[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #30 le: 18 Août, 2016, 21:15:53 pm »
La sensibilité artistique n'est pas une obligation....
J'ai parlé de clichés qui pourraient illustrer des revues ou articles scientifiques. Ce n'est évidemment pas péjoratif, mais bon...

Bruno n'a pas d'intérêt pour les commentaires des uns et des autres, mais n'apprécie pas non plus de ne pas en avoir avec l'impression de  montrer ses clichés comme s'il s'agissait de " donner de la confiture aux cochons " pour rester sur un thème nature ).

Il le dit lui-même : fait de la photo pour lui et l'effet wahou que ça lui procure, mais s'en tamponne que ça plaise ou non aux autres.
A bon entendeur...

Ton cliché Bruno, que dire, il est juste Wahou.
Je m'en retourne parmi les cochons.
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)


[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #31 le: 18 Août, 2016, 21:19:14 pm »
Je souscris complètement à ta manière de formuler tout cela, corderaide.

Et s'il y a bien une chose pour laquelle je milite, c'est qu'il n'y a pas besoin de savoir faire une photo pour l'apprécier à sa juste valeur.

Cela sous-entendrait que la valeur d'une image est toute dans l'effort que l'on produit pour l'obtenir. Précisément non : la valeur d'une image est dans ce qu'elle éveille chez son spectateur.

Cela signifierait aussi qu'une photo difficile à obtenir, mobilisant davantage de savoir-faire, est nécessairement meilleure qu'une photo facile, ou prise par chance. Là encore justement non, et les photographes artistes les plus indiscutables sont les premiers à avouer que leurs meilleures images sont parfois (souvent ?) le résultat de la chance.
« Modifié: 18 Août, 2016, 21:20:45 pm par Heywood Floyd »

*

Hors ligne DLE35

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #32 le: 18 Août, 2016, 21:43:29 pm »
C'est tchernobyl ce fil :) Écoute Bruno, je commençais, un peu grâce à toi, à me rapprocher du 1:1 ... bon tant pis. Pour celle çi, un rapport un tout petit peu plus faible aurait laissé un peu d'air devant. Ce que j'aime dans la macro c'est surtout une vison d'un monde extraordinaire impossible à voir sans artifice optique. Alors je reviens sur mon commentaire en demandant un rapport 2 fois plus important pour voir ces facettes et perdre encore plus nos repères habituelles.
« Modifié: 18 Août, 2016, 22:27:25 pm par DLE35 »
"Je n'ai pas échoué, j'ai trouvé dix mille moyens qui ne fonctionnent pas" A.E.

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #33 le: 18 Août, 2016, 22:02:35 pm »
Pour préciser.
Mon but n'est pas de dénigrer ton job, Bruno, mais simplement, si tu fais ton job pour toi et pour l'adrénaline que te procure la prise d'une belle image, je ne vois pas pourquoi tu te plains des non-critiques ici.
Si tu veux que ton public te parle, fais-le parler plutôt que de râler sur le fait qu'il ne vient pas te parler. ;)

Savoir se remettre en question est la première étape pour aller vers des images meilleures.

*

Hors ligne brunocb750

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #34 le: 19 Août, 2016, 00:10:17 am »
Citer
Se réfugier derrière le sacro-saint 1:1 pour expliquer pourquoi tu ne sais/veux pas créer de l'art est une fausse excuse

???

créer de l'art ou ne pas savoir ...

Sais tu au moins quelque chose de ce que tu avances ou mieux qu'as tu fais de concret de tes propres mains pour exprimer une telle opinion sur l'art ou le non art ?

J'aime le concret mais je n'ai rien vu de toi pour confirmer la pertinence de ta critique et de ta vision, fort étriquée sur le  1:1 et plus.
Prends donc exemple sur le "petit nouveau" Teddy Beer avec sa critique et sa photo ici ...

http://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=133128.0

Il est crédible à mes yeux par cette photo et sait aussi faire la différence entre proxi et macro.

De la proxi, je peux en faire tous les jours, en AFS comme tout le monde mais voilà ça ne me met pas en érection tout en remettant en cause l'intérêt fondamental d'un 36Mpx pour de tel cliché.
(de la proxi pour être vulgaire, je peux en chier tous les jours, ce n'est pas le cas de la macro autre que de la nature morte)

Je ne me réfugie pas, c'est mon domaine de prédilection pour aimer contempler la nature autrement qu'a vision d'homme ne distinguant guère de détails ou ne faisant guère attention.
C'est pas nouveau, praktica LTL3 et Sekkor 60 macro quand j'étais pré ado mais les moyens pour acquérir les pellicules et pour le développement ne me permettaient pas de faire des folies.
Si j'avais droit à 2 pellicules de 24 pauses par mois pour la belle saison j'étais aux anges.

