[sebeli] tariers pâtres
« Réponse #30 le: 19 Mar, 2020, 14:31:44 pm »
Le sage a dit : "Qui court après son ombre finit par s'essouffler !"
Evite d'avoir le soleil dans le dos ;) :) :D :lol: :lol:
tant que tu ne m'as pas sorti le dicton de coluche:
"les sportifs, le temps qu'ils passent à courir, ils le passent pas à se demander pourquoi ils courent. Alors, après on s'étonne qu'ils soient aussi cons à l'arrivée qu'au départ."


[sebeli] tariers pâtres
« Réponse #31 le: 19 Mar, 2020, 17:17:24 pm »
Je ne me serais pas permis.
Et Audiard disait "qu'un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche" :lol: :lol: :lol:

[sebeli] tariers pâtres
« Réponse #32 le: 20 Mar, 2020, 14:14:22 pm »
il est vrai qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez les sportifs.
je m'en rends compte lorsque je reste plus de deux jours sans pratiquer et que je ne me sens pas bien.
alors que les personnes qui ne font pas une activité sportive de l'année ne semble pas en être gênées.

[sebeli] tariers pâtres
« Réponse #33 le: 20 Mar, 2020, 14:21:27 pm »
Question de sécrétion d'endorphines liée à l'effort et qui crée une réelle addiction chez beaucoup de sportifs. A partir de là, courir, faire de la muscu, marcher en Nordique, faire de vélo  etc... devient un besoin. N'importe quel toubib te le confirmera.
J'ai un oncle qui travaillait chez EDF à Paris : un de ses collègues venait au boulot en courant, repartait du boulot en courant et le weekend il...courait !
Y'a des gars, j'te jure, faut se démener pour les avoir nets sur une photo ! :lol: