Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #75 le: 26 Jan, 2009, 11:00:45 am »
Bonjour,

Je scanne majoritairement des Kodachrome et dans certains cas, c'est pas terrible! Jusqu'à maintenant j'utilisait Nikon Sacan avec les réglages et procédure suivants - qui donne satisfactions sur des diapos autre que Kodachrome et Kodachrome bien exposées:
- 2000 dpi (équivalent à 400dpi a 50%) et en 16bits - Selon Nikon au delà de 2000dpi on prend le riosque de re-créer du grain
- ICE en servive
- Scan enhancer en service
- C'est tout pas de retouche avec Nikon Scan

Le reste je le fait avec Capture NX2 (Photoshop Element ne sait pas conserver le 16bits et Photoshop est trop cher:
- points blanc, noir et gris
- je joue un peu avec la courbe
- D-Lighting si nécessaire
- retouche chaleur et saturation
- masque flou ou passe haut

Avec les restrictions mentionnées ci-dessus cela me donne satisfaction. L'idée est aussi de figer ces films car ils se dégradent avec le temps (moisissures, taches et poussières diverese !). Chose que permet un bon scan. Cependant je peste sur les Kodachrome et j'en ai un wagon!

Pierre

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #76 le: 26 Jan, 2009, 12:13:08 pm »
1) jeter à la poubelle Nikon Scan, logiciel  indigne de la qualité du scanner
2) acheter Vuescan pro (80$), qui LUI sait gérer les profils de couleurs.
3) se procurer une diapo mire ITF8 sur Kodachrome (un site allemand, je n'ai plus le nom en tête)
4) utiliser Vuesacn pour générer un profil ICC de ton scanner, grâce à cette diapo de référence
5) oublier les problèmes de couleur.
Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c'est que vous ne le comprenez pas complètement.[Einstein]

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #77 le: 26 Jan, 2009, 12:15:00 pm »
Tu as vu que sur Nikon Scan il y avait un profil Kodachrome ?

Je m'en suis rendu compte après pas mal de scans de kodachromes justement, on voit très bien la différence en modifiant le paramètre.

J'ai un très bon rendu avec des diapos des années 80.

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #78 le: 26 Jan, 2009, 13:49:06 pm »
Citation de: tigerwoods
1) jeter à la poubelle Nikon Scan, logiciel  indigne de la qualité du scanner
2) acheter Vuescan pro (80$), qui LUI sait gérer les profils de couleurs.
3) se procurer une diapo mire ITF8 sur Kodachrome (un site allemand, je n'ai plus le nom en tête)
4) utiliser Vuesacn pour générer un profil ICC de ton scanner, grâce à cette diapo de référence
5) oublier les problèmes de couleur.
Si tu es un professionnel, d'accord, mais pour l'amateur qui veut simplement scanner ses photos de famille, ça commence à revenir cher ...

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #79 le: 26 Jan, 2009, 15:03:46 pm »
Monsieur Woods!

Merci c'est clair! Je vais essayer. Ce week-end j'ai testé Vuescan et Silverfast Ai. Tous les deux on un profil Kodachrome mais j'ai obtenu des résultats similaires à ceux obtenus avec Nikon Scan sous Kodachrome. Je compte donc acheter une mire et suivre la procédure que tu suggères pour Vuescan (Silverfast et trop cher sans réelle valeur ajoutée pour les scans si on a prévu un post traitement avec Capture ou autre chose)

Merci encroe pour l'info claire

Pierre

NB: si tu te souviens du site Allemenad, je prend! (je vais chercher de mon coté bien-sur!)

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #80 le: 27 Jan, 2009, 14:46:11 pm »
Cibles IT8 Kodachrome

Elles sont disponibles chez Silverfast: http://www.silverfast.com/ Ca coute un saladier ce truc là (50 euro hors port) mais je présume que c'est nécessaire pour pouvoir faire du bon travail.

Pierre

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #81 le: 27 Jan, 2009, 17:42:26 pm »
le site teuton doit être celui-ci...http://www.targets.coloraid.de/
Ne pas oublier qu'à chaque type de film sa mire IT8...
et la fonction Kodachrome de Nikon scan donne entière satisfaction si l'on se donne la peine de régler comme il faut le pilote...