J'ai souvenir du développeur content de récupérer ma pellicule, pas pour ce que ça allait lui rapporter mais pour ce qu'il allait découvrir.
Le scarabée dans une rose avait été le déclencheur avec discussion au comptoir.
Ca changeait certainement de Tataginette et autres photos ordinaires au développement sans grand intérêt à toujours développer la même chose ...

J'ai apprécier d'apprendre que la proxi c'est de l'art dans tout sa puissance et que pour être un Grand, il faut !

J'ai pas envie de devenir un grand, c'est d'un chiant d'être entouré de faux artististes !  ;D

----------------

voici ce que tu considères de l'art, à défaut de savoir ce que tu sais faire comme art, autre que celui de parler matériel ...
Peut être est-ce pour apprendre la photo par les Exif à travers les autres ?  :lol:

Bizarrement, ma préférence va étonnamment à la macro, le deuxième cliché pour que tu ne fasses pas de confusion ...
C'est méchamment beau, méchamment propre. 
« Modifié: 19 Août, 2016, 01:00:51 am par brunocb750 »
Comment apprécier la réussite sans savourer l'échec ?
Rien n'est de trop pour envoyer la poudre et figer le sourire complice d'un insecte star, le tout au naturel, insectes libres comme le vent.

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #35 le: 19 Août, 2016, 00:40:18 am »
de la proxi pour être vulgaire, je peux en chier tous les jours, ce n'est pas le cas de la macro autre que de la nature morte
HAHAHAHA
La peur de faire partie de la plèbe, vulgaire par définition. Et après ça ose traiter les autres d'artistes péteux.

Non, vraiment, tu es magique. Tu veux une critique, et comme elle t'oblige à te remettre en cause, et que visiblement les quinqua ont en moyenne plus de mal à pratiquer cet exercice que les enfants de 7 ans, tu pars dans une bien belle attaque ad hominem pour couvrir tes traces. On parle de toi, pas de moi (ou des autres critiqueurs).

Je signe et je persiste, la seule chose qui fasse de tes photos des photos d'un sujet, c'est le rapport 1:1, tu n'essaies pas de montrer quelque chose à travers le capteur, et c'est encore une fois ma seule critique ici. Tu veux progresser, et susciter plus de réactions ? Marie la macro et des compositions un peu plus recherchées, dynamiques, parlantes. Une image doit parler à son public, que ça prenne deux secondes ou un an.

Mais bon, je me trompe peut-être, si ça se trouve c'est le public ici qui n'est pas assez bien pour toi. Tu ne seras que le dix millième artiste damné, génie incompris, qui éclôt dans ce vulgaire monde.

On lance les paris ?  ;D
« Modifié: 19 Août, 2016, 00:45:43 am par corderaide »

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2764
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #36 le: 19 Août, 2016, 08:24:10 am »
Comme je l'ai fait sur un autre fil je mets ici quelques liens pour montrer que le rapport 1:1 ou même plus fort (2:1 3:1 ...) peut donner des œuvres artistiques :
photo 1
photo 2
photo 3
photo 4
photo 5
photo 6
photo 7
photo 8
photo 9
photo 10

Je m'arrête là 😜, à vous d'en trouver d'autres...
On ne peut, je pense, pas le nier : ces photos ont un effet "wwwwaaahhhhouuuu!"
« Modifié: 19 Août, 2016, 08:55:59 am par Drake »
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #37 le: 19 Août, 2016, 09:22:55 am »
BIZARRE tout çà !
Nous avons eu ( il y a quelques mois), des échanges très productifs...
Après nous avons chacun plus ou moins de temps à consacrer aux forums et à la photo en général.

Une chose est certaine, un exploit "technique" en macro n'est jamais payant sur un forum, comme l'oeil de ton taon pour ne citer que lui ...

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #38 le: 19 Août, 2016, 09:30:21 am »
Comme je l'ai fait sur un autre fil je mets ici quelques liens pour montrer que le rapport 1:1 ou même plus fort (2:1 3:1 ...) peut donner des œuvres artistiques :
Je m'arrête là 😜, à vous d'en trouver d'autres...
On ne peut, je pense, pas le nier : ces photos ont un effet "wwwwaaahhhhouuuu!"

On dirait presque de la microscopie à balayage !
Mais est-il possible d'obtenir un tel résultat, si impressionnant soit-il, sur un animal vivant ?
Un millième de mm de mouvement et tout est foutu !
pour moi, c'est un mystère !!!

