[DenisV] Dominante Magenta
« le: 15 Nov, 2017, 09:01:01 am »
Je me suis mal exprimé. Ce que le capteur perçoit et capte n’en est nullement la cause.
C’est au moment du passage du fichier au format RAW vers le format JPG pour continuer un post-traitement que se produit cette anomalie. Due à quoi, je n’en sais rien, ce n’est pas faute d’avoir essayer de comprendre.

Précision :
- Je ne connais pas Lightroom, Element, DXO. Je travaille avec le Photoshop Pro -PHSP- (comme certains l’appellent).
- Je travaille sur un iMac 27” avec la carte vidéo standard d’Apple NVIDIA GeForce GT 755M 1024Mo, dont l’écran est correctement étalonné.

Lors de la prise de vue avec mon APN D800, juste après le déclenchement, il se crée un fichier RAW qui se nomme : DVE4404.NEF.
Ce fichier DVE4404.NEF, pour l’exploiter en post-production, je l’ouvre avec Camera Raw. Je fais quelques réglages basiques.
Et ensuite j’enregistre ce fichier -ONGLET D’ENREGISTREMENT en bas à gauche de la fenêtre de CameraRaw, ce qui me donne accès aux OPTIONS D’ENREGISTREMENT.
Une fois que j’ai fait cette manipulation, j’obtiens un fichier au format JPG en mode RVB que je nomme : DVE4404-0.jpg.
Si je fais OUVRIR UNE IMAGE en bas à droite, le problème est le même.
Ensuite j’ouvre ce fichier avec PHSP et c’est là que je me rends compte que sur mon image j’ai une dominante MAGENTA. Dominante que je corrige systématiquement sur tous mes fichiers qui passent en post-traitement.

REMÈDE : sur PSHP, je passe mon fichier DVE4404-0.jpg du mode RVB en mode CMJN, ensuite Menu Réglage -COURBES. Sur la courbe du magenta je vais descendre le point 50 de plusieurs points jusqu’à ce que l’image s’équilibre. Après cette opération, j’enregistre. Cela impose d’avoir un écran correctement étalonné ou calibré ce qui vous permet de voir la différence : affichage avant/après.
J’ai cherché toutes les solutions pour remédier à ce problème. C’est cette manipulation que j’ai retenue. Elle est plus simple et nettement moins destructrice que le ”triturage” les curseurs de saturation ou dé-saturation des couleurs.

Ce voile magenta est une vraie plaie. Il détériore le rendu réel des couleurs de l’image. N’avez-vous pas vu lors d’exposition de clubs photo ou autres des ciels bleus ou des mers bleues qui virent au violet, des mouettes blanches ou des robes blanches de mariées qui deviennent roses, des couleurs de peau de ces dits mariés ou des bébés qui virent au rouge, des paysages qui semblent recouverts d’un voile de mauvaise brume. Pour voir et capter cette mauvaise dominante magenta encore faut-il en avoir la perception visuelle et aussi avoir un écran raisonnablement étalonné, par contre à l’impression cela ne pardonne pas.
Jeudi après-midi, au salon de la photo Jean-Christophe me disait connaître le problème.

Alors oui, je me répète, cette correction je la fais systématiquement sur mes photos. C’est prenant, mais le résultat est là. Sur mes reproductions papier les couleurs sont correctes et conformes à la charte UgraFogra*.

J’en ai fait la démonstration à quelques amis photographes qui utilisent PHSP, et qui depuis l’appliquent systématiquement leurs images.
L’année passée, au Coin des Photographes du salon de la Photo, j’en ai fait la remarque à Elodie Vonnet qui exposait une série de photos prises en Mongolie. Je lui expliqué la procédure à suivre pour supprimer ce voile. Cette année, je suis passé visiter le Coin des Photographes. Élodie y était revenue pour exposer une autre série. Elle m’a vivement remercier pour l’amélioration qu’apportait cette correction au rendu des couleurs sur ses images. Je voulais amener Jean-Christophe devant les photos d’Élodie pour entendre son témoignage, mais il entrait en présentation pour 1 heure.

