reglages
« Réponse #15 le: 11 Nov, 2019, 22:17:55 pm »
Bonsoir,

Heu… un boîtier FX suffit largement : les D6x0/7x0/8x0 ont un viseur dont les caractéristiques permettent d'utiliser des objectifs à map manuelle sans grosse difficulté :)

Buzzz

Vous avez certainement raison car je n'ai ni un reflex numérique Fx, ni un Z6 pour vérifier par moi même la différence de confort de visée versus mon D7200. Seulement mes anciens boîtiers argentiques ou mes collectors.



A+
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)

*

En ligne Buzzz

reglages
« Réponse #16 le: 12 Nov, 2019, 17:09:09 pm »
Vous avez certainement raison car je n'ai ni un reflex numérique Fx, ni un Z6 pour vérifier par moi même la différence de confort de visée versus mon D7200. Seulement mes anciens boîtiers argentiques ou mes collectors.
Les viseurs des réflexes numériques n'offrent malheureusement pas le même grossissement que les boîtiers argentiques conçus pour la map manuelle, y compris les modèles FX. En pratique pour que la map manuelle se fasse sans trop de difficultés avec un 50 mm lumineux il faut un grossissement de environ x0.70 minimum. Cela tombe bien, c'est celui des boîtiers FX :)

Si on lit la doc des boîtiers DX on y lit aussi que le grossissement est de x0.70 avec un 50 mm... sauf qu'en tenant compe du coefficient DX on se retrouve avec un "équivalent de x0.46", et là on comprend tout de suite qu'il va y avoir un problème (sauf sur certains DX haut de gamme comme les D2 qui disposent d'un meilleur viseur)...

Buzzz

reglages
« Réponse #17 le: 16 Nov, 2019, 00:33:48 am »
Bonsoir,

....Il vous faut d'abord renseigner le D200 sur les 3 cailloux que vous allez utiliser avec :
- un numéro d'attribution par exemple 1 = le 50 mm, 2 = le 85...etc
- pour chaque objectif renseigner son ouverture maximale, donc pour le 50 f:1.4, pour le 85 mm f:1.8 ou approchant..etc. Ceci c'est pour les focales fixes..

Je reviens sur ce que j'ai écris le 10 nov dernier car j'avais cité le mode de renseignement des objectifs sans CPU tel qu'il se présente sur mon reflex APS-C actuel à savoir un D7200. Mais pas sur le D200 que je n'ai pas. En fait sur le Nikon D200 il semble qu'on ne puisse pas mémoriser à la fois plusieurs objectifs sans CPU (par exemple 24 mm f2 + 35 mm f1.8 + 50 mm f:1.4..etc mais un seul objectif sans CPU (menu prise de vue) à la fois. Sur le D200 on peut donc (mode A et M) :
- soit renseigner l'objectif qu'on utilise => donc si je veux utiliser mon 24 mm je peux renseigner d'une part la focale 24 mm et d'autre part l'ouverture maxi, à savoir f:2. Du coup si je tourne ma bague de diaph à f:8 le boitier m'indique bien f:8 (viseur et écran)
- soit et c'est là que ça me parait "surprenant" sélectionner la mention "non prise en compte" => ça fait comme si à l'ouverture maxi on disposait d'une ouverture désignée/F0, en fermant d'un diaph elle sera alors désignée /F1, de 2 diaph /F2..etc. En mode priorité à l'ouverture (mode A) et en AUTO ISO si mon expo est bonne par exemple à f:4 désigné /F2. Si je souhaite augmenter ma profondeur de champ et fermer à f:8 (désigné alors /F4), le boitier exposera tjs correctement (en diminuant automatiquement ma vitesse et/ou en augmentant tjs automatiquement mes ISO). Là, je ne saisi pas totalement l'intérêt du "non pris en compte". Si ma bague de diaph est à f:8 le boitier ne peux pas m'indiquer f:8 mais /F4 (viseur et écran). Mais bon, l'expo reste correcte alors que je viens de modifier mon ouverture. A moins que j'ai zappé un truc...

