vision intervient mon cerveau. Exprimé autrement, en post-production lors de l'assemblage, en vérité je possède aussi une marge de manoeuvre, une marge d'interprétation ++

3- En pratique (je ne dis pas que c'est comme ça qu'il fait faire. C'est juste un avis)
3a - J'ai du temps
Lors de la prise de vue comme j'avais du temps.. j'ai d'abord mesuré qu'il y avait un écart > 12 IL via les 2 mesures de l'expo que j'ai pris le temps de faire entre zones les + claires et zones les + sombres. Donc je sais à présent que si je veux à la fois obtenir du détail à la fois sur le haut et le bas, il me faudra au moins 2 clichés, l'un correctement exposé en haut, l'autre en bas. Reste le milieu, donc à définir le nbre de clichés "minimum" que je dois intercaler entre le haut et le bas.
Là, j'insiste, c'est qd j'ai vraiment du temps et que j'ai envie de me faire églt plaisir sur le plan technique. Alors qu'une photo qd on la regarde, c'est surtout le résultat qui compte.
Au total par exemple j'ai réalisé 10 images.
En postproduction, Lightroom propose une image HDR à partir des 10 images mais c'est moi qui valide ou pas ensuite : je peux prendre les 10 comme en prendre moins ++  Et svt je ne prends pas ttes les images.

3b- Je n'ai pas bcp de temps
Lors de l'expo je décide arbitrairement que je prendrais 5 images (ou plus, ou moins) en décalant par exemple vers le haut et vers le bas l'expo de 2 IL entre chaque. Soit 4 images de plus que si je ne m'étais pas posé la question et/ou.. que j'ai déjà pris une photo mais que je vois que ça ne va pas... Donc HDR en 1ère ou 2ème intention => ce qui donnerait ici, -4IL, -2IL, "sdt", + 2IL, + 4IL.
En post-prod je sélectionne les 5 images et le logiciel, cette fois Lightroom réalise mon HDR de manière automatisée. 
En sachant qu'ici le nombre d'images exploitables a été défini de manière "arbitraire" (3, 5, 7 ou plus ?) sans tenir compte au préalable de l'expo idéale des zones claires et des zones sombres mais uniquement de l'expo "moyenne". Nuance.

Bon, je n'ai pas été forcément très simple et ne me suis basé que sur ce que je peux faire (et comment je procède) avec les logiciels que j'utilise à ma façon. Pour en revenir à la question vous avez un D300 (dont le capteur à ma connaissance est déjà un gros ton au dessus de celui de mon moins récent D200) dois-je changer de boîtier uniquement parce qu'aujourd'hui on a bcp mieux ? - Là dessus, je pense aussi que ça dépend de vos besoins réels avant tout. Sinon, comme cela a été églt mentionné dans les avis qui vous ont déjà été donnés, actuellement j'ai donc un Z50 dont la dynamique capteur est largement au dessus de celle de mon D200, je fais tjs des HDR. Simplement moins svt.

A+
« Modifié: 27 Jan, 2021, 14:27:01 pm par orglop450 »
Z50 plus zooms et focales fixes (monture F et Z)

Question de dynamique ?
« Réponse #17 le: 27 Jan, 2021, 14:57:35 pm »
Re,

Citation de: seb73240
.. Sur la photo suivante (d300+12-24 tokina f4) il y a une grosse amplitude de lumière...j'ai post traité via DXO.
Sur de nombreux forums et sites; je vois que le fameux d300 a une dynamique "de son époque" et qu'aujourd'hui, on fait bien bien mieux.

Ma question est : Que m'apporterait un boitier + récent ou avec une plage dynamique + grande ? (type d 610 / ou d500 par exemple?) Le résultat final serait-il si différent ?

1- Pour le boîtier : plus de possibilités ne signifie pas obligatoirement résultat différent pour moi. Un D610 est un plein capteur, donc à génération équivalente d'abord pour moi, meilleure montée en ISO et comme c'est un plein capteur, "meilleur" et plus gd choix en objectifs gd angle et ultra GA pour faire de la photo de paysage. Bien sûr tout dépend où on place la barre et.. quels objectifs on utilisera. Pour le D500, c'est clair que sa dynamique capteur sera plus élevée que celle du D300.
2- Résultat final : je ne serais pas très original. Tout dépend ce que vous recherchez ++. En réalisant un HDR avec votre boitier + objectif actuel de la même scène, souhaiteriez vous obtenir autre chose ? - Votre photo vous convient-elle d'abord à vous ? - Traduit-elle ou pas ce que vous souhaitiez ?

Le mieux serait de tester et seulement ensuite de choisir. Encore faut-il pouvoir le faire. Un HDR ne donne pas obligatoirement une meilleure image, idem un capteur plus récent. Cpdt, on est bien d'accord là dessus, ça élargit le champ des possibilités. Utiles ou pas. Pb.

