*

merufn

  • Invité
Exposition selon boitier/objectif
« le: 26 Août, 2016, 20:25:14 pm »
Bonjour à tous,

J'ai une petite question pratique concernant l'exposition.
Mettons que dans un cas donné, avec un boitier A et un objectif X, j'ai une exposition normale pour ISO 100 - f/4 - 1/100s.
Si je remplace l'objectif X par un objectif Y, est-ce que les mêmes paramètres me donneront une exposition correcte ? Dans le cas contraire, comment savoir si un objectif a besoin de plus de lumière qu'un autre ?
Même question en remplaçant le boitier A par un boitier B, pouvons nous gagner sur les "besoins" en luminosité ou non ?

J'espère que j'ai été assez clair dans les explications et je vous remercie d'avant.


Exposition selon boitier/objectif
« Réponse #1 le: 26 Août, 2016, 20:27:46 pm »
L'exposition sera presque la même, à paramètres égaux.
Presque.

Y'a toujours des objo qui sont un peu moins bons que d'autres à ce petit jeu, notamment à PO (un f/2.8 peut en réalité être un f/2.85 ou un f/2.9).

Mais globalement ça sera la même chose.

*

merufn

  • Invité
Exposition selon boitier/objectif
« Réponse #2 le: 26 Août, 2016, 20:29:31 pm »
D'accord merci beaucoup, ça lève mes doutes.

*

Hors ligne didierropers

Exposition selon boitier/objectif
« Réponse #3 le: 26 Août, 2016, 22:59:36 pm »
Les différences qui peuvent exister tiennent à deux choses :
- la différence entre l'ouverture géométrique (en gros, le diamètre du trou) et l'ouverture photométrique qui tient aussi compte de la transparence de l'objectif. En général, une optique fixe simple comme un 50mm est plus transparente qu'un zoom à la formule optique complexe
- la sensibilité effective du capteur. Un capteur donné pour 100 iso peut être mesurer à un peu plus ou un peu moins dans la réalité.

Exposition selon boitier/objectif
« Réponse #4 le: 28 Août, 2016, 09:26:40 am »
En complément,
Avec un même objectif et un même éclairement; on peut tester 2 boitiers différents et ce dans les mêmes conditions (ex multi zone ou spot) On peut voir une différence de mesure de lumière due au réglage du boitier

Je me suis amusé à faire des tests avec un même objectif, par lumière constante (soleil d'été) et différents boitiers (argentiques, numériques et cellule manuelle), on peut voir des différences jusqu'à un diaphragme.
D700 D500 F2AS F3HP FM2  80-200/2.8 17-55/2.8 300/4 12-24/4 24-120/4 sb800 Sigma 8-16/4.5-5.6 macro 60/2.8 200-500/5.6

Exposition selon boitier/objectif
« Réponse #5 le: 28 Août, 2016, 10:41:50 am »
Bonjour
L'exposition à diaphragme égal (vitesse, ISO aussi évidemment) à très courte distance change dans des proportions importantes en fonction du coefficient pupillaire : en gros avec la différence de diamètre apparent du diaphragme selon que l'on regarde à travers le diaphragme du côté objet ou du côté image. L'Elmar 65 perd très peu de luminosité, le 90 plus, et le 135 beaucoup.
Tout ceci était documenté par Leitz dans les années 60 ; je ne connais pas les données actuelles, notamment avec les formules optiques modernes dont la "focale" "change" en mise au point rapprochée, le 105 micro nikkor afs g paraît-il?
A éclaircir.
Cdt

Exposition selon boitier/objectif
« Réponse #6 le: 28 Août, 2016, 21:10:10 pm »
Attention, les politiques des fabricants d'objectifs ont évolué dans le temps et ne se sont uniformisées qu'au début des années 1980 avec la généralisation des mesures TTL, des formules optiques complexes (retrofocus, téléobjectif, zooms…), de la mise au point interne etc).
Ce qui était vrai pour certains dans les années 60 ne l'est donc plus aujourd'hui…

Aujourd'hui, tous les fabricants graduent les ouvertures des objectifs photo en ouverture géométrique (dit autrement, le nombre d'ouverture est égal à la distance focale divisée par le diamètre de la pupille d'entrée) ce qui permet de déterminer précisément la profondeur de champ (deux optiques donnent dans les mêmes conditions la même profondeur de champ…).
Les optiques destinées au cinéma (et à la vidéo) sont graduées en ouverture photométrique (les ouvertures sont indiquées par T: (ou T/) suivi du nombre d'ouverture), l'écart entre l'ouverture géométrique et l'ouverture photométrique étant constante et correspond grosso-modo à la perte de lumière due au lentilles de l'optique (dit autrement, si une optique qui a une ouverture géométrique maxi de 2,8 et une ouverture photométrique de 4,  à f/8, il aura une ouverture photométrique de T/11).

La comparaison de 2 optiques ne peut se faire qu'en exposition manuelle, à grandissement constant (idéalement à l'infini soit le sujet à plus de 50 fois la distance focale) en prenant une photo et en mesurant l'image (très facile en numérique avec la pipette… nettement plus compliqué en argentique (il faut un densitomètre…)).

A+

Laurent Galmiche


*

merufn

  • Invité
Exposition selon boitier/objectif
« Réponse #7 le: 28 Août, 2016, 23:20:32 pm »
Merci beaucoup pour ces précisions techniques c'est très intéressant !