Publicité

*

Hors ligne Jean-Christophe

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #15 le: 24 Mar, 2006, 13:43:04 pm »
A vous lire, je pense qu'il est temps de rédiger un tutoriel qui pourrait sintituler "comment scanner avec un Coolscan et tirer le meilleur de ses négas/dias/NB" ? Qu'en-pensez-vous ? Si l'un(e) de vous se sent l'âme d'un rédacteur/testeur/technicien/coloriste/.... faites-vous connaître :)

Publicité

*

xced

  • Invité
Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #16 le: 24 Mar, 2006, 14:15:26 pm »
moi boss ! je veux bien !... il suffit juste que vous vous cotisiez pour m'offrir un coolscan ;)

*

Hors ligne Jean-Christophe

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #17 le: 24 Mar, 2006, 16:40:52 pm »
Bon, d'accord, je m'y mets :lol::lol:

*

viktor

  • Invité
Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #18 le: 26 Mar, 2006, 19:20:03 pm »
Bon, LS IV, puis LS V. (je passe sur le microtech d'il y a 10 ans)
Ce qu'il faut retenir, c'est que les ajustements des courbes doivent se faire en amont, CaD avec le logiciel CoolScan. Ainsi, pas trop a retoucher ensuite en post traitement.
Et que les differents parametres , surtout ceux de sortie (dimension, accentuation, etc) doivent être choisis en fonction de la DESTINATION du fichier.
Si on cherche la qualité, on ne scanne pas de la même façon une vue destinée à un tirage A3+ et celle destinée à une publication WEB.
Cela suppose plusieurs scans de la même vue, mais c'est le prix a payer pour la qualité.
Et puis, surtout ne pas croire aux miracles, cela demande du temps et du soin, même avec cette très belle machine qu'est le LS V.
(mais pour qui a l'expérience du tirage couleur dans la salle de bain, c'est peanuts....)

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #19 le: 27 Mar, 2006, 19:59:07 pm »
...


Ajustement des courbes....!!????


Pfffff


Cela commence bien
:lol:

*

Hors ligne Jean-Christophe

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #20 le: 27 Mar, 2006, 23:09:32 pm »
guillaume, faut pas réver quand même. Ne crois pas que tu vas mettre le film dans le scan et hop, magie, c'est fini. C'est comme si tu disais "je mets le néga dans l'agrandisseur, j'éteins la lumière et j'ai une carto d'expo". Non, faut un minimum de travail. C'est aussi ça la photo ;)
Viktor m'a proposé de nous rencontrer ces jours-ci (qu'est-ce qu'on ferait pas pour NP ??), on va discuter de ça, échanger des infos et je vais essayer de vous faire une compil (qu'est-ce que j'ai encore pas dit là, Jeremy, pas de réflexion STP :lol:) et on voit ce que ça donne ...

*

vicomte

  • Invité
Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #21 le: 28 Mar, 2006, 07:19:21 am »
Jean-Christophe
Avec la doc adaptée, ce que tu connais déjà certainement et en se mettant bien dans la tête le principe essentiel qu'avant de scanner tu dois savoir la destination finale de ton travail... normalement tu arrives à de bons résultats.

POur Guillaume 2 :
la technique du scan ne relevant pas de l'inné mais de l'appris... il faut s'y intéresser pour savoir.
Autre solution susceptible de te convenir tu prends tes négas et tes diapos, ta petite voiture et tu vas dans une boutique spécialisée. Bien sur il faut casquer, mais la connaissance et le boulot bien fait ça se paye...
C'est ainsi que je traite les dossiers emmerdants lorsque je ne sais pas faire ou lorsque je ne veux pas me casser le c.. à apprendre...

Si tu es dans le sud je connais deux bons "crémiers" qui font ce genre de chose parfaitement , l'un est à Antibes c'est un labo Fuji.
Le second à Nice.
Si tu veux du super boulot (en plus ça en jette lorsque tu annonces la provenance) c'est le labo pro des studios Riviera (ex Victorine) Ils sont sympa et comme tu sembles pressé en ajoutant une rallonge tu peux avoir ton boulot pour la veille du jour du dépot... là tu fais même super pro !