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #82 le: 27 Jan, 2009, 17:43:00 pm »
Citation de: FHNMike
Citation de: tigerwoods
1) jeter à la poubelle Nikon Scan, logiciel  indigne de la qualité du scanner
2) acheter Vuescan pro (80$), qui LUI sait gérer les profils de couleurs.
3) se procurer une diapo mire ITF8 sur Kodachrome (un site allemand, je n'ai plus le nom en tête)
4) utiliser Vuesacn pour générer un profil ICC de ton scanner, grâce à cette diapo de référence
5) oublier les problèmes de couleur.
Si tu es un professionnel, d'accord, mais pour l'amateur qui veut simplement scanner ses photos de famille, ça commence à revenir cher ...
Vuescan pro (gestion qui gère les profils ICC) = 80$
mire IT8 en Ekta, site www.targets.coloraid.de = 25$
total = 105$ = 81€


Quel est le prix de votre scanner? quel est le prix de votre matériel photo? quel est elprix de vos logiciels dédiés photo ?
Ensuite, décidez si c'est trop cher ou reservé aux "professionnels".
Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c'est que vous ne le comprenez pas complètement.[Einstein]

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #83 le: 27 Jan, 2009, 19:25:58 pm »
Pour ajouter mon grain de sel: coloraid ne fait pas de cible specifique au Kodachrome. C'est par contre le cas chez Silverfast (depuis décembre 2008 donc tout nouveau).

Je vais en essayer une car je partage le point de vue tigerwoods - je suis juste surpris qu'une diapo coute 50 euro mais c'est comme ca.

Pierre

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #84 le: 28 Jan, 2009, 09:28:41 am »
Il ne faut qu'une mire ? Je ne suis pas grand connaisseur.
Et ouais, budget serré, scanneur 650€ (Ls4000 + SF200), et c'est tout, [EFFACE] et le tour est joué.

Question comme ça, quelqu'un qui utilise sa mire n'en a plus besoin après ? Ça ne se trouve pas d'occasion ?

[EDIT MODERATION : nous ne pouvons pas laisser de messages faisant l'apologie du piratage. Merci.]

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #85 le: 09 Juil, 2009, 10:51:36 am »
Bonjour,
cela fait déja un moment que j'utilise un peu à l'aveuglette Nikon Scan 4 et je commence à saturer.
Il y a vraiment trop de paramètres dont je ne comprends pas réellement le fonctionnement et je ne sais pas du tout ce que je fais quand je scanne, ce qui limite l'intérêt de la numérisation.
Est-ce qu'il y aurait quelqu'un qui aurait un peu de temps pour m'en expliquer les principes de base, soit par messagerie instantanée soit de visu?

J'ai bien demandé à mon prof de photo mais il est à la ramasse sur ce genre de points techniques touchant à l'informatique donc je ne peux pas en espérer grand chose.

Cordialement,
Lucie

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #86 le: 09 Juil, 2009, 11:20:07 am »
Bonjour,


Une réponse qui n'en est pas une ! Certes, mais c'est la méthode que j'utilise et qui me donne pleinne satisfaction car elle sufisemment documentée pour apprendre:
- Exit Nikon Scan et utilisation de VueScan ($80) + le livre "La gestion des couleurs pour les photographes" de J.Delmas. Dans ce livre il est expliqué très clairement comment calibrer son scanner et comment scanner avec VueScan
- Si nécessaire (oui avec Kodachrome, pas forcé avec Ekta et Fuji) un post-traitement. Dans mon cas c'est capture NX2 et la litérature est abondante pour l'utilisation de ce logiciel. Je sais que d'autres utilisent Lightroom avec stisfaction pour le post-traitement.

Voila

A ta disposition si tu veux des éclraicissements

Pierre

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #87 le: 09 Juil, 2009, 20:42:11 pm »
Bonjour Lucie,

Il y a effectivement pas mal de paramètres dans NikonScan 4 (NS4) mais ce n'est rien à coté de SilverFast et NS4 reste assez simple d'utilisation. Pour ma part, je le trouve très bien à partir du moment où on utilise Photoshop pour fignoler.
Lors de la numérisation, l'important n'est pas d'obtenir un scan restituant une image parfaite mais d'obtenir le plus de matière possible lors du scan c'est a dire le plus d'informations possible (une palette de couleur la plus étendue possible ou une gamme de gris la plus étendue possible pour les négas N&B.) C'est sous photoshop que vous pourrez ensuite réajuster l'image avec beaucoup de souplesse et de précision car vous aurez toute la matière dans votre fichier numérique pour cela.

Pour ma part, outre les paramètres de taille et de format de l'image, je n'utilise qu'un seul outil de NS4 car il me suffit amplement : l'outil "Gain analogique." Cet outil correspond au temps de pause pour un tirage papier sous agrandisseur à la différence que vous n'imprimez pas un papier de façon définitive mais un fichier numérique que vous pourrez encore corriger par la suite. Plus le temps de pause est long plus le tirage est sombre, plus il est bref plus l'image est claire.