A+
Z50 plus zooms et focales fixes (monture F et Z)

Question de dynamique ?
« Réponse #18 le: 27 Jan, 2021, 17:37:18 pm »


1- Pour le boîtier : plus de possibilités ne signifie pas obligatoirement résultat différent pour moi. Un D610 est un plein capteur, donc à génération équivalente d'abord pour moi, meilleure montée en ISO et comme c'est un plein capteur, "

Pour avoir eu successivement un D300 et un D600 (=D610), je peux affirmer que la différence de plage dynamique existe bien.
Ceci étant, sur la photo presentée en tête de fil, il ne faut pas se faire d'illusion : il y a une zone brulée à proximité du soleil, et tous les boitiers récents feront grosso modo la même chose.

Je me souviens d'un débat interminable sur un autre forum animé par une technophile insupportable qui n'admettait aucune zone brulée sur les photos : elle s'est révélée incapable de présenter une image de paysage ensoleillé qui tenait la route.

Personnellement cela ne me dérange aucunement d'avoir des zones brulées sur mes photos de paysage ! Notre œil a du mal à les regarder, ne demandons pas à l'appareil d'en faire plus !
« Modifié: 27 Jan, 2021, 22:53:20 pm par Jac70 »

Question de dynamique ?
« Réponse #19 le: 27 Jan, 2021, 17:59:12 pm »
Hé bien je ne m'attendais pas à avoir autant de réponses ,j'ai bien fait de franchir le pas du forum. =D =D
La photo en haut du fil représente ce que je voulais monter du paysage et du moment, je crois avoir compris que l'essentiel est là !
 Imprimée en 40*26 (pour un travail sur la nature dans une école), elle me donne satisfaction!  Il est possible que je passe à du plein format dans le futur (d610 ou d750 d'occasion) ...pour étendre le champ des possibles !

Question de dynamique ?
« Réponse #20 le: 27 Jan, 2021, 22:22:24 pm »
Bonjour

La dynamique des meilleurs capteurs actuels est supérieure à 14 EV (mesures DxO Mark), Sony annonce 15 EV sur son α1… (pendant que Nikon faisait passer la dynamique de ses capteurs de 12 EV à plus de 14,5 EV, Canon, avant les R5 et R6, passait péniblement de 11,5 à 12,5 EV…) et la Dmax des meilleurs papiers brillants utilisés avec les dernières générations d'encre est de l'ordre de 2,4 (soit 8 EV).

Il y a plein de choses qui réduisent la dynamique des scènes photographiées (à commencer par le flare et ses multiples causes (dont la poussière sur la lentille frontale)).

L'unique avantage d'avoir une dynamique importante est de pouvoir photographier dans de bonnes conditions des mariés devant une locomotive à vapeur (vieux casse tête du temps de l'argentique – à l'époque, le marié étant en noir, le charbon était tout aussi noir, la locomotive était très sombre et la mariée était en blanc) ou des intérieurs avec des voilages (ce qui a été mon quotidien professionnel pendant de nombreuses années).

In fine, tout l'art du tireur (aussi bien derrière un agrandisseur que devant son ordi) est de retrouver dans l'image imprimée ce qu'a vu le photographe…

A+

Laurent Galmiche

Question de dynamique ?
« Réponse #21 le: 26 Fév, 2021, 23:20:43 pm »
L'essentiel à été évoqué, mais je tiens à précisé qu'il faut faire attention aux valeurs indiquées, car quand ont parle d'un capteur avec 15 diaf de plage dynamique, ont parle de la plage dynamique absolue, c'est à dire du noir pur au blanc pur, et ne représente donc pas la plage dynamique réellement utilisable, sans avoir des fausses teintes ou des noirs bruitée.

Par conséquent pour connaitre la véritable plage dynamique utilisable d'un capteur, il faut le connaitre et faire des test par soit même en prise de vues et post-prod, et voir jusqu'ou ont peu aller avant que les images ne perdent trop en qualités.

Question de dynamique ?
« Réponse #22 le: 27 Fév, 2021, 00:57:13 am »
Dans toutes les mesures, ce qui compte c'est la méthode, sa précision et sa répétabilité (et ses marges d'erreur).

Les normes de mesure de la sensibilité des films ont subi (et subiront encore) de nombreuses modifications qui correspondent à la pratique du moment et aux outils de mesure.
Ainsi, pour les films noir et blanc, on est passé de la méthode des gradients fractionnels, d'un révélateur dont la norme définissait la composition et une méthode de développement totalement différente de la réalité à la mesure de l'exposition nécessaire pour avoir une densité de 0,10 + support + voile dans un révélateur standard (défini par le fabricant du film) avec une méthode de développement "normale".

Les normes ISO applicables aux capteurs numériques définissent 2 méthodes de détermination de la sensibilité du capteur (dont, la plus intéressante à mon goût, est basée sur le niveau de bruit) et une de mesure de la dynamique du capteur.
DxO a ses méthodes, qui tiennent plus ou moins compte des normes ISO… mais elles sont répétables et utilisées depuis suffisamment longtemps pour que l'on puisse dire qu'elles sont représentatives : un capteur qui a 15 diaph de dynamique a une dynamique nettement meilleure qui capteur qui n'en a que 12…

A+

Laurent Galmiche

Publicité