Publicité

Quadrillage en tiers - Z6
« Réponse #15 le: 24 Fév, 2020, 19:07:51 pm »
Bonjour,

Faut-il se défaire de tout ? peut-être, mais il est de bon ton d'attirer l'attention de la composition pour construire une image.

La règle des tiers qui se rapproche du nombre d'or a fait débat même encore aujourd'hui.

Alors, la question de savoir pourquoi un quadrillage en quatre espace est proposé sur les Nikon Z et pourquoi ne pas proposer un quadrillage des tiers ? est vraiment une excellente question. Faudrait-il la poser à Nikon à moins que quelqu'un ici connait la réponse ? car en fait, cette possibilité qui est offerte influe sur la manière de cadrer et renforce l'idée qu'il existerait un quadrillage convenu ou académique?!

Allez dire à un jeune que centrer en permanence le sujet principal dans le cadre n'est pas forcement la panacée, mais lui dire qu'il y a des discussions sur la composition d'une image est très instructif, car elle ouvre le débat. Donne à réfléchir sur la composition.

Cartier Bresson reste une référence dans la composition d'une image. Aller dire aux jeunes photographes d'aller s'inspirer de son travail, voilà une bonne idée.

Et puis, pour la composition, il semble que François Kollar fut également un grand adepte de la composition soignée (dixit une revue). Allez le visiter ou le revisiter ...

Il m'est arrivé, sur ce forum, d'examiner les superbes clichés d'un photographe de voiture de course. Le photographe proposait une centaine d'images de voitures de course. Cela était très généreux de sa part. Toutes les images centraient la voiture dans le cadre, et l’objet en mouvement était figé. Bravo, mais s'il m'avait demandé mon avis, je lui aurai répondu que tjs centrer la voiture et toujours figer le sujet, cela finit par lasser, non... et manque un peu d'originalité. Mais le travail réalisé était de qualité. Bravo à lui.

Et pour terminer sur ce sujet, je reprendrai le mot très connu d'Ansel Adams : "Il n'y a pas de règles pour de bonnes photographies, il y a seulement de bonnes photographies".

Bonne soirée

Publicité

Quadrillage en tiers - Z6
« Réponse #16 le: 24 Fév, 2020, 21:28:08 pm »
C'est vrai que le débat sur cette règle des tiers pourrait n'en plus finir, pour ma part, après 10ans de photos, je m'y attache toujours autant et avant de penser à se libérer des ces "normes" au prétexte d'apposer sa patte artistique ou son style, les maîtriser est une bonne chose !
Le plus dur, c'est pas d'arriver au sommet, c'est d'y être.

Quadrillage en tiers - Z6
« Réponse #17 le: 07 Mar, 2020, 21:00:49 pm »
avant de penser à se libérer des ces "normes" au prétexte d'apposer sa patte artistique ou son style, les maîtriser est une bonne chose !
Tout à fait d'accord. Anecdote personnelle : quand j'étais ado, mes photos de paysage contenaient toujours "trop de ciel". Je le voyais sur le résultat, et je me disais que la prochaine fois je baisserais davantage l'objectif. Peine perdue, ce fichu ciel occupait toujours la moitié de mes photos. Pourquoi ? Parce que je mettais, plus ou moins consciemment, la ligne d'horizon à l'endroit qui me paraissait le plus naturel : au milieu. Ce qui, en plus, est logique puisque l'horizon est une ligne qui coupe en deux.

Puis un jour, j'ai découvert la fameuse règle des tiers avec un appareil qui affichait la grille. Et le ciel cessa instantanément de manger la moitié de mes photos. Sans cette "règle" que nombre de photographes maudissent, je serais probablement encore en train de centrer l'horizon dans une symétrie parfaite. Et pour autant, je ne me sens pas obligé de tout composer à base de tiers comme si l'objectif était aimanté aux 4 intersections.

Bref, la "règle" des tiers est comme toutes les autres règles de la photo : on ne peut l'appliquer ni "toujours", ni "jamais".

Publicité