[Blopinou] Stacking
« Réponse #15 le: 04 Avr, 2015, 13:14:38 pm »
bien que je pense sincèrement que les insectes et autres animaux soumis aux pesticides agonisent avec autant de souffrances que les poilus soumis aux gaz dans les tranchées de 1916...
:o Je pense de mon côté que pour faire une telle déclaration il faut avoir été touché sérieusement par une dose de pesticide...
Et si vous me croyez, quels que soient mes avis, vous vous trouverez bien de les avoir suivis.


[Blopinou] Stacking
« Réponse #16 le: 04 Avr, 2015, 13:43:25 pm »
Je ne suis pas sûr que les photographes soient responsable de la disparition de certaines espèces.... On y contribue tous chaque jour en prenant notre voiture. Je ne voudrais pas polémiquer mais ce n'est même pas sûr que les insectes ressentent une quelconque douleur. Maintenant je ne suis non plus pas tellement d'accord avec les pratiques de certains mais c'est au modérateurs de gérer leur site comme ils l'entendent.

Bien sûr que les photographes ne sont pas responsables de la disparition des espèces, mais de là à torturer des animaux pour un cliché, il y a un fossé à ne pas franchir, je crois que c'est une histoire de bon sens !
Les modérateurs ne peuvent pas forcément distinguer des images ignoblement truquées d'images réalisées honnêtement, sans pratiquer de tortures du genre Dr Menguele ... :-\
C'est à nous, amoureux de la nature puisque nous la photographions, de nous engager à ne pas pratiquer ces techniques d'un autre âge !
D'autant que c'est une insulte et un brin de mépris vis-à-vis de ceux qui travaillent proprement et sans tricher ( la majorité)
Quant à la douleur, elle est omniprésente dans le monde vivant; elle fait partie de l'immense panoplie de sens qui constituent l'instinct de survie, sans lequel le monde animal n'existerait pas .

Ce qui ne m'empêche pas d'écraser une araignée qui traverse ma chambre, çà va de soi ! ;)

Désolé de polémiquer, mais çà me paraît important...
JP

*

Hors ligne Weepbitterly

[Blopinou] Stacking
« Réponse #17 le: 04 Avr, 2015, 13:47:37 pm »
Lorsque l'insecte est passé au congélateur, c'est assez facile à détecter, en raison de la condensation qui ne manque pas de se former sur le corps de l'insecte dès qu'il est à nouveau exposé à la température ambiante. Et la supercherie est tellement visible que la photo perd tout son intérêt.

Pour le reste, je ne vois en effet pas comment, à la seule vue d'une image, on pourrait savoir à coup sur si le photographe a utilisé des méthodes critiquables.

Les entomologistes ont l'habitude de disséquer leurs sujets pour illustrer, à fort grossissement, tel ou tel détail des pattes, ailes, mandibules, etc. Est-ce condamnable ? En tous cas, le nombre de leurs prélèvements reste infime, bien en deçà de la prédation naturelle, et certainement pas de nature à compromettre la survie d'une espèce.

[Blopinou] Stacking
« Réponse #18 le: 04 Avr, 2015, 13:50:53 pm »

Quant à la douleur, elle est omniprésente dans le monde vivant; elle fait partie de l'immense panoplie de sens qui constituent l'instinct de survie, sans lequel le monde animal n'existerait pas .

Désolé de polémiquer, mais çà me paraît important...
JP

Non! ça c'est faux. La douleur repose sur un ensembles de mécanisme physique et chimique. Donc s'il n'y a absence de ses mécanisme, pas de douleur possible.
Vendeur d'émotions!