Dans le panneau ci-dessous, l’image de gauche est le fichier RAW brut de prise de vue, celle du milieu est le JPG sorti de CameraRaw, celle de droite est l’image avec la correction de voile magenta.

*Gamme Ugra/Fogra Media Wedge V3
La gamme de contrôle média CMJN Ugra/Fogra est un outil indépendant du fabricant pour contrôler l'information couleur et le color management depuis le traitement de l'image jusqu'à l'épreuve numérique.
La gamme de contrôle média CMJN Ugra/Fogra V3.0 se compose de 72 plages définies par le degré de couverture de surface des couleurs de base C (Cyan), M (Magenta), Y (Jaune) et K (noir). A chaque plage de la gamme CMYK sont attribuées des valeurs de consigne colorimétriques définies par la norme ISO 12647, en fonction du procédé d'impression et du support d'impression.
La gamme de contrôle média CMJN Ugra/Fogra est aujourd'hui un moyen de contrôle reconnu dans le monde entier pour l'impression numérique.
N’AVEZ-VOUS PAS REMARQUÉ QUE LES 4 ENCRES DE BASE DE VOTRE IMPRIMANTE SONT LE CYAN, LE MAGENTA, LE JAUNE ET LE NOIR.



De Henri de Toulouse-Lautrec :
   "" La peinture c'est comme la merde ; ça se sent, ça ne s'explique pas.""

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #1 le: 15 Nov, 2017, 12:08:47 pm »
Ouf, j'ai eu peur quand tu as parlé des encres : j'ai vérifié tout va bien ( conforme à ce que je pensais ).

Je commence à comprendre tes intentions : hourra, heureusement que tu es là, nous voilà - presque -sauvés !!
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #2 le: 15 Nov, 2017, 12:15:27 pm »
on nous aurait menti..?

et si simplement vous en reveniez aux bases de la gestion d'une chaîne graphique, avec caractérisations écran, papier et tout et tout..?

sinon pour vous simplifier l'existence : https://www.guide-gestion-des-couleurs.com/sommaire-gestion-couleurs.html

tout y est parfaitement décrit pour peu que l'on prenne la peine de s'y plonger... sinon vous avez aussi les ouvrages de J. Delmas.

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #3 le: 16 Nov, 2017, 09:25:39 am »
Merci à toi, Denis....
Je viens d'effectuer un essai "rapide" sur Photshop CC, avec une image de moineaux sur la neige, et avec ce voile disgracieux, que l'on finit par ne plus remarquer! Simplement en descendant le point Magenta de 50 à 45, j'ai retrouvé cette sensation de réalité sur cette image. C'est vrai que jusqu'à présent, je passai pas mal de temps sur la balance des blancs, saturations, etc....Merci de ton partage....

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #4 le: 17 Nov, 2017, 10:37:30 am »
on nous aurait menti..?  et si simplement vous en reveniez aux bases de la gestion d'une chaîne graphique, avec caractérisations écran, papier et tout et tout..?

La "Gestion des Couleurs" de jean Delmas, ed Eyrolles, excellente référence, mais encore faut-il gérer correctement la colorimétrie sur l'ensemble de la chaîne graphique. 
J'ai assisté il n'y a pas très longtemps à une formation de la FPF, où pour étalonner son imprimante l'intervenant utilisait une charte avec un nuancier où les Magenta, Jaune et Cyan n'étaient pas à 100% mais à 86%.
Alors calibrer son imprimante avec un nuancier sans référence colorimétrique me laisse très perplexe sur le résultat des impressions.


Hello Arctic,

Je suis heureux que mon expérience te profite et t'aide à améliorer la qualité de tes images et redonne à tes yeux le plaisir de voir la réalité des couleurs.
Derrière ton écran il te faut une imprimante qui soit correctement étalonnée, et là aussi tu feras la différence sur tes tirages.
Comme tu dis, ce voile disgracieux à force de le voir, on ne le voit plus.
Cette action de correction n'est possible que par ceux qui post-traitent avec Photoshop en mode CMJN.