Tu vois il ne faut pas te faire de soucis tout est possible dans notre pays c'est uniquement une question d'envie ou de moyens.

*

mickelphoto

  • Invité
Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #22 le: 16 Nov, 2006, 22:21:13 pm »
je viens d acheter sur e bay un nikon coolscan IV ED/ il n est pas reconnu/je n arrive pas a installer le fichier USB device /quelqu un peut il m aider/ je l ai  recu seulement accompagne d un cd comportant ns4

*

Jose Miro del Valle

  • Invité
Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #23 le: 16 Nov, 2006, 22:37:15 pm »
Tous d'abort sur quelle type de micro, systeme et version exploitation,

*

MarcoD

  • Invité
Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #24 le: 17 Nov, 2006, 19:09:34 pm »
Bonjour à tous.

C'est ma première participation sur ce forum, et je trouve que ce fil est le bon endroit pour commencer. J'ai fait l'acquisition d'un Ved il y a environ un mois. Je dois d'abord dire: 100% satisfait!

Mon objectif est de:
1. numériser plus de 15 ans de photo, essentiellement des dias et NB, plus un peu de négas pour les photos de famille: ça fait quelque chose comme 10.000 photos, qui dorment dans les classeurs de négas et de dias. Après sélection cela me fera surement dans les 4000 images à scanner
2. pour les meilleurs images, réaliser des tirages en 30x40 (j'envisage l'acquisition d'une A3+, mais j'ai bien vu vos commentaires sur le choix labo vs imprimantes,  je vais surement y réfléchir à 2 fois)

Au début, j'ai commencé à scanner en pleine résolution, sur 14 bits, et enregistrer en TIF. J'ai vite réalisé que c'est - dans mon cas - un mauvais choix, car à 110 Mo le fichiers, va falloir réinvestir dans un processeur, de la RAM et du stockage. Donc ce que je fais maintenant, c'est un scan sur 8bit, un préréglage "à l'oeuil" sur les courbes (principalement une courbe en léger S pour augmenter le contraste et dynamiser l'image, mais ça dépend vraiment des sujets / expositions des photos). J'utilise parfois les réglages de gain (uniquement le maitre) et l'équilibre colorimétrique, et je recadre mes photos. Le ICE est activée (mais pas le post traitement, ni le Digital DEE, car je n'ai pas étais convaincu par mes premiers essais, mais peut être ne sais je pas l'utiliser à bon escient). Et j'enregistre en JPEG. J'en profite au passage pour renommer les photos et étiquetter les originaux pour être sûr de m'y retrouver.

Avec ces petits fichiers (environ 3Mo), j'ai déjà un très bon résultat pour la visualisation à l'écran et  l'impression sur ma vieille Canon IP4000. J'obtiens un résultat qui s'il n'est pas extraordinaire et satisfaisant et surtout me permet de me faire une idée, avant de lancer le cas échéant un scan en 14bit en affinant éventuellement les réglages et en enregistrant en TIF.

Je suis parfaitement d'accord avec ce qui a été dit plus haut: il faut d'abord savoir ce que l'on veut faire de ses images avant de choisir comment les scanner. Pour moi: d'abord j'archive, même en qualité moindre (mais déjà super!), puis je vais chercher la qualité supérieure (avec le temps que cela suppose pour le réglage et le post-traitement) pour les images qui le valent bien.

Dernière petite chose pour Guillaume: avec un peu de pratique, l'ajustement de la courbe ne prend pas plus d'un dizaine de seconde pour un résultat standard. Essaye d'acquérir un peu d'expérience (sur une 50aine de scans) et tu te rendras compte que dés l'aperçu tu sais quel ajustement faire. De toute façon, pour un résultat immédiat et facile, le Coolscan V était un trés mauvais choix: pas possibilité de numériser par batch de 50 photos, et il faut un peu de travail manuel. Mauvais choix, mais je ne le regrette pas!

