*

Hors ligne Jean-Christophe

La photographie de rue me fait peur
« Réponse #30 le: 07 Nov, 2018, 09:55:31 am »
Mon avis personnel, c'est qu'il faut demander l'autorisation, ce qui enlève beaucoup de spontanéité à l'exercice. ::)
C'est quoi le risque ?
Que la personne t'interpelle et te demande d'effacer la photo ?
Tu le fais, et puis voilà.

Je ne demande jamais d'autorisation. Quel photographe un tant soi peu connu le fait ? Aucun.


*

Hors ligne Caille

La photographie de rue me fait peur
« Réponse #31 le: 07 Nov, 2018, 10:02:55 am »
C'est quoi le risque ?
Que la personne t'interpelle et te demande d'effacer la photo ?
Tu le fais, et puis voilà.
Si la personne ne remarque pas que je fais la photo, elle ne me demande donc pas de la supprimer.
Si ensuite elle la trouve sur internet, n'a-t-elle pas le droit de déposer plainte ?
Je ne demande pas ce que tout le monde fait, mais ce que dit la loi ?
« Modifié: 07 Nov, 2018, 20:32:21 pm par Caille »
“Il faut demander plus à l’impôt et moins aux contribuables.” Alphonse Allais

La photographie de rue me fait peur
« Réponse #32 le: 07 Nov, 2018, 10:03:44 am »
Bonjour, quelques pistes ici, pour montrer que, comme pour tout ce qui concerne le droit et la justice, le cas par cas est souvent de mise (et que le droit de publier, à priori, une photo de rue ne dégage pas nécessairement son auteur de toute responsabilité si quelqu'un qui en aurait subi un quelconque préjudice se retourne vers lui ensuite)...
http://objectif-photographe.fr/droit-a-l-image-street-photography/
Tout œil est un miroir déformant, chaque spectateur un interprète...
galerie Flickr

La photographie de rue me fait peur
« Réponse #33 le: 07 Nov, 2018, 18:08:28 pm »
Ce qu'il faut retenir, somme toute, c'est qu'avec un minimum de bons sens les risques légaux sont vraiment minimes, puisque si la personne déposait plainte, il faudrait qu'il y ait un motif réel et un préjudice prouvable, que le procureur estime qu'il y ait matière à poursuivre et à ne pas classer sans suite (et vous savez comme moi que les tribunaux sont un peu surchargés). Mais pour cela, il faudrait surtout que la personne voit la photo, et rien que sur Instagram, qui est le réseau social où la personne aurait le plus de chance de se voir, il y a 95 millions de photos postées par jour.

Croyez moi qu'on me pose régulièrement la question, mais je n'ai aucun problème avec ça; les sujets photographiés non plus dirait-on, car s'ils me voient le faire, ils ne me le reprochent pas.
Passé au Fuji XT2, mais garde Nikon à l'œil

La photographie de rue me fait peur
« Réponse #34 le: 07 Nov, 2018, 18:21:40 pm »
bien d'accord, en tout cas, me concernant, je n'ai aucune angoisse en publiant une photo ;)
Tout œil est un miroir déformant, chaque spectateur un interprète...
galerie Flickr