J'avais bien saisi le sens de ce forum : le partage et le respect aussi.
Bien à toi -Amclt - DenisV
« Modifié: 17 Nov, 2017, 11:23:07 am par DenisV »
De Henri de Toulouse-Lautrec :
   "" La peinture c'est comme la merde ; ça se sent, ça ne s'explique pas.""

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #5 le: 17 Nov, 2017, 12:08:45 pm »
J'ai assisté il n'y a pas très longtemps à une formation de la FPF, où pour étalonner son imprimante l'intervenant utilisait une charte avec un nuancier où les Magenta, Jaune et Cyan n'étaient pas à 100% mais à 86%.

C'est peut-être que sa charte prend en compte l'engraissement du point ?
Lorsque j'étais imprimeur (offset), nous prenions en compte cet engraissement. Engraissement différent suivant les papiers et presses offset utilisées mais qui était en moyenne de 15% sur nos machines Heidelberg.
Pour sa charte, 86% + 14% d'engraissement nous donneraient des valeurs à 100%.

Pour expliquer à nos amis :
L'engraissement du point de trame est la façon dont l'encre va s'étaler sur le papier. Il est différent suivant les papiers utilisés (pouvoir d’absorption) et les têtes d'impression des imprimantes.

Sans cette déduction d'engraissement, une partie sombre d'une photo ou l'on verrait des détails à l'écran pourrait donner un aplat noir.


De mémoire Photoshop prend en charge automatiquement les 15% d'engraissement (dot gain) pour peu que le choix de paramètre couleurs ai été bien choisi.
Je ne sais par contre si Lightroom ou autres logiciels le prend en compte.

D7200  : Nikon 16-85mm f/3.5-5.6 : Nikon 70-200mm f/4 : Nikon 35mm f/1.8 : Sigma 10-20mm f/3.5

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #6 le: 17 Nov, 2017, 12:10:05 pm »
Citer
J'ai assisté il n'y a pas très longtemps à une formation de la FPF, où pour étalonner son imprimante l'intervenant utilisait une charte avec un nuancier où les Magenta, Jaune et Cyan n'étaient pas à 100% mais à 86%.
Alors calibrer son imprimante avec un nuancier sans référence colorimétrique me laisse très perplexe sur le résultat des impressions.

voilà qui en dit long quant à vos connaissance en la matière...

p-s : on n'étalonne pas une imprimante, on caractérise un papier identifié pour une imprimante donnée... et de préférence en utilisant un spectro. et non un scanner à plat.

https://www.guide-gestion-des-couleurs.com/calibrage-imprimante.html


[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #7 le: 17 Nov, 2017, 12:27:22 pm »
et que mets - tu sous ton spectro ?
Comme Arnaud tu mets un nuancier imprimé.
Mai si ce nuancier imprimé est à l'ouest de la charte Ugra/Fogra, l'étalonnage de ton imprimante sera encore plus à l'ouest !

Ensuite, quand ton imprimante sera correctement étalonnée, tu activeras le profil ICC adapté au papier que tu as choisi pour ta reproduction.
Ce profil ICC, dès qu'il sera mis en action par ton logiciel d'impression modifiera les valeurs d'étalonnage de ton imprimante pour les adapter au papier.
Les papiers les plus utilisés sont testés par leurs fabricants. Par imprimante normalement étalonnée à la norme Ugra/Fogra, à chaque papier testé correspond un profil de caractérisation -dit profil ICC.
« Modifié: 17 Nov, 2017, 13:02:50 pm par DenisV »
De Henri de Toulouse-Lautrec :
   "" La peinture c'est comme la merde ; ça se sent, ça ne s'explique pas.""

