*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #15 le: 04 Sep, 2019, 18:45:04 pm »
Sigma ...

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #16 le: 04 Sep, 2019, 19:00:04 pm »
Mon propos n'est pas de me prononcer sur telle ou telle marque, simplement de décrire une tendance clairement observable. Le 35mm Tamron évoqué sur le site il y a peu fait 805g.

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #17 le: 04 Sep, 2019, 19:04:04 pm »
Mais pour en rester strictement sur Nikon, supposons que je veuille un plein format avec un 24mm, pour prendre l'exemple du jour. Avec un objectif AFS sur D850 ça pèsera 1005 + 355 = 1360g. Avec un objectif S sur Z7 ce sera 675 + 450 = 1125 g. Soit une différence de 235g : avouons que la différence n’est tout de même pas renversante ! Sans compter qu’il va falloir trimballer 2 accus supplémentaires pour pouvoir faire le même nombre de photos avec le Z7 qu’avec le D850… Alors certes les photos du Z7 + objectif S seront peut-être « meilleures », mais le gain de poids ou d’encombrement ne me paraît pas franchement flagrant avec l’hybride, précisément parce que la sortie de nouvelles optiques doit viser le "toujours plus".

Le 24mm S fait aussi 9,6 cm de longueur, contre 8,3 cm pour l’AFS, donc point de vue discrétion le gain n’est pas franchement convaincant non plus…

Toujours plus lourd, toujours plus gros, toujours plus cher !

*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #18 le: 04 Sep, 2019, 19:08:54 pm »
Mon propos n'est pas de me prononcer sur telle ou telle marque, simplement de décrire une tendance clairement observable. Le 35mm Tamron évoqué sur le site il y a peu fait 805g.
Je sais, no pb, mais avec Sigma j'ai toujours du mal à comprendre certaines logiques.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #19 le: 04 Sep, 2019, 19:10:03 pm »
Mais pour en rester strictement sur Nikon, supposons que je veuille un plein format avec un 24mm, pour prendre l'exemple du jour. Avec un objectif AFS sur D850 ça pèsera 1005 + 355 = 1360g. Avec un objectif S sur Z7 ce sera 675 + 450 = 1125 g. Soit une différence de 235g : avouons que la différence n’est tout de même pas renversante ! Sans compter qu’il va falloir trimballer 2 accus supplémentaires pour pouvoir faire le même nombre de photos avec le Z7 qu’avec le D850… Alors certes les photos du Z7 + objectif S seront peut-être « meilleures », mais le gain de poids ou d’encombrement ne me paraît pas franchement flagrant avec l’hybride, précisément parce que la sortie de nouvelles optiques doit viser le "toujours plus".

Le 24mm S fait aussi 9,6 cm de longueur, contre 8,3 cm pour l’AFS, donc point de vue discrétion le gain n’est pas franchement convaincant non plus…

Toujours plus lourd, toujours plus gros, toujours plus cher !
Tu ne choisis pas un hybride plein format QUE pour le poids, c'est tout le reste qui compte, si ce n'est que le poids, tu prends un APS-C.

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #20 le: 04 Sep, 2019, 20:11:10 pm »
Il est clair que les avantages de l'hybride FX ne sont pas réellement dans le gain de poids étant donner les objos natif qui sortent pour le moment.

Leurs prix ne jouent pas du tout en leur faveurs non plus. Quel vont ils être si Nikon sort des versions 1.4 ?? (je ne parle ici de leur utilités)

En basculant sur Z6 je me suis dis que je revendrai mon parc optique F pour ne prendre que du Z à l'avenir. J'ai déjà le 50 1.8S acheté avec l'offre de cet été, car sinon à son tarif "normal" il est clair que je ne l'aurai pas acheter.

Le 85 1.8 arrive mais à un prix encore prohibitif 899€... On est loin, très loin du prix d'un 85 1.8 en monture F. Trop probablement. Personnellement, j'y penserai lorsque le tarif aura baisser à la faveur d'une offre Nikon vraiment intéressante. Niveau encombrement... je ne suis pas sur que Nikon joue les bonnes cartes.
Toute les optiques fixe qui sortent sont plus grande que leur équivalent en monture F. Meilleur, serte, mais on s'attend plutôt à plus compact et effectivement moins lourd.

Ce que je comprend pas vraiment c'est l'impression qu'il on rallonger le tirage sur les S et pas profiter pour réduire l'optique. On se retrouve avec plus ou moins le même encombrement que le monture F et la FTZ.

Là ce 24 1.8S arrive, 1200€...
Alors oui Nikon annonce que c'est une gamme "pro". Mais il oublie bien vite les autres, je veux dire par là ceux qui achetait des optique 1.8 de très bonne facture avec des poids et encombrement raisonnable et à des prix "raisonnable".

