Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #15 le: 19 Mar, 2008, 19:11:17 pm »
14bits par composante ça suffit, non?

Les images dites 24bits sont des images 8bits par composantes en RVB (8x3=24), donc les plus légères par rapports au fichiers 48bits (3x16)

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #16 le: 24 Mar, 2008, 12:59:05 pm »
bonjour,

Pour ma part, j'essaie de m'adapter aux conditions de lumière en réglant la BDB, les Iso et le diaph (mode A) en fonction de chaque cas de figure. Jamais en auto. Traitement ensuite sur CS3.

je comprends pas trop le conseil de laisser la BDB en lumière naturelle en toutes conditions.
On obtient systématiquement des tofs à dominante jaune en mode nuageux, ombre et pire en lumière artificiele, intraitable en jpeg et franchement pas géniale, je trouve d'ailleurs plus de bruit à la correction et une perte de def d'un Raw dans ces conditions.
Je pense qu'un des avantages du numérique est de pouvoir s'adapter plus finement aux conditions de lumière grâce à la BDB et à la plage ISO, à la difference d'un film argentique (cht de film 100 asa en cours en 400 pour basse lumière).
Question homogénéité:
- sur un travail en série, une fois la BDB calée y'a pas de raison d'en changer ... mais faut pas l'oublier !;-) exemple photos en intérieur puis on sort et portrait au soleil ... résultat bien bleu, lool !
- puisqu'on peut régler la température de couleur on peut donc le faire aussi en post traitement pour obtenir un résultat homogène !!!

Cordialement

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #17 le: 24 Mar, 2008, 13:11:53 pm »
Citation de: wis-titi
...je comprends pas trop le conseil de laisser la BDB en lumière naturelle en toutes conditions...
C'est un conseil surtout valable en RAW lorsque qu'on fait du jpeg, il va de soit qu'il vaut mieux caler sa BDB en fonction du type de lumière que l'on rencontre afin d'éviter les dominantes

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #18 le: 24 Mar, 2008, 13:13:26 pm »
Citation de: wis-titi
je comprends pas trop le conseil de laisser la BDB en lumière naturelle en toutes conditions.
Alors je t'explique. ;)
Pas toutes les conditions, mais les conditions extérieures. En intérieur, il faut s'adapter.
Le but est d'avoir une homogénéité de la série, donc BdB sur "soleil". En général, si les conditions ne sont pas bonnes, je recherche de toute façon cette dominante, qui donne une photo correspondant à ce que j'ai ressenti. Ca reste donc sur "soleil".
Mettre l'appareil sur auto supprime l'homogénéité de la série.
Changer en soleil, nuage, etc, pourquoi pas, mais ça ne correspond pas à ce que je cherche : une ambiance.
jef, argentico-numéreux moderno-paléontologique... (tout simplement photographe ?)
Du F au D200, et encore, je ne parle que des Nikon... :)

*

Hors ligne didierropers

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #19 le: 24 Mar, 2008, 14:19:24 pm »
Je suis plutôt de l'avis de wis-titi.  J'utilise la BDB auto ou alors je choisis un réglage en fonction des conditions et si la série n'est pas homogène, je choisis une valeur avec Capture et je la copie à toute ma série lorsque je développe.
De toute manière, si on choisi le réglage soleil avec une lumière grise, on sera obligé de faire cette même manip au développement sous peine d'avoir des couleurs trop froides. Donc je ne vois pas l'intérêt de rester en soleil si manifestement ce réglage n'est pas le bon!
Ceci dit, qu'on passe par un chemin ou l'autre, en raw on arrive au même endroit, donc chacun a sa petite recette et c'est bien comme ça ;)

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #20 le: 24 Mar, 2008, 14:25:06 pm »
ok Jef, mais en raw, tu peux régler ta température de couleur à partir du logiciel et retrouver précisément l'ambiance que tu veux donner, pour une série il y a le traitement par lot.

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #21 le: 24 Mar, 2008, 14:29:35 pm »
Si la lumière est grise, pourquoi faire croire qu'il y avait du soleil ?
Je peux comprendre qu'on choisisse de mettre le réglage sur "nuage" ou "ombre", mais je ne le fais pas car ça ne rend pas compte de la réalité de ce que j'ai ressenti.
Donc je reste toujours sur "soleil" en extérieur, car ce réglage est toujours le bon pour mes photos en extérieur (de jour :D).

En intérieur, je règle au cas par cas.