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #8 le: 17 Nov, 2017, 16:08:30 pm »
he ben...

il y a encore bcp de travail afin que vous appréhendez convenablement la gestion de la chaîne graphique...

je ne saurais que vous recommander d'effectuer un bachotage sérieux via les sites ou les ouvrages reconnus, et ce avant de réinventer la roue et de vous poser en messie ...

vous laissant à vos propos et assertions qui n'engagent que vous,
« Modifié: 17 Nov, 2017, 16:10:43 pm par Richard V »

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #9 le: 17 Nov, 2017, 16:23:00 pm »
Il y eut la couleur ( et même la photo ) avant DenisV, mais ça, c'était avant.
Une nouvelle ère commence : j'ai arraché de mes yeux les horribles peaux de saucisson roses qui altéraient ma perception  :lol:

La très fameuse ( l'extraordinaire ) histoire du voile magenta.

Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #10 le: 17 Nov, 2017, 17:45:43 pm »
Merci, Bozart, c'est toujours agréable d'avoir des retours constructifs pour ceux qui se donnent la peine de partager leurs expériences.  :)

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #11 le: 17 Nov, 2017, 17:46:14 pm »
C'est peut-être que sa charte prend en compte l'engraissement du point ?
Lorsque j'étais imprimeur (offset), nous prenions en compte cet engraissement. Engraissement différent suivant les papiers et presses offset utilisées mais qui était en moyenne de 15% sur nos machines Heidelberg.
Pour sa charte, 86% + 14% d'engraissement nous donneraient des valeurs à 100%.

Pour expliquer à nos amis :
L'engraissement du point de trame est la façon dont l'encre va s'étaler sur le papier. Il est différent suivant les papiers utilisés (pouvoir d’absorption) et les têtes d'impression des imprimantes.

Sans cette déduction d'engraissement, une partie sombre d'une photo ou l'on verrait des détails à l'écran pourrait donner un aplat noir.

De mémoire Photoshop prend en charge automatiquement les 15% d'engraissement (dot gain) pour peu que le choix de paramètre couleurs ai été bien choisi.
Je ne sais par contre si Lightroom ou autres logiciels le prend en compte.


Oui, je suis bien d'accord avec toi, dans le cas d'une impression offset. Pendant quelques années j'ai été responsable pré-presse dans une grosse imprimerie (8 rotos 4 coul et 2 rotos 5 coul -4 recto -1 verso). Ce phénomème on le corrigeait directement au flashage des films ou des plaques. On avait la carte d'identité pour chaque roto, et quand un dossier devait être roulé sur la roto 1, on appliquait le profil correcteur correspondant à cette machine n° 1. Maintenant avec les nouvelles rotatives gérées par ordinateur et avec contrôleurs laser permanents, on a sans doute simplifier le problème.

Pour les imprimantes l'étalonnage se fait avec des taux de couleurs à 100%. La référence, c'est normalement la gamme Ugra/Fogra que tu dois bien connaître.
De Henri de Toulouse-Lautrec :
   "" La peinture c'est comme la merde ; ça se sent, ça ne s'explique pas.""

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #12 le: 17 Nov, 2017, 18:25:41 pm »
Merci, Bozart, c'est toujours agréable d'avoir des retours constructifs pour ceux qui se donnent la peine de partager leurs expériences.  :)

Pour être tout à fait honnête : c'était  de l'ironie de ma part, je suis du même avis que Richard.
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #13 le: 17 Nov, 2017, 19:02:33 pm »
he ben...

il y a encore bcp de travail afin que vous appréhendez convenablement la gestion de la chaîne graphique...
je ne saurais que vous recommander d'effectuer un bachotage sérieux via les sites ou les ouvrages reconnus, et ce avant de réinventer la roue et de vous poser en messie ...
vous laissant à vos propos et assertions qui n'engagent que vous,

Je ne connais pas ton passé professionnel. Le mien s'est étendu le long de la chaîne graphique et de la reproduction de l'image pendant une bonne trentaine d'années.
J'ai commencé en 1976 par ce qu'on appelait la chaîne traditionnelle analogique pour terminer en 2017 avec la chaîne numérique.
De simple opérateur à responsable de service pre-presse en imprimerie, de service de photogravure, de studio pao en agence de pubpose pas en messie, je peux dire que la chaîne colorimétrique je la connais bien et la maîtrise bien.En 2005, suite à une grave et lourde opération chirurgicale, j'ai cessé toute activité en entreprise.
Jusqu'en juillet dernier, je travaillais comme indépendant. J'offrais mes services dans la retouche de l'image après la prise de vue. J'ai découvert la qualité des premiers fichiers numériques qui n'était pas du tout celle que l'on connait d'aujourd'hui. Je post-traitais des images pour la publicité des produits de luxe -haute couture, cosmétique, joaillerie, secteur très exigent quant au rendu des couleurs. Le bleu émeraude doit être bleu émeraude et ne pas virer.