En N&B le Gain analogique se règle uniquement sur la gamme de gris. Plus vous basculez le curseur dans les valeurs négatives (vers la gauche) plus vous augmentez la durée d'exposition et plus vous obtiendrez une image sombre. C'est ainsi que vous pouvez rattraper une photo surexposée. A l'inverse, plus vous basculez le curseur dans les valeurs positives (vers la droite) plus vous réduisez le temps d'exposition et plus vous obtiendrez une image claire. C'est ainsi que vous pouvez rattraper une image sousexposée. Faites cet essais avec du N&B : après avoir introduit votre film dans le scaner, allez dans le panneau de commande de gauche et choisissez "Neg (Mono)" dans le deuxième menu déroulant. Puis, sélectionnez une image. Ensuite ouvrez l'outil "Gain analogique" de la boite d'outils. Déplacez le curseur vers la gauche au maximum et cliquez sur le bouton "Redessiner" sous le curseur. Mesurez alors le temps que va mettre le scanner pour numériser l'aperçu de l'image et regardez aussi le résultat de cet aperçu. Ensuite basculez le curseur à l'opposé c'est à dire complètement à droite et cliquez de nouveau sur le bouton "Redessiner." Mesurez de nouveau le temps que va mettre le scanner pour numériser l'aperçu et regardez le résultat de cet aperçu. Vous constaterez que le scanner aura mis plus longtemps pour numériser l'aperçu sombre que pour numériser l'aperçu clair. Une fois cet essai réalisé, faites plusieurs autres essais jusqu'à trouver un aperçu où vous penserez avoir obtenu le maximum d'informations figurant sur votre néga. Cela suppose avoir vous même regardé votre néga sur une table lumineuse pour savoir les informations qui y figurent car si vos hautes lumières sont complètement brulées sur le néga ou les ombres complètement bouchées, le scanner ne pourra rien y faire, encore que le Coolscan est capable de trouver des informations qu'on ne voit pas à l'oeil sur le néga. A partir de là c'est a vous de faire de nombreux essais que vous ne ferez plus à l'aveuglette. C'est en forgeant qu'on devient forgeron. Voilà pour le N&B.

Pour la couleur, l'outil "Gain analogique" présente 4 curseurs : Maitre, Rouge, Vert et Bleu :

- En manipulant le curseur "Maitre" vous allez jouer avec l'exposition générale comme en N&B ci-dessus.

- En manipulant uniquement le curseur "Rouge" vous allez enlever du rouge (curseur vers la gauche) ou ajouter du rouge (curseur vers la droite.) Ce qu'il faut savoir, c'est que quand vous enlevez du rouge vous ajoutez en même temps du cyan, et inversement, quand vous ajoutez du rouge vous supprimez du cyan. C'est ainsi que si votre photo a une dominante beaucoup trop cyan (ce qui peut être le cas pour des photos prises sous un ciel couvert), vous pouvez supprimer cette dominante en ajoutant du rouge.

- En manipulant uniquement le curseur "Vert" vous allez enlever du vert (curseur vers la gauche) ou ajouter du Vert (curseur vers la droite.) Quand vous ajouter du vert vous enlevez en même temps du magenta et inversement, c'est la même logique que précédemment. C'est ainsi que si votre photo a une dominante beaucoup trop magenta (ce qui peut être le cas pour des photos prises sous un éclairage artificiel type néon ton chaud), vous pouvez supprimer cette dominante en ajoutant du vert.

- En manipulant uniquement le curseur "Bleu" vous allez enlever du bleu (curseur vers la gauche) ou ajouter du bleu (curseur vers la droite.) Quand vous ajouter du bleu vous enlevez en même temps du jaune et inversement, c'est la même logique que précédemment. C'est ainsi que si votre photo a une dominante beaucoup trop jaune (ce qui peut être le cas pour des photos prises sous un éclairage artificiel type lampe classique), vous pouvez supprimer cette dominante en ajoutant du bleu.

Faites des essais avec un négatif N&B (c'est important.) Dans le panneau de contrôle choisissez "Neg (Couleur)." Puis, sélectionnez une image. Ensuite basculez le curseur rouge de l'outils "Gain analogique" complètement à droite et cliquez sur "Redessinez." Regardez le résultat de l'aperçu. Ensuite basculez ce même curseur complètement vers la gauche et cliquez sur "Redessiner." Regardez le résultat de l'aperçu. Refaites ces deux opérations avec chacune des deux autres couleurs. Puis ensuite amusez vous à jouer avec deux de ces curseurs de couleur puis avec les trois curseurs de couleur. Le fait de faire ces essais couleur dans tous les sens avec un néga N&B vous permettra de voir très précisément comment se comporte cet outil "Gain analogique" pour ne plus travailler à l'aveuglette. A force d'essais vous serez capable de supprimer avec une grande précision les dominantes couleur de votre néga couleur pour obtenir cette palette couleur la plus étendue possible lors du scan. Peu importe si l'aspect général du scan n'est pas parfait, vous aurez toute la matière suffisante pour fignoler votre image sous Photoshop.