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2764
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #39 le: 19 Août, 2016, 09:59:09 am »
Les logiciels spécialisés dans le focus stacking (car il est question de celà ici) savent replacer les différentes prises bien comme ils faut, sans aucun décalage. Photoshop, qui n'est pas spécialisé le fait déjà. Donc je n'ai aucun doute pour les autres.

En ce qui concerne l'animal vivant ou mort, j'aurais effectivement plus de doute, la facilité étant de travailler sur un animal mort. Mais il existe des systèmes automatiques au pas réglable qui approchent ou éloignent l'appareil du sujet, au dixième de millimètre près. La prise de vue en rafale rapide étant bien sûr de mise.

Donc en combinant le logiciel et le matériel il n'est pas dit que la technique ne fonctionne pas sur un animal vivant pour peu que celui-ci n'ait pas une bougeotte extrême.

Les spécialistes de ce types de photos disent travailler parfois sur des sandwiches de plusieurs dizaines d'images empilées et décalées de quelques fractions de millimètre.
« Modifié: 19 Août, 2016, 10:02:22 am par Drake »
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

*

Hors ligne Weepbitterly

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #40 le: 19 Août, 2016, 10:27:45 am »
Pour ce type d'images, on parle en effet couramment d'un empilage d'une centaine de vues... et pas en rafale car il faudrait sinon synchroniser le décalage du point et la vitesse en rafale.

C'est d’ailleurs en général la platine qui porte le sujet qui bouge, et non l'appareil photo, beaucoup plus lourd.

Sans parler de la distance de mise au point, extrêmement courte.

Dans 99,9% des cas, il s'agit d'un sujet mort ou anesthésié.

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #41 le: 19 Août, 2016, 14:23:04 pm »
Les images dépotent, mais à mon humble avis c'est un gros focus stacking et pas mal de post-prod (comme toute photo sur 1x). Pas du tout du tout du 100% à la prise de vue, ce qui doit être plutôt le trip de Bruno.

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2764
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #42 le: 19 Août, 2016, 14:53:56 pm »
Pas du tout du tout du 100% à la prise de vue, ce qui doit être plutôt le trip de Bruno.
Tu en connais beaucoup toi des images de qualité (pas celles de Tâta Ginette), des images exposées  qui sont 100% à la prise de vue?
Faut aussi arrêter de vouloir croire n'importe quoi : le postraitement a toujours existé depuis que la photo existe, c'est à dire bien avant le film 24x36, bien avant les capteurs numériques... Le collodion humide, les bains de sulfures, les virages, les masques, les floutages et j'en passe, n'était-ce pas déjà là de la trituration ? 100% prise de vue...laisse moi me tordre de rire  :) :lol: :lol: :lol:
Ce qui compte c'est le résultat, un point c'est tout.
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #43 le: 19 Août, 2016, 14:57:41 pm »
Bien sûr que la post-prod fait partie intégrante du processus photo. Mais certains aiment tenter l'exploit de tout faire à la prise de vue (notamment en light painting), ça pourrait être le cas de Bruno (et ça ne m'étonnerait pas de lui).

Y'a des gens qui aiment ça, c'est un défi intéressant.

Ça n'est pas mon cas, et mon ordinateur est autant un outil que mon appareil photo.

*

Hors ligne brunocb750

[brunocb750] On continue avec Tchernobyl
« Réponse #44 le: 19 Août, 2016, 23:52:16 pm »
Citer
light painting

certainement un truc à la mode qui passera comme celle de la brume actuellement ...

tu pourrais au moins faire un effort pour traduire cette expression en Français.
Elle doit être toute aussi ridicule que la réalité virtuelle ...

franchement pour parler technique et matériel t'assures !  ;D

Dans la revue CI j'ai vu un article sur le light painting, même pas lu tellement ça m'intéresse fort.  :lol:

Ah le marketing fait son job en créant du besoin et de la créativité (sisi pour ceux qui n'en n'ont pas  ;D ) et le neuneu se jette à corps perdu dans ces "nouvelles(...) techniques" .
C'est un peu comme le noir et blanc pour toutes les situations chez certains, fantastique et nouveau, extraordinaire même.
Ils découvrent ... ça fait peur.

Je rejoins Weep sur son analyse.
On peut faire des choses extraordinaire en studio avec un sujet de nature morte.
Si moi c'est la vie, l'auteur est dans l'embaumement.  ;)
chapeau à lui parce que c'est beau et rend l'insecte encore plus attachant avec un émerveillement décuplé pour Mère Nature l'exceptionnelle ! 
« Modifié: 20 Août, 2016, 00:01:31 am par brunocb750 »
Comment apprécier la réussite sans savourer l'échec ?
Rien n'est de trop pour envoyer la poudre et figer le sourire complice d'un insecte star, le tout au naturel, insectes libres comme le vent.