Je dirais que de 1989 -1998, j'ai pleinement participé au développement de ce qu'on appelait à l'époque la PAO, ce qu'on appelle aujourd'hui l'édition numérique dont fait partie la reproduction de la photo. Des fournisseurs de matériels ou des développeurs de logiciels comme, Aldus, Agfa, Linotype, Quark, Dupont, P-Ingenerie, Adobe, Heidelberg attendais nos retours d'expériences pour améliorer les performances tels matériels ou tels logiciels. J'ai été bétaTesteur sur les premières versions d'Xpress et de Photoshop. J'ai commencé à travailler sur Photshop version 2.0-US en juin 1992. Après la disparition du cromalin à poudre -le gendarme de référence pour la reproduction de l'image imprimée- les premières imprimantes numériques (Iris, ForeCast, Rainbow) qui proposaient des épreuves couleurs pour l'impression étaient loin des qualités colorimétriques de ce cromalin. Mais avec le temps cela s'est amélioré. Les premières Epson Pro à jet d'encre 4 couleurs annonçait l'arrivée de matériel fiable quant à la restitution des vraies couleurs. On connaît les performances de la gamme domestique, bureautique et pro du fabricant Epson. Les autres fabricants d'imprimantes et traceurs ont suivi le mouvement : Canon, HH, Roland et proposent des machines toutes aussi fiables et performante.

Alors, cher ami, chaîne graphique, chaine colorimétrique, sans prétention, je sais de quoi je parle. Et toutes celles où j'ai contribué à leur mise en œuvre ou à leur évolution sont toujours performantes.
De Henri de Toulouse-Lautrec :
   "" La peinture c'est comme la merde ; ça se sent, ça ne s'explique pas.""

[DenisV] Dominante Magenta
« Réponse #14 le: 17 Nov, 2017, 20:31:27 pm »
He bien tu es parti très loin de ce que tu reprochais au départ, à savoir une dérive magenta de nombreux capteurs..... dérive affirmée par toi et t'ayant mené à " corriger " d'autorité certains clichés...

Ici il s'agit d'affichage sur le forum pour montrer une production, et en discuter, pas une entreprise de com ou pub de luxe.
Et ce n'est pas la bonne rubrique : ici c'est pour la technique photo.

Il vaut mieux que tu interviennes sur calibrage, imprimantes etc.

Tu peux parfaitement comprendre que si tu " annonces la couleur " de travers, en considérant qu'on est tous miros, ça passe plutôt mal...

Entre l'affichage des boîtiers, celui des écrans, et les procédures de chacun pour ses tirages, je ne vois pas pourquoi il n'y aurait de place que pour un procédé élitiste et coûteux, réservé comme tu le dis, à du haut de gamme et des produits de luxe.

Tes remarques sur les ciels violets, robes de mariée et autres matières blanches qui virent, insinuent qu'on est tous dans un bain Vichy/fraise et qu'on s'en contente comme des moutons ( à laine rose ).

Il y a ceux qui sont très soucieux de leurs couleurs et cherchent des solutions jusqu'au tirage selon leurs moyens, ceux qui ne font jamais de tirages, ceux qui en font avec ou sans dominante et qui sont HEUREUX DE FAIRE DES PHOTOS, etc etc....

Imposer cette vision d'une procédure élitiste ( tel logiciel, tel réglage, tel papier etc ) tout en faisant passer ça pour un partage d'expérience quand personne ne te demande rien... c'est assommant et choquant, c'est hors sujet tout simplement.

Tu n'as peut-être pas choisi le bon forum.

« Modifié: 18 Nov, 2017, 00:25:02 am par bozart »
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)