Publicité

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #15 le: 30 Avr, 2015, 21:56:23 pm »
Je partage tout à fait le point de vue d'isab71.
Je déteste qu'on "maltraite" les instruments, je déteste voir certains musiciens un peu survoltés bousiller leur guitare, ou jeter les instruments en l'air, mais là, c'est un montage amusant et une sorte de métaphore très bien vue par isab.

Bravo en tout cas !  :D
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

Publicité

*

Hors ligne didierropers

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #16 le: 30 Avr, 2015, 22:16:35 pm »
Merci Bozart. la série est lancée !

*

Hors ligne rosko

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #17 le: 01 Mai, 2015, 16:35:04 pm »
.

J'aime beaucoup !

Et je pense que ceux qui aiment sont conscients que la réussite d'un tel montage passe forcément par beaucoup de rigueur et ne laisse place à aucun ''à peu près'' dans son exécution.

Donc, du temps passé. ;)

Les choix esthétiques sont importants aussi et les choix de proportions sont judicieux.

Par-contre, la manière dont c'est fait, je ne m'en fiche pas du tout. C'est important, à mon sens, en photographie numérique, car je n'ai pas les moyens d'avoir un ''post-traiteur'' pour processer mes images... ;D
Homo erectus manuelfocus

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #18 le: 01 Mai, 2015, 17:22:46 pm »
non seulement le "comment" n'est pas utile pour apprécier, mais même l'intention de l'artiste (avec laquelle on nous saoule dans toutes les expositions) n'est pas utile non plus --> ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas intéressante à connaitre). On apprécie une photo dans son propre cadre de référence, pas dans celui de l'artiste.

Je pense tout à fait l'inverse  :)
On peut évidemment réagir et être sensible à une oeuvre sans avoir le contexte et les explications, mais je crois que justement ce qui manque pour comprendre et apprécier pleinement, c'est une certaine éducation à l'image et des connaissances sur le contexte.
J'en sais quelque chose quand j'entends les commentaires et réactions de mes élèves sur des artistes divers et variés…..  ;/

Quand je commence à leur expliquer les choses, à présenter le contexte, à les faire réfléchir plus que sur les seules apparences, je peux certifier que leur regard n'est plus le même : une étincelle s'allume !
Curiosité, incrédulité, demande de précisions, bref… c'est là où je prends la mesure de l'importance d'un rôle éducatif dans le domaine de l'art.

La réplique de la grotte Chauvet vient d'ouvrir au public. Les peintures de cette grotte sont d'une beauté incroyable : malheureusement, nous n'avons et nous n'aurons jamais la clé pour comprendre complètement le contexte et les intentions de leurs auteurs. C'est quelque chose que je trouve vraiment triste, ce manque.
Il reste le lien avec nos ancêtres à travers cette manifestation artistique époustouflante, et ça n'a pas de prix.
Mais le mystère demeure, la communication n'est pas complète.

« Modifié: 01 Mai, 2015, 17:24:37 pm par bozart »
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

*

Hors ligne didierropers

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #19 le: 01 Mai, 2015, 17:33:49 pm »
Certaines oeuvres artistiques demandent une clé pour y entrer. On peut rester dehors et néanmoins l'apprécier mais si on peut entrer, on l'apprécie d'autant plus.
Bon, ici, le "comment" n'est pas très important en dehors de l'aspect purement technique qui intéresse les spécialistes.

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #20 le: 01 Mai, 2015, 22:15:17 pm »
Elle n'est pas là, mais elle s'éduque quand même.
Quand on montre des images aux enfants, quand on leur fait écouter de la clarinette  :)…, si on ne met pas des mots et des émotions dessus, il n'y a guère de chance pour que ça leur vienne spontanément plus tard. On n'aura pas éveillé leur sensibilité.

Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

*

Hors ligne Weepbitterly

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #21 le: 02 Mai, 2015, 19:29:40 pm »
L'expression artistique, comme tous les langages, a son "vocabulaire" et son "dictionnaire".

On peut ressentir une émotion à l'écoute d'un poème récité dans une langue inconnue... mais on y perd beaucoup à ne pas comprendre le sens des mots.