Et dernier truc pour gagner du temps: j'ai investi dans une petite table lumineuse et une loupe x10. L'oeuil est vraiment essentiel pour le photographe ;)

Allez j'y retourne, plus que 3219 scans à faire

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #25 le: 26 Fév, 2007, 23:52:42 pm »
Je fais remonter ce fil car je viens de craquer moi aussi pour le coolscan V ED. J'étais partie pour acheter l'epson 4490, puis après deux jours d'utilisation, j'ai trouvé que les scan négatifs n'étaient pas vraiment terribles, tandis que les scan positifs étaient plutôt satisfaisant.
Mais vu le temps que j'allais passer à scanner mes archives, je me suis dis qu'il valait mieux prendre un bon scan, quitte à le revendre après avoir tout numérisé.
Retour chez Pixmania et je repars avec le coolscan sous le bras.
Et je dois dire que le résultat est vraiment étonnant et la différence avec l'Epson flagrante surtout pour les négatifs.
Mais j'aurais besoin de vos avis sur les réglages de ce satané logiciel car je ne suis pas sur de mes choix et la procédure me chiffonne un peu.

1/ D’après mes lectures sur le forum, inutile de scanner à 4000 DPI 2000 suffisent. J’ai donc modifié la résolution Pixel par pouce dans recadrage à 2200 au lieu de 4000. Merci de me confirmer que c’est bien là.

2/ J’obtiens des fichiers de 20 mégas avec les réglages suivants : Est-ce normal ?
Contraste +10
Digital ICE actif normal
Digital ROC 0
Digital GEM + 1
Digital DEE désactivé
Scan Image Enhancer activé
8 bits.
Enregistrement NEF.
Je ne sais pas comment MarcoD fait pour obtenir des images de 3 Mo !.

3/Je n’ai pas trouvé la solution pour faire un lot de Scan avec les mêmes paramètres. Je dois cliquer sur chaque vignette, et lui appliquer un paramètre enregistré avant de lancer la numérisation.

Voilà si quelqu’un peut m’aider déjà là-dessus, merci d’avance.

Cordialement.
Nikon : D80 D300; Objectifs Nikkor : 18-200 VR; AF 50 f/1,8; AF 85 f/1,8; Tokina : 12-24 f/4; 16-50 f/2,8; Scanner : Coolscan V ED; Flash SB 600.

*

Hors ligne Pierre

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #26 le: 27 Fév, 2007, 00:10:17 am »
Bonsoir,

je vais pas faire dans l'ordre mais...

3) il faut avant de pouvoir faire du traitement par lot... activer certaines fonctions dans les préférences du logiciel. Et aussi enregistrer un profil utilisateur afin de ne pas refaie toutes les manip (quoi que moi qui souis pointilleux...)

2) - enregister en TIFF et pas en NEF car après tu ne pourras pas ouvrir tes fichiers NEF avec un autre logiciel... et le TIFF n'est pas destructeur
1) et 2)  - pour les 3Mo c'est possible en plus de tes 2200 (c'est bien au bon endroit) tu as au dessus un onglet qui te permet de regler l'échelle (%) si tu réduit celle-ci tes Mo vont fondrent :lol:
- donc vu que tu n'as pas touché a l'échelle c'est normal dans ton cas

