Publicité

[bozart] Matière noire
« le: 26 Nov, 2017, 23:00:39 pm »
Le feu s'éteint peu à peu : cette feuille d'automne a presque fini de flamboyer.
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

Publicité

[bozart] Matière noire
« Réponse #1 le: 27 Nov, 2017, 11:53:05 am »
Arf effectivement elle a fini de flamboyer et rend une atmosphère mélancolique. Elle est seule sur sa branche, isolée dans un milieu différent du sien. L'arrière-plan la met en valeur même si on sait qu'elle risque de tomber à tout moment.
Une ambiance très bien rendue.  :)
Rémy - https://www.flickr.com/photos/sagarmatha_49/
"Si je savais prendre une bonne photo, je le ferais à chaque fois" Robert Doisneau.

[bozart] Matière noire
« Réponse #2 le: 28 Nov, 2017, 19:25:56 pm »
Merci pour ton avis  :)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[bozart] Matière noire
« Réponse #3 le: 01 Déc, 2017, 10:57:43 am »
Pas d'autre avis ? Vous n'aimez peut-être pas le noir.... ;)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[bozart] Matière noire
« Réponse #4 le: 01 Déc, 2017, 11:02:59 am »
Pas d'autre avis ? Vous n'aimez peut-être pas le noir.... ;)
Oui c'est curieux, moi cette photo a provoqué une interrogation (voire plusieurs  :P) tant par sa composition et son cadrage que par son traitement. On ne peut pas dire que le noir envahisse la photo pourtant. Je ne suis guère fan de poésie mais cette photo me fait penser à des poèmes de Beaudelaire ou de Rimbaud. Serais-je atteint de spleen ?  ;D
Rémy - https://www.flickr.com/photos/sagarmatha_49/
"Si je savais prendre une bonne photo, je le ferais à chaque fois" Robert Doisneau.

[bozart] Matière noire
« Réponse #5 le: 01 Déc, 2017, 22:38:42 pm »
le déclin et la renaissance
un bourgeon pointe le bout du nez juste au dessus de la feuille presque éteinte
l'arrière plan et superbe un abysse de fibre
classe
ne demande pas ta route à quelqu'un qui la connait
tu ne pourrais pas te perdre

[bozart] Matière noire
« Réponse #6 le: 02 Déc, 2017, 11:07:36 am »
J'ai ressenti exactement les mêmes sentiments que Sagarmatha. C'est beau, ça parle, c'est triste. Spleen ...
La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard (John Stuart Mill)

[bozart] Matière noire
« Réponse #7 le: 03 Déc, 2017, 00:32:06 am »
Très bon aussi ça, Nathalie.
Marc.

[bozart] Matière noire
« Réponse #8 le: 03 Déc, 2017, 20:01:41 pm »
Merci pour vos avis  :)

Whynot : c'est vrai que je privilégie des arrière-plans très structurés, celui-ci m'a semblé intéressant pour ce thème.

Jaunia et néoniko : je comprends l'interprétation chargée de morosité, ou de tristesse mais je ressens l'inverse quand je réalise ce type de cliché.

Je ne fais aucune interprétation sur le moment, c'est juste une situation qui fait que je remarque une couleur, un contraste, un placement, des lignes, etc...
Me concentrer sur une prise de vue, puis essayer plusieurs types de développement, est quelque chose de stimulant. Mais d'emblée, je ne cherche pas à exprimer la tristesse, ou ce " spleen " évoqué. 

Merci pour ton appréciation Marc  :)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[bozart] Matière noire
« Réponse #9 le: 03 Déc, 2017, 22:21:07 pm »
Alors je réexplique  :)

J'avais dit que cette affirmation ne me correspond pas " un mur entre l'interprétation de l'auteur et celle du lecteur ", parce que si des personnes voient des messages particulièrement graves ou douloureux, voire insupportables, ça pose la question d'une certaine responsabilité ( pour moi ).
Il s'agissait d'une photo plutôt " fantaisie " de ma part ( microbe de la photo ) et l'interprétation était liée aux attentats terroristes...

Donc pour moi non, il n'y a pas de mur, il y a de l'acceptable ou non.
C'est certain : il nous est totalement impossible de contrôler les interprétations d'autrui.
Mais la façon de présenter les choses est très importante aussi je pense.
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[bozart] Matière noire
« Réponse #10 le: 04 Déc, 2017, 20:06:18 pm »
Tu compares des situations inverses : Artsmette nous disait " je veux montrer ça et ça ", que personne ne voyait car c'était en totale contradiction avec l'image.

Moi je n'avais rien dit sur mes intentions, et les retours étaient pénibles ( c'est arrivé très rarement cette situation d'un énorme décalage  )  oui, je l'ai dit que je ne me reconnaissais pas dans ces interprétations. Je l'ai dit aussi que je ne prétends pas être capable de tout supporter et que je connais mes limites.

Sur cette " matière noire ", que l'on me parle de Baudelaire, de spleen, me paraît plutôt cohérent avec l'image, même si ce n'était pas mon objectif.
« Modifié: 04 Déc, 2017, 21:18:26 pm par bozart »
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

Publicité