On pourrait multiplier les exemples, de l'architecture au cinéma. Et rappeler que susciter l'émotion n'est pas le seul objectif d'une œuvre. Et même que le propos de l'auteur peut être totalement différent.

Exemple simple : le tableau de Magritte "Ceci n'est pas une pipe" (titre officiel : "La trahison des images"). On aperçoit difficilement où pourrait se cacher la moindre émotion dans cette œuvre. La signification voulue par le peintre était tout autre. Et elle échappe largement si on ne connaît pas le contexte artistique, littéraire et scientifique des années 20.

Edit : un lien pour visualiser l'oeuvre :
http://ujuo.org/les-fiches-divan-sigg/la-trahison-des-images/comment-page-1/

Et son décryptage sommaire :
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Trahison_des_images


Re-edit tardif : j'admets que le lien vers la reproduction n'était pas des mieux choisis, en raison des élucubrations en bas de page, que je n'avais pas lues...


« Modifié: 04 Mai, 2015, 12:00:48 pm par Weepbitterly »

*

Hors ligne Weepbitterly

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #22 le: 02 Mai, 2015, 22:04:21 pm »
On dérive, on dérive...

Je t'invite, au minimum, à jeter un œil sur la toile en question. 

Il faudrait avoir l'esprit particulièrement tordu pour dénicher la moindre infime bribe d'allusion sexuelle dans "La trahison des images" .


[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #23 le: 02 Mai, 2015, 22:34:48 pm »
Le dénommé Ivan Sigg ne commente heureusement rien sur ce forum  :o
Ce n'est pas "il faudrait avoir l'esprit tordu….",  il a bel et bien l'esprit tordu, comme une pipe, au minimum.
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

*

Hors ligne Weepbitterly

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #24 le: 02 Mai, 2015, 23:05:46 pm »
Ivan Sigg : auteur de "La touffe sublime".

Là, il y a matière (si j'ose dire :D ) à disserter. Sur le titre du bouquin au moins.


*

Hors ligne Weepbitterly

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #25 le: 03 Mai, 2015, 14:46:27 pm »
une oeuvre, n'en déplaise aux profs d'arts plastiques et à tous les profs, peut, encore heureux, être reçue et appréciée par tous sans aucune culture

Aurait-on - par exemple - l'idée de visiter les pyramides de Chichén Itza sans rien savoir de la culture Maya ?

Dans ce cas, il est infiniment probable que l'on préférerait passer son temps plus à l'est ou plus à l'ouest, à faire de la plongée et à boire des coco-loco :D

*

Hors ligne didierropers

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #26 le: 03 Mai, 2015, 17:46:13 pm »
Si on m'avait dit qu'une photo de clarinette sur fond blanc provoquerait un débat sur la contemplation artistique, je pense que je ne l'aurais pas cru  :lol:

*

Hors ligne Weepbitterly

[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #27 le: 03 Mai, 2015, 18:02:59 pm »
On peut être autant ému par un squelette de diplodocus que par une pyramide Maya, l'un et l'autre au titre de témoignage d'un passé terrien. Pour l'émotion artistique dans l'un et l'autre exemple ? J'hésite.

La paléontologie n'est pas encore considérée comme un art :D . L'architecture oui. Un bâtiment n'est pas un amas de pierres entassées au hasard.

Bon, j'arrête le H.S.

*

Hors ligne hanuman7462

  • Fujifilm Quicksnap, Nikkor 14-800 f1,4 summilux et une bonnette macro...
  • 544
  • Nan !!!
  • Voir ses photos
[DidierRopers] La clarinette
« Réponse #28 le: 06 Mai, 2015, 17:59:51 pm »
Pffiou! J'ai essayer de lire les précédents commentaires... Ben j'ai rien compris.
Moi j'aime bien tes essais. Ils sont frais, une petite pointe d'humour et une réalisation plutôt propre.

Je me permet une petite réinterprétation qui m'est apparue tout de suite à la vue de ta photo.
Grand ambassadeur du bon goût et protecteur de la virginité originelle.                     www.flickr.com/photos/dal_al_rael/


Publicité