un peti exemple ne fait pas de mal


Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #27 le: 27 Fév, 2007, 08:02:53 am »
Merci Pierre.
1/Tiff/Neff : J'enregistre en NEF car les modifications faites ensuite sur PP ou NX sont conservées sur le fichier que je peux déplacer dans l'explorateur windows à ma guise. Quand je ré-importe le fichier dans PP, les modifications sont toujours visibles, ce qui ne serait plus le cas en JPEG. Je ne sais pas si en TIFF se serait la même chose.
2/ enregistrer un profil utilisateur est-ce la même chose que enregistrer les paramètres ? Car c'est bien ce que j'ai fait. Néanmoins, à chaque fois que je rentre un film, pour chaque vignette, je dois ré-apliquer le paramètre avant de cliquer sur Scan. Ensuite, pas de problème, il me scan les 4 négatifs d'affilé (15 mn environ) et je peux faire autre chose pendant ce temps !.
3/ Quelle est la répercussion de la réduction de l’échelle sur la qualité de l’image ?
4/ Lorsque je mets le film et demande la vue, il m’affiche 4 petites vignettes dans le coin supérieur, et la première en grand sur l’écran principal. Je peux ici voir les modifications que j’effectue avec la palette outils. Mais pour les autres vignettes, il faut que je double clique sur chacune d’elle pour la voir apparaître dans la grande fenêtre et la modifier avant de scanner. Normal ?
Voilà mes petits soucis. Merci encore.

PS j'oubliais : 8 ou 14 bits ?
Nikon : D80 D300; Objectifs Nikkor : 18-200 VR; AF 50 f/1,8; AF 85 f/1,8; Tokina : 12-24 f/4; 16-50 f/2,8; Scanner : Coolscan V ED; Flash SB 600.

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #28 le: 28 Fév, 2007, 11:38:02 am »
Bon j'ai résolu quelques réponses à mes questions ci-dessus.
Mais quelqu'un peut-il me donner des explications sur les paramètres résolution et échelle et sur les spécifications de l'un et de l'autre.
Si j'ai bien compris, j'ai droit à 4.000 dpi en tout.
Si je prends une résolution de 300 dpi et une echelle de 1333,33 % est-ce la même chose que si je prends une résolution de 2.200 dpi à 182% ?. Le résultat sera-t-il exactement le même ?
Si je ne souhaite pas imprimer de photos au-delà de 13-18 et visionner sur un écran 19 pouces, quel est le meilleur couple résolution échelle à retenir d'après vous.
Si je visionne au moyen d'un projecteur avec un image d'1,5 mètre de base, les réglages doivent-il etre différents ?
En résumé, mon intention est de scanner à la meilleurs résolution et/ou échelle possible pour visionner sur un écran 19 pouces ou un projecteur, tout en gardant la possibilité d'imprimer quelques photos au format 18-24 max.
Je précise que cela ne me dérange pas d'avoir de gros fichiers en NEF ou TIF puisque je les archive et que je les converti en JPEG pour un visionnage quotidien.
Merci de votre aide.
Nikon : D80 D300; Objectifs Nikkor : 18-200 VR; AF 50 f/1,8; AF 85 f/1,8; Tokina : 12-24 f/4; 16-50 f/2,8; Scanner : Coolscan V ED; Flash SB 600.

Utilisation de Nikon Scan et scanner Coolscan
« Réponse #29 le: 28 Fév, 2007, 12:57:38 pm »
bonjour, je ne suis pas un expert du scanner mais ces deux derniers mois
j'ai scanné environ 1500 photos et je commence à y voir plus clair.
A mon avis, l'échelle n'est pas importante, ce qui compte c'est les DPI.
Pour ma part je choisis toujours un sous-multiple de 4000 (donc je prendrais
plutôt 2000 que 2200). C'est parce que le scanner comporte une rangée
de 3964 photosites, espacés de façon à produire 4000DPI. Si tu choisis
2000 DPI, le scannergardera l'information d'un photosite sur deux. Si tu
choisis 1000, 1 sur 4. Si tu choisis 2200, comme ça ne "tombe pas juste"
il y aura une interpolation, ce qui je pense, ne peut pas améliorer la netteté.
si l'image doit être redimensionnée, il vaut mieux le faire sous photoshop,
d'une part parce que c'est réversible, d'autre part parce que tu auras plus
de possibilités de contrôle du type d'interpolation (c'est un peu théorique,
en pratique je n'ai jamais choisi une autre option que l'interpolation bicubique
qui est le défaut).

Publicité