Même si on peut modifier le tout en post-traitement, je limite au maximum le post-traitement que je dois faire.
jef, argentico-numéreux moderno-paléontologique... (tout simplement photographe ?)
Du F au D200, et encore, je ne parle que des Nikon... :)

*

Hors ligne didierropers

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #22 le: 24 Mar, 2008, 14:37:59 pm »
Je ne te suis pas, Jeff. Lorsqu'il fait gris et que je choisis la BDB "ombre", je n'obtiens pas de photos qui laissent penser qu'il y avait du soleil! Simplement, j'évite la dominante bleue qui apparaitrait en utilisant le réglage "soleil" et qui ne serait pas non plus réaliste.
Mais qu'on est en droit d'aimer, je le conçois: chacun est libre de choisir le rendu de sa photo, et ça ne se discute pas ;)

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #23 le: 24 Mar, 2008, 14:47:41 pm »
noooon, quand le ciel est gris on fait pas croire qu'il y a du soleil ......
on donne simplement une luminosité et un contraste, là où il y en a peu, pour obtenir un meilleur rendu (suivant sujet)
pour le portrait cela reste de bonnes conditions

je fais peu de photos par temps couvert, excepté de l'évènementiel car pas le choix, et dans ce cas j'essaie d'optimiser la qualité d'image, mais j'ai aussi un joker: le flash !

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #24 le: 02 Oct, 2008, 09:13:50 am »
Question: Avec un D300 je photographie une page de papier blanche (en extérieur jour) sur WB auto ou nuageux -ce qui est le cas-. Tout cela dans différente configurations (50 1.8 AFD, f entre 11 et 18). Au visionnage ma page est grise. Quid ? Merci de m'éclairer (!!)
D810 & objectifs: Nikkor 70/200 f4 AF-D - Sigma Art 135mm f1.8 - Sigma Art 24mm f1.4 - Nikkor 60mm AFS micro - Tamron USB 90mm macro  - Nikkor 50mm AFS f1,4 - Samyang 14 mm f2.8 - Flash SB800
Fuji Finepix X-T1 + X-T10 + X-Pro2 +  + Fujinon 27mm f2.8 + 18-55mm + 55-200mm + 90mm f2

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #25 le: 02 Oct, 2008, 10:37:22 am »
la scanner c'est peut être mieux ?

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #26 le: 02 Oct, 2008, 11:43:47 am »
Citation de: lobo
Question: Avec un D300 je photographie une page de papier blanche (en extérieur jour) sur WB auto ou nuageux -ce qui est le cas-. Tout cela dans différente configurations (50 1.8 AFD, f entre 11 et 18). Au visionnage ma page est grise. Quid ? Merci de m'éclairer (!!)
Pour moi, ce n'est pas une question de WB mais d'exposition (cellule calibrée gris 18%). :)
Mais j'ai peut-être mal compris ton problème.

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #27 le: 02 Oct, 2008, 11:49:36 am »
+1 avec mija. lobo, la cellule de ton boîtier interprète comme du gris à 18% tout ce que tu lui montres. Il faut donc surexposer pour que ta page apparaisse blanche. Cf ce fil où de nombreuses explications sont fournies :
http://forum.nikonpassion.com/viewtopic.php?id=15137

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #28 le: 02 Oct, 2008, 12:09:01 pm »
Citation de: Azety
la scanner c'est peut être mieux ?
En même temps, scanner une page blanche, faut en vouloir quand même :p

autant créer un nouveau document dans paint/toshop/gimp * au format 210*297 :D

* rayez les mention inutile
Nikon D300 & F65 - 28~80 f/3.3-5.6 G - 70~300 f/4-5.6 G - 50 f/1.4 D - 28 f/2.8 - 10,5cm AI-P f/2.5
ma galerie NP[/color][/b]    Ma Gallerie[/color][/b]

Nikon D300 et Balance des blancs
« Réponse #29 le: 06 Oct, 2008, 00:10:42 am »
Salut

Très bonne idée ce fil sur la BDB…
Voilà mon problème: j'ai fait une série de photos d'objets pour un site web. Il y avait d'un côté une très grande surface vitrée laissant passer la lumière du jour, de l'autre une lampe halogène 500w en éclairage indirect. LA séance a duré plusieurs heures et donc la lumière du jour a beaucoup changé. Ma conclusion: la lumière du jour donne un super résultat mais si on a besoin d'une lumière homogène dans le temps, mieux vaut mettre que de la lumière artificielle.
2ème cas: photos de tableaux pendant une expo: bcp de lumière qui rentre par la fenêtre mais du coup lumière très irrégulière selon l'éloignement du tableau, je me retrouve avec les pierres apparentes du mur qui changent de teinte selon l'endroit dans la pièce.

Je n'ai jamais essayé de faire une BDB manuelle, il faut shooter une feuille blanche, ce blanc servira de repère au boîtier? Je suppose que ce n'est valable que si on shoote sans changer de conditions de lumière?

Pour finir avec la BDB, j'ai ramené un cliché très bleu en BDB tungstène (éclairage bleu du spectacle), j'ai réussi à éliminer cette teinte en utilisant Caméra Raw et la BDB personnalisée, en jouant avec le curseur.
D300 + 18-55 (kit D50) + 50/1.8 (ensablé) + 28-70/2.8 Tokina (qui déconne sérieux) + 50-150/2.8 Sigma