A part ça OK le D200 n'est pas très récent pour un boitier numérique (il a donc "vieilli"), dans le sens où les progrès en matière de résolution, de traitement d'image intégré (Expeed), de dynamique de capteur (capacité à rendre des détails dans les zones d'ombre comme dans les zones très lumineuses) et de montée en ISO notamment ont été très "significatifs". Maintenant je pense qu'on peut aussi relativiser dans le sens où lorsque certains d'entre nous sommes passés de l'argentique au numérique dans cette période là, 2004-2005, le D200 apportait de nbreuses choses en plus, en particulier par rapport au D70 que j'ai eu, et un peu par rapport au D100 qu'il a remplacé :
- d'abord le fait de passer de l'argentique au numérique. On peut "shooter" presqu'autant de fois qu'on veut et avoir un aperçu juste après. Apprécier non seulement si le contenu, la compo nous va. Mais aussi apprécier si l'expo est OK ou pas. Shooter, reshooter autant de fois ne signifie pas obligatoirement prendre 20 fois la même image pour le fun. En numérique cela permet entre autre de faire des corrections de compo ou d'expo, des bracketings (plusieurs clichés pris à des expos différentes ou avec des mises au points décalées..), des panoramas..etc : ça ouvre en fait un nombre considérable de possibilités créatives que personnellement je trouve "utiles" et que j'aurais eu du mal à tester, à améliorer, comme je peux le faire actuellement. Revers de la médaille, on doit acquérir de nouvelles "compétences", acquérir d'autres matériels que ceux spécifiques de la prise de vue (acheter un ordinateur, des disques durs, utiliser des logiciels gratuits type DARKTABLE ou plus souvent payants comme Lightroom Classic, Photoshop CC ou DXO Lab)
- versus le D70 on a enfin la possibilité de "vraiment" pouvoir réutiliser ses anciennes optiques AI-AIS car on peut enfin (à nouveau) mesurer la lumière en mode A et M avec ses vieux cailloux !! (sur le D70 il n'y a pas d'index de couplage AI et honnêtement j'ai bcp regretté.. Pas d'index de couplage AI non plus sur le D100.). Certes il y a des inconvénients :
1- le facteur crop x 1.5. Notre 50 mm sdt (en fait pour moi 35 mm) devenant un équivalent de 75 mm donc son utilisation changeait. Pour ma part le facteur crop peut églt être un avantage en animalier et éventuellement en macro
2- une + grande difficulté pour faire sa MAP manuellement avec ce type de boîtier. C'est clair que si un Nikon FM2 était conçu pour des optiques AIS à MAP manuelle, un D200 est d'abord conçu pour des optiques AF. Nuance.
- par ailleurs le D200 ne vise pas la même cible que le D70. Il s'adresse à des photographes plus exigeants, il offre bcp plus de fonctionnalités qu'un D70. Par contre il est aussi plus lourd et un peu plus encombrant. Cpdt lorsqu'on a déjà une certaine maîtrise et/ou qu'on souhaite progresser (réglages de base comme nbrx réglages spécifiques aux appareils numériques comme par exemple l'AUTO ISO un truc qui n'existe pas sur un argentique, ni sur le D70), ce type de boitier offre des avantages en termes de fonctionnalités que n'offre logiquement pas un D70. Lorsqu'il est sorti le D200 était facturé environ 2.000 Euros de l'époque. No comment.
- "accessoirement" enfin, tjs vs D70 il apporte un peu plus de résolution maxi (on passe de 6 Mpix à 10 Mpix... je sais que 10 Mpix ça paraît faible comparé aux 20-24 Mpix qui sont devenus courants, voire des 45 Mpix des D850 et Z7). Petit gain églt en montée en ISO (idem pour les progrès en résolution lorsqu'on regarde les sdts actuels en montée en ISO)
 
Bref, si c'est votre premier boitier numérique, même si effectivement le D200 a déjà "vieilli" versus ce qu'offrent les dernières productions d'appareils photo numériques (reflex comme hybrides) je pense que ce boîtier peut vous apporter bcp justement parce que c'est un appareil numérique et que vous pourrez tester un très grand nombre de réglages alors que cela était plus difficile, voire honni en argentique. Alors qu'en numérique je pense que c'est presque indispensable au moins lors de la prise en main ! - Si j'ai un autre "conseil" à vous donner c'est de n'utiliser que le format de fichier RAW (menu PRISE DE VUE / Qualité d'image). Ce format de fichier a l'inconvénient de prendre bcp plus de place sur les cartes mémoire, comme dans nos ordinateurs. Il peut aussi ne pas être "lu" par certains logiciels non spécialisés en photo. Néanmoins lorsqu'on souhaite rendre au mieux ce qu'on a vu, une fois chez soi devant son ordi (= postproduction) ce format est franchement plus performant que le format JPEG. Pour ma part le format RAW (NEF chez Nikon) me sert à prendre des photos puis à les "développer" sur mon ordinateur. Le format JPEG me sert ensuite à les visualiser, à en envoyer certaines sur le net ou pour en faire tirer sur papier dans un labo. Exprimé autrement qu'une de mes images soit sous exposée d'1 voire 2 diaphragme en JPEG peut être cata, par contre, même s'il faut éviter, en RAW, ce n'est pas obligatoirement un drame : en post-production, on peut "récupérer" certaines informations qu'on a pas en JPEG. La nuance est de talle. Mais on doit passer par la case postproduction dans ce cas. La prise en main de DARKTABLE n'est pas évidente, celle d'un sdt comme Lightroom par exemple est grandement facilitée par le simple fait que Lightroom est utilisé par des millions de photographes donc qu'on trouve en plus des tutos Adobe, un maximum d'aide sur le net (des bons et des moins.. comme svt sur la toile). Par contre, le logiciel Adobe n'est pas gratuit (hors période d'essai cela s'entend).

Bonnes photos à vous avec votre D200 et vos anciens cailloux AIS

PS: Juste pour info ce n'est que lorsque j'ai acheté mon boîtier actuel un D7200 que j'ai pu (enfin) récupérer ce fameux index de couplage AI. Que de temps perdu qqe part pour moi... Cet index n'existe pas sur le D7500 plus récent mais continue à être dispo sur des boîtiers reflex ciblés plus haut. En APS-C tte la série DXxx à partir justement du D200 (donc D200, 300 & 500). Tous les Fx (sauf erreur de ma part), D750 et D850 sûr. En hybride plein format (Z6-Z7) et Dx (Z50) l'index a disparu mais n'empêche pas la mesure de l'expo pour les modes A et M, car les hybrides effectuent leurs mesures à ouverture réelle (et non à pleine ouverture comme les reflex)

Un lien d'un post dédié à l'intérêt et à l'utilisation des AI-AIS sur boitier numérique (sur ce même forum)
https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=105579.705#lastPost
« Modifié: 16 Nov, 2019, 09:25:23 am par orglop450 »
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)