Une dernière précision : je n'utilise que l'outil "Gain analogique" car le traitement des modifs effectuées avec cet outil est justement "analogique" c'est à dire que le scanner effectue une nouvelle analyse du néga pour adapter la numérisation au réglages physiques demandé. Ce qui n'est pas le cas avec les outils "Courbe" ou "Niveau" car avec ces deux outils, le scanner ne modifie pas son comportement physique pour s'adapter aux corrections demandées, c'est le logiciel de NS4 qui apporte ces corrections demandées après que la numérisation soit terminée (comme sous Photoshop mais en beaucoup moins bien.) Pour moi c'est une différence fondamentale.

Voilà. Pour les autres paramètres je laisse les spécialistes Nikon Scan 4 donner leurs trucs et astuces.

En espérant avoir été utile,
Amusez-vous bien.
Cordialement,
Jean-Marc
http://www.gardiendutemps.org


Bonjour,
cela fait déja un moment que j'utilise un peu à l'aveuglette Nikon Scan 4 et je commence à saturer.
Il y a vraiment trop de paramètres dont je ne comprends pas réellement le fonctionnement et je ne sais pas du tout ce que je fais quand je scanne, ce qui limite l'intérêt de la numérisation.
Est-ce qu'il y aurait quelqu'un qui aurait un peu de temps pour m'en expliquer les principes de base, soit par messagerie instantanée soit de visu?

J'ai bien demandé à mon prof de photo mais il est à la ramasse sur ce genre de points techniques touchant à l'informatique donc je ne peux pas en espérer grand chose.

Cordialement,
Lucie
Photographe amateur toujours en argentique d'occasion : Nikon FM2, Rolleiflex 2.8GX, Hasselblad 500 CM, Plaubel Makina 67. Sinon, Nikon D700

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #88 le: 24 Jan, 2010, 18:46:57 pm »

Une réponse qui n'en est pas une ! Certes, mais c'est la méthode que j'utilise et qui me donne pleinne satisfaction car elle sufisemment documentée pour apprendre:
- Exit Nikon Scan et utilisation de VueScan ($80) + le livre "La gestion des couleurs pour les photographes" de J.Delmas. Dans ce livre il est expliqué très clairement comment calibrer son scanner et comment scanner avec VueScan
- Si nécessaire (oui avec Kodachrome, pas forcé avec Ekta et Fuji) un post-traitement. Dans mon cas c'est capture NX2 et la litérature est abondante pour l'utilisation de ce logiciel. Je sais que d'autres utilisent Lightroom avec stisfaction pour le post-traitement.


Bonjour,

J'ai acquis un V ED (cf. nos échanges il y a deux mois sur le choix du modèle), et je rame depuis, comme tout le monde je crois, pour comprendre tous ces concepts, souvent interconnectés, parfois redondants, permettant de maîtriser la couleur et la lumière.
J'utilise selon l'humeur NikonScan, ou Vuescan, avec Camera Raw, ou avec NX2, en tatonnant et sans tout comprendre. Et sans rien maîtriser. J'ai aussi LR et aperture mais je n'ai pas essayé de m'en servir pour corriger mes scans.
J'ai acquis le livre de Sasha Steinhoff "Sanning negatives and slides" mais il n'est pas toujours très explicite.

J'ai lu avec intérêt ce blog.
Le conseil de Pierre Antonin cité ci dessus date de 6 mois. Est il toujours valable ?

Merci d'avance

Totojpg
D300s DX18/70mm, DX10/24mm; Nikon F, Nikon FE2 qui marchent et qq vieux cailloux Nikkor AIS: PC 28mm f/3,5, PC 35 mm, 24mm f/2,8, 28mm f/2,8, 35mm f/2,8, 50mm f/1,4, 80/200mm f/4,5, 300mm f/4,5; scanner Nikon Coolscan V ED; MacPro SL et MacBookPro Lion.

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #89 le: 30 Jan, 2010, 15:36:19 pm »
Pour ma part, j'ai un LS40, et ... j'ai de gros soucis avec ...
Quand j'utilise NS4, c'est clairement horrible (flou, couleur complètement à côté de la plaque...)
Quand j'utilise Vuescan (démo) ca passe déjà bcp mieux.
Les dias sont des Velvia/provia/ektachrome/kodachrome et je choisis le mode qui va bien.
Je pense que mon scan a un gros souci, mais bon le passer au SAV me fait trop peur d'avoir une facture de fou. (sans compter qu'il y avait déjà passé pas mal de temps, quand je m'en servais à l'époque où j'avais pas encore de numérique)
Sauf que là, j'en aurais bien besoin pour scanner mes anciennes diapos ... que le monde est cruel !  =D