Que va proposer Nikon pour ceux là ? qui sont en fait la grande majorité des acheteurs Nikon.
Ils vont sortir des versions 2.8 ? les faire en plastique bas de gamme ?

Je m'interroge sur la stratégie employé par Nikon. A part faire fuir les possible futurs acheteurs de Z...
Je ne souhaite rien de mal a Nikon, je suis nikoniste depuis de très nombreuse années. Et j'ai un Z6. Mais je ne suis pas stupide non plus pour autant. Et n'ai pas non plus des poches sans fond.

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #21 le: 05 Sep, 2019, 07:46:46 am »
Il est clair que le tarif du neuf actuel impose une réflexion approfondie avant achat.
Des arbitrages seront à faire et comme chacun sait (ou devrait savoir), choisir, c'est renoncer.
Je sais déjà que je ne remplacerai pas chacun de mes AIS par un AFS ; sans parler encore de Z.
Des zooms DX, des fixes FX et le même boîtier pour tout le monde.

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #22 le: 05 Sep, 2019, 09:00:37 am »
Toute cette discussion est très intéressante, même si on a un peu dérivé car le propos n’était pas d’opposer hybrides et réflex, mais de souligner qu’ils sont L’UN ET L’AUTRE, par-delà leurs différences technologiques, happés dans une course au qualitatif dont on ne saurait se plaindre mais qui les cantonne à un marché toujours plus restreint du fait de la combinaison prix-poids-encombrement. Le spectre de la cannibalisation fulgurante des compacts semble hanter pas mal d’esprits…

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #23 le: 05 Sep, 2019, 14:30:05 pm »
Bonjour,

Toujours plus lourd, toujours plus gros, toujours plus cher !

A priori je ne pense pas que vous soyez le seul à avoir cette impression depuis l'apparition des hybrides et de leur montée en puissance.

Je le dis que Nikon comme toute société essaie d'abord d'aller là où il lui semble qu'il y a un marché.

J'ai débuté la photo en argentique avec un Nikkormat, j'utilise actuellement un reflex Dx et au vu des directions actuellement prises et du budget que j'alloue à cette passion, pour le moment je me vois mal passer à l'hybride (APS-C ou plein format).

Maintenant je pense qu'il faut aussi regarder le gain apporté en termes de qualité et de fonctionnalité (en dehors du poids et de l'encombrement qui pour moi sont des éléments également très importants). Tant qu'un appareil photo "dédié" (compact, reflex, hybride) produira de meilleures images, je pense qu'il y aura potentiellement un marché. Par contre, dans la mesure où les smartphones continueront de progresser malgré la taille riquiqui de leur capteur, il y aura peut être de moins en moins de personnes qui pourront s'offrir un appareil dédié.

A priori je pense que qualitativement ce nouveau 24 mm devrait permettre de faire de belles images. Pour le moment, il reste hors de ma portée. Tant pis pour moi. Je verrais plus tard qd mon D7200 me lâchera. CQFD.
Reflex Dx plus zooms et focales fixes (anciennes et + récentes)

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #24 le: 05 Sep, 2019, 15:22:44 pm »
Les intelliphones compensent par une lourde couche logicielle (parfois même externe) les lacunes matérielles de leurs dispositifs.
Par exemple pour créer artificiellement autour du sujet un flou que ne peut générer la très courte focale de l'objectif.
Ou bien pour extraire une image propre du bruit intense généré par les microscopiques photosites.
En l'absence de zoom optique, on citera aussi l'interpolation "intelligente" pour compenser la perte de définition due au zoom numérique qui recrée l'impression de piqué.
Certaines de ces applications sont tellement consommatrices de ressources, notamment celles recourant à l'IA, que les photos sont alors envoyées vers des serveurs externes pour y être traitées et renvoyées ensuite vers l'appareil.
Des zooms DX, des fixes FX et le même boîtier pour tout le monde.

Nikkor Z 24 mm f/1,8 : le grand-angle pour les hybrides Nikon
« Réponse #25 le: 06 Sep, 2019, 09:34:59 am »
Je sais, no pb, mais avec Sigma j'ai toujours du mal à comprendre certaines logiques.

Pour le 40mm et le 105mm Sigma, ils ont été développés pour le Cinéma et la 8K, pas dans une optique de photographie. Ce ne sont pas les mêmes critères, ni la même logique.
Les versions proposées en version "photo" sont simplement des déclinaisons faites probablement parce que ça ne coûtait pas bien cher de les faire (juste une monture ?), et ça étoffait la gamme Art.

Parce qu'un 40mm d'1,2 kg comparé à un 35mm Art et un 50mm Art tous 2 bien moins lourds, ça n'a vraiment d'intérêt